Partagez | 
 

 - How does it feel? -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Terrestre Spe 4PU + W
Terrestre Spe 4PU + W
Messages : 665
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Dim 5 Nov - 1:35

Comment est ce que ça fait ?
C'est une question ? Ou de la rhétorique ? Est ce que... c'était le genre de question à laquelle on attendait vraiment de réponse ?  

« -Qu'est ce que ça fait ?  Comment est-ce que tu te sens quand...»

La jeune Gum est sortie de sa niche, l'étalon rince la vaisselle dans le sceau d'eau alors qu'elle saute sur sa chaise. Le feu crépite, la lumière vacille en passant à travers les carreaux de verres, sur lesquelles grimpe le givre. Elle tape de sabot et lève la voix.
L'étalon sourit, poussant le cageot de lait vers elle alors qu'elle hume l'air, devinant le mélange de céréales qu'elle peut engloutir aujourd'hui. Dagger s'assoit et la regarde manger.

Elle engouffre son plat bruyamment, la bouche plantée dans son bol, elle se remplume un peu. Bientôt, on ne verrait plus ces côtes un peu laide à ces flancs... Ses cheveux en bataille ébouriffé baignant dans la lueur matinale de la cuisine. L'étalon ferme un œil, observant le soleil impitoyable depuis la fenêtre, et la neige qui lui renvoi son éclat.

Bien, je me sens bien, je suppose ? C'est agréable. Le son de l'enfant qui mange, la lumière, la chaleur résiduelle de la maison. Le froid, qui ne les atteint pas. Ça fait… du bien ?

« - Et comment tu te sentais quand tu... »

Le vent du désert gifle ses épaules au travers du tissu. Le sable rend ses pas difficiles, mais vigoureux, Dagger progresse en haut de la dune, serrant sur son museau le voile qui rend sa respiration possible. Les yeux plissés, il galope, l'échine plié, malgré la tempète.
Soudain, le vent s'arrête, et le soleil gifle son visage sec.
Se redressant, il manque de trébucher en dépassant le sommet de la dune, son voile lui en tombe du museau. Il pense à se pencher pour le récupérer, mais les restes du vents l'emporte devant lui, bien trop haut.

Grimaçant de dépit en le suivant du regard, voyant sa précieuse protection s'envoler, un reflet attire son regard. Son attention redescend.
Et l'horizon… s'ouvre devant son regard, une incroyable cité grimpant à même la roche rouge, taillé dans le désert. Protubérance terreuse et rouillé, aux sommet arrondis et polis.

Ça fait… du bien, encore. Un sourire recouvre son visage, muet d'admiration. Il entends la voix de son père derrière lui, le félicitant sarcastiquement pour son dernier petit sprint et son foulard dorénavant perdu. Et lui souhaite la bienvenu à … Timbouctou.

« - Et tu te sentais comment quand tu... »

Il halète, pas de fatigue, mais d'excitation.
A mort les préjugés, à mort l'hésitation, le doute, la peur, l'angoisse, la honte. Vive le désir, vive l'amour ! Pas moins excité, Fluffy oublie presque de se pencher en poussant la porte de son arrière train et manque de se cogner. De ses doigts agile et enlève facilement sa veste, Dagger galère avec ses sabots, et grogne, plantant ses lèvres dans son cou alors qu'elle l'enlace. Ils longent le couloir dans un certain chaos, elle s'assoit malgré elle dans l'escalier alors qu'il se fait pressant.

Un son de déchirement résonne alors qu'il cède à l'empressement, préférant la solution la plus simple pour en finir avec son vêtement, les serres de la griffonne enserre son crane, et menace presque de lui griffer le visage alors qu'il la sent tressaillir, ses doigts glissant de ses tempes à son museau, comme hésitant entre le maintenir et le repousser. Sa queue s'agite spasmodiquement derrière elle. Les oreilles de Dagger se plaquent sur son crane.

Pourquoi avaient-ils tant attendus ? Tant de regards, de tension ! Se redressant en le repoussant, quasiment incapable de s'exprimer, le plumage ébouriffé, elle lui renvoya un regard rond, presque perdu, Dagger à peur, il commence à souffler. ''On ne devrais peut-être pas.. .'' Elle lui vole ses mots  et le renverse pratiquement, lui bondissant dessus et l'étranglant presque. Dagger frissonne en sentant ses doigts parcourir son cuir.

Oui, ça aussi, ça faisait du bien. Beaucoup de bien. Comme un nœud qui se délit enfin…

« - Et ça te fait quoi quand tu... »

Un autre genre d'étreinte prends place. Tout aussi passionnée… mais moins… Belle.
Les dents de ce loup sont entrain de lui arracher la patte, mais ses muscles tiennent, les crocs ne cèdent pas.
Dagger grainent la patte, son regard stressé mais attentif surveillant les éclats entres les branches...Il n'y en a plus beaucoup… Le reste de l'équipe à repousser le reste de la meute avec le feu… Il doit… disperser le groupe, couper la tête du leader.

Une figure canine croit voir une occasion de limiter encore plus l'étalon, elle s'élance vers l'une de ses pattes arrières. Dagger laisse la nature agir et fauche la mâchoire de l'opportuniste, lui disloquant la figure dans un son sec et mat, assener alors qu'il commençait à peine à écarter le temps. L'animal couine et roule en reculant.

Il s’entend hurler, le son qui sort de la gorge de l'étalon transi d'effroi les loups qui lui tournent autour lesquels cherchent chez leur voisins la confidence qui leur manque pour s'approcher. Dagger ramène sa patte lesté devant lui et le loup fait retraite avant de voir sa nuque être rompue.

Mais L'étalon ne le laisse pas partir, tombant presque dans la neige en lui agrippant la queue et le traînant vers lui, la situation, comme depuis des heures, vacille : Qui chasse… qui ? Le cercle des loups se gronda malgré leur crainte : Ils sentent… ils savent qu'ils ne doivent pas le laisser prendre le dessus ! Deux bestiaux s'approche alors que leur compatriotes couine en étant tracté vers le… la chose : Mais Dagger est obligé de le relâcher et de faire face aux deux autre, le chien prédateur détallant entre les arbres sans demander son reste: on ne le reverrait pas de sitôt s'approcher.

Les prédateurs ne savent quoi faire, Dagger haletant, cette fois-ci, bien de fatigue, sent son visage… changer. Les loups … ne sentent pas sa peur, celle-ci les attirent d'habitude… Mais son absence… Les éloigne.
Dagger rugit.

Bien, ça faisait du bien, ça aussi, un bien plus particulier… plus rare. Mais toujours réel.

« - Et ça fait quoi de... »

Le pauvre bougre halète.
Il ne tient plus vraiment debout, son aile… Sa pauvre aile… Qu'en restait-il ? Sa respiration lui coupe la vue, montant en ces volutes blanches dans la nuit.
Le bois craque derrière lui, il tressaute, mais coupe sa respiration. Comment le trouvait-il, bon sang ? Comment ?!
Il ne respira plus, il ne fait plus rien, plus aucun bruit, aucun mouvement, comme il s'est si lentement entraîné pour : Il ne peuvent voir dans le noir… Il ne pouvait tout simplement pas le trouver ! Pas sans torche ! Et il avait mouché celle-ci hors de ses pattes alors qu'il…

Alors qu'il lui prenait son aile.

Il avait à peine eut le temps de voir son visage, mais il avait put deviner ses dimensions. Il savait que les Terrestres étaient grand, mais… L'intel ne se gouraient pas ? Il était sur d'eux ? Que… que c'était bien un Terrestre ? On aurait dit… Un croisement entre un Sellulite, un Yak, et un Lion… Ces dents… Cette… taille.

Il se retient de frissonner contre l'écorce froide qui lui pique le dos. Les pas s'éloignent… C'est ça… Va t-en… Ce n'est que partie remise…
Et commence alors ce son, ce son si anodin, et pourtant qui lui glaça le sang. Même sang qui lui goûtait lentement des ailes…

A quoi jouait-il, bon sang ? Se prenait-il pour un chien ? Il l'entendait… pouvait le voir… lever le museau, et renifler l'air, comme l'un de ses animaux un peu crétins, quoique sympathique… Ce serait presque drôle, s'il ne s'approchait pas vers lui !

Ce n'est pas possible.
Il a besoin de respirer, mais il est juste à quelque mêtres, ce… Il ne pouvait pas.
Reniflement.
Respirer, il devait
Reniflement
...Respirer.

Il cligna des yeux, Il était Droit devant lui. Il n'avait qu'à…
« - Comment est ce que ça fait ? »

Le Bat inspire finalement goulûment, découvert et surtout acculé, les lèvres gelées par la crainte, il formule difficilement :
''- Qu… Quoi ? Écoute, je, je suis qu'un vigile, d'accords !? Juste une sentinelle ! Je, j'ai rien à voir dans ce qui...''

« - Ça fait quoi, de tuer un innocent ? »

L'étalon est assis à quelque pas du bat agonisant, agité par les derniers spasme de la vie qui s'éteint. Le visage comme renfoncé sur lui-même. Dagger n'essaye pas de s'essuyer les pattes, il est visiblement haletant… Il inspire, repousse ces tresses derrière son oreilles sans prendre conscience qu'il les maculait de… de quoi que ce soit qui recouvre ses sabots. Dagger regarde son interlocuteur, il sent ses tempes battre aux flanc de son crane. Son coeur encore affolée par l'espèce de folie qu'il avait subi alors que Dagger cognait à mort le pégase aux ailes de cuir.
Couvert d'une sueur froide, l'étalon est assis, il ne sait pas ou, il ne sait pas pourquoi, mais on lui pose une question, et il se sent le devoir d'être honnête : De… de répondre.

Com… Comment est ce que ça faisait ?
Et bien… ça faisait…
ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
- How does it feel? -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Equestria :: Other dimensions :: Dream World-
Sauter vers: