Partagez | 
 

 Retrouvaille qui vaille (PV Land Writer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 1155
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: Estimation des chances
Rang: A
Faction: Canterlot
Ven 15 Déc - 22:29

Il n'était pas sans dire que Poker était heureuse : elle avait eu plusieurs bonnes surprises, revu des êtres qu'elle appréciait, appris des choses importantes sur elle et le monde... et surtout la cérémonie était finie. Non pas que la joueuse n'aimait pas ce genre d'évènement, mais le fait qu'elle était malade et patraque ne lui permettait pas d'en profiter pleinement. Le nez bouché et la gorge enrouée, Poker avait surtout envi de tousser et d'éternuer, choses qu'elle n'osait pas faire en publique car très dégradant pour une dame. La joueuse n'était pas une Lady, mais elle refusait de se comporter comme une rustre.

Les formalités échangés, des applaudissement plus tard et ovations générales, la salle se vida peu à peu et Poker put commencer à respirer. La jument couleur crème remettait de l'ordre dans sa tête, digérant les nombreuses informations et ce qu'elles impliquaient. Elle se demandait ce que son statut d'héroïne de la nation signifiait après tout : peut-être aurait-elle un statut "privilégié" de part les services rendus ? Peut-être que les autres joueurs se rappelleraient que Poker Gamble était une héroïne décoré par la Princesse en personne ? Cela donnerait un sursaut de gloire à la Salle. Mais la chose la plus précieuse fut bien la table qu'on lui avait offert ; la jument s'amuserait pendant des heures avec, invitant des adversaires triés sur le volet pour l'affronter sur cette nouvelle surface particulièrement interactive et intéressante. Suivant ses parents et son frère, Poker observait une dernière fois les lieux : elle était encore un peu secouée, mais très fière d'elle. Mais quelque-chose dans le fond la dérangeait ; elle ne savait pas quoi ni pourquoi, mais cela avait un rapport avec ce qui s'était passé. Ainsi, la haine avait été le combustible qui alimenta cet hiver malfaisant et la mort qui avait faillit tout prendre avec elle ? Voilà qui était aussi terrifiant qu'incroyable. Poker ne haïssait pas les races inférieures, mais elle se demandait jusqu'où ce léger assouplissement allait partir ; l'idée de faire copain-copain avec les rampants et les emplumés la révulsait quelque-peu.

Plongé dans ses réflexions, Poker ne remarqua pas tout de suite Land Writer et son grand-père, mais la couleur rose infâme de sa frêle amie amochée mais glorieuse lui signala sa présence. Agissant au quart de tour, Poker s'excusa un moment pour aller rejoindre son amie. La joueuse n'agissait que par instinct : elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle allait lui dire. Elle était surtout contente de la revoir vivante et encore sur ses quatre pattes, mais elle voulait tout de même lui parler, lui demander si tout allait bien.

Se présentant devant les deux érudits capés, Poker s'avança avec toute la grâce qu'elle pouvait. Même si elle considérait Land comme une "égale" dans le jeu, en société les Mulligan avait un pedigree à entretenir :

- Mademoiselle Writer ? C'est une joie de vous revoir saine et sauve. Mes hommages, monsieur Writer. Dites-moi, cette cérémonie était-elle à votre goût ? Toutes mes félicitations pour vos exploits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 607
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 27

Feuille de personnage
Talent: Cartographie
Rang: B
Faction: Canterlot
Dim 17 Déc - 11:43

La salle se vidait et les Writer s'éclipsaient sans dire un mot, cependant malgré l'opposition de son grand père, Land tenait à aller voir Poker Gamble Mulligan, sa précieuse amie qui n'avait cessé de quitter ses pensés. Alors que les Mulligan gardaient une composure des plus correct dû à leur rang, la petite cartographe, bien fiévreuse et un brin délirante à cause de sa blessure encore fraîche, se jeta au cou de son amie et fondit d'un seul coup en larmes. Pendant un temps, la jument était complètement incapable de parler et son grand père prit une expression gêné en regardant autour de lui. Cependant il laissa faire, après tout, Land était jeune et méritait bien une récompense bien plus précieuse qu'une carte magique pour ce qu'elle avait accompli. Mais les éventuels spectateurs devaient réviser leur image d'héroïne à présent.

"Oh Poker, j'ai eu tellement peur, j'ai cru que je ne te reverrai plus et que je ne pourrai remplir la promesse que j'avais faite envers toi. J'ai..."

Laissant sa petite fille se donner en spectacle malgré elle, le maître des lames s'avança vers le père qui se trouvait à côté et qui devait être tout aussi dubitatif :

"Bonjour monsieur Mulligan. Je suis le frère Blade Writer, veuillez excuser la disciple Land. En plus de l'épreuve qu'elle a traversé, le chef actuel de notre famille, Occult Writer, ainsi que nombre des nôtres, sont décédés. Et le Frère Occult était le mentor de la petite."

Blade se souvenait encore de l'ascension de la famille Mulligan, proprement stupéfiant et tout à fait respectable malgré son domaine des plus... excentrique. Une salle de jeu, ce n'était pas des plus sérieux. De son côté, Land s'était reprise et avait reprit maladroitement ses quatre fers sur le sol après s'être essuyé les yeux dans sa cape. Ses joues rossirent et elle reprit une contenance pour être plus solennelle.

"C'est une véritable joie de te revoir ma chère. Et une véritable aubaine, pas moins d'une dizaine de poneys valeureux auraient pu y rester... et nous avons des disparus hélas. Mais notre mort n'était rien comparé aux sombres desseins des Wendigos."

Ses oreilles s'abaissèrent à la pensée de Quartz qui n'avait donné aucun signe de vie, ce qui lui rappela aussitôt la mort de son maître. Les yeux de la petite jument rose s'humidifièrent de nouveau et elle s'affaissa un peu plus sur son appui, visiblement terrassé par la douleur de la perte d'êtres chers. Elle reprendrai bien une dose de câlins avec la joueuse, mais après ses frasques d'il y a quelques instants, elle préfère attendre un autre moment... pour demander l'autorisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 1155
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: Estimation des chances
Rang: A
Faction: Canterlot
Sam 6 Jan - 1:52

Oui, les retrouvailles étaient à la hauteur des sentiments partagées par les deux amies, mais Poker ne s'attendait pas à une telle réaction tout de même. Elle n'avait peut-être que trop côtoyé de Licorne bien élevées - ou sans doute moins spontanées - pour anticiper ce genre de réflexe de la part de son amie à l'horrible robe rose. Ayant usée de toutes ses forces pour articuler à peu près correctement sa précédente tirade, Poker eut du mal à ne pas tousser et préféra éviter de croasser comme un corbeau. Rouge comme un as de cœur, la joueuse regardait devant elle avec des yeux ronds pendant que son amie l'étreignait. Son nez bouché ne sentit heureusement pas l'odeur de transpiration, de crasse et de pu qui émanait de son amie qui ressemblait à une échappée d'un champ de bataille.

Loin d'être outré par la familiarité de Land Writer, le père de Poker se contenta de lever un sourcil ironique. Il se demandait si Land serait à l'épreuve de la grippe de Poker ; une mort bien stupide pour celle qui affronta le blizzard, les envoyés des Windigos et le mauvais caractère de sa Majesté Platinum. Lorsque le vieux Blade s'adressa à lui, le maître de la salle le salua d'un coup de chapeau respectueux.

- Mes respects, honorable patriarche. Blade Writer, votre nom m'est connu. Veuillez accepter mes condoléances pour les vôtres et notre regretté Occult Writer. Cet hiver maudit nous a pris bien des êtres chers, mais heureusement nos pouliches respectives ont été les plus fortes...

- ATCHAAAAA  whining  !!!

À peine Land eut-elle fini de se décoller et d'amorcer la conversation que Poker ne put retenir plus longtemps l'éternuement qu'elle essayait de contenir. Par chance et un bon réflexe, elle ne toucha pas Land ni personne. Confuse et honteuse, le joueuse demanda, tremblante :

- Ainsi... tant des vôtres sont... pardonnez-moi...

L'image du cadavre qu'elle avait déneigé peu avant l'attaque de sir Iron Will revint hanter l'esprit de Poker. Celle-ci frissonna, les yeux humides à cause de l'émotion et de la fièvre :

- Je suis heureuse de vous voir... revenue parmi nous. Mais... Kof kof...

Poker redevint rouge de honte : elle détestait paraître faible.

- ... mais je suis un peu... un peu malade. Veillez à ne pas trop m'approcher pour le moment.

Avec sa voix grave virant dans les intonations de vieille jument centenaire, dur de ne pas s'en douter.

Conciliant et préférant le confort, Crucible proposa :

- Nous serrions peut-être mieux dans la Salle pour discutailler. Que diriez-vous de vous y abriter avec nous ? Rien de tel qu'à bon café bien chaud pour nos vieux os.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 607
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 27

Feuille de personnage
Talent: Cartographie
Rang: B
Faction: Canterlot
Sam 6 Jan - 11:13

L'éternuement de la joueuse fit sursauter la petite cartographe, mais malgré l'inquiétude que la terrible grippe pouvait donner à la frêle équine, elle ne put s'empêcher de sourire avec tendresse en entendant la voix aggravée de Poker Mulligan. Et elle était tellement fière qu'elle minimisait son état. De nos jours, la grippe était très soignable, mais elle faisait encore des victimes si le malade ne recevait pas les soins. Aussi, après un regard digne d'un chat gourmand demandant une pâtisserie, Blade soupira et accepta, non pas sans mauvaise grâce, la proposition du chef de la salle. Son visage s'illumina cependant lorsqu'il fut mention de la force de leur descendante respective :

"Oui, si Land m'a beaucoup impressionné compte tenu de ce qui s'est passé et de ce qui se jouait, j'ai été encore plus impressionné par l'équipe qui nous a défendu. Certes, ils avaient un dragon avec eux, mais ce n'est qu'un adolescent. Je suis très impressionné que votre fille ait participé à vaincre un titan, vous devez être très fier d'elle j'imagine."

Tout comme il l'était pour sa propre petite fille d'ailleurs. Certes, elle était salement blessée, mais le vieux poney était du genre à penser que les cicatrices étaient de bonnes choses. Elle démontrait qu'il y avait eu une épreuve terrible à passer et que le poney y avait survécu envers et contre tout. Et on paraissait plus sérieux quand on contait ensuite ses histoires.
Du côté des juments, Land restait quelque peu collé à son amie pour lui fournir quelques chaleurs et lui éviter de prendre froid. Elle assurait, avec un peu de naïveté, qu'avec tout les médicaments qu'elle prenait pour éviter l'infection, qu'elle ne risquait pas grand chose avec les germes de la joueuse.

"Nous avons eu chacune notre combat à mener, déclara la frêle licorne à son amie de sa voix douce. Tu as eu bien du courage de t'être lancé dans un combat aussi périlleux. Je pense que j'aurai été bien trop terrifié pour mettre le sabot dehors."

Dit celle qui avait connu la colère pour la première fois de sa vie lors de l'attaque de Iron Will sur l'expédition. Une colère tellement puissante qu'elle avait poussé Land à se saisir de son bâton pour tenter de tabasser le belligérant et lui crever un oeil. La Salle n'était pas très loin, et ils y arrivèrent rapidement et les deux Writer purent découvrir cette étrange mixture appelé café. Et cette fois, c'était Blade qui manquait un peu de manières, ses réflexes de vieux combattants reniflant ostensiblement la boisson chaude, à la recherche d'un élément ne lui plaisant guère, comme, à tout hasard, du poison. Land, quant à elle, avait pris place, et malgré sa blessure et la douleur, se tenait bien droite, mimant un peu ce qu'elle avait vu avec la Princesse Platinum durant leur voyage pour donner bonne figure malgré le gros bandage qui lui ceinturait le flanc. Au final, les deux chercheurs goûtèrent au contenu de leur tasse. Ils ne laissèrent rien paraître, mais la boisson était beaucoup trop amère pour leur papille, cependant, elle donnait un peu de vigueur à leur âme.

"C'est donc ça une salle de jeu, commenta le Frère Blade en regardant un peu partout d'un air curieux mais placide. Mais comment vous gagner autant d'argent juste avec des jouets pour enfants ?
- Grand père... Faites attention, vous leur manquez de respect."

L'intéressé tourna sa tête, la bouche bée, visiblement très surpris. Il toussa et grommela quelques excuses. Depuis quand elle s'opposait à lui ouvertement, même quand il était en tord ? Et depuis quand elle acceptait son lien de parenté avec lui ?

"Veuillez excusez le Frère Blade monsieur Mulligan, dit alors Land en s'inclinant autant qu'elle pouvait sans avoir à grimacer de douleur. Il est très ancré dans les anciennes moeurs et il a beaucoup de mal avec ce qui est nouveau. Votre hospitalité est très apprécié."

Blade était une diversion parfaite pour poser la tasse et ne plus y toucher, ce dont profita Land qui n'arrivait pas du tout à apprécier le café. Elle préférait largement le chocolat chaud qu'elle avait découvert chez Starswirl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 1155
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: Estimation des chances
Rang: A
Faction: Canterlot
Mar 9 Jan - 18:06

Trouver les mots juste pour montrer qu'on avait tout à gagner avec les Mulligan était un des points forts de Crucible. Le vieux renard n'avait pas fait sa fortune sans un peu de diplomatie et de bonnes paroles. Mais contrairement à un vulgaire bonimenteur, le maître de la salle pensait se qu'il disait. S'il avait été sincèrement impressionné par le courage - ou l'inconscience - de Poker et le fait qu'elle soit revenue presque en un seul morceau, Land défiait tut pronostique. Dur de croire cette fragile petite chose faire un retour triomphant d'un voyage long et pénible à travers le froid. Avoir affronté Iron Will, puis sa propre souveraine et tenir bon méritait les éloges, bien plus qu'avoir monté une affaire prospère. Mais pragmatique et cynique, Crucible considérait que son gain et celui de sa fille n'auraient pas changé si la Princesse et sa suite venaient à disparaître : ils seraient gagnant au final. Poker avait défendu la ville à la place de Platinum, elle méritait tout autant de reconnaissance. Si Platinum venait à disparaître, ce ne serait jamais qu'une souveraine à remplacer avec un système vieux et rigide. Si la ville disparaissait, trouver une succession à Platinum deviendrait inutile...

- En effet. Ma fille a accompli de grandes choses et je suis fier d'elle. La race Licorne a prouvé que même les éléments et la magie la plus malveillante n'ont pu avoir raison de nous.

Le nous définissait évidemment les Licornes, mais Poker connaissait bien assez son père pour deviner qu'il parlait de sa famille et de celle des Writer. Ils faisaient parti des seuls à avoir combattu vaillamment les ténèbres glacées qui avait fondu sur leur race.

De son côté, la joueuse était mal à l'aise de sentir le corps de son amie un peu trop proche du sien. Poker n'avait pas l'habitude de côtoyer d'aussi près les autres, mais elle n'avait pas le cœur à repousser son amie. Elle était surtout impatiente de lui donner à manger et une boisson forte pour la remplumer : elle lui faisait presque peur !

- Ne dites pas de bêtise, très chère. Vous avez mis les sabot jusqu'à très loin hors de la ville. Je n'ai fait que mon devoir, rien de plus.

La voix de la jument passait des graves aux suraigus de manière aléatoire, comme un étalon en train de muer. Peu fier de son "récital", Poker ne dit rien de plus et se contenta d'essayer d'oublier le pourpre qui envahissait ses joues. Qu'elle avait hâte de rentrer !

Non sans un soupir à peine dissimulé, la joueuse s'installa à côté de son père lorsqu'ils revinrent à la Salle. Token et House étaient arrivés avant eux, car ne marchant pas à la vitesse diminuée de Land et de son grand-père. Frissonnante de plaisir d'être de retour dans son petit cocon, Poker écouta simplement l'échange en sirotant un grog particulièrement chargé. Elle qui n'aimait pas les sucreries, elle faisait exception pour le miel dans du lait chaud avec une très généreuse rasade d'alcool. Sa gorge était soulagée, sa voix plus claire.

Blade ne semblait pas plus aimer le café que sa petite pouliche : ils prenaient tout leur temps pour le siroter. Obligeante, Poker leur tendit discrètement un peu de miel et de crème pour adoucir la préparation ; pour une fois que ce n'était pas elle qui préparait son "jus de chaussette", elle était contente de pouvoir aider. Lorsque les deux Writer parlèrent, Poker se retint de rire avec arrogance : le succès de la Salle était bien un mystère pour les profanes...

- Il n'y a pas de réelle nouveauté ici : les Poneys ont toujours les jeux et le confort... d'une certaine manière. Nous offrons jeux et conforts, les Poney nous payent pour cela et nous leur donnons ce qu'il y a de mieux.

Poker avait très envi de jouer ; son sabot toquant mécaniquement sur la table en était un signe infaillible. Crucible continua tout en posant un sabot calme, mais ferme, sur l'épaule de sa fille dont le démon se réveillait :

- C'est exacte : votre interrogation est légitime et ma fille vous a éclairé de ses explications. Jouer fait parti de la nature des Poneys, mais le risque est aussi une des variables. Comme notre affaire permet à des Poney de risquer sans se mettre en danger, beaucoup sont prêt à revenir ici pour se sentir vivant... sans risquer de tout perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 607
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 27

Feuille de personnage
Talent: Cartographie
Rang: B
Faction: Canterlot
Mar 9 Jan - 21:18

Land n'était pas des plus en forme, mais elle restait très attentive. Et elle avait parfaitement remarqué ce petit tic que venait d'avoir son amie, ainsi que la réponse implicite de son père. Il semblerait que la jument blanche ait toujours autant de soucis avec le jeu comme elle le lui avait confié avant son départ. En même temps, trop peu de temps était passé depuis le départ du voyage de la cartographe, elle n'était donc ni surprise ni chagrinée. Ses yeux se plissèrent et elle se disait intérieurement qu'il lui faudrait un prétexte qui lui permettrait d'entraîner la joueuse un peu à l'écart et lui permettre de travailler un peu dessus, mine de rien, subtilement.

Une occasion qui ne tarda pas à apparaître sous la forme d'un Blade Writer désireux d'échanger avec Crucible. Sa voix ne s'éleva pas, mais une énergie et une énergie commença à brûler dans ses yeux, et l'odeur de sang qu'il émanait de lui devint un peu plus fort, certainement grâce à l'augmentation de la chaleur corporelle du vieux combattant.

"Risquer sans danger, voici un contexte tout aussi paradoxal, s'amusa l'épéiste qui se retenait de rire. Il en faut bien peu, pour qu'un poney risque son argent ici et y prendre du plaisir. Entre nous, je pense que leur plaisir est plutôt... lubrique. Venir ici, et montrer qu'ils ont de l'argent, quitte à le perdre, et en échange, profitez de vos excellents fauteuils dignes de rois, le tout avec votre pouliche dans les parages. Parce que le vrai plaisir de l’adrénaline, celle alimenté par la Peur, la vraie, la véritable, elle ne se déroule pas dans une salle de jeu, au chaud, avec à manger et à boire. Elle se déroule plutôt lorsque tout est désespéré, que l'on se retrouve seul, à la merci de l'adversaire, dans le froid, le désespoir et la solitude. Quand la seule sensation qui nous reste, c'est la douleur. Et bien là, le Risque, il nous fait pousser des ailes et nous donne la force de tout surpasser, à commencer par nous même, une chose que nos filles peuvent désormais comprendre, je pense. Tenez, laisser moi vous raconter quelques histoires..."

La première tirade était déjà incroyablement longue pour un poney aussi taciturne, mais sa conclusion laissait entrevoir un calvaire sans fin pour la cartographe : son grand père allait parler du "bon vieux temps", cette période de sa vie où il parcourait régulièrement les terres en quêtes de combats, contre des monstres ou des bandits, comment il avait récolté nombres de lames qui étaient autant de trésor pour lui, et surtout, montrer qu'il avait un plus gros courage que les autres, à commencer par les aventuriers jeunes et certainement, les clients de cet endroit. Il fallait agir immédiatement pour en profiter, et s'échapper. Blade allait très certainement tenir la jambe du doyen Mulligan pendant un moment. Land profita que son aïeul allait resté concentré sur le seul mâle présent pour s'approcher furtivement de Poker. D'habitude, la petite et frêle jument rose était discrète. Pour échapper à ce genre de frasque, elle avait appris à l'être encore plus en couvrant ses bruits de pas avec le rythme de la voix du vieux conteur. Malgré le parquet, il y avait de grande chance pour que Poker ne se soit pas rendu compte que Land s'était approchée pour lui prendre son sabot dans son paturon et l'entraîner à une autre table, où elles seront un peu plus tranquille. Une fois un peu à l'écart, de sa voix douce et fiévreuse, la cartographe chuchota à l'oreille de son amie à crin noir :

"Mon grand père en a pour le reste de la journée, prenons un peu de temps pour nous deux. Surtout que tu voulais m'apprendre quelques jeux de cartes."

Elle observa la table qu'elle avait prit par hasard. Il était couvert d'une sorte de petit tapis vert et avait des inscriptions dessus, ainsi que des sortes de petites frontières. Curieuse, la petite libidineuse jeta un coup d'oeil interrogatif à sa vis-à-vis, espérant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 1155
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: Estimation des chances
Rang: A
Faction: Canterlot
Sam 13 Jan - 17:32

Crucible avait compris que d'un certain côté, le doyen Writer avait comme besoin de parler et d'exposer son point de vu. D'ordinaire, il suffisait d'un ou deux verres pour que les interlocuteurs soit un peu plus à l'aise et que l'alcool fasse son travail. Non pas que le maître de la Salle comptait rendre ses interlocuteurs ivres, cela était stupide car l'ivresse ne faisait que fausser les échanges, mais il savait que le moment convivial autour d'une bonne boisson forte renforçait la proximité. Crucible était un Poney d'affaire, il aimait être dans de bonne condition pour parler et il était partisan d'un bon état d'esprit réciproque entre deux interlocuteurs. Au moins, ce Blade Writer était plus économe en alcool qu'en parole : il semblait en avoir des choses à dire et cela s'annonçait... intéressant.

À voir l'expression de la petite Land et son regard insistant, nul doute que cela allait être très long. Si ce vieux Blade était comme le regretté Occult, le maître de la Salle avait intérêt à penser au ravitaillement liquide. Ayant pitié pour les deux pouliches, il leur accorda de quitter la table d'un signe de tête. Poker avait besoin de repos et Land de se changer les idées. Crucible aurait mis son sabot à couper que la jeune Writer avait déjà entendu ces histoires au moins plusieurs fois...

Saisissant cette opportunité, Poker quitta discrètement la table en finissant le café de Land pour pas qu'il refroidisse - et après y avoir ajouté un peu de rhum dedans. La petite licorne rose était visiblement intriguée par les tables de jeux, surtout celles pour les cartes. Sentant le démon du jeu raffermir son emprise sur son âme, Poker trotta gaiement vers la place en question avec son amie.

- Une table de "Black Jack" ? Voilà qui est intéressant...

Poker tourna autour du meuble comme un requin le ferait autour d'un frêle esquif. Elle adorait ce jeu alliant hasard et stratégie en un équilibre si subtil que les mauvais joueurs se faisait avoir presque trop facilement.

Le jument sorti un paquet de carte et le mélangea de sa télékinésie, les choses commençaient à devenir intéressantes. Poker commença à expliquer les règles, oubliant qu'elle croassait comme un corbeau par moment. Le "Valet Noir" était un savant mélange de calcul, d'estimation, de probabilité et d'audace. Il fallait être prudent, mais pas trop, culotté mais pas trop, mathématicien mais pas trop.

- Que diriez-vous d'une partie, très chère ? Ce jeu est fort récréatif, mais je suppose que votre honorable grand père [Blood Writer] ne verrait pas d'inconvénient à ce que vous découvriez une pratique que votre famille ne connait peut-être pas ? C'est un excellent moyen d'apprendre à être à la fois prudente et audacieuse. Vous ne risquez rien, à part de vous amuser un peu...

... et de devenir accro. Land pouvait s'essayer, mais tout comme l'alcool, le jeu était un piège aussi séduisant que redoutable. Poker avait échappé au premier, mais le second était devenu sa propre toile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 607
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 27

Feuille de personnage
Talent: Cartographie
Rang: B
Faction: Canterlot
Dim 14 Jan - 14:46

"Black... Jack..." répéta la petite jument rose en réobservant attentivement la table, elle commença à comprendre que les tracés correspondaient à différents emplacements pour poser des cartes, et elle comprenait que la grande espace vide devait être pour la croupière, à savoir ici, son amie blanche. Elle observa un peu mieux avant de commenter à nouveau :

"Visiblement, on peut être plus que deux pour y jouer non ?"

Alors que la licorne au crin noir expliquait les règles, la frêle jument rose fronça des sourcils en souriant : ce jeu était un défi sur la prise de risque. Il fallait juste se dire à chaque carte : pourrais je en prendre une de plus pour approche du Vingt-et-un ? Ou dois je m'arrêter là en espérant que l'adversaire fasse moins ? Il n'y avait cependant guère de stratégie possible. On ne pouvait que tirer une carte ou s'arrêter. Il y avait donc une trop grande part de hasard pour le goût de Land, et elle comprenait aussi pourquoi son amie était aussi forte à ce jeu : Tout n'était que probabilité, et coup de bol, c'était son domaine de spécialité. Autant dire que Land, ou qui que ce soit d'autre pas trop habitué à ce jeu... ou à l'univers du jeu de hasard. Et en plus...

"Hum, mais je n'ai rien à parier..." répondit la cartographe rendue un peu mal à l'aise par le fait que Poker rôde autour d'elle comme un chat ayant trouvé une souris. La petite dévergondée se sentit quelque peu en danger et commença à comprendre un peu plus pourquoi elle devait mettre tant d'effort pour se retenir lorsqu'une de ses pulsions la prenait aux tripes. Parce que là, c'était juste pour un petit jeu, mais concernant les loisirs de Land, la situation pouvait être limite criminelle. Réprimant un frisson, les joues rosissantes, elle baissa un instant les yeux avant de dire doucement :

"En fait, j'ai bien quelque chose, c'est tout ce que j'ai, mais je veux bien le parier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 1155
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: Estimation des chances
Rang: A
Faction: Canterlot
Ven 19 Jan - 19:09

La petite Land avait beau essayé de s'en cacher, l'appel du jeu se faisait sentir et elle peinait à y résister. Poker serait la dernière à se moquer de cette tentative qui était vouée à l'échec depuis le début : les jeux avaient cela de bien que tout y étaient sensibles d'une manière ou d'une autre. Licornes, Pégases, Terrestres, Griffons, Selludites... tous y succombaient un jour ou l'autre. Il suffisait d'être les premiers à proposer l'offre après avoir suscité la demande. Mais loin d'être une entreprise perverse dans sont principe, la Salle de jeux avait pour but de réveiller ce qui sommeillait en chacun, les libérant de ce qu'il réfrénaient au fond d'eux. Et puis ce n'était pas d'innocents jeux qui avaient causé les différentes catastrophes qui avaient frappé le monde...

Le jeu rassemblait, permettait de régler ses comptes sans effusion de sang et sans violence. Un parfait moyen civilisé de se divertir tout en résolvant ses problèmes d'une manière ou d'une autre. Ce qu'il y avait de bien également, c'était que même la plus innocente des créatures pouvait tomber dedans pour ne plus jamais en ressortir. Effrayante et effroyable vérité que Poker Gamble avait embrassé depuis si longtemps.

Mais elle n'était pas une perfide joueuse avide de victoire et d'argent facile, non. Ce genre de Poney avaient en général de gros problèmes. Quand ils ne trichaient pas pour ensuite se faire cueillir par la sécurité, ils étaient attendu au dehors de la Salle par les amis des malheureux perdants abusés par la cupidité et l'orgueil de leur adversaire. Réglo et surtout intéressé par la perspective de faire découvrir un jeu qu'elle aimait, Poker n'avait pas en tête de détrousser son amie déjà très pauvre.

- Ne dites pas de bêtise, très chère. Nous sommes ici entre amies pour passer un bon moment. Inutile de risquer ce que vous avez pour une simple démonstration, la Salle et moi-même sommes au -dessus de ça.

Le rire enrouée de Poker était à première vue légèrement condescendant. Les Mulligan étaient riches et bien installé par rapport aux humbles Writer. Mais en grattant un peu, on comprenait que la joueuse avait surtout envi de s'amuser avec son amie, comme lors de leur première rencontre.

De sa télékinésie, Poker sorti comme par magie une boite d'allumette qu'elle ouvrit pour en distribuer comme des jetons :

- Cela suffira, je pense. Inutile de parier quelque-chose, nous voulons nous amuser gentiment.

Land avait donné son feu vert pour la partie, Poker lui donnait le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 607
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 27

Feuille de personnage
Talent: Cartographie
Rang: B
Faction: Canterlot
Dim 21 Jan - 14:39

Et mince, sa tentative de filouterie avait été évincé dés le départ... Land était un peu déçue, mais pas totalement. Après tout, elle n'était pas aussi sournoise que Castle, et elle ne se faisait guère d'illusions là dessus...
Mais tout de même, son plan il avait l'air bon au départ : on misait son coeur sur la table pour faire passer un message subtil à la jument blanche et hop, en avant guingamp, on allait de fil en aiguille à quelque chose de ... mieux ? Mais bon, tans pis, une petite partie de Blackjack, c'était pas mal aussi mine de rien.

"Merci beaucoup très chère amie. Vos allumettes ne seront pas gâché dés les premiers rounds..." promis doucement la petite cartographe qui recommençait à sourire.

Première distribution de cartes. Land tâcha de garder la même expression tout en plaçant une première allumette sur la table et retourna ses cartes, découvrant un valet et un huit de coeur. La jument se frotta le menton : c'était un bon début, et il ne fallait pas trop espérer pour pouvoir se rapprocher du fameux vingt-et-un. Les chances de tomber sur un as, un deux ou un trois étaient bien trop infime.

"La dernière fois, il était vrai que l'on était sur mon terrain, avec un jeu du cru de notre famille. Mais là, c'est ton tour, j'espère que tu sauras me ménager."

Et la petite jument mit une allumette supplémentaire à sa mise. Dans le jeu, comme dans la vie, Land restait timide et peu encline aux coups d'éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvaille qui vaille (PV Land Writer)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tutorial chariot de guerre sur base de land raider
» land speeder dark eldar
» Plusieurs land raider
» Retrouvaille
» Comment détruire les Land Raider ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Equestria :: Canterlot :: Château de Canterlot :: Cour du Château-
Sauter vers: