Partagez | 
 

 For Other VS For the Supreme Good [For'Other "Dagger" VS Starmaid Blazing]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Dagger vs. Starmaid Blazing (date butoir mardi 26/09)
Dagger
75%
 75% [ 3 ]
Starmaid Blazing
25%
 25% [ 1 ]
Total des votes : 4
 

Licorne
Licorne
Messages : 136
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Ven 8 Sep - 2:28

Imaginez un monde où la violence serait inexistante, un monde où plus aucun poney n'aurait à combattre un autre poney... Un monde ou le Bien Suprême rayonnerait en une aube éternelle ne laissant nulle place aux ténèbres. Ce n'était pas simplement le rêve d'une petite pouliche passionnée et idéaliste : cette même petite pouliche avait grandi et gagné en puissance. Depuis, Starmaid Blazing, le "Paladin du bien Suprême" travaillait à faire de son rêve une réalité. Une réalité qu'elle imposera par le force si cela s'avérait nécessaire : ses ennemis ne se repentiraient pas tous, parfois un nettoyage par le vide s'avérait indispensable. Avec de telles méthodes, il était évident que certains ne seraient pas très enthousiaste pour rejoindre la figure de proue d'un monde parfait. Peu-importe, le bien de tous les justes était plus important que l'avis d'une bande d'ingrats...

Mais pour parvenir à la fin d'un monde corrompu et parfaitement imparfait, il fallait d'avantage de puissance et de reconnaissance. Les deux ne venaient que par les hauts faits et le chemin parcouru pour les atteindre ; et Starmaid s'était engagée sur cette voix longue, sinueuse et difficile. Mais elle traçait, coupait à travers les sentiers et se facilitait la tâche à coup de glaive et de rayons lumineux. Rien ne l'arrêterait, même morte son idéal continuerait : on pouvait arrêter un Poney, mais pas la marche d'un idéal. La mini-Licorne avait juré de reconstruire le monde de façon à ce que tout ses efforts prennent leur sens. Si elle ne pouvait y parvenir, elle s'arrangerait pour que sa puissance sauve cette terre et ses habitants en travaillant encore plus fort pour les inspirer et qu'un brave prenne sa place. Quoi de mieux que de mener par l'exemple ? Après tout elle n'avait jamais commis la moindre erreur, le moindre crime et fait délictueux ; du moins selon son point de vu très très très personnel. Elle était de son propre avis celle qui était le parfait candidat pour remettre les choses en place, en commençant par prouver à tous ces imbéciles qu'ils se trompaient d'ennemis...

Un vent soufflait sur l'arène, soulevant quelques volutes de poussière. Sachant ce qui allaient se manifester, le publique était étrangement calme, dans le sens que les exclamations étaient modérées. D'un côté, un champion incontesté dont la force et la ténacité n'étaient plus à démontrer ; un véritable monstre tout de muscle et d'instinct de prédation qui n'avaient normalement rien à faire chez un herbivore. De l'autre, une jument qui avait tout de l'apocalypse contenu dans quatre-vingt-dix centimètre de mauvais caractère et d'énergie solaire, animé d'une idée-fixe qui avait tout l'air d'entraîner le monde dans le feu et la destruction. Le combat ne s'annonçait pas passionnant, il s'annonçait surtout comme la rencontre entre deux forces irrésistibles qui ne se feraient aucun cadeau. Le publique voulait de l'action et de la violence ? Les sensibles, les juments enceintes et les cardiaques s'étaient abstenu de venir ou de rester dans les tribunes.

Ils firent bien, car ils n'avaient encore rien vu : For'Other le chasseur était connu pour ne jamais lâcher sa proie, pour finalement l'achever avec la plus extrême efficacité dans une totale brutalité. Certains murmuraient que ce colosse se nourrissait de viande, avait battu au bras de fer un minotaure et qu'il dormait avec une Manticore comme ours en peluche.

Face à lui, un adversaire pas vraiment à sa taille physique, mais qui avait causé de tels ravages qu'on avait fini par en faire un croque-mitaine aussi crains qu'une éruption volcanique : imprévisible et littéralement hors de contrôle. Elle prétendait rebâtir le monde, mais beaucoup se demandait légitimement si elle ne le ferait pas sur les cendre ce celui qu'elle incinérera...

La première porte s'ouvrit, laissant entrer le puissant For-Other, alias Dagger. Ce dernier pouvait s'avancer le temps que la seconde porte s'ouvre peu après, permettant à la foule d'accueillir comme il se le devait leurs champions un à un.


Mais alors que les acclamations commençaient à fuser, un sifflement retenti. L'autre porte était en train de fumer, puis éclata dans un bruit retentissant dans une tempête de copeaux incandescents. Impatiente et pensant qu'on l'avait simplement oublié, Starmaid s'avança à travers les battants brulants, la tête haute dans un silence assourdissant.

Malgré elle, la mini-Licorne avait complètement gâché les ovations pour Dagger. On entendait juste un petit poulain en bas âge pleurer au loin.

- Salutation, For'Other.

Seule salutation de la jument qui toisait le colosse. Elle partait du principe qu'elle avait affaire à une brute épaisse, un simple obstacle à passer. Mais elle resterait digne : elle valait mieux que les idiots qui se battait que pour le frisson de la violence et la gloire personnelle.

- Je tâcherais de ne pas trop vous blesser : après tout je n'ai rien contre vous et vous n'êtes pas un criminel. En revanche, ne retenez pas vos coups : je veux un combat à la loyal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre 3 PU
Terrestre 3 PU
Messages : 466
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 19

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Ven 8 Sep - 23:51

L'épaule contre la paroi, Dagger, entourant soigneusement ses pattes de bandages, échangeait des regards dans la salle obscures avec ses camarades de l'arène. Levant une patte, il l'agita lentement, pointant de son sabot un autre gladiateur, un minotaure, dont les épaules saillantes se reculèrent alors qu'il inspirait :

« - 1, 2, 3 ! » Fit l'étalon.

« - … Depuis le temps, que je patiente dans cette chambre noire…
J'entends qu'on s'amuse et qu'on chante au bout du couloir... » Commença le buffle, son épaisse voix roulant contre les murs.

« - ...Quelqu'un à touché le verrou, et j'ai plongé vers le grand jour…
J'ai vu les fanfares, les barrières et les gens autour... » Poursuivit l'étalon.

Percutant le banc de ses serres, un griffon, hochant la tête au rythme des paroles, se mit à humer un air, s'accordant avec les paroles des deux autres gladiateurs. Plissant les lèvres en un sourire, la grande Changeline, qui ne se prêtait pas au jeu de l'étalon, garda ses yeux fixer sur la porte en bout de couloir. Écoutant justement les cris des spectateurs à l'extérieur.

Les sons de l'affrontement qui s'y déroulait n'y laissait pas trop de doute quand à la violence du combat qu'y s'y déroulait. Un cri mugissant, loin d'être un vivat d'excitation, s’éleva dans les airs, passant même cette barrière de métal. À l'intérieur, ignorant ostensiblement ce son affreux, les percussions devenaient plus forte, quelques autres voix se joignirent à celle du minotaure, qui déposait lentement son casque à coté de la place sur laquelle il s'était assisse. Poursuivant d'un ton mélancolique et lent :

« - Dans les premiers moments, j'ai cru qu'il fallait seulement se défendre.
Mais cette place est sans -issue, je commence à comprendre... »

« - Ils ont refermé derrière moi ! Ils ont peur que je recule…
Je vais bien finir par l'avoir, cette danseuse ridicule ...» Repris Dagger, d'un ton plus hargneux mais tout aussi lascif, ses yeux se plantant dans ceux de son compagnon.

« Est-ce que ce monde est sérieux ?
Est-ce que ce monde est sérieux. ?.. » Soufflèrent en chœur les gladiateurs à proximité, certains tapant légèrement leur torses de leur sabot, renversant leur museau ou leur bec, en soupirant.
La patte troué de part en part de la changeline vinrent tirer l'oreille de l'étalon, l’arrachât avec un gémissement à la chanson.

« - AW ! Fuzzy !? »
« - Arrêtez de chanter comme des gamins, une seconde !... Je crois que c'est fini... »

En effet, avec le même crissement désagréable, les portes s'ouvrirent, laissant entrer une figure épuisé, une licorne, au visage griffé et le col rougi de sang. Un œil clos.
Le minotaure s'écarta pour laisser s’asseoir le combattant victorieux, lequel s’allongea presque sur le banc alors que la Changeline se penchait sur lui, les lèvres pincées en une moue déplaisante.
« - Will ? Tu irais me prendre le nécessaire ? » Fit-elle, alors que Dagger se redressait, jouant de ses épaules.

« - HEY, AU CHASSEUR ! » Fit une voix aux niveaux des portes.
« - Fait gaffe, Dagger. » Grommela faiblement le minotaure. Alors que la silhouette du Terrestre se mettait en marche. Coupant l’Accès à la lumière qui baigna un instant le visage du Bovidé, et révélant l’absence de cornes chez celui-ci, d'épaisse cicatrices couvrant son occiput là ou elle auraient du être/
« - Jamais. » Répondit l'étalon avec une mimique étrange.


Les portes grincèrent et se fermèrent derrière lui. Alors que, inattentif aux visages au-delà des murailles, l'étalon leva une patte, l'agitant en réponse au vivat : Les pattes bandés, il était habillé plus légèrement que d'habitude pour cette arène. Ses bras étant notablement à découvert là ou ses avant-bras étaient couvert de bandages. Un épais foulard marâtre faisant le tour de son museau et cachant sa bouche, mais le reste de ses tresses attachés solidement derrière sa tête. Exposant son regards et le froncement notable de ses sourcils. Une armure protégeait son poitrail, mais de simples lanières de cuir entouraient le reste de son échine et ses jambes. Plus cosmétiques qu'utiles à première vue.

L'étalon savait rarement quelque chose de ses adversaires : Il savait qu'elle était folle, et que c'était un « elle », d'ailleurs. Sinon rien d'autre. Les gladiateurs n'avaient pas vraiment le loisir de choisir leurs adversaires, ou sinon le public ne s'amuserait jamais de les voir souffrir.
Il s'interrompit alors qu'il vit que la porte d'en face… fumait.
Laquelle éclata ensuite dans une furieuse explosion, alors que Dagger reculait de quelque pas, sentant une vibration désagréable le long de son échine, encore un dragon ?!

- Salutation, For'Other.
Oh douce Celestia, pourquoi tout les inconnus l'appelaient par son petit-nom? Qu'était-ce donc que… Quoi ?

Déglutissant, Dagger hocha la tête en réponse à la licorne, folle, l'on disait d'elle. Oui, probablement, mais il aurait préféré savoir si elle crachait de la nitroglycérine ou non, comment avait-elle fait ça ? Elle pouvait faire ça aux gens, aussi ?
S’apprêtant à lui rendre sa simple salutations d'une remarque salace ou sardonique, l'étalon s'interrompait alors qu'elle soufflait, d'un air digne et presque princier.

- Je tâcherais de ne pas trop vous blesser : après tout je n'ai rien contre vous et vous n'êtes pas un criminel. En revanche, ne retenez pas vos coups : je veux un combat à la loyal.

Dagger chercha ses mots, mais son regard n'exprima qu'une confusion face à cette logique douteuse : Mais si elle retenait ses coups et pas lui… Comment ce serait loyal ? Et, euh, ils étaient dans l'arène, celle avec un grand A. Ou des gens s'étripaient si le public le réclamait : La décision n'était pas vraiment la sienne...
Observant d'un air interdit les copeaux encore fumant, l'étalon entrouvrit les lèvres et croisa le regard de son adversaire.

Il les referma en observant la couronne de celle-ci. Et son maquillage… très accentué.
« - Je… euh. Merci? Z'êtes sérieuse ?» Lâcha t-il, relativement incertain de quoi lui répondre, voir même s'il s'agissait d'une bonne idée. Faisant une gesture douteuse d'une patte pour soulever légèrement son châle afin de ne pas bafouiller ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 136
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Sam 9 Sep - 19:56

Un regard très extérieur aurait trouvé la situation cocasse si elle était sortie de son contexte : un puissant étalon sombre face à une petite Licorne peinturlurée. Celle-ci ne s'y trompait pas : son adversaire était connu comme un formidable combattant, un guerrier qu'elle avait vu quelque-fois en action en l'observant parmi les spectateurs lors de quelques-uns de ses précédents combats. Il était rapide, fort et endurant, mais Starmaid avait sa puissante magie, son glaive et le bien Suprême avec elle. Le combat se révélait déjà intense avant même qu'il ne commence ; deux forces irrésistibles de la nature : la terre contre le soleil, la force physique brute contre la force magique brute, la folie face à elle même.

Si elle avait annoncé qu'elle ne comptait pas "trop blesser" Dagger, un Poney connaissant Starmaid devinerait sans peine qu'elle ne retiendrait pas ses coups. En fait, Starmaid mettrait exactement la même énergie et ferait ce qu'elle faisait d'habitude : envoyer toute sa puissance sans réfléchir. Car si les méthodes ne différaient pas en fonction du type d'adversaire, Starmaid n'avait pas les même intentions. Elle ne voulait pas tuer Dagger, ni le pulvériser ou le blesser trop gravement, mais hélas personne n'arrivait à voir la différence - et on ne pouvait leur en vouloir.

Le colosse taciturne semblait hésiter un instant. Lui qui avait affronter bien des ennemis, faire face à une chose aussi étrange qu'une petite jument qui venait de détruire une porte et qui le prenait avec calme et sang-froid était logiquement déconcertant. Mais un bon point pour lui, il restait prudent : sous-estimer son adversaire était une erreur qui ne pardonnait jamais, plus que jamais dans l'Arène... De son côté, la jument était partie pour envoyer le maximum et éliminer proprement le géant habitué des lieux. Après tout, il était connu pour ne pas laisser la moindre chance à ses ennemis, du moins c'était ce que l'on disait de lui. Il ne semblait pourtant pas si méchant, plutôt surpris ; comme quoi il ne fallait jamais se fier aux apparences...

À sa question simple, Starmaid répondit tout aussi simplement après avoir fait craquer sa nuque :

- Je suis parfaitement sérieuse, chasseur.

Par soucis d'être bien comprise, elle continua :

- Mon but n'est pas de vous tuer ou de vous rendre infirme. Mon but est de prouver à tous que je suis parfaitement capable de repousser les ténèbres et d'apporter la paix. N'y voyez rien de personnel, juste un petit échauffement, une compétition amicale.

Dans la langue de Starmaid Blazing, "petit échauffement" et "compétition amicale" avaient une toute autre définition, plus proche de "massacre" et "destruction planaire". Mais peut-être y avait-il une subtilité n'étant visible que de la jument thermonucléaire ?

Le sablier fut retourné peu après, les juges et le publique retenaient leur souffle. Contrairement aux autres qui l'observaient pourtant à l'abri dans les tribunes, Starmaid semblait calme, sereine.

- C'est partit. Que la meilleure gagne.

Soudainement, la corne de la jument s'illumina et elle fut comme enveloppée d'une bulle lumineuse qui grandit soudainement, heurtant Dagger pour le repousser violemment. Bien sûr, cela n'était pas suffisant pour le blesser, mais le déploiement brutal du champ de force de la Licorne n'avait envoyé en arrière, le laissant ou non amortir et rester debout. Il en fallait plus pour reverser un gaillard pareil, mais une frappe surprise provoquait souvent des choses étranges...

Le terrain ainsi dégagé, Starmaid armait déjà son attaque suivante.

- Mmmh... ça ne commence pas trop mal...

L'air ambiant siffla lorsque la corne chargea la puissance nécessaire pour lancer une volée de rayon. Ces derniers étaient assez puissants pour provoquer des brûlures et embraser des vêtements non-protégés. Une fois libérés, les tirs perçaient l'air ambiant dans d'étranges bruits rappelant ceux du métal qu'on déchirait. Ils étaient peu précis, mais plus ou moins dirigés vers Dagger. Ce dernier avait intérêt à les esquiver, ou il pouvait aussi bien les encaisser pour s'approcher de la furie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre 3 PU
Terrestre 3 PU
Messages : 466
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 19

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Dim 10 Sep - 3:00

L'étalon plissa les yeux en l'observant faire craquer sa nuque, à sa réponse, il fit une moue des lèvres, heureusement invisible derrière son châle, qui d'ailleurs l'efféminait quelque peu, ci ce n'était pour le reste de sa stature cyclopéenne.

Il se retint d'émettre un son, se contentant de penser un très long « Mooooui... » en se rappelant les avertissement quand à la santé mentale de son adversaire. Surtout quand elle se mit à parler d'apporter la paix et de repousser les ténèbres. Il fallait dire, aux yeux de l'étalon, qu'il était assez vite prêt à dire que tout le monde, particulièrement les gens dans cette arène, étaient fous ou condamnés à le devenir.

Mais il saisissait dorénavant que ce qu'on lui avait dit d'elle n'était pas une blague ou une critique, comme si l'on disait de lui qu'il était « violent ». Mais bel et bien un avertissement, un fait important : Cette nana là avait quelque cases de grillées, et depuis un moment. Quoiqu'elle semblait sinon d'un calme olympien, sûrement symptomatique de son délire candide. Alors que l'étalon lui-même sentait son échine frissonner, légèrement hâtif, hautement inquiet, comme à son habitude.

Cependant, les licornes, c'est un assez bon match-up… le pire étant un pégase, ou un dragon… Les licornes étaient moins dangereuses pour un Terrestre robuste qu'un leste pégase ne l'était pour ceux de son ethnie. Mais un regard aux copeaux carbonisée de la porte solide par laquelle elle était arrivé avait vite fait de raviver une certaine appréhension dans le corps de l'étalon : Quoique cette porte ai subie, il ne pouvait pas y survivre, enfin, probablement pas…

- C'est partit. Que la meilleure gagne.

Did she just assume my?...Ah, elle ne manquait pas de verve, par contre. Pensait-il en grondant, réalisant la vanne. L'égo était une force comme une autre dans l'arène : La confidence pouvait être une arme, quoiqu'à double-tranchant. Et son jeu d'insultes réveillant doucement celui de l'étalon, qui avait quelque peu oublié ses habitudes insolentes depuis la migraine déprimante qui l'avait hanté durant son combat contre le sombre dragon, qui semblait habité par le même dédain que cette dame-là.

Zbouik.

Sentant son museau se plier dans un angle anormal, l'étalon crachota en roulant dans le sable, un mur ? Non, une barrière. Mais il n'avait pas chargé ? Une barrière qui s'étend ?
Clignant des yeux, l'étalon redressa son regard, déboussolé par le choc soudain, il ne s'était pas cru si prêt de la pyromancienne. Et était en conséquence surpris et surtout incertain d'avoir été frappé par celle-ci. Le son de sa voix fut comme un déclenchant, armant la conscience de l'étalon dont le regard se déforma :

- Mmmh... ça ne commence pas trop mal...

Ce genre de combat, hein ? Se relevant et secouant l'échine, le sable coulant sur ses épaules. Dagger cracha, l'étalon replaça son châle, le regard désinhibé de toute interrogation : Hypocrite, il allait lui arracher la corne ! Durant ce temps, devant le regard mesquin de la paladine s'anima la lumière de sa corne, crachant une gerbe de rayons. Que Dagger défiât en abaissant sa posture :
Cette bourrade magique l'avait sonné, et son museau saignait légèrement, émettant une chaude mais douce douleur et répandant une tache rouge sous le tissu mauvâtre qui lui recouvrait le museau : Mais deux simples mots pouvaient résumer  ce que l'étalon ressentait après cette première attaque:

Trop faible !

Sa silhouette se tordit et son sabot embaumé gifla violemment les quelques gerbes de rayons qui se dirigèrent efficacement contre lui. Pulvérisant dans de curieuse étincelles trois des attaques, qui gravèrent leur traces brulante dans la patte de l'étalon alors que deux autre tracèrent des zébrure sombre dans son plastron, ricochant en se perdant alors que les derniers rayons filant par-delà ses oreilles aplatis ou à coté de son corps, qui s'était mu nerveusement hors des dernières trajectoires alors qu'il frappait. La queue de l'étalon  fouetta vivement l'air de manière dérisoire. Exprimant avec une éloquence muette sa satisfaction. Alors qu'il ramenait lentement sa patte encore fumante près de lui. L'agitant pour dissiper la fumée grisâtre.

Le bandage, brûlé par-ci et là, tombait légèrement de sa patte, révélant la musculature gonflé jusqu'à d'inquiétantes limites, comme si elle menaçait de rompre la dernière paroi qu'était la peau.

De maigres écorchure dus à l'impact se voyaient sur la patte de l'étalon, des traces bien moins singulières que certaines des cicatrices s'y trouvant déjà. Et un sourire tout sauf amusé, menaçant, se mit à grandir derrière son châle, devinable de par les plis de ses yeux
Les Terrestres ne sont pas les adversaires idéals des Licornes, ces attaques là aurait bien fait subir un sale quart d'heure aux ailes plus douces des pégases, et les aurais peut-être ramené à ce précieux sol, mais face à ces muscles noueux, il n'y avait guère d'autre chose que son glaive qui servirait à la demoiselle. L'articulation de son sabot émit un craquement sinistre en se pliant lentement, alors qu'il le plantait de nouveau dans le sol avec un bruit sourd et mat, réponse poussive mais ironique aux sons des cervicales de Starmaid plus tôt :

Ses muscles là aussi pourraient lui faire craquer la nuque. Bien plus fort, même.

L'échine de Dagger se pliât alors qu'il se mit à se galoper : fusant sur la licorne : C'était simple, tant qu'elle ne trouverait pas dans son arsenal le sort qui ferait ployer l'étalon, Starmaid allait devoir éviter de l'affronter du regard de trop près...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 136
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Lun 11 Sep - 16:17

Les exclamations de la foule avaient repris alors que les premières attaques furent envoyées. Il n'y avait pas nécessairement des encouragements ou des hués, mais surtout des cris de joie en voyant le choc des titans démarrer sur du lourd. C'était un spectacle comme cela que voulait voir les nombreux spectateur : une symphonie de feu et de violence. Une Licorne instable à la magie brûlante et imprévisible face à une montagne de muscle plus coriace qu'un clou de cercueil qui battait des dragons à la seule force de ses sabots. Un tel combat était l'apothéose de ce qu'attendait le plus exigent des publics : la magie contre la force, l'imprévisible contre l'imprévu, le talent contre le talent. Fini les pégases tournicotant dans les aires, adieux les Dragons qui étaient tous montés en série avec un lance-flamme et une force physique banal. Place à la magie et à la force du spectacle, sans ruse ni coup tordu.

Dagger était un adversaire idéal pour la mini-Licorne : il n'avait techniquement rien à se reprocher, était un vétéran de l'Arène, un dur à cuir de première et un défis adapté. La jument avait besoin de se mesurer à des opposants contre qui elle n'éprouvait pas de colère et n'avait nulle besoin d'anéantir, de simples challenger comme elle qui avait un objectif simple et honnête. Ce genre de combat était à ses yeux comme une joute entre deux Chevalier : d'un côté le Paladin du Bien Suprême contre le Chevalier errant de la nature. Après tout, For'Other n'était-il pas connu pour être l'expression de la force impitoyable et au delà du bien et du mal de la nature sauvage ? Si le Bien Suprême l'emportait, alors Starmaid aurait la preuve qu'elle était sur la bonne voie pour triompher du monde imparfait contre lequel elle se battait. Si elle échouait, alors elle reviendrait plus forte encore...

Mais avant toute chose, il fallait finir ce combat qui avait à peine commencé. Peu-importe si les juges annonçaient la victoire à l'un ou à l'autre. Starmaid ne se battait pas pour la gloire, du moins le pensait-elle, le Paladin autoproclamé se battait pour le Bien Suprême, le bien de tous. Elle mettrait alors toute son énergie pour triompher d'une manière ou d'une autre, pour prouver la justesse de sa cause.

Bien que renversé par le champs de force de Starmaid, le puissant chasseur était déjà sur ses sabots, démonstration sans surprise mais tellement plaisante à voir, puis défiait les tirs de la Licorne avec des sabots. Les rayons qui auraient pu le toucher furent arrêter par son cuir épais et ses bandages, ne laissant que quelques traces de brûlure relativement bénignes. Comme l'avait escompté le chasseur, son expérience du comment jauger une proie, les rayons solaires de la Licorne était peut-être impressionnants, ils n'étaient pas aussi puissants qu'ils ne le paraissaient. Pour pouvoir faire sauter une porte en bois, il fallait que Starmaid concentre sa puissance pendant un bon moment, moment qu'elle n'avait pas face à une cible susceptible de lui foncer dessus. En revanche, les brûlures n'étaient pas des blessures à prendre à la légères. Légitimement fier de sa démonstration, l'étalon fit craquer ses sabots avant de foncer sur son adversaire avec la clair intention de lui montrer comment on faisait mal. Il était évident qu'au corps-à-corps, le colosse grimaçant sardoniquement sous son châle avait l'avantage, mais il avait laissé malgré lui le temps à Starmaid de préparer une seconde attaque...

Prendre du temps entre deux actions n'était pas le point fort de l'autoproclamé Paladin ; il préférait envoyer la purée sans trop réfléchir. À peine Dagger s'était élancé que la jument utilisa un autre talent que sa magie lumineuse lui permettait : un puissant flash lumineux de six-mille Kelvins, la luminosité du soleil. Sans prendre le temps de vérifier si son adversaire avait ou non été aveuglé, déjà dégainé son lourd glaive, un instrument qui avait résisté à tous les mauvais traitements de sa propriétaire. La masse de métal brandit au moyen d'une télékinésie brutale et violente s'abattit en une frappe d'estoc simple et dépourvu de technique. Même si elle n'était l'égale de la force brute du Terrestre en tant que telle, le poids important du glaive combiné à la force brute et la vitesse en faisait une masse très difficile à arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre 3 PU
Terrestre 3 PU
Messages : 466
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 19

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Mar 12 Sep - 22:10

Allez, c'est parti, la Licorne balançait ses sortilèges : Normal, il s'approchait. L'explosion lumineuse ne surprit pas Dagger outre, c'était un sort d'usage chez les licornes, dont allumer leur cornes était l'une des rares magies pratiquement maîtrisée par tous et dont ce sort était simplement l'augmentation maximale de l'intensité. Cela avait le petit coté positif de donner à Dagger une légère idée du plafond magique de son adversaire.

Mais cela l’empêcha efficacement de s'approcher, Dagger se trouvant obligé de s'interrompre afin de se protéger ses yeux. Ses dents grinçant. Il fit aussitôt de grands pas en arrière, la lumière s’affaiblissant pour révéler l'attaque brutale de la licorne. N'ayant pas le temps d'être surpris qu'elle maîtrise aussi la télékinésie, les pattes de l'étalon se refermèrent nerveusement, son cœur battant lourdement une fois dans sa poitrine.
Ses instinct hurlèrent, mais il n'eut pas le temps de réagir correctement, le Glaive se plantant avec un son mat entre ses pattes. Se déportant, l'étalon ré-ouvrit les pattes en se fendant d'un curieux mouvement, déviant directement la lame dans le sable. Alors que ses oreilles s'aplatissaient contre son crane, un gémissement douloureux lui échappant : Heureusement, les glaives étaient plutôt des armes d'estoc que de taille, et leurs tranchant n'était pas leur gros point fort.

Malgré tout, de grandes plaies était visible sur les pans interne de ses pattes, alors qu'il relevait les yeux sur son adversaire, mordant la licorne d'un regard austère. Un sang vermeil s'écoulant doucement de ses nouvelles plaies, rougissant les bandages de son autre patte.

L'étalon dénota avec soulagement que ce n'était pas sombre, soit rien de mortel, mais ça faisait un mal de chien, le contact extrêmement désagréable du sable contre ses pattes le faisant frissonner d'un mélange de douleur et de dégoût. Heureusement, elle n'avait pas maintenu de contrôle télékinétique de la lame lors de son attaque, ce qu'elle avait fait s’apparentant presque à un genre de lancer frontal. Peut-être n'était pas son point fort, il était rare qu'une licorne maîtrise plus d'un genre de magie, et il fallait dire que celle-ci semblait plus porter sur la pyrokinésie. Un glaive lourd pesait rarement plus de deux kilos, rien que l'étalon ne puisse mettre en déroute.

Malgré ses dires, Starmaid n'avait aucunement l'attention de le traiter doucement, soulèvent légèrement son châle, Dagger agrippa le glaive entre ses dents, le traînant dans le sable en reprenant lentement son avancée, se redressant en marchant cette fois-ci. Mesurant la douleur dans ses pattes avant en les contractant.
Son troisième sort se devait d'être plus puissant, elle n'avait plus d'arme. L'esprit de l'étalon s'agita, se demandant s'il devrait éviter le prochain plutôt que l'encaisser, si cela était seulement possible, d'ailleurs.

Son endurance lui permettait de prendre autant d'attaques comme celle-ci que l'on pouvait lui envoyer, ou presque, mais encore une fois, ce qu'il craignait était ce qui avait démoli cette porte : Un genre de nova ? Une explosion à bout portant ?
Ses sourcils se froncèrent, il n'aimait pas cette femme, il avait quelque chose de vicieux, encore que cela était facile à ressentir face à ses adversaires : La plupart combattaient ainsi le genre Terrestre, les fuyant et les épuisant. Leur refusant leur tour de combattre à renfort de flash, d'envol, ou de barrière.

Mais Dagger ne s'épuisait pas.

Ils ne faisaient qu'utiliser leur droits, au fond, leur avantages contre eux, les combattants. C'était cela que leur offrait leurs ailes, leurs cornes, les tenir loin du danger, au-delà du sol ou derrière un mur de magie. A jouer leur cartes sans laisser à leur adversaire l'occasion d'en poser une.

Mais Dagger ne s'épuisait pas.

C'était toujours ton tour, mage : Starmaid pouvait, devait, même, user de ses droits : Jouer toutes ses cartes : Trouver la combinaison gagnante. Car l'étalon n'avait qu'une carte en main.
Mais il ne fallait surtout pas le laisser la jouer.


Dernière édition par For'Other le Ven 15 Sep - 15:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 136
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Jeu 14 Sep - 2:25

Après coup, s'attaquer à un Poney désarmé au moyen d'une épée, même si elle ne savait pas s'en servir, n'était peut-être pas très chevaleresque de la part de Starmaid. Mais pour sa défense, lorsqu'on se trouvait en situation de danger immédiat, seul l'instinct parlait et non la raison. Et comme la jument se sentait souvent menacer et pouvait surestimer ou non me danger, la raison était rarement appelé dans ses actions. Cela lui sauva plus ou moins la vie : il fallait plus que des rayons surchauffer pour venir à bout du colosse. Ce dernier était une montagne de muscle calibré et sculptée pour l'endurance et le combat, non une simple gonflette pour épater la galerie. Son cuir épais endurci, ses muscles noueux plus coriace qu'un vieux steak trop cuit, la puissance des rayons standards n'était pas suffisante pour causer des blessures trop handicapante. Au mieux, cela le poussait à attaquer avec encore plus d'ardeur, ce qui pouvait peut-être constituer un faible avantage pour la mini-Licorne : plus l'adversaire était acharné, plus la furie devenait féroce... si bien sur elle ne finissait pas en kit avant.

Le lourd glaive était comme de juste émoussé par l'utilisation abusive de sa propriétaire. Même malmené et utilisé à tord et à travers, il avait tenu bon sans broncher et frappait ennemis, sol, rocher et bois sans faillir. Dagger usa d'un astuce audacieuse pour remédier à cet avantage de son adversaire, audacieuse et payante. Détournant d'un impressionnant mouvement de ses pattes avant la frappe dévastatrice, il désarma d'une seconde prise son ennemie au prix d'une blessure qu'il pouvait encaisser. Ce monstre n'était pas seulement une force de la nature, il était comme une avalanche qui continuait sa route malgré tout ce qu'on envoyait pour l'arrêter.

Les avalanches, Starmaid en avait l'habitude : elle subissait souvent ce type de catastrophe lorsqu'elle s'aventurait en montagne et criait trop fort - les montagnes étaient très, très mal fichues. Contre ce genre de problème, son bouclier magique était salutaire. Certes, il ne durait guère de temps, pas plus d'une poignée de seconde, mais c'était suffisant pour échapper au plus gros des dégât. Le problème était que dans la précipitation, la maladroite se trompait souvent de sort, comme ce fut le cas.

Voyant son adversaire sur le point de lui envoyer une frappe avec une arme, le mauvais réflexe fut simplement de dégainer la sienne pour riposter en frappant contre la sienne avec une force accrue. Bien sûr, le fourreau de la jument était vide - son arme entre les dents de son adversaire - et la poigne télékinésique n'attrapa rien, puis frappa dans le vide, manquant cruellement de quelque chose à manier. Lorsque l'instant d'après le glaive frappa, Starmaid ne réfléchie pas plus que la dernière fois et improvisa totalement au mépris du bon sens. Se dressant subitement sur ses pattes avant, elle envoya un double coup de sabot droit sur la lourde masse de métal qui fondait sur elle. Évidemment, cela ne désarmerait pas Dagger, ni quoi que ce soit de ce genre, mais cela eu le mérite d'éviter à la jument de se faire trop mal, du moins à se blesser trop gravement.

Un mal pour un bien, la douleur qui se répandit dans ses pattes et qui irradia dans ses sabots avant lui permirent de ne pas trop faire attention à la celle du choc qu'elle reçu en heurtant le sol après avoir été catapultée par la frappe de For'Other. L'inconsciente aurait dû essayer d'esquiver, mais ce n'était pas de sa faute après tout : le sort de bouclier devait être plus évident à utiliser et le glaive aurait du être dans son fourreau... Mais ces parfaites justifications n'étaient pas les plus importantes, ni les plus urgentes : Dagger était encore debout et Starmaid se releva instantanément. Le douleur vive et l'adrénaline agissaient comme de puissants stimulants, si bien que la mini-Licorne laissa tomber toute prudence, du moins les traces qu'il restait, puis contrattaqua, aveuglée par la rage et la douleur :

- JE N'AI PAS BESOIN D'ARME POUR VOUS ANÉANTIR !!11!!

L'air siffla alors que la corne s'illuminait de plus belle. Contrairement à la dernière fois, le bruit étrange que faisait le rayon en se chargeant avait une sonorité plus grave, alors que la lueur insoutenable de la corne semblait vouloir éclipser celle du soleil. Starmaid n'aurait peut-être pas le temps de charger complètement le tir qu'elle comptait envoyer sans réfléchir, cela dépendrait de la réaction de son opposant. Au lieu de préparer une salve, la jument déchaînée s'apprêtait à envoyer un puissant rayon concentré, le genre à pyrolyser le bois d'une porte au point de le faire éclater. Un être vivant souffrirait surtout de brulures intenses et ses potentiels vêtements prendraient feu. Le pire avec cette attaque, c'était que le moindre élément pouvant déconcentrer la magicienne aurait des conséquences désastreuses : on n'interrompaient pas un tel sort impunément...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre 3 PU
Terrestre 3 PU
Messages : 466
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 19

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Sam 16 Sep - 1:40

( Evite de trop m'PG pls, j'avais même pas amorcé d'attaque D:)

L'étalon ré-ajustait la lame, mordant le métal amer avec une force déconcertante : La licorne avait paré directement de ses sabots, elle avait ralenti, laissant à l'étalon l'occasion désastreuse de s'approcher : Celui-ci venait cependant de la gaspiller en la repoussant d'un coup trop ample plutôt qu'en la poignardant. L'étalon n'avait pas l'esprit assez libre pour se tancer, mais senti un certain désarroi devant ce qui suivit.

Malgré la tranchant relativement faible de ce genre de lame, la force de l'étalon avait visiblement suffit à imprimer le fil de la lame dans les sabots d'ivoire de la licorne. Ce genre de douleur était visiblement très désagréable, celle-ci se mettant à hurler d'une manière pas bien différente de la sienne. La souffrance avait la même voix pour tous... Elle crachat, la mâchoire tendue, qu'elle n'aurait pas besoin de cela pour l'anéantir.

L'oeil de Dagger tiqua quand la corne se mit à briller, et l'air siffler, de… de la vapeur ? Ce son, comme la porte ? L’avancée lente et prudente de l'étalon se mua en une posture déviée, faisant quelque pas en arrière en abaissant légèrement son ses épaules.
Danger. Murmurèrent les voix de l'instinct aux limites de sa conscience. Un certain conflit s'opéra, alors que la lumière aveuglant forçait l'étalon à plisser les yeux : Attaque-là avant ! Cria la raison : Interromps le sort ! Non ! Non ! Gémitn son flanc, tétanisant d'indécision ses pattes une seconde : Ça brûle, ça brûle ! Éloigne-toi !

Sous son châle, ses dents se serrèrent alors que les brûlures qui recouvrait la partie basse de son visage l'élançaient, lui rappelant amèrement la morsure de la fleur rouge: Écoute ton instinct, écoute ta Mark! Ça, ce n'était pas comme le feu d'un dragon ! Ça, ça émulerait le soleil, pas les flammes !

Se fiant à son instinct, les oreilles de Dagger s'aplatirent contre son crane alors qu'il entama subitement de multiples pas de recul, tandis que la surbrillance augmentait, renforçant sa décision de s'éloigner : Elle allait éclater, ou quelque chose de similaire, tout menait visiblement vers ça ! Courir au travers des flammes pour ignorer les flammes n'était pas une option, cette-fois !

Il s'agirait d'une éruption, pas d'un incendie : Et on arrête pas une éruption, on la fuit !
Le sifflement s'envola, et Dagger se paralysa, pilant alors qu'il dressait vivement l'arme en biais du rayon: Bandant les muscles de sa nuque, Dagger vit bien qu'il n'aurait pas le temps de s'écarter : Les pégases n'échappait pas à ce genre de rayons, qui venait percer leurs ailes en plein vol ! Ses dents se serrèrent et l'éclat lui fit presque fermer les yeux alors que le rayons frappa la lame. Presque.

L'horrible sifflement perça ses tampons tandis qu'une vibration de plus en plus violente se répandait dans sa mâchoire tendue : L'étalon vit avec horreur que la lame rougissait : Bon sang ! C'était du bronze ! Pas du plastique ou je ne-sais-quoi ! à combien de degré irradiait ce rayon ? La chaleur commençait à répandre dans sa mâchoire quand, avec une absence effrayante de son, l'arme se rompit.

D'un éclat toujours aussi intense, le rayon percuta l'étalon dans le torse, son plastron d'acier gémissant alors qu'il était repoussé en arrière. Dérapant sur la surface du sable, le rayon se dispersait en une suite d'étincelle courant derrière ses pattes et sa silhouette, alors que se tordant, les yeux de l'étalon s'écarquillèrent, fixant un instant la licorne avant que la douleur ne le rappel à sa situation précaire.  Grinçant en retenant son recul, l'étalon hurla en s'orientant, pas question que cela ne touche autre chose que le plastron. Sa peau cloquait sous l'armure ! Avant d'être éclipsé derrière les flammes, la fumée oxydante et puante du métal qui brûlait et la lumière, ses pattes s'agitèrent et ses muscles se contractèrent à en craquer en se plantant dans le sol, freinant sa déroute en soulevant le able. Avant de totalement disparaître derrière la confusion des éléments s'agitant devant lui, restant devinable du regard seulement grâce aux derniers rayons qui se dispersait sur sa silhouette repliée, gémissant contre l'acier.

Avec un son de fin de monde, l'air poussant un dernier gémissement, le rayon s'estompa dans un éclat rougeâtre. Et un silence régna quelques instants suivit d’applaudissement à la démonstration de puissance, la fumée montant encore dans les airs.

...hhhHhhhrrrRRRR .

La silhouette de l'étalon se redressa brutalement, indubitablement encore vif. Deux éclat rougeâtres fixant la licorne, sur un axe vertical, comme s'il… s'il penchait la tête dans un axe impossible. D'un éclat rouge parfaitement anormal.

...Non….Pas des yeux ! Avec un son mat, le moignon fondu du glaive glissa des dents de l'étalon et tomba dans le sable. Étouffant l'une des lumières dans un grésillement désagréable. Le point rouge de son plastron s'estompant rapidement, rompant l'espèce de vision de… de croque-mitaine qui avait soudain surgit dans les esprit des spectateurs. Mais l'étalon se mit à émir un son tout droit sortit d'un cauchemar, Hululant sa douleur en imprimant un mouvement frissonnant tout le long de son corps, brûlé de part en part.

Le rayon avait léché sa peau en se divisant au point d'impact, sous le point le plus touché de plastron, celui-ci avait presque fondu, collant le pelage et le métal dans un mélange qui se déchira  aussitôt que Dagger bougea. Celui-ci acceptant dans un gémissement plus horrifiant qu'autre chose la douleur. Dieu merci, malgré son châle envolé, la figure de l'étalon restait floue derrière l'opaque nuage soulevé. Mais le simple contour de son expression laissait deviner quelque chose de… de déformé. Le son de sa respiration, ou plutôt ce gargouillement immonde perça le silence. Son ombre semblant se tordre, vivement, comme s'il replaçait quelque chose de démis.

Les sphères qu'il venait de lancer se plantèrent avec un son mat dans le sol, combien y en avait-il ? Quatre, six ? Boom. Une maigre onomatopée pour décrire le son déchirant qu'elles firent en explosant au pied de la licorne, dévisageant l'arène dans une vague de vapeur brûlante. Alors que la silhouette de Dagger s'estompait, profitant de l'aveuglante confusion.


Dernière édition par For'Other le Lun 18 Sep - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 136
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Lun 18 Sep - 19:46

On disait que la peur, la douleur, l'incompréhension et la colère étaient des puissants moteurs pour alimenter la sauvagerie et la violence. Certains disaient, ou pensaient sincèrement, que cela pouvait aussi décupler les forces d'un individu, qu'il soit équin on non. Mais la vérité était tout autre : aucun Poney normalement constitué ne pouvait bénéficier de force supplémentaire parce qu'il était en situation de stresse intense : il exploitait au contraire, et involontairement, sa réserve cachée à cause de l'adrénaline. Et cela était précisément ce qui venait de se passer : Starmaid avait été complètement prise au dépourvue, au point de libérer toute sa puissance d'un seul coup. La plupart de ses rayons pouvaient blesser, mais une dose massive de Kelvin était du genre à causer de très graves brulures ainsi que de gros dégâts. Un corps composé d'eau, de muscle noueux et de tendon, le tout enrobé d'une couche de peau coriace sous d'épais vêtements, ne prenait pas feu et pouvait encaisser la vague... mais au prix de graves blessures.

En situation de danger extrême, il n'y avait en règle général que trois types de réactions : la panique qui faisait perdre les pédales, être tétanisé et ne savoir que faire ou alors les réflexes acquis tout au long de sa vie. Dans le cas de Starmaid, c'était les trois à la fois : elle n'avait rarement eu si peur de sa vie. Voir une arme dirigée contre elle face à un colosse dont ses tirs avaient été impuissants à arrêter était une expérience peu agréable. Pire, désarmée et ses sabots avant entaillés et endoloris, la mini-Licorne avait été prise au dépourvu au point de libérer tout ce qu'elle avait en stock pour ne pas  subir un assaut. Une réaction primaire et brutale, non-justifiée mais explicable lorsqu'un petit Poney se retrouvait comme acculé face à une menace qu'il ne pouvait affronter dans un duel codifié où les rayons de six-milles Kelvins étaient proscrits.

Tout ceci combiné fut l'alchimie qui déclencha une telle réaction, un spectacle de son et de lumière qui fut suffisant pour frapper de stupeur les plus impressionnables. Même avec sa réputation sulfureuse, Starmaid s'était surpassée dans cet océan de rage et de destruction aveugle, raisons légitime qui l'avait isolé de ceux qu'elle pensait protéger. Ils avaient compris qu'on ne pouvait la raisonner, pas plus qu'on pouvait raisonner un volcan en éruption qui devait libérer tout ce qu'il avait accumulé. Le rayon dévastateur avait duré quelques secondes, interminables et brûlantes. Pire que les flammes magiques d'un Dragon, la lumière était bien trop rapide pour être esquivée, trop irrésistible pour être dissiper. Il n'y avait que deux solutions : s'en abriter ou la braver.

Et ce fut les deux méthodes utilisées en même temps par Dagger : une nouvelle preuve qu'il était un dur à cuire dans les deux sens du terme. Le glaive encaissa le plus gros du rayon concentré comme jamais, puis l'armure arrêta le reste et épargna au géant le plus terrible des dégâts. Son châle rembourré avait quand à lui dissipé le reste et épargné son porteur les brûlures, ce qui lui avait presque sauver la mise : on se battait moins bien avec un très gros coup de soleil. Le chasseur avait vaincu des ennemis redoutables par sa ténacité et son sens de l’improvisation, il pouvait donc le faire face à cette bombe solaire imprévisible. Quelques secondes, bien assez pour détruire une arme et blesser son porteur pourtant protégé... un pouvoir de destruction redoutable surtout s'il était mis entre de mauvais sabots, ou plus exactement une mauvaise corne. Stamraid n'avait pas encore atteint la pleine maîtrise de ses pouvoirs, mais le sang des Blazing et de son mystérieux géniteur, probablement un démon selon les rumeurs persistantes à ce sujets sensible, avaient parlé à l'instant. Le puissant étalon avait démontré qu'il était plus fort que la douleur et la peur, il avait maintenant l'occasion de montrer qu'il était plus fort que cette violence aveugle concentrée dans le corps d'une jument.

Celle-ci était encore là - elle n'avait pas encore explosé - et observait la silhouette de l'invincible gladiateur se dresser a travers de la fumée, apparition de cauchemar nimbé de ténèbre face à l'apocalypse flamboyante. Starmaid tremblait de rage et de fatigue, haletante alors que ses prunelles étrécies fixaient le géant hurlant. Elle avait été trop téméraire, mais elle en avait déjà payé le prix : elle n'avait plus que sa magie résiduelle face à la force brute de ce monstre immortel. Cela suffirait-il ? Elle n'en savait rien : même les jeune Dragons n'aimaient pas ce traitement à base de rayon solaire, mais Dagger était fait d'un autre bois. Et hors de question que ce bois-là soit le cercueil de Starmaid. De toute façon elle n'échouerait pas, car même donnée perdante dans ses entreprises, elle allait toujours jusqu'au bout, quitte à entrainer ce qui l'entourait dans une marée de destruction - de bien matériel, entendons-le.

- Je... n'ai... pas dit... mon... dernier mot !

La corne encore rougeoyante crépitait d'énergie résiduelle, juste assez pour utiliser sa télékinésie plus quelques rayons bien moins puissant que le précédent. Les sabots avant de la jument l'élançaient et l'empêchaient de se déplacer sans avoir mal, mais elle n'avait pas pour volonté de bouger : le Paladin autoproclamé camperait sur ses positions et ne laisserait pas un sabot de terrain. Le temps que son énergie se recharge, elle utiliserait un autre rayon ou autre chose. Mais ce plan fut mis à mal par un imprévu sous la forme de petit projectiles explosifs envoyés dans ses pattes. Les explosions autour d'elle libérant de la fumée et de la chaleur, le cri de rage et de surprise de Starmaid se combina à celui des détonations, formant un vacarme épouvantable.

Ne sachant pas se téléporter, la mage de bataille ratée utilisa tout ses sorts en même temps : amplification de voix tout en criant, quelques tirs lumineux dans absolument tous les sens, attrapa rien avec sa télékinésie, un flash aveuglant et enfin son champs de force, sans bouger de sa place car elle avait trop mal au sabot et ne voyait plus rien - moins aidé parce qu'elle avait fermé les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre 3 PU
Terrestre 3 PU
Messages : 466
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 19

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Mar 19 Sep - 0:45

Inspire
Expire.

C'était douloureux de respirer à cause de la peau brûlée, gonfler son torse tirait sur celle-ci. La sensation de chaleur insupportable s'était estompé en quelque chose de glacial, une douleur réflexe.

Inspire,
Expire

Son échine glissant, il observa la positon de la licorne, dont les lumières pétaradait, hurlant à des décibels impensables, elle paniquait ? Bien. L'étalon trotta, ramenant ses pattes contre lui. S'approchant. Bandant ses muscles. Sa corne crépitait encore et encore ! Jouant avec frénésie ses cartes, les gros chiffres, les figures. Lancée sur la table dans un ordre incongru, l'une après l'autre. Des lasers volèrent, un véritable spectacle pyrotechnique s'opérant sous les yeux ébahis des spectateurs. Un second flash, un second champ de force, éclaircissant les environs, la télékinésie pourpre de la licorne embrassait le vide, mordant le sable. Sa voix s'affaiblissant, la lumière de sa corne vacillant. De moins en moins forte.

Qu'il sont bons, ses adversaires avec des cibles peintes sur la figure.
Elle expira.
Dagger inspira.

Il allait lui donner une bonne raison de paniquer. Arrivant sur la droite de la licorne, la patte de l'étalon s'enfonça directement avec une inquiétante facilité et un son des plus désagréable dans le flanc de Starmaid. L'emportant directement contre le sol en emmêlant l'une de ses pattes à la sienne : Qu'elle était légère, par rapport à sa magie !
La figure proche de le sienne, révélant finalement son museau encore brûlée par les flammes d'un précédents adversaires, l'éclat verdâtres et non pas rouge des yeux de l'étalon rendit à la paladine son reflet alors qu'il armait son autre patte, appuyant fortement de l'autre en travers du visage de son adversaire. Le poussant dans le sable.

Comment faisait-il pour donner cette impression que son sabot se serrait ?
La voix de Dagger croassa, avec ce qu'il réalisât être ses premiers mots formés depuis que ce combat avait commencé:

« - Mon tour. »
Dieu, Dagger aurait juré qu'il allait frapper assez fort pour lui faire vomir ses entrailles. Il allait la tuer ET lui creuser sa tombe d'un seul. Propre. mouvement !


Dernière édition par For'Other le Mar 19 Sep - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 136
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Mar 19 Sep - 15:35

Certains Poneys avaient peur du noir, tout simplement. Les équidés n'étaient pas des êtres nocturnes, encore moins à l'aise là où ils ne voyaient rien. Starmaid n'avait pas réellement peur du noir en tant que tel, mais elle craignait ce qui pouvait s'y cacher. Cette terreur était un réflexe naturelle pour les Poneys, un moyen d'éviter de s'aventurer là où il pouvait y avoir un danger caché. Si Terrestres et Pégases étaient dépourvus de moyen d'affronter les ténèbres sans un luminaire, Starmaid avait de quoi les combattre dans tous les sens du terme : de la lumière intense et brûlante. Et ce fut ce qu'elle fit en envoyant des tirs peu puissants dans tous les sens, espérant sans doute que l'un d'eux touche sa cible. Cette méthode trahissait le manque de stratégie et de sang froid de la furie qui ne comptait que sur sa propre puissance, malgré elle. Trop maladroite et impulsive, la jument ne pouvait se focaliser sur un plan ou improviser avec brio, malgré le fait qu'elle n'était pas plus bête qu'un autre.

Alors que son rayon rechargeait et qu'elle réussit enfin à ouvrir les yeux, ce ne fut que pour ne pas remarquer la masse sombre qui s'était jetée à côté d'elle pour la frapper droit dans le flanc. Plus légère que prévu, un peu enrobée sur les côtés et surtout très coriace, ces os ne se rompirent pas, mais l'air quitta ses poumons aussi brusquement que son cri de douleur et de surprise. Le bruit de la chaire écrasée mêlé à celui du souffle coupé était sinistre, illustrant bien la scène où le géant plaqua son adversaire au sol, paré à lui faire goûter sa vengeance. Le sabot plaqué brutalement sur le visage de sa proie, le chasseur s'apprêta à donner le coup de grâce avec le second. La face grimaçante de Dagger avait quelque-chose de sardonique en plus de l'aura sinistre qui s'en dégageait. Mais ses yeux verts étaient les plus effrayants : on pouvait y lire une pulsion meurtrière.

Il n'en fallut pas moins pour électrifier Starmaid : l'instinct de survie était une force plus puissante que la peur, surtout chez elle. Si cette petite jument avait survécu seule sur les routes, affronté des ennemis bien plus gros qu'elle, ce n'était pas seulement grâce à sa force ou sa magie, mais bien sa volonté de vivre. Cette même volonté qui l'avait poussé à se relever encore et encore : car tant qu'elle vivrait, son idéal serait en marche. Starmaid ne quitterait pas ce monde hideux et pourri jusqu'à la moelle, non. Elle quitterait un monde tel qu'elle voudrait le laisser : un monde parfait.

Au moment où le sabot s'abattit, la corne de Starmaid s'illumina, matérialisant une bulle lumineuse enveloppant très brièvement et brusquement sa propriétaire. La surface incandescente repoussa le géant alors que son coup heurta l'obstacle. Même s'il ne fut pas frappé par le bouclier, ce dernier obligea Dagger à lâcher sa prise : la sphère lumineuse n'était pas du genre à en offrir. Disparaissant en un battement de cil, le sort laissa place à une Starmaid furibonde et totalement paniquée, debout sur ces sabots et le visage tordue en une grimace de pure colère.

- JE. N'AI. PAS. ENCORE.TERMINÉ !!1!i

Bien sûr, jamais la mini-Licorne n'avait assez d'énergie pour lancer ses rayons ou utiliser une ultime fois son bouclier - sa dernière démonstration en témoignait. En revanche, il lui restait un sort guère gourmand en puissance et particulièrement efficace contre une cible très proche : la télékinésie. Si celle des Licornes ordinaires était assez puissante pour soulever et manipuler de petit objets, voir une arme comme un bâton ou une rapière, celle de Starmaid était d'un tout autre niveau. N'ayant plus que ce dernier atout d'utilisable, la jument ne s'en priva pas de s'en servir avec toute l'énergie de sa colère et de son envie irrésistible de détruire la menace.

L'étau télékinésique se referma sur la patte avant de Dagger, bien trop près pour l'éviter, puis le souleva brutalement au dessus de la furie qui le fit atterrir sans ménagement sur le sable de l'arène, toujours sans le lâcher, puis recommença.

Tandis que le gladiateur se retrouvait secoué comme une poupée de chiffon, jeté au sol et relancé encore et encore dans une frénésie écumante, Starmaid hurla ce qu'elle avait pensé sa précédente position :

- CHASSEUR SOUS-ÉVALUÉ JE NE LAISSERAIS RIEN NI PERSONNE M’ARRÊTER !!! LE BIEN SUPRÊME NE SE FERA PAS VAINCRE PAR QUI QUE CE SOIT ET CERTAINEMENT PAS PAR UN RIDICULE GLADIATEUR DE PACOTILLE !!1!!

Quasiment à court d'énergie, la forcenée s'arrêta enfin en envoyant le colosse dans un ultime mouvement de télékinésie à quelques mètres d'elle. Haletante, elle avait pour ainsi dire tout donné cette fois : il ne lui restait que ses sabots encore très douloureux et sa fureur. Attrapant avec les reliquats de sa télékinésie ce qui restait de son glaive, elle le brandit devant elle, parfaite illustration de son état : usée jusqu'au ridicule, mais encore combative...

Dans les tribunes des juges, les grains du sablier avaient presque fini de s'écouler et tous l'avaient oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre 3 PU
Terrestre 3 PU
Messages : 466
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 19

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Mar 19 Sep - 22:16

Ses pattes dérapant contre le nouveau bouclier, Dagger éructa d'agacement, ses sabots appuyant dans un crissement désagréable contre la barrière autrement plus petite que les deux dernières. Combien de foutu sorts avait-elle dans son arsenal ? C'était la première fois qu'il faisait face à une licorne aussi versatile ! Debout, celle-ci hurla de nouveau, ayant décidément encore du coffre à gueuler. Dagger ne répondant que d'une grimace grommelant en se précipitant sur elle.

La traction qu'il vit s'effectuer sur sa patte attira son regard, l'énergie pourpre tirant sur sa patte : Bordel ! WooOOOOW !

Quittant le sol, Dagger replia ses pattes. Sentant son oreille interne lui murmurer qu'elle n'aimait pas du tout la situation. Sans contact avec le sol, la force se retrouvait difficilement utilisable. Pliant sa patte de toute ses forces, l'étalon parvint à se ramener au niveau de la patte saisie, cherchant à ne pas voir sa patte être arraché par la force centrifuge de ce qu'il subissait. Dérapant contre le sol, ses yeux opaques se fixèrent dans ceux de la licorne. Elle pouvait pas s’empêcher de gueuler des inepties, celle-là aussi !? L'étalon eut un gémissement douloureux alors qu'il décollait de nouveau, roulant sur le dos au second choc, et en avant au second, sur le coté au troisième : C'était pas bientôt fini, oui ?! Ses yeux s'écarquillèrent alors que ses mâchoires s'ouvrait sur un hurlement silencieux quand il chuta une énième fois dans une position dans laquelle il lui fut impossible de disperser le choc : Il y avait pire que le sable comme sol, mais Dagger l'échangerait volontiers contre un sol bien dur, dans lequel il aurait put fermement planter l'une de ses pattes pour ne pas être emporté.

Un son crachotant émergeât des lèvres de l'étalon alors qu'il roulait contre le sable : Impressionnante télékinésie, pour une magicienne visiblement si spécialisé dans la lumière ! Sa tête et ses sens avait un mal fou à le positionner, l'étalon se trouvant très distinctement incapable de déterminer ou était le haut et le bas, la sensation d'avoir était broyé l'avait particulièrement vidé.


Fini ?

Hhhrrrgggmm. Il était encore vivant, bien. Ou est le sol ?
Ses synapses gémissantes clignotèrent, l'étalon trouva le sol, génial. Son premier réflexe fut de s'étirer en se retournant, ce qui, malgré la souffrance que cela infligeait au niveau de se brûlures, lui fut étrangement agréable, son corps se dépliant comme un chiffon froissé.

Sa voix s'éleva avant sa tête, soufflant dans le sable et mélangent son museau dans le sol meuble, causant surtout à son cerveau qui ne réfléchissait pas très bien en ce moment, ses insultes étant plus rhétoriques qu'autre chose :

« - Putain mais..  Héhehaw, aaaaw... Mais qu'est-ce que tu racontes ? » Soufflait-il, en se relevant, passant une patte contre son visage pour se débarrassez de son encombrante chevelure, le chouchou ayant cédé durant la précédent dérouiller. Il comprenait qu'on la disait folle, mais ce qu'elle disait et faisait semblait différent, on aurait plutôt dit une genre de… de maniaque. Le bien suprême ? Quoi ?

Plissant les lèvres, l'étalon recula ses épaules, redressant son visage et inspirant lourdement, l'engourdissement dans ses pattes se dissipant. Son cœur pulsant de plus en plus lentement.

« - ''Pas trop'' me blesser, mais oui… Tu vas voir, j'vais ''pas trop'' te rompre la nuque...» Grommela t-il entre ses dents fermées. Poursuivant les insultes les plus infâmes l'une après l'autre, l'étalon s'avança : Il vit d'un œil le glaive fondu qu'elle tenait à nouveau entres ses dents : Oh merci ciel ! Elle ne pouvait plus gueuler, avec ça dans la bouche.
Un ricanement nerveux lui échappa, alors qu'amenant sa patte dénudé à son armure, l'étalon arrachât le pan supérieur de celle-ci. Déchirant d'une simple traction la lanière qui maintenant l'ensemble en place, traînant doucement le pan de l'armure arraché derrière lui alors qu'il inspirait en gonflant lentement et sciemment ses abusifs pectoraux. La souffrance de tirer sur sa brulure étant négligeable par rapport au confort de sentir ce poids se dissiper et l'air le gifler.

Elle était vidé, sa Mark le lui murmurait. Vulnérable. L'étalon se sentit envahi par cette sensation agréable. Amusé de l'éclat vacillant dans son regard, sa corne dorénavant muette…
Il n'avait plus qu'à la cueillir.

« - Tu crois que je vais me contenter de t'arrêter ? » Murmurât-il, cette fois-ci d'une manière bien audible et cette fois-ci dirigé vers elle. Appréciant la vision de son échine épuisée. « - A la seconde ou ces sabots pointeront vers le bas, je vais prendre ta couronne de pacotille, la rompre, et t'arracher la corne ! Vous êtes tous pareil, vous, les non-gladiateurs, vous entrez par la grande porte, si certain et fier, certain que ce n'est qu'une blague ! Les « revanches », les « secondes-fois »... Ce sont des exceptions ! PAS LA RÈGLE ! » Rugit-il pour la première fois de ce combat, se précipitant subitement à une vitesse accrue sur Starmaid.

''Le bien suprême '' ? Quelle mascarade ! Elle était sérieuse ? Se croyait-elle à une grande cour ? Se croyait-elle devant la couronne ? Se croyait-elle prêcheuse dans une église, ou dans un divin Colisée ? Ce n'était pas l'Arène du Destin, ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre 3 PU
Terrestre 3 PU
Messages : 466
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 19

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Mer 27 Sep - 17:15

La lame à moitié fondue décolla de la mâchoire de Starmaid quand le sabot de l'étalon la fracassa. Insuffisant pour propulser l'acharnée paladine dans le monde des rêves, celle-ci fit mine d'agir, les yeux flous. L'échine de Dagger fut si rapidement si proche qu'elle perdit probablement de vue la position de son visage, avant de sentir ses flancs éclater.

Soulevant la licorne à bout de patte, l'étalon inversa la pression en la laissant chuter à terre. Ou elle s'effondra, visiblement évanouie.
Grondant sourdement, l'étalon appuya la face de la licorne dans le sable, écrasant doucement sa patte contre sa nuque, voyant la proie ainsi prête à être achevée.
C'est sous les assourdissants éclats du publis qu'il redressa les yeux, sa autre patte cognant contre son buste alors qu'il inspirait, avant de le pointer vers le ciel.
Ces acclamations lui appartenait encore cette fois, plissant les yeux, il gonfla l'échine et laissa un rugissement victorieux lui échapper.

Cette Arène le connaîtrait bientôt en tant que champion, qu'unique champion. Gonflé par l'ambition, l'étalon retourna sur le dos la licorne d'une bourrade de la patte, ses yeux vitreux ne renvoyait qu'un reflet à l'étalon. Elle n'était plus dans ce corps, l'aggripant de son diadème, l'étalon l'attira, sa patte allant se tenir au-dessus de son visage évanoui.

Les paroles de la licorne résonnaient dans son esprit, ses exactions, ses promesses menaçante, et ses mensonges éhontés.
Aussitôt que leurs sabots pointeraient vers le bas…
Il dressa un regard, un regard bien connu des spectateurs, qu'un brouhaha traversa, des sabots vers le haut, vers le bas… Pivotant lentement, l'étalon observa…

Chanceuse.

Dagger se fendit d'une traction violente, un soubresaut traversant en réponse le corps de la licorne, les lèvres plissées en une grimace déplaisante, l'étalon reparti en marchant, les gardes annonçant le prochain duel en s'approchant récupérer l'évanouie magicienne. Dont le souffla saccadé essayer de la ramener dans le monde conscient.

Sifflotant, l'étalon faisait tournoyer le diadème de la jeune perdante, lequel irait rejoindre le masque fissuré d'un de ses précédents adversaires. Mort depuis des lustres.

« - L'exception. »
Pas la règle.

V I C T O R I O U S

Dagger : 5 Points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
For Other VS For the Supreme Good [For'Other "Dagger" VS Starmaid Blazing]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Equestria :: Other dimensions :: Colosseum of Eternara :: Arène volonté du peuple-
Sauter vers: