Partagez | 
 

 - Tomber - ( Pv. Suis moi.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Terrestre Spe 4PU + W
Terrestre Spe 4PU + W
Messages : 665
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Mer 21 Mar - 0:24

Il ne fit pas l’effort de s’accrocher, les draps coulissaient contre son pelage comme de l’eau.
Il roula, doucement, de plus en plus profond, la sensation de chaleur entre ses pattes se dispersant lentement.

Une froideur cruelle se glissant entre son cuir et son cœur, une froideur qu’il ne connaissait que trop, à laquelle son corps fit immédiatement barrage, expert. Frissonnant et brûlant d’une chaleur vivace pour repousser le baiser du givre.

Expirant, il repoussât la griffonne de l’épaule, riant avant d’être interrompu par une boule de neige en plein dans la figure.

Il était à la meilleure soirée de sa vie.
Dans les champs vide et mornes du Earth Village, vers la… troisième année de l’hiver ? Son père était à la maison, Dagger était un peu moins… comment dire ? Émacié ? Quelque chose de différent , dans ses épaules, sa stature.
Comme s’il avait alors une étincelle qu’il avait depuis perdu.

Crachotant la neige qu’il avait entre les naseaux, Dagger pouffait, et tirait doucement le poids qu’il avait entre les épaules. Fluffy poussait ses ailes contre lui, lui glissant de force un fruit sec en bouche en rigolant de manière effrenée, Dagger cédant en mordillant ses doigts, la faisant piailler en réponse :

« - Alors ? » Faisait-elle, secouant ses doigts et se détournant, avançant au même rythme que lui.
« - Alors quoi ? »
Elle le repoussa légèrement , poussant ses griffes sur sa tempe, agaçé.
« - Alors comment est-elle ? »
« - Jeune, trop jeune ! » Ria t-il, solidifiant sa prise sur le poids entre ses épaules.
« - Baaah, surement pas plus que toi quand tu m’as épousé. »
« - Quand même, c’est deux fois plus que la différence d’age entre nous. Tu sais. »
« - Uh hum... »

Dans le corridor, il l’avait entre ses pattes, elle était allongé sur le dos à même le plancher, ses griffes menaçant d’ouvrir le cuir de ses épaules. S’embrassant comme des adolescent, se quittant pour respirer, elle souffla.

« - Est-elle jolie ? »
« - Je ne sais pas, l’est-tu ? Elle porte souvent la frange… Elle est comme… c’est comme si elle brûlait. » Répondit-il faiblement, laissant la griffonna aider à lui retirer sa veste à grands coup de serre alors qu’il grondait, se penchant et retenant cette explosion dans ses tripes, cette peur de… de rompre quelque chose en lui en y cédant. Cette peur de briser la griffonne comme si elle était de verre.

« - Arrête d’avoir peur ! » Fit-elle, impérieuse.
Ses serres fouillèrent ses tresses puis griffèrent son cuir chevelu, l’étalon céda, le sol gémit, elle lui arrache un frisson.

« - Et son caractère. »
« - Différent, elle n’est pas comme toi. Elle est… blessée. »

Sa voix se brisa sur un gémissement de plaisir. Il…
Il avait le museau dans son sang.

Passionnément, il étreignait son corps calleux, poisseux d’une mare plus noire que rouge.
« - Attends. »
« - Attendre quoi , Ghen ?»

« Je les tuerais, je te jure. »
Elle hocha faiblement la tête, sans bec, sans museau, juste un regard torve, qui s’éloignât, regardant à coté comme si elle observait une goutte s’écoulait. Sa voix gluante répondit, inattentive :

« - Tuerais qui ? »
«- Je tuerai tout le monde, tous, tout ceux qui respirent le même air, voit les mêmes couleurs, attend, par pitié attends. Reste. » Grondait-il, marmonnant en travers du sang.
Il voulut la serrer contre lui, mais son corps se pliait, lui échappait, rompue comme un pain trop imbibé d’eau. Ses mots se perdirent alros qu’elle sifflait doucement du bout de la masse spongieuse qui lui servait de bouche, ses ailes se dispersant en une flaque noire contre le sol.

« - N’est-elle pas là, dorénavant ? »
« - Qui ? Reste, s’il te plait, je, s’il... »
Personne, il n’y avait personne, sauf cette Noirceur dans son dos, ce son entre ses côtes. Et son museau, il était sur le flanc d’une montagne, celle qui menait à GriffonStone, avertir ses parents…
La paroi était comme ces marées de pétrole, gigantesque, il était figé, comme une mouche dans du miel, le museau trempé jusqu’à la commissure des lèvres, des bulles montraient qu’il respirait encore.
Qu’il bougeait encore, ses pattes se pliant et poussant son poids à travers la marée.

« -Il... »
Tous, tous, il les tuerais tous, il leur briserait les ailes, il leur briserait les dents. Leur ouvrirait le torse, en mordrait le coeur…
Un son rauque résonnant, la force dans son dos le pousser, plus profond dans la paroi, les étoiles s’éteignait… Ou fermait-il les yeux ? Qu’importe, il devait le tuer, son odeur puait encore sur son museau, le trouver… le tuer…
La chaîne de ses alliances l’étranglait, étaient-elles bloquée à la surface ? Qu’importe.
Qu’importe.
Son échine, doucement, avançait.
Un mot lui échappa, forçant un chemin entre ses lèvres et la crasse sombre :

« -Steel ? »


Dernière édition par For'Other le Mer 21 Mar - 1:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon spe 2PU
Griffon spe 2PU
Messages : 857
Date d'inscription : 29/03/2017
Age : 25
Localisation : Le pays du sirop d'érable !

Feuille de personnage
Talent: Blacksmith
Rang: S
Faction: Neutre
Mer 21 Mar - 1:21

-‘ Je suis là. ‘

Mais elle ne l’aidait pas.

Couchée, elle observait le terrestre, dans la crasse noire sans en être prise. À dire vrai, elle semblait pouvoir s’y mouver comme s’il n’y avait que de l’air, ses yeux durs comme l’acier le fixant depuis son léger perchoir. Le corps tendu, la griffonne était enchainée sans être privée de ses mouvements, les chaines passant son poitrail pour se fusionner à sa peau. Celle-ci semblait littéralement en flamme, le pourtour du métal et de ses plumes ne formant que des cendres et des cloches. Parfois, les chaines se tiraient légèrement vers l’arrière, semblant vouloir tirer l’oiselle vers le vide, là où elles disparaissaient étrangement. Mais elle tenait bon, semblant même ignorer cette petite nuisance qui faisait fondre sa peau. De la fumée s’échappait de son bec alors qu’elle prenait de nouveau la parole, couvrant les murmures très éloignés qui se répétaient derrière son dos.

-‘ Charmante, ta femme. ‘

Son ton était dénué de sentiment quelconque, froid comme l’acier qu’elle forgeait. Lentement, l’emplumée se releva sur ses pattes, ses quatre pattes. En effet, le moignon n’existait pas, deux paires de serres se rapprochant de l’étalon. Steel devait faire des efforts pour briser la distance qu’il y avait entre eux, tirant son chargement sans ciller. Les chaines semblaient vouloir s’enfoncer encore plus dans sa peau, mais elle tenait bon, les chuchotements se rapprochant. Au loin, là ou les chaines partaient, une énorme masse informe commençait à se dessiner. La forgeronne s’arrêta et se releva sur ses pattes de lion, se retrouvant à la même hauteur que le visage de For’Other. Sa patte normalement amputée se posa sur son museau, donnant l’impression pendant quelques secondes qu’elle souhaitait lui boucher les narines.

-‘ La meilleure soirée de ta vie, hein ? Pitié. ‘ Elle recula son moignon et lui colla une gifle, la patte se détruisant de la même manière que Fluffy : en se liquéfiant. –‘ C’est à pleurer. ‘

Elle recula son bras, qui se terminait à présent par un moignon dont la blessure ouverte saignait. La griffonne resta dans cette position, debout. La gravité ne faisait pas effet ici, même si les chaines gigotaient derrière, continuant de mettre leurs poids. Steel avait tendance à bouger beaucoup des yeux normalement, mais ils se contentaient à présent de vriller les iris du terrestre, ses paupières ne clignant pas. Elle reprit la parole, les chuchotements devenant des bourdonnements en fond.

-‘ Lorsque tu es au loin, seul, qui hante tes pensées, jour et nuit, sans arrêt ? Certainement pas moi. Je ne vis que lorsque je suis présente à tes côtés, ensuite, je m’efface. Je meurs. Jusqu’à ce que tu ressentes le besoin urgent de combler le vide. Alors je renais soudainement. Je suis de passage, entre deux visions fugaces du passé. Un grain de sable dans un rouage, qui le fait craquer une fois de temps en temps. Je suis …. ‘


Moment de silence.

La griffonne continuait de marcher sur ses deux pattes de derrière, se retournant pour faire face à la créature qui était enchainée à elle. Celle-ci s’était rapproché, formant une boule de chaire composé de plusieurs griffons soudés ensembles : une vision digne d’un cauchemar.

-‘ Steeeel.
-‘ Hérésie ! Sang souillé ! Bâtarde ! ‘


Cette étrange bête ne semblait faire ni chaud ni froid à Steel, qui passa son moignon sur ses plumes, les souillant de rouge. Elle se gratta et se continua ensuite sa petite marche, tirant la masse de griffons furieux derrière. L’oiselle semblait se faire un plaisir à jouer dans la crasse qui avait composé Fluffy, écrasant sèchement de ses pattes.

-‘ Qui tu veux tuer, Dagger ? Le monde entier ? Moi ?

Les chaines brûlants continuaient leur chemin sur la peau de la forgeronne, son poitrail semblant de plus en plus chauffer. Sa forme générale aussi changeait, sa voix donnant l'impression de porter en double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre Spe 4PU + W
Terrestre Spe 4PU + W
Messages : 665
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Sam 24 Mar - 0:02

Elle était là.
Dagger sentait sa gorge devenir sèche, il était gêné, embarrassé, humilié, même. La question du pourquoi ne lui vint même pas en tête, trop occupé à être inexpliquablement terrifié de la présence de la frogeronne ici. Alors même qu’ici n’était pas vraiment quelque chose de défini.

Elle avait l’air en colère, quelque chose grondait dans les ombres, derrière elle, elle avait l’air si…. Désappointée. Un gémissement étrange filtra d’entre les lèvres de l’étalon, qui, malgré son entrave liquide, frissonna bruyamment, détournant lentement le regard… jusqu’à que les serres de la griffonne n’empoigne son visage, il ne remarqua pas qu’elle avait quatre patte. Comme si c’était naturel :

-‘ Charmante, ta femme. ‘

La respiration déjà difficile de l’étalon devient sifflante, cependant, un affreux tremblement le traversa à l’évocation de sa femme :
« -Qui ? » Dit-il.

Succéda à sa question la gifle, qui explosa en une gerbe de sang, Dagger trébuchant et tombant à même le sol. Sa patte montat à son visage, alors que dans une panique grandissante, sa respiration s’espaçait et devenait haletante : Quelque chose de poisseux et de puant couvrait toute la partie inférieure de son visage. Il avait peur, il avait faim, il avait froid au corps et chaud au visage. Deux grandes traces de griffes rougeoyante, brillante comme de la lave, balafrait sa joue.

Hhhh...Hhhh..Hhhhh. Il n’aurait pas du être secoué si fort, Steel était-il si forte ? Ou était-il si faible ?
Un son spongieux atroce le fit se retourner vers la griffonne, dont le membre manquant ne semblait pas la déranger outre mesure, mais que Dagger dénotait enfin, observant d’un air de plus en plus écarquillé les reste morcelés qui chutaient et se liquéfiaient dans le reste de  la mer d’huile noire qui constituait leur horizon.

La patte tremblante, s’essuyant sans grand effet d’autre que d’étaler l’horreur sur son pelage. Dagger formula, la voix chevrotante, ses yeux agité cadenassé malgré eux dans ceux de Steel, qui l’enchaînait à son regard décu :  

« -St. Steel… Que fais. Que fais-tu ici ? »
-‘ Lorsque tu es au loin, seul, qui hante tes pensées, jour et nuit, sans arrêt ? Certainement pas moi. Je ne vis que lorsque je suis présente à tes côtés, ensuite, je m’efface. Je meurs. Jusqu’à ce que tu ressentes le besoin urgent de combler le vide. Alors je renais soudainement. Je suis de passage, entre deux visions fugaces du passé. Un grain de sable dans un rouage, qui le fait craquer une fois de temps en temps. Je suis …. ‘

- Arrête! »  Grodat-il d’une voix brûlante, d’une voix immonde, morcelée, dont la chaleur remplaça un instant le froid qui le paralysait, avant d’immédiatement redescendre.

« - Non, Steel, ce n’est pas ça… écoute... »
Corrigeât-il, se frictionnant le gorge, dominé par une fatigue et une faiblesse de plus en plus éreintante : Steel s’éloignait, jouant de son moignon contre ses plumes. Alors que le grondement dans la gorge de l'étalon montait et redescendait de manière irrégulière.

« --‘ Qui tu veux tuer, Dagger ? Le monde entier ? Moi ?‘ »

« - Tous Ceux qui le méritent ! » Explosât-il , semblant vomir les mots, enragé malgré lui! Crachant sa rage hors de sa gorge avec une voix différente, mélangée à des hauts le cœur. Il avançat notablement vers Steel dans un sursaut, presque au risque de s’écraser contre elle! « - N’OSES PAS ME JUGER! JE POURRAIS TE/ »

Ses pattes vinrent museler son propre museau, alors qu’il écarquillait les yeux de surprise et se tordait pour reculer : Sa gorge le brûlait ! Fermant sa bouche de force. Dagger leva sur la griffonne un regard des plus perdu, observant avec crainte la masse sombre derrière celle-ci, qui semblait grossir.
Il observa dans un moment de silence les chaînes coulissant autour du poitrail de Steel, brulant ses plumes jusqu’à un état de charbon qu’elle semblait dédaigner.

"- Hrje...Steel...je..."

Les chaînes de l’alliance autour de son cou l’étranglèrent alors, l'interrompant dans un court "Ark!". Et, avant qu’il ne puisse réagir, Dagger fut tracté hors de son propre champ de vision, hors de sa propre perception. Le décor se planta, comme s’il avait toujours été là. Ou plutôt comme s’ils ne l’avaient jusqu’ici pas remarqué, comme s’il ne s’agissait… que d’un rêve.

Dagger n’était plus là, la crasse non-plus, la nuit aussi était partie. Il faisait jour, pas chaud, mais jour. Le soleil brillant timidement contre les échines des gens présents.
Ils étaient assis, à la tablée d’une petite terrasse, il devait être quelque chose comme 14h, les enfants jouaient dans la rue, ou il n’y avait pas la moindre trace de verdure. Les autres tablées étaient occupé par des Terrestres aux épaules basse, allongé et marmonnant entre eux des discussions futiles, certains feuilletant des nouvelles.

Ce soleil ne mentait pas, c’était l’été. On passa à leur tablé pour y déposer un verre, puis deux.
Face à Steel, la ou Dagger s’était trouvé auparavant, couvert de sang et se muselant lui-même avec de grandes difficultés, se trouvait une griffonne. Assise, les longues jambes félines croisées. écartant lentement les pages d’un ensemble de feuille, pas des nouvelles, mais des papiers de… comptabilité.
Les écartant contre la table, elle avança l’une de ses pattes pour s’emparer de sa tasse. Remuant doucement sa tête au rythme d’une musique qu’elle marmonnait.
De la même patte avec laquelle elle tenait sa tasse, elle repoussât son verre. Une odeur de café brulant montant des récipients.

« - Ah, pardon, plutôt du malt, c’est ça ? »

Passant un instant sa tasse devant celle de Steel, un verre à whysky s’y trouvait alors qu’elle ramenait sa tasse vers son bec et le sirotait.
Elle était massive. Dotée d’un bec d’un bleu curieux, presque sombre presqu’à moitié aussi longue que son visage ! Sa chevelure était très, très courte. Étant difficile de dire si cela était naturel ou voulu, une longue mèche noire descendait dans sur sa nuque, démentait l’absence réelle de chevelure... Silencieuse, elle tourna l’un des papiers, avant de finalement lever ses yeux sur Steel.

« - Saaaalut. »


Elle avait des yeux d’un sombre surprenant, qui, plus l’on s’approchait du centre, devenait d’un bleu quasi-céruléen. Le même effet s’opérait au niveau de ses ailes, dont les bout sombres devenait d’un bleu très clair en s’approchant de son poitrail, avant de virer au blanc. Elle avait une voix… légère, en dissonance avec sa taille.

« - C’est un sacré bestiau que tu traînes avec toi, dis-donc... Ca me rappelle la maison…" Fit-elle, en pointant du bec l’horreur massive qui gargouillait et murmurait des lieux derrière Steel. A laquelle personne ne semblait porter attention, les enfants passant à quelques mètres de amoncellement de serres et de bec écrasé et gémissant, galopant derrière leur balles.

Un silence flotta.

"-...C’me manques mais alors vraiment pas! » Reprit-elle, achevant sa phrase sur un petit rire clair, ramenant l'une de ses serre vers son visage pour replacer sa mèche d'un mouvement qui tenait visiblement du tic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon spe 2PU
Griffon spe 2PU
Messages : 857
Date d'inscription : 29/03/2017
Age : 25
Localisation : Le pays du sirop d'érable !

Feuille de personnage
Talent: Blacksmith
Rang: S
Faction: Neutre
Sam 24 Mar - 1:16

Aux cris de Dagger, la créature qui représentait la griffonne lilas ne pu que sourire, amusée de son explosion. C’était tout ce qu’elle attendait de lui, en réalité. Tout ce dont il était capable.

Mais ce petit plaisir ne dura pas très longtemps. L’étalon semblait avoir été absorbé dans le décors, enfin, il avait simplement disparu. Steel resta stoïque, les yeux clignant enfin : il faisait soleil. L’irréalité de la situation ne la surprenait pas vraiment, elle intriguait, plutôt. Debout dans un paysage bien trop enchanteur pour sa propre apparence, un tintement attira son attention. Debout sur ses pattes arrière et les épaules bien droites comme un bipède, la forgeronne se tourna vers son homologue, qui était assise confortablement à une table avec deux places. Cette vision ne sembla lui faire ni chaud ni froid, mais il était évident que cette apparition changeait le comportement de l’oiselle. Sa vision était brisée par rapport au reste, horreur au milieu d’une ruelle passante. Personne ne semblait y faire attention, ni à elle, ni à la boule de chaire et de plumes qui était encore présente dans son dos. Elle l’était toujours. La présence des terrestres autour horripilaient l’oiselle et lui rappelait vaguement un village dont les souvenirs lui étaient majoritairement désagréable. La grande griffonne en face prenait la parole légèrement, poussant l’emplumé en train de brûler à se rapprocher lentement de sa place. Néanmoins l’artisane ne s’installa pas sur sa propre chaise, préférant rester debout. Malgré son expression neutre, la lave qui semblait constitué son corps était plus rouge, plus vif. Les chaines avaient presque disparu sous sa peau brûlante, tirant toujours vers l’arrière. Il était hors de question que les griffons qui murmuraient derrière soient oubliés pendant cette petite interlude. Lorsqu’elle ouvrit finalement le bec, ce n’était plus de la cendre qui s’en échappait, mais du magma qui coulait jusqu’au sol, s’éteignant instantanément.

-‘ Je ne vous ressemble en rien. ‘

Ce n’était qu’une énonciation d’un fait, les yeux acérés de la griffonne semblait vouloir disséquer la moindre parcelle de celle qu’elle considérait malheureusement comme une ennemie. Fluffy était un aigle et elle un simple pinson, il lui aurait suffit de se lever à sa manière pour la surplomber. Cela n’effrayait en rien la petite forgeronne, qui était aux prises avec un problème bien plus grand juste derrière. Les chaines se secouèrent avec impatience et elle du se pencher vers l’avant, retournant dans une position plus naturelle. Néanmoins son absence de patte avait été complètement oublié et dans une scène qui était à la fois terrifiante et comique, Steel manqua de se cogner le menton sur le trottoir par manque d’équilibre. Des ricanements retentirent dans le lointain et l’amputée se replaça, son comportement changeant pour la première fois depuis son apparition. Elle semblait se rendre compte de son état. Son bec s’ouvrit pour souffler, comme si elle était un chien au gros soleil. D’un mouvement qui n’était pas encore sous la panique – mais qui risquait de le devenir -, Steel enfonçait ses serres dans son corps en fusion, cherchant avec une colère certaine à faire ressortir les chaines. Incapable d’y arriver et brûlante, elle tendit sa seule patte vers le verre de malt, tentant de le boire. Le liquide s’évapora au simple contact de ses serres et elle se mit à gronder. C’était assez.

-‘ Je déteste cet endroit. ’


Elle se frappa le poitrail, son apparence changeant presque d’un coup. Elle était redevenue normale, à un point près : les chaines étaient posées sur ses épaules, lacérant sa peau. Cela restait bien mieux que tout à l’heure, sa manière d’évoluer montrant quelque chose de plus vivant que le monstre qui s’était tenu devant Dagger. Steel arrêta de souffler, néanmoins dans un état d’agitation qui lui ressemblait peu. Derrière, la bête de griffons s’était étrangement tut, caché avec sa vraie apparence. Restant au milieu de la route comme si de rien n’était, la forgeronne tenait son moignon cicatrisé contre elle.

-‘ Je sais qui vous êtes.
En fait, non. Qui êtes-vous ? ‘


C’était un fantôme, son ex-femme, Fluffy. Sa question ne concernait pas tout cela, elle le savait déjà. Non, ce qu’elle sous-entendait, c’est qu’elle ne connaissait rien de sa personne de manière technique : son âge, ce qu’elle faisait dans la vie, pourquoi elle avait fini dans le trou merdique du Earth Village, comment elle était…

-‘ Vous êtes morte. ‘


Silence.

-‘ Votre corps, du moins, non ? Vous semblez plutôt présente dans l’esprit des autres. ‘

D’un autre.

-‘ Ca me manquerait pas non plus. ‘

Bruit de chaines.

-‘ Il était gros ? ‘


Le bestiau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre Spe 4PU + W
Terrestre Spe 4PU + W
Messages : 665
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Sam 24 Mar - 18:49

A chaque secondes passant, la silhouette de Fluffy'Smile semblait mieux se définir, décroisant les jambes, celle-ci se pencha légèrement, s'accoudant négligemment sur ses papiers. Un leger cliquetis se faisant entendre:Des bracelets, elle n'était pas très vêtue, juste un châle autour de la hanches, des épaules masculines, mais un cou peu épais , long. Un rictus souriant sur le bec, des éclats jaunâtres dans ses yeux pourtant bleus.

Parmi l'herbe verte au-dela de la terrasse, la monstruosité s'était faite silencieuse, et la forgeronne avait cessé de… se consumer. Mais n'avait pas cessé de brûler ce qui l'approchait :

-‘ Je ne vous ressemble en rien. ‘

Steel la questionnant, Fluffy'Smile haussat lentement l'un de ses sourcils bleuâtre, chaque reflets de lumières dans ses yeux semblant en faire légèrement varier la couleur :


« Qui êtes-vous ? »

« - Tu ne sais pas qui je suis ? Ma foi, c'est vrai qu'à moins de lui avoir demander de me décrire… Je suis Fluff'Smile, sa… , eeeuh, je t'épargne les "mon ange en sucre" et les surnom vulgaire, disons, propriétaire. Ouais, ça sonne bien... » Fit-elle d'un ton d'évidence ironique.

-‘ Vous êtes morte.
« - J'ai entendu ça, oui. Il me le répète tout le temps. » Lâchât-elle, reculant dans sa chaise, s'allongeant nonchalamment dans celle-ci. « - Dur de dire si vous essayer de me convaincre ou de vous convaincre ! » Riat-elle.

-‘ Votre corps, du moins, non ? Vous semblez plutôt présente dans l’esprit des autres. ‘
Smile haussat des épaules, entrouvrant un œil, cet air amusé ne la quittant jamais.
« - Hhmmm ? Le sien, ou le tien ? »

-‘ Il était gros ? ‘
«  - Qui ? Cette espèce de chose derrière toi, là ? J'ai jamais eu ça, moi, d'ailleurs, je suis surpris que tu ne l'ai pas déjà… cramé, vu l'aisance avec laquelle tu sembles pouvoir le faire à... à peu près tout, en fait. »

Les parôles se mirent à couler avec une abondance surprenante : Il disait cela d'elle, qu'elle n'était pas de nature réservé, ou le cachait bien… Aux descriptions, on savait d'avance son..exubérance :

« - D'ailleurs, si tu pouvais ne pas le gifler à t'en déchirer les bras, ce serait… bien ? »
Son sourire s'élargit.
« - On n’abîme pas le bien d'autrui, c'est bien comme ça qu'on dit encore, à GriffonStone ? »

Sa queue fouettant l'air, Smile avala une nouvelle gorgée de café, son autre patte massant son poitrail imposant :

« - Je n'ai pas de bestiole pour me rappeler le regard des autres. Ils le font très bien. »


Silence.
Un vrai silence.
Tout s'était tut, les enfants, le son de la vie, les discussions alentours.
Tout les Terrestres les regardait, un air absolument atone sur le visage. Smile n'y fit aucun cas, baissant les yeux vers son café : Certains s'étaient même lever de leur siège pour les regarder intensément, les enfant cessant de courir derrière leur balle, elle aussi immobile.

« - Ne les regarde pas, s'il te plaît. Ils se mettraient en colère, et Ghen' n'est pas là pour jouer l'appat… de toute façon, ici, il est aussi faible qu'il est fort dehors... »

...Lentement, les discussions reprirent, les enfants entendirent la balle rouler et se mirent à la poursuivre de nouveau. Fluffy'Smile reprit la discussion normalement, observant les chaînes de la griffonnes, en approchant l'une de ses grosses serres. Leur différence de taille devenant de plus en plus explicite à chaque fois qu'elles se rapprochaient.

« - C'est vrai qu'on ne se ressemble pas beaucoup... Déjà de diamètre, mais même de caractère, intrinsèquement, aussi… »

Sourire.

« - Je suis grande, Tu es petite : Je suis assez… joueuse, Tu es pour le moins rêche : Je suis taquine, tu es sérieuse…Tu es de passage : Je serai toujours là. »

Son sourire s'était évanoui. Toisant Steel avec une froideur toute nouvelle, Smile poursuivit:
« - Si tu sais si bien que tu n'occupe pas ses pensée, pourquoi s'acharner ? Je suis sur que tu n'as pas de temps à perdre avec ça, le travail, ta famille, tes ambitions…  »

"Ça nous arrangerais toute les deux, j'en suis sûre. Tu ne penses pas?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon spe 2PU
Griffon spe 2PU
Messages : 857
Date d'inscription : 29/03/2017
Age : 25
Localisation : Le pays du sirop d'érable !

Feuille de personnage
Talent: Blacksmith
Rang: S
Faction: Neutre
Dim 25 Mar - 0:17

-‘ Hm. ‘

Alors cela déboucherait ainsi.

La griffonne avait ignoré la chaise en face de Fluffy, faisant plutôt apparaitre la sienne. Assise en retrait, mais bien en vue, l’oiselle s’était aussi permise le plaisir d’un cigare. Il lui suffisait de souffler dessus pour que le bout s’allume, ses serres pouvant enfin prendre quelque chose sans que cela ne l’envole en fumée. L’accoudant à son bec, la forgeronne en prit une longue bouffée, la rejetant sur le côté. Les chaines tirèrent un peu et elle se contenta de se replacer sur son pouf, grattant légèrement ses plumes d’un air absent. Pourtant le métal lui lacérait fortement la peau, froissant/arrachant certaines de ses plumes. Son moignon se tenait toujours contre elle, mais il y avait quelque chose qui laissait sous-entendre que la patte était toujours présente, mais invisible. En effet, alors que le grand oiseau prenait la parole, Steel s’était appuyé le coude sur une surface qui venait d’apparaitre, la tête posée dans le vide, le moignon en-dessous. Elle posa son cigare sur la table sans faire attention à la cendre qui la tâchait, le regard tourné vers la grosse boule de chaire, qui roulait gentiment dans leur direction. Très très lentement, de manière bien dégoutante.

-‘ Le brûler ? Je n’ai jamais dit que je voulais m’en débarrasser, que je sache. ‘


Et c’était la vérité. Les chaines lui martyrisaient autant le corps que l’esprit et pourtant, la griffonne le tirait sans se plaindre, sans arrêt. Elle le gardait, le conservait presque précieusement. Son regard passa de la monstruosité au sol, comme pressé par la sensation de brûlure des regards autour. Même sans trop comprendre pourquoi, savoir que les terrestres rassemblés autour s’étaient tus et les fixaient créait chez elle une certaine oppression. Presque pire que la créature de plumes. Lorsque les sons reprirent lentement dans ses oreilles, Steel conserva son regard vers le sol, reposant ses serres sur le cigare à moitié consumé. Elle préférait ne pas regarder Fluffy, dont les paroles et le ton de voix avait la drôle de tendance à lui donner l’impression de rebrûler de la poitrine. Elle se frotta d’ailleurs celle-ci de sa patte invisible, comme si elle souffrait de simple brûlure d’estomac. La forgeronne ouvrit le bec et fit un son rappelant un gargouillement, recrachant soudainement de la lave. Elle regarda la flaque un instant et, comme si elle s’était contentée de cracher de l’eau, reprit la parole.

-‘ Techniquement, les morts ne possèdent rien. Tu devrais bien savoir que les griffons adorent se jeter sur les testaments et tout ravoir. Tu as un acte de notariat sur cette propriété, peut-être ? ‘


C’était mignon de lui mettre un adage de leur peuple sous le nez, mais l’idée de ‘’propriété’’ devait être bien défini. Sinon ils étaient les premiers à tenter de grapiller le moindre petit sou, le moindre avantage sur autrui. La griffonne se tapota le bec d’un air pensif, observant toujours la boule de griffon qui continuait son bonheur de chemin. Une roulade. Deux roulades. Elle commençait à se rapprocher.

-‘ Peut-être. Mais ce sera trop facile, tu ne trouves pas ? ‘ Le vouvoiement avait complètement disparu à présent. –‘ Rajoute emmerdeuse à la liste, tu seras gentille. ‘

Elle se détourna et prit une longue bouffée, renvoyant la fumée dans les airs. Pour l’instant, aucune explosion de son côté. L’oiselle se montrait plutôt aiguisée dans ses paroles, mais le manque d’émotion dans celles-ci n’offrait pas le même impact. Désabusé était ce qui la représentait le plus en ce moment. La forgeronne se cura le bec de sa patte invisible, seul le bruit du frottement et sa bouche ouverte donnant un indice de ce qu’elle faisait.

-‘ Alors, ça se passe comment ? Tu vis dans sa tête comme un genre de sangsue ? Tu vois à travers ses yeux ? Non mieux, c’est toi qui contrôle en mode possession maudite depuis le début ? ‘

Une autre roulade. Il commençait à être proche. Ça sentait les égouts et Steel ne pu s’empêcher de tousser.

-‘ Faudrait peut-être que je le lave. ‘
Ses yeux piquaient. –‘ Je disais quoi ? Ah oui, pourquoi je suis là en fait ? Tu t’ennuies ? D’ailleurs il fait quoi Dagger, il est pas en train d’étouffer dans le pavé pendant notre super parlote, quand même ? ‘

Il avait littéralement disparu du paysage, mais tout était irréaliste ici, alors c’était dur de suivre quoi que ce soit.

Ce n’était qu’un rêve après tout et Fluffy en avait visiblement le contrôle. Alors autant couler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre Spe 4PU + W
Terrestre Spe 4PU + W
Messages : 665
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Dim 25 Mar - 5:36

« - Tu as de surprenant goût en animaux de compagnie, alors. » Fit la grande griffonne, toisant le créature sphérique de chair de et douleur avec une expression répugnée malgré son flegme usuel. Il fallait dire que c’était vraiment une créature.. affreuse.

Un silence flotta alors qu’elles observèrent tout les deux la gerbe de lave que venait de vomir la forgeronne. Wow. Puis la discussion repris, singulièrement plus amère qu’avant :

-‘ Techniquement, les morts ne possèdent rien. Tu devrais bien savoir que les griffons adorent se jeter sur les testaments et tout ravoir. Tu as un acte de notariat sur cette propriété, peut-être ? ‘

Le sourire habituel revenant sur son bec, les serres de la griffonne fouillèrent à nouveau sa poitrine, semblant masser sa clavicule depuis tout à l’heure. Révélant qu’elle ne pétrissait pas ses plumes, tirant les serres d’entre ses plumes, un petit claquement que Steel connaissait bien se fit entendre.
Les poneys n’avait pas de doigts, Dagger portait donc ses vœux de mariage au cou, et cela, bien avant qu’il soit veuf. Smile aurait pu avoir la sienne au doigt, mais peut-être par respect, ou par simple reflet, elle semblait avoir choisi la même voie.

« - Moui, j’ai toujours une trace avec moi, enfin, les vœux spécifiait bien ‘’« jusqu’à que la mort nous sépare...’’ » Elle jouait de l’anneau et de la petite plaque l’accompagnant, le faisant partiellement passer à l’un de ses doigts. « - Mais il ne semble pas vouloir me laisser partir. »

Steel n’était pas facilement impressionnable, semblant en prendre conscience, Smile sembla se relâcher un peu plus, son regard repartant sur ses papiers qui, d’évidence, n’étaient pas réellement de la moindre importance. Elle reprit cependant le temps d’écrire sur certains, répondant de ce même ton, faussement joyeux, aux questions de la forgeronne.

« - Le contrôler ? Je ne sais pas… Je ne pense pas que j'aurai fait des galipettes avec la première jeunotte emplumée qui me serait tomber entres les pattes si c’était le cas… » Grimaça t-elle. Accusant pour la première non pas Steel, mais Dagger, d’avoir fait un faux pas. Un choix pour le moins étrange…

La Chose de Steel approchait, Smile leva un œil vers le truc, ne dissimulant pas son inquiétude et son dégoût grandissant :

« - Je ne sais pas, en tout cas, j’ai prit le temps de conscience, ce soir, j’espère qu’il profite de sa reverie pour faire autre chose que cauchemarder...  » Fit-elle, tirant sur la chaîne de l’alliance on souriant doucement. Rappelant le mouvement qui avait semblé tracté l’étalon hors… hors de tout, en fait.
« Quand au raison de ta présence, ben, c’est toi l’intruse, ici : à toi de me dire ce que tu fais là, non? C’est que c’est… intime, ici. Je ne sais pas si tu devrais être là...» Fit-elle, son sourire diminuant. «  Ce moment doit lui être cher... »
« - Peut-être qu’elle veut jouer ? »

Fluffy’Smile ne réagit pas au léger éclat de voix, celle-ci était guillerette, bien trop guillerette : Repoussant l’aile de l’imposante griffonne et passant depuis sous sa chaise pour venir trotter devant Steel. Dagger l’observait avec une curiosité grandissante.

Il devait avoir quelque chose comme six ans.
Un sourire -auquel il manquait quelques dents de lait- large comme une maison sur son visage déjà encadré de petite tresses. Le poulin déporta son attention sur la flaque rouge qui brûlait le bois devant la griffonne, en approchant la patte avec curiosité : "- C'est quoooi?"


Dernière édition par For'Other le Dim 25 Mar - 19:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon spe 2PU
Griffon spe 2PU
Messages : 857
Date d'inscription : 29/03/2017
Age : 25
Localisation : Le pays du sirop d'érable !

Feuille de personnage
Talent: Blacksmith
Rang: S
Faction: Neutre
Dim 25 Mar - 16:31

-‘ Il en avait peut-être marre de baiser une vieille huile gluante. ‘

Répondit simplement la griffonne du tact au tact, sans agressivité. Pour son homologue, cela semblait être une erreur… pourtant il ne fallait pas posséder des années d’études pour comprendre qu’une petit jeunot VIVANTE avait probablement plus d’intérêt que de la masturbation mentale avec une morte. Elles ne risquaient pas de s’entendre là-dessus de toute manière, alors autant rapidement passer à autre chose. L’oiselle se contentait de regarder en l’air avec son cigare, semblant plus concentrée sur la forme que prenait la fumée qu’elle expirait que le reste de la conversation. La forgeronne décrochait rapidement des sujets qui tournaient en rond dans son propre avis, elle avait montré une certaine curiosité envers Fluffy, mais son manque de réponse lui donnait envie d’aller voir ailleurs. Pourtant l’ex-femme de Dagger était un sujet qui avait hanté certaines de ses pensées pendant un moment, jusqu’à disparaitre sous la couche de la monstruosité qui roulait au loin. Sa pensée avait évolué avec le temps, semblant se contenter d’accepter l’image qu’elle s’était au final donné : à savoir, un deuxième lot. Le chasseur avait pris la parole à ce sujet, mais ses mots avaient été effacés en partie, Steel acceptant simplement qu’elle ne le croirait peut-être jamais. Au final, est-ce que cela changeait quelque chose ? Elle était habituée de vivre seule, de mener son propre chemin. Était-ce réellement suffisant de se contenter de quelques gouttes d’amour au vent, entre des semaines de solitude ? Quelqu’un de son âge ne pouvait-il pas aspirer à plus ? Plus loin, la créature gronda, roulant plus vite.

-‘ Intruse ? Je n’ai pas le super pouvoir de parasiter les esprits, à ce que je sache. Tu peux lui demander de m’expulser, si c’est ce que tu désires tant. ‘


La forgeronne avait bougé de sa chaise, observant finalement autour. Tout cela, c’était du bon vouloir de son hôte. Pourquoi ? Avait-elle réellement un quelconque droit de se retrouver… dans la partie intime de ses pensées, comme semblait le sous-entendre l’autre emplumée ? Sa concentration avait divaguée quelques minutes, mais l’apparition du minuscule Dagger sembla changer la donne. Steel se releva immédiatement de sa chaise, bondissant dans sa position bipède pour atterrir sur le trou qu’avait produit son vomissement de lave. Ses pattes de lion recouvraient celui-ci sans problème, le faisant disparaitre… au grand dam de ses coussinets, qui se brûlaient. Elle plia les genoux et se retrouva à la même taille que le poulain, l’observait de ses yeux acérés.

-‘ Gniiiii… ‘


Sous un effort colossal, l’oiselle appuya sa patte viable et sa patte invisible contre ses chaines, qui s’engouffrèrent sous sa peau, sans effet de flamme cette fois-ci. Elles se contentèrent de ressortir de son dos, plus minces et moins visible. Dans le lointain, le monstre s’était tut et avait même reculé, arrêtant ensuite de bouger. Rester dans cet état lui demandait de la force et sous son plumage, la sueur commençait déjà à couler. Plissant les paupières et oubliant la présence de la grande griffonne, Steel voulu tendre sa patte pour toucher les tresses du jeune étalon. Elle se rétracta à la dernière seconde, une peur bleue lui prenait au ventre : et si elle le brûlait ? Si elle perdait une autre patte ? Elle enfonça ses serres aiguisées dans sa cuisse, restant légèrement replié.

-‘ Hey. ‘

Cette vision était particulièrement étrange. Plutôt que de le toucher avec ses griffes, la forgeronne ouvrit grand les ailes, tendant l’une d’entre elle pour chatouiller de sa plus longue plume le bout de son museau.

-‘ C’est rien, crois-moi. C’est jouer que tu veux, hein ? À quoi ? ‘


Serait-elle capable de suivre avec le poids mort dans son dos ?
Elle y arrivait toujours.

-‘ Tu sais pourquoi je suis là, toi ? ‘
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre Spe 4PU + W
Terrestre Spe 4PU + W
Messages : 665
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Ven 30 Mar - 0:45

Les yeux de Smile s’écarquillèrent alors que Steel Claws souffla sans agressivité sa réponse pourtant violente, tournant vers elle son regard surpris, le sourire désabusé : Wow.
Elle se garda cependant de répondre, tapota la table de ses serres sombres et bleuâtres, laissant des petites poins d’encre dans les points creusé par ses griffes.

Préférait-il se brûler que de se noyer ?

Dagger fit ensuite irruption.
Celui-ci levait ses yeux, que les poneys avait d’énorme à leur jeune age, rendant à Steel son regard avec une absence de gène qui était très différente du personnage qu’elle devait connaître dans le monde… éveillé. Et pourtant, quelque chose de propre à lui y subsistait. Son flanc était vide de toute Cutie Mark, mais… son regard ne l’était pas : Il semblait penser à quelque chose.
Penchant le museau sur le coté, intrigué par le mouvement de recul de Steel après son approche rapide, son sourire s’amenuisa. Il n’avait bien sur aucune cicatrice, si ce n’était cette petite encoche au niveau de la lèvre inférieur, qui, se révélant par la proximité, s’avérait être non pas une cicatrice, mais une tache de naissance.

Alors que Steel tendait une aile vers lui, Dagger fit un pas en arrière, gardant celle-ci juste à la limite de son museau. Un air d’incompréhension de son propre mouvement flottant un instant devant son visage : Il avait d’évidence évité le contact d’instinct, mais, gêné par sa propre action, il rougit : Il ne le remarqua pas, mais sur son jeune corps pourtant imberbe de toute blessure, deux grandes, grossières trace avait pris place sur l’un des coté de son visage. Deux traits de lave, brûlant et brillant, aveugle à la douleur, il élevât la voit et se dressa tout droit, reprenant son sourire, se voulant engageant après son mouvement instinctif un peu découreagent:

« - Hmmmm, au chat et à la souris ? Mais je te préviens, je suis très fort !»

Hm. Evidemment.
Mais, avant qu’il ne détale, le jeune garçon fut soulever du sol : Pouvant étreindre tout son visage dans la paume de ses serres, la grande griffonne enlaça le gamin et l’éleva à son niveau. Celui ne réagissant avec aucune crainte, il sembla immédiatement se laisser aller, comme un enfant fatigué, fermant aussitôt les yeux et agrippant au cou de la dame : Laquelle siffla, observant Steel d’un œil froid :

« - Tch, tch, pas besoin de jouer avec les inconnues, Ghen’... »
« - Hmm... »
Celui-ci hocha faiblement la tête, semblant s’endormir. Son museau se perdant dans les plumes.
Ré-assertant sa prise et penchant son propre bec dans le dos du jeune garçon, elle rouvrit un œil, toisant Steel. Et de nouveau, les choses semblèrent… s’assombrir.

« - Il n’a rien à t’offrir, tu sais? Ce n’est qu’un Terrestre, un peu rustre sur les bords, à la trentaine, qui plus est : Toi… ce Bat… Vous essayez toujours de…me voler... le peu que j’ai… Mais je peux répondre à ta question : »

Ces mots ressemblaient à ceux d’un autre… une pensée oubliée, les mots d’un terrestre raciste, une reconnexion subite dans la solitude d’une nuit sans sommeil. Ses ailes frissonnant, Smile les écarta lentement, l’une de ses griffes pointant vers la griffonne, la piquant au poitrail, son bec s’approchant pour se cogner contre celui de la forgeronne, un doux grésillement commençant aussitôt à monter au contact. Une odeur de brûlé envahissant aussitôt l’espace alors qu’elle la toisait froidement, trop froide pour l’attaquer brutalement, mais pas assez calme pour ne pas l’agresser.

« - Tu es ici car il croit qu’il t’aime. »
Un cliquetis. Le bec de Smile cessait de noircir alors qu’elle était, lentement, âprement, entrain de se réduire à l’état auquel Steel l’avait comparé, d’abords ses plumes, puis sa peau, son regard, qui, de tactile et présent, devinrent poreux et humide. La même effet s’appliquant à la surface du jeune enfant qu’avait été Dagger : Et pourtant, sa voix ne s’estompa pas :
« - Mais moi, je sais que toi, tu ne l’aime pas. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon spe 2PU
Griffon spe 2PU
Messages : 857
Date d'inscription : 29/03/2017
Age : 25
Localisation : Le pays du sirop d'érable !

Feuille de personnage
Talent: Blacksmith
Rang: S
Faction: Neutre
Sam 31 Mar - 0:55

La griffonne se rétracta légèrement.

Elle qui avait été particulièrement neutre durant l’entretien sentie une vague de chaleur remonter de son poitrail. L’oiselle fléchit les genoux, posa sa patte invisible sur sa poitrine. Oh non, ça revenait. Un toussotement la traversa alors que son homologue s’emparait du jeune poulain, lui faisant tendre sa patte normale. La forgeronne fut parcourue d’une énième secousse, ses chaines ressortant de son corps et s’enflammant d’un coup. Un gémissement traversa son bec alors que le paysage reprenait rapidement une teinte plus sombre. Voir la version minuscule de l’étalon s’endormir dans les bras de plus en plus gluants de Fluffy ne fit que souffler sur les braises de sa colère, qui gonflait de nouveau comme un ballon. Voir la forme de la griffonne se défaire d’aussi proche lui fit reculer la tête d’un dégoût incontrôlé, semblant sur le point de vomir à nouveau. Celle-ci osait la toucher et une odeur de brûlé lui piquait les narines, l’artisane ouvrant le bec pour expirer. Une vague de fumée s’éleva dans les airs, les paroles de le la grande griffonne perçant le peu de couche qui séparait la lave de la surface de sa peau. Celle-ci fondit en quelques secondes, chacune reprenant la forme qui lui était destiné. La lave d’un côté et la mort de l’autre. Steel aurait aimé avoir la chance de toucher Dagger. De jouer avec lui. Mais la harpie en avait décidé autrement, emportant avec elle le peu de joyeuseté qui se trouvait dans ce monde. Un long sifflement se faisait entendre du corps de la griffonne, qui s’était remise debout et observait le corps laiteux de Fluffy.

-‘ v.. va… ‘

Lorsqu’elle ouvrait le bec, la fumée était de plus en plus opaque, renvoyant des cendres au sol. Son moignon avait repoussé une nouvelle patte visible, composé entièrement de métal en fusion.

-‘ VA TE FAIRE FOUTRE ! ‘

L’envie de lui écraser sa patte au visage était plus que tentant, c’était chaque fibre de son être qui en avait le désir puissant. Mais Dagger était dans ses bras et même s’il prenait la même apparence répugnante, elle ne souhaitait pas le brûler. Pas de nouveau. Ses serres restèrent donc en l’air, s’ouvrant et se refermant sans arrêt. Puis elle le descendit, parcourut d’un sanglot et d’un gémissement. Pleurer lui était impossible, l’eau n’existait plus dans son corps. C’était simplement une mimique, celle-ci se mettant à trainer des pattes pour s’éloigner du spectacle. Elle la rendait malade.

-‘ … voler… voler… ‘ Steel se dirigeait vers le monstre. –‘ … laisse le… laisse le partir… ‘

Elle manqua de se prendre les pattes dans l’une des chaines, continuant néanmoins son chemin sans regarder derrière. La monstruosité était toute proche, reprenant ses murmures. Sa forme se découpa, laissant apercevoir les griffons fusionnés ensembles dans une grosse masse de chaire tout aussi dégoutante que le reste. Passant très proche de ceux-ci, ils se mirent soudainement à crier plus fort, tentant de la mordre de leurs becs. Mais la forgeronne restait suffisamment éloignée pour ne pas souffrir physiquement de leur hargne, faisant le tour. Lorsqu’elle eu enfin la chance d’atteindre l’arrière de la chose, l’amputée se laissa tomber à genoux et tendit ses serres vers la seule forme correcte et nette de la créature hideuse. Elle lui caressa le museau, sans le brûler.

-‘ Je la trouve plutôt aveugle. ‘ Silence. -' Tu m'aimes vraiment ? '

Aucune réponse de l’étalon aux tresses, qui gardait les yeux fermés. Seul l’avant de son corps dépassait de la masse informe, ses traits restant sereins, contrairement aux oiseaux qui s’époumonaient et se déformaient par la colère. Toujours empêtrée de ses chaines qui devenaient de plus en plus lourdes, Steel relâcha sa prise et se lova en boule contre la créature, sous la forme de Dagger. C’était bien le seul à rester silencieux la majorité du temps. Il lui apportait un peu de paix. Elle était écrasée par les chaines, restant le plus collé possible à l’étalon.

-‘ Il fait froid, chez toi. ‘

Toute la lave du monde ne pouvait la réchauffer dans cette étendue gouvernée par la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre Spe 4PU + W
Terrestre Spe 4PU + W
Messages : 665
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Sam 31 Mar - 19:32

Doucement, Dagger ouvrit  les yeux. Et avec lenteur, lui rendit son étreinte, son regard s’orienta vers elle, ne bougeant pas de sa position prostrée. Mais révélant dans ce mouvement un pan de sa gorge, percée en deux points, une plaie béante l’y vidant de son sang.
La trace d’une morsure.
Le cauchemar n’était malheureusement pas fini.

Et malgré la chaleur, fermant les yeux, un long gémissement lui échappa. Une larme coulant de ses yeux clos. Savait-elle seulement ce que ce que c’est, d’être aimé ? D’être la moitié d’un tout ?

Lentement cette expression, innommable, pire que de la rage. Pas de la haine, pas de l’antagonisme.  Replaça la douleur sur son visage. Cette... agressivité dénué de ressentiment. Cette violence sans objectif : Ce n’était définitivement pas le terrestre qu’elle connaissait : Les dents serrées d’une douleur indicible, il la serra contre lui, et frémit. Ne devenant pas si différent des autres visages dans cette masse de chair ambiante.
Ses dents s’écartèrent, et il plongeât ses crocs dans le plumage de Steel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
- Tomber - ( Pv. Suis moi.)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (m) Je suis tombée amoureuse pendant qu’il lisait, comme on s’endort : d’abord doucement et puis tout d’un coup. - Lien amoureux
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Equestria :: Other dimensions :: Dream World-
Sauter vers: