Partagez | 
 

 Prédéfinis des membres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alicorne
Alicorne
Messages : 957
Date d'inscription : 03/04/2016

Feuille de personnage
Talent:
Rang:
Faction:
Sam 15 Oct - 15:23

Personnages prédéfinis


Information importante : Ces personnages sont proposés par les membres pour les gens qui ne sauraient pas quoi créer ou tout simplement pour partager leur créativité. En prenant un prédéfini vous vous engagez à respecter la vision de son créateur.


Comment postuler pour un prédéfini?



◆ Il suffit de poster dans le sujet de demande de prédéfini ICI en précisant le prédéfini qui vous intéresse et pourquoi.


Merci de votre Attention - Le Staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylittleequestria.rpg-boards.com
Licorne
Licorne
Messages : 376
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 26
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Talent: Sorts liés
Rang: A
Faction: Canterlot
Mar 17 Jan - 18:49


Amethyst Fungus - Pris

“ Ecoute… entends-tu le chant de la Terre ? ”


Surnom : Loony
Âge : 23 ans
Race et sexe : Terrestre femelle, Cristalline
Origines : Le Crystal Empire
Métier : Guérisseuse chortogemmique
Niveau de vie : vit sans argent, est indépendante
Famille / Clan : Une famille, un mentor, qu’elle voit rarement à présent
Habite à : Crystal Empire, en bordure

Cutie mark : deux amanites, une blanche et une noire
Talent : Loony soigne l’esprit des poneys (et autres) grâce aux plantes et aux gemmes.
Obtention de la Cutie Mark : Lorsqu’elle a réussi à soigner un poulain pour la première fois


Caractère


Amethyst Fungus, que la plupart des poneys appellent Loony, vit isolée en bordure du Crystal Empire, tout contre le sort de protection climatique. Elle vit dans une petite cabane en cristal un peu particulière tant elle semble avoir poussé plutôt qu’avoir été construite. Cette cabane ressemble bien à la personnalité de Loony : un peu fofolle mais toujours à l’écoute de la nature. Elle est toujours calme et ne s’énerve jamais, absolument jamais ; elle doit cela à la culture de son esprit et à l’utilisation de sa propre thérapie. En effet, Loony est une guérisseuse chortogemmique : grâce aux plantes et aux roches, elle agit sur l’énergie de son patient pour l’aider dissiper les troubles qui l’agitent.

La nature apporte de si belles choses avec lesquelles Loony aide les gens qui viennent rechercher ses soins. Loony connait chacune de ces choses et leurs effets sur l’esprit. A force d’exercer, elle s’est fait un nom parmi les voyageurs et les habitants proches, qui la conseillent aux autres par le bouche à oreille.

Loony vit seule la plupart du temps, du moins lorsqu’elle n’a pas de patient, et elle s’en accommode très bien. Avec sa connaissance des plantes rares et moins rares, elle parvient à faire pousser toutes sortes de choses comestibles près de chez elle, et cette diversité ainsi que l’attention particulière qu’elle porte à ses cultures, lui ont permis de pallier en partie au froid qui décime les cultures plus conventionnelles. Le fait de se retrouver seule pourrait être dur pour elle, si ce n’est l’attitude qu’elle a choisi d’adopter : rechercher les petits bonheurs, toujours sourire, faire sa mystérieuse avec les poneys qu’elle rencontre. Tant et si bien qu’elle a acquis une réputation de folle. Si cette attitude anime la curiosité de certains, beaucoup préfèrent au contraire garder une distance polie avec cette jument imprévisible ; mais quand on commence à la connaître, on se rend bien vite compte qu’elle ne veut que votre bien.

Loony n’a pas d’argent, et elle n’en veut pas. Elle qui entretient avec la nature ce lien si particulier se refuse à être corrompue par l’avidité. Pour subsister, elle demande en échange de ses traitements d’autres objets, bien souvent de la nourriture. Ce système de troc lui convient tout à fait car elle a besoin de peu de choses. Elle a sa maison, elle a son potager, elle a ses pierres et ses plantes : il ne lui manque presque jamais rien, et souvent elle laisse à son patient le soin de fixer lui-même le prix, en fonction de son niveau de vie. Malheureusement, il y a toujours quelques radins qui en profitent pour payer bien moins que ce qu’ils devraient, mais cela reste rare.

Physique


Loony est grande et fluette, élancée. Toujours à sautiller d’un côté ou de l’autre en faisant cliqueter ses bijoux. Parlons de ses bijoux d’ailleurs : ils ont une grande importance pour elle. Elle possède des bracelets de bois, dont le son qu’ils font en claquant l’un contre l’autre fait souvent partie de ses thérapies ; elle a aussi un collier, en bois encore, qui représente sa relation presque fusionnelle avec la nature. Mais ce dont il faut surtout parler, ce sont ses améthystes ; elle en a partout : plusieurs tresses de perles polies dans sa crinière, une pierre brute enchâssée et attachée à sa queue et partout chez elle, à la porte, près de sa couche, partout. Vous l’aurez compris : l’améthyste est la pierre favorite de Loony, car elle a pour effet d’apaiser les pensées, d’apporter le calme et la clarté d’esprit et d’aider à atteindre la sagesse.

Loony a une robe beige-caramel qui se marie très bien avec sa longue crinière noire d’ébène. Ses yeux ont la couleur de sa pierre favorite, ainsi que ses reflets, à moins que ce ne soit l’étincelle de folie qui l’habite ? Enfin sa Cutie Mark, représentant deux amanites, vient orner son flanc de sa nourriture préférée.

Possessions


Elle possède peu, se contentant de sa petite cabane, de ses pierres, de son potager et de son attirail de guérisseuse. La seule chose de véritable valeur chez elle sont certaines de ses gemmes, collectées au fil des ans pour ses soins.



Histoire


Amethyst Fungus est née dans une famille pauvre du Crystal Empire. Quatrième née de la famille, elle devenait une bouche de trop à nourrir, alors ses parents décidèrent de la confier à Tante Ticluna. Cette "tante" n’avait rien à voir avec leur famille, c’était juste son surnom, gagné par cette vieille dame à force de s’occuper des malades. Tante Ticluna était une vieille herboriste, une terrestre qui vivait un peu à l’écart et qui cultivait des plantes médicinales chez elle. Elle passait régulièrement voir les habitants proches pour soigner les malades grâce à ses connaissances de la phytothérapie.

Lorsque les parents d’Amethyst supplièrent Tante Ticluna de prendre leur fille qu’ils ne sauraient nourrir, elle accepta. C’était une charge pour elle, et seul le profond désespoir et l’infinie tristesse de ces parents la convainquirent d’accepter. Elle emmena donc Amethyst avec elle dans sa demeure, juste après que ses parents lui donnèrent une pierre d’améthyste enchâssée en bijou, dernière réelle possession de valeur de la famille, en remerciement.

Amethyst Fungus apprit beaucoup auprès de son nouveau mentor, et appréciait chaque jour plus fort toutes ces choses que la nature pouvait leur offrir, si l’on faisait attention et si on l’écoutait. Pourtant elle avait beau s’appliquer, elle n’arrivait jamais à maîtriser les façons de soigner de son mentor, elle trouvait que forcer les poneys à guérir était contre-intuitif et qu’il fallait les aider à se guérir eux-mêmes. C’est ainsi qu’elle s’intéressa plutôt aux effets de ses soins sur l’esprit des poneys plutôt que sur leur corps. Rapidement, elle remarqua qu’on l’on pouvait agir grâce à la nature sur la bonne santé mentale d’un patient.

C’est en réussissant à soigner ainsi un jeune poulain atteint d’un trouble mystérieux que les méthodes conventionnelles ne pouvaient guérir que Loony obtint sa Cutie Mark : deux amanites ornaient désormais son flanc, à la fois sa nourriture préférée et ingrédient indispensable à la phytothérapie employée pour soigner le poulain.

Après cette événement, la jeune Amethyst décida de partir de son côté pour devenir comme son mentor, et aider d’autres gens, ailleurs. Avec la bénédiction de Tante Ticlina, elle fit donc ses bagages et partit s’installer de l’autre côté du Crystal Empire. Elle y acquerra au fil des années ce caractère qu’on lui connaît aujourd’hui ainsi que sa réputation.

Encore aujourd’hui elle n’oublie pas son passé, et rend visite à ses parents et à son mentor deux fois l’an, aux solstices. La réussite de leur fille profita aussi à sa famille, puisqu’Amethyst leur apportait à chaque fois un petit quelque chose.

Si elle profite des solstices pour voir sa famille, elle privilégie les périodes d’équinoxes pour partir au Royaume de la Terre, où elle n’est pas trop mal reçue, pour reformer ses stocks de plantes. Elle aimerait bien rechercher des gemmes particulières auprès des licornes, mais ceux-ci lui vouent une haine telle que son mental en a presque été troublé. Depuis lors elle se contente des roches du Crystal Empire.


Précisions de l'auteur



Pseudo de l'auteur : Glyph
Relations du prédéfini : à votre choix
Autre :  La fiche est complète (enfin j’espère) mais sentez-vous libre de changer tout ce que vous voulez !
Image du prédéfini : Dessinée par mes soins, libre de droit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicorne
Alicorne
Messages : 957
Date d'inscription : 03/04/2016

Feuille de personnage
Talent:
Rang:
Faction:
Dim 16 Avr - 16:09


Crescent Night - Libre

“ ZZZZZZZZZZZZZ... ? ”


Surnom : Loony
Âge : 20 ans
Race et sexe : Licorne mâle
Origines : Canterlot
Métier : Forgeron
Niveau de vie : bourgeois
Famille / Clan : Un frère jumeaux et une famille de spécialiste des rêves
Habite à : Canterlot

Cutie mark : Un arlequin qui dort sur un croissant de lune.
Talent :La forge onirique. Elle consiste à pouvoir créer un artefact issu d’un de mes rêves ou celui appartenant à autrui et je peux lui insuffler un peu de ma magie. Il me suffit de visualiser le rêve, laisser la passion m’emporter et je me mets à forger ! J’adore ç… ! Z…z…Z…z…
Obtention de la Cutie Mark : La première fois qu'il a réussi à créer un objet à partir d'un rêve.


Caractère


Je pense que vous l’avez deviné : j’adore mon travail. Cependant, que seraient mes passions si elles n’étaient pas portées ? J’aime naturellement la compagnie, je me soucie de leur bien-être et surtout celui de ma famille…encore faut-il qu’on me supporte ! (rires)

Le souci est que je souffre d’une rare pathologie, je suis narcoleptique ; je m’endors malheureusement n’importe quand en n’importe quelle circonstance ce qui a tendance à faire fuir les autres. Qui voudrait parler à une personne comme ça ?

Je suis conscient que cela peut être dangereux mais créer m’importe plus que tout au monde. Surpassez vos peurs et venez dans ma boutique où vous serez les rois et reines du royaume « A l’artisan onirique » ! Plus votre rêve dépassera les miens, plus je m’acharnerai à vous combler…moyennant quelques heures de sommeil et quelques deniers, bien sûr. Et ne vous inquiétez pas, aucune création ne sera gâchée, mon frère veille sur moi, même s’il est trop bruyant et moi comme l’arléquin de ma cutie mark : dans la lune.

Physique


Ma mollesse fait sans doute penser que je suis chétif mais détrompez-vous, je suis un noble qui porte un devoir envers la famille royale et je me conduis comme tel mais vu que j’ai passé beaucoup de temps dans mon coin que ça soit dans le cocon familial ou onirique, je suis naïf, surtout quand je ne suis pas dans mon atelier ; ailleurs, j’ai tendance à relâcher ma vigilance. Cependant, méfiez-vous : si je me rends compte de la supercherie, ne vous attendez pas à ce que je vous pardonne facilement. Je suis conscient de mes faiblesses mais je n’aime pas qu’on en profite et certainement pas celles des personnes qui me sont chères devant moi. Je n’ai pas le gabarit, je n’aime pas non plus faire montre de violence inutilement mais je suis très sérieux quand il s’agit de protéger ce qui a de l’importance pour moi. On m’a éduqué pour me battre pour le devoir familial et mon frère m’a montré que ça vaut la peine de le faire sans se plaindre.

Par Sheratan… Je dois être quelqu’un d’ennuyeux…

Possessions


Une forge à Canterlot qui lui sert d'atelier pour créer des objets inspirés des rêves de chacun.



Histoire


Ma pauvre mère… Comme j’ai dû lui donner du souci… Vous imaginez ? Des heures de travail douloureuses malgré la présence réconfortante d’une sage-jument et vous mettez au monde un poulain trop silencieux pour être en vie ? Et pourtant, je respirais, à demi endormi, trop sage et calme surtout par rapport à mon frère jumeau qui est venu apporter le réconfort maternel à notre mère pendant que j’étais en soins intensifs. S’il vous plait, ne lui dites pas mais je ne peux m’empêcher d’être jaloux et en même temps reconnaissant qu’il existe : s’occuper de deux poulains souffrant de tares génétiques était déjà un poids énorme à supporter pour ma famille mais au moins, l’un d’entre nous était plus vivant que l’autre. J’avais l’impression d’être une créature venant d’ailleurs, le monde des rêves est ma réalité encore aujourd’hui. Cette impression d’avoir comme réelle mère la nuit et comme famille les visions oniriques me pousse à la culpabilité. Sans parler de ce sommeil qui peut me gagner à toute heure de la journée comme de la nuit, au meilleur comme au pire moment, étais-je réellement un des enfants dont mes parents avaient fondé leur amour et leurs espoirs ? Ne serais-je jamais le frère qu’aurait voulu Nightmaren Realla ? C’était dur de partager nos goûters, nos jeux et notre famille ensemble ; j’étais trop mou devant cette tempête d’énergie qui semblait aspirer la mienne par une étrange magie. Il ne restait que mes rêves ou mes moments de solitude à dessiner ce que la nuit me donnait comme cadeaux pour repousser au mieux mes doutes et mes peurs nourris en ces temps troublés. Puis finalement, autre chose les avait repoussé mes craintes…

Alors que mon jumeau avait de nouveau tenté de me faire participer à un jeu, il s’était écroulé devant moi. Bon sang… Encore aujourd’hui, mon cœur palpite à revivre ce souvenir… J’étais petit, faible et totalement inutile face à Nightmaren étendu par terre, maugréant et gesticulant. Heureusement, nos parents étaient là et mon père eut assez de sang froid pour m’expliquer la situation : il était en train de dormir et certainement pas en train de rêver de jeux turbulents ou de la journée passée, il cauchemardait et ce n’était pas la première fois. Lui, mon frère, souffrait sous couvert d’une frustration que je n’avais jamais su comprendre, sans même le remarquer. Et je me plaignais de mon côté… Par Sheratan, quel égoïsme…

Après cette expérience, je me mis à travailler dur. J’étais bon en dessin, pourquoi ne pas suivre cette voie ? Il était hors de question de laisser mes peurs et mes doutes prendre le pas sur mes qualités ou laisser mon handicap dicter ma vie. Nightmaren était fort, indépendant et n’avait peur de rien. J’étais son aîné de quelques heures, je devais me montrer digne de lui, montrer la voie en m’inspirant de lui. Si je ne pouvais pas être son confident ou son compagnon de jeu, j’allais être un frère dont il pouvait être fier. Et un fils exemplaire pour mes parents.

Apparemment, mon jumeau avait aussi ses plans ! Il étudiait depuis son long cauchemar. J’étais heureux de voir que même en cette période d’obscurité totale, le courage et l’espoir perduraient et pouvaient semer un avenir qui s’ouvrait petit à petit pour nous malgré les épreuves qui nous attendaient.

Ce que je ne savais pas ce que Nightmaren me réservait comme épreuve…

L’expérience du cauchemar. Tout-à-coup, le monde que j’avais appris à chérir et parfois à préférer au monde réel s’était tordu en une prison dont j’étais incapable de m’en sortir. Un sommeil éternel ? Seul ? Mes parents pleurant comme s’ils m’avaient perdu à jamais ? Mon frère seul définitivement ? Tous incapables d’entendre ma voix alors que je pouvais les entendre ? Non… Pas un coma… Je voulais sortir, vivre, et même subir les crises de nerfs de mon jumeau à jamais mais pas ça !

Incroyable mais vrai, je me réveillai. Mes parents m’avaient veillé et…Nightmaren aussi ? Visiblement inquiet ? Oui, c’est vrai, c’est lui qui m’avait fait vivre cet enfer. Pourquoi ? Juste parce que j’étais incapable d’être son meilleur ami ? Avais-je fait ou dit quelque chose de terrible ? Non. Il était jaloux ? Sérieusement ? Jaloux de moi ? Bon sang… Tout ce temps passé à jalouser l’autre sans savoir, quelle blague ! Mine de rien, il m’avait appris des choses on ne pouvait plus précieux : les rêves n’étaient pas que des jolis choses, comme dans la réalité, ils avaient des nuances sombres, du relief, plusieurs dimensions où l’imagination était maître. Mes dessins étaient trop joyeux ou paisibles, les tons pastel dominaient trop mes créations. Il fallait aller plus loin… Une nouvelle appréhension de l’espace, de la perspective et des nouvelles expériences que j’avais éprouvées : la sculpture. Autant dire que mes parents étaient déjà en train de soupirer, non seulement j’allais faire du bruit, ce qui n’était pas du tout dans mes habitudes mais en plus, j’allais me mettre en danger avec des outils « inutilement » comme ils disaient. Bon, nous sommes une famille qui prône l’étude du domaine onirique, je peux comprendre qu’ils avaient l’impression que je gâchais mon potentiel pour de l’art les rebute mais justement, à quoi cela servait d’avoir la possibilité de me souvenir de chacun de mes rêves si c’était pour les noter dans des livres lourds et des encyclopédies infinies et rebutantes alors que je pouvais montrer quelques coups d’œil sur mon univers à travers l’art qui appartient au peuple ? Certes, ma famille était fidèle à la royauté et même allée aux quatre coins de ponyland pour rassembler toutes les informations possibles pour étudier le monde des rêves. Je suis dévoué à la mission de ma famille. A ma manière. J’ai toujours pensé qu’il était logique de partager du savoir par un biais que tout le monde pouvait voir et comprendre.

Peut-être était-ce par là qu’il fallait que j’étudie, auprès des artistes plus proches du peuple. Il y en avait sûrement à Canterlot. C’est là où j’ai pu rencontrer la jument la plus magnifique d’entre toutes… une apparition dans mes rêves, une sorte de créature onirique forgeronne, certes, plus âgée que moi mais elle me fascinait tellement que je pouvais rester toute la nuit... et mes siestes à la regarder même si cela devait me coûter à m’endormir sur le trottoir au grand dam des passants et de mon frère qui m’avait poussé pour que j’aille à sa rencontre. C’est avec elle que j’ai pu enfin me lier avec une autre personne que ma famille. Elle était patiente, terre à terre et n’hésitait pas à parler de sa passion. Et elle avait fini par être mienne. Sa passion, non sa personne, bien sûr. Hum. A quoi vous pensiez ? J’étais jeune, à peine âgé de 13 ans et encore un flanc vierge. Oui… J’étais encore un flanc vierge à 13 ans, vous pouvez vous moquer…

Entre temps, l’idée que je sois son apprenti était venue naturellement mais ce fut sans doute la première fois où j’ai dû me battre contre l’avis parental. Ils comptaient sur moi pour étudier la magie onirique, exploiter mon potentiel à fond. Déjà qu’ils désespéraient pour mon jumeau en ce qui concerne sa fascination pour la magie noire, au moins pour maîtriser les cauchemars, mon cas fut apparu comme la goutte d’eau qui fit déborder le vase. C’est avec surprise que Nightmaren Realla s’était imposé en avocat défendant ma cause, disant qu’aucun d’entre nous deux ne faisait défaut au devoir familial parce que nos méthodes différaient de l’étude de la magie. S’il fallait exploiter notre lien avec le domaine des rêves et des cauchemars, il fallait le faire avec la méthode qui nous était le plus naturel et pourquoi pas faire des découvertes capitales ? Si l’échec venait éclater nos rêves d’avenir, nous nous serions plongés dans les méthodes classiques sous la tutelle de père et mère. Un défi nous liait enfin, il fallait apporter la preuve que nos choix étaient les bons. Pas un instant à perdre, ainsi commença mon apprentissage dans l’art de la forge.

Et que ce fut difficile, cela se voyait comme un dragon en plein milieu de Canterlot que je n’avais jamais autant travaillé dur de ma vie, la sculpture était physique mais pas aussi fatigante que la forge ! Néanmoins, l'apparition avait foi en ma détermination, de prouver qu’une Licorne pouvait faire preuve de robustesse. Je me souvins des efforts de mon frère, il ne soupirait jamais et j’avais un défi à relever. Je ne devais pas être à la traîne ! Non seulement je devais développer ma magie pour soulever des outils mais en plus savoir les utiliser sans. l'apparition onirique m’imposait de désapprendre ce qui m’était naturel pour que je comprenne comment les autres poneys comme elle travaillaient. Comme vous l’avez certainement deviné, c’était long, très long. Je me considère encore chanceux d’avoir eu l'apparition comme maître : jamais elle ne me grondait, elle me laissait me blesser pour que j’apprenne à être patient et courageux, qu’un échec n’était pas une fin mais un tremplin viable et source de bien de leçons qui m’étaient passées sous le museau pendant trop longtemps.

Enfin, après presque deux ans d’apprentissage, j’étais enfin prêt à réellement créer et assister mon maître dans ses commandes les plus sérieuses. Après cette journée riche en labeur, je pus m’assoupir en faisait un rêve étrange, même pour moi. J’étais dans une forêt aux arbres faits de métaux différents, plus je m’enfonçais, plus les métaux qui composait ce bois curieux étaient précieux. Enfin s’ouvrait un petit lac où se reflétaient les étoiles. Non, l’eau n’était pas normale, pourquoi se mettait-elle à s’illuminer sur une constellation en particulier ? Je ne la reconnaissais pas. Ce n’était pas mon domaine d’expertise après tout. De là, quelque chose en sortit, un animal en or ? Non. Une effigie d’un bélier en or ! Alors que je voulais aller voir de plus près, mon rêve se mit à se transformer en cauchemar. Non… Nightmaren n’oserait pas m’attaquer de nouveau dans mon sommeil ! Non. Le bois était un marécage mais il était présent, à côté de moi. Il n’était apparemment pas au fait de ma présence, ni de mes suppliques pour stopper cette folie. C’était…son cauchemar, ou plutôt l’un d’entre eux.

Depuis quand j’étais capable de faire cela ? Visiter les rêves d’une autre personne ?

A la place de mon effigie, il y avait un crabe monstrueux, fait d’étoiles noires qui bourdonnaient à résonner dans mon cerveau. Malheureusement, je ne pouvais rien faire, je ne pouvais interagir ni avec mon frère, ni avec son cauchemar. Il s’était sûrement endormi, fatigué de veiller sur moi. Il fallait que je me réveille et pour cela, je tentai de me transpercer le flanc avec ma corne, j’eus à m’y reprendre plusieurs fois pour enfin sentir la douleur qui finit par me faire émerger de mon sommeil. Exténué, je tirai la crinière de mon jumeau pour qu’il s’extirpe de son monde obscur. Je ne savais comment j’avais réussi à voir son rêve mais je ne voulais pas y penser, il fallait que je m’occupe de lui pour qu’il ne dorme pas. J’avais envie de reproduire ce bélier et j’investis Nightmaren Realla de la tâche à m’assister, prétextant le fait que je ne pouvais déranger le sommeil de mon maître. A l’aide de ma magie, de mon imagination, de mon talent et de l’aide de mon frère, nous avions créé une armure d’or en forme de bélier. Elle était plus…lumineuse que dans mon rêve, aux reflets d’or venant d’une source de lumière à travers les fenêtres. Quelle était cette magie aveuglante ? "Le jour." répondit mon maître. Alors, c’était cela le soleil dont les adultes parlaient avec nostalgie ? Et plus que l’expérience de la chaleur de cet astre, celle de la révélation de ma cutie mark vint aussi illuminer ma vie, un arlequin endormi sur un croissant de lune, tellement moi mais pas énormément révélateur de mon talent pour lequel je suis né. Etait-ce ce songe curieux et la visitation suivie de la création de cette armure ? Je pris la décision de le montrer à mes parents ainsi que ma cutie mark pour prouver que c’était bien par là qu’il fallait que j’étudie. Ainsi, j’en profitai pour parler du cauchemar de Nightmaren Realla que j’avais pu voir. S’il y avait des poneys capables d’expliquer ce phénomène, qui d’autre que notre famille ?



Précisions de l'auteur



Pseudo de l'auteur : Dodo (mon predef de base) et May (pas pu retrouver la fiche d'origine désolée)
Relations du prédéfini : Nightmaren Realla (frère)
Autre :  La fiche est complète (enfin j’espère) mais sentez-vous libre de changer tout ce que vous voulez !
Image du prédéfini : Dessinée par mes soins, utilisable uniquement sur MLE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylittleequestria.rpg-boards.com
Alicorne
Alicorne
Messages : 957
Date d'inscription : 03/04/2016

Feuille de personnage
Talent:
Rang:
Faction:
Dim 16 Avr - 16:15


Nightmaren Realla - Libre

“ CAFEEEEEEEEEEEEEE!!!! ”


Surnom : Realla
Âge : 20 ans
Race et sexe : Licorne mâle
Origines : Canterlot
Métier : Forgeron
Niveau de vie : bourgeois
Famille / Clan : Un frère jumeaux et une famille de spécialiste des rêves
Habite à : Canterlot

Cutie mark : Nightmaren peut envoyer des sphères de magie obscures autour de lui dans un rayon de 5 mètres. Si ces dernières ne sont pas réfléchies par magie mirroir ou un mirroir simple, elles sont absorbées par les êtres organiques et viennent lui faire vivre leurs pires cauchemars. Ils peuvent par exemple vivre la mort d'un proche, ou être poursuivi par un monstre que seuls eux peuvent voir, ou voir leur pire ennemi au lieu d'un être aimé... Ou encore Nightmaren peut prendre les traits d'une personne qu'ils ne pourraient jamais frapper à leurs yeux. L'attaque peut cependant être contrée par un miroir avant de toucher. Si elle touche, il ne reste que ces solutions: Vaincre son cauchemar ou que quelqu'un mette Nightmaren hors d'état. "Coucou je suis ta maman !"
Obtention de la Cutie Mark : La première fois qu'il a réussi à créer un objet à partir d'un cauchemar.


Caractère



Night est hyperactif. C'est à la fois un problème et un avantage… mais surtout un problème en présence de son frère Crescent Nights qui lui est son exacte opposé. Il est tellement actif qu'il en était autrefois dissipé… Du moins lors de son enfance. C'était frustrant pour lui d'avoir un frère aussi mou, avec qui il ne pouvait pas réellement s'amuser. Mais on fait avec que voulez vous ! En plus de ça, il est insomniaque. Généralement il atteint à ses limites et… pouf ! Il tombe tout seul ! Un peu comme son frère me direz vous, sauf que 'Maren ne dort jamais bien longtemps. D'où peut-il tirer une telle énergie ? Aucune idée.

En dehors de ça, Night est plutôt arrogant, fier, et fait preuve d'une grande rivalité envers un peu tout le monde, et surtout envers son frère. Une fois qu'on le connaît un peu mieux il se révèle être un très bon ami, plutôt protecteur même. On apprécie en général son air foufou qui le rend plutôt drôle à regarder et écouter.

Néanmoins… Il reste un poney veillant sur la nuit. Il a une part sombre où il se renferme souvent lorsqu'il est seul. Un peu à la façon de Luna, il aime la nuit, et en devient à la fois mystérieux voir même peut être… dangereux ? Il se refuse à imaginer ça, bien entendu. Il se refuse à faire du mal, même si il n'hésite pas à aller faire un peu de casse chez n'importe quel type d'ennemi.

Physique


Libre à vous de le compléter.

Possessions


Une forge à Canterlot qui lui sert d'atelier pour créer des objets inspirés des cauchemars de chacun.



Histoire


Il était une fois… Non ne commençons pas ainsi ! Cette histoire au début déprimant est plutôt sombre mine de rien. Un conte ne serait pas approprié.
A la création du conseil des astres, on se posa beaucoup de question. Qui allait gérer les rêves ? Qui allait gérer la nuit ? Une seul personne à maîtriser de si puissants pouvoirs était-il pas quelque peu… dangereux, de toute façon ? Une famille se chargea de ces questions. Les travaux de recherche sur la nuit étaient lancés. Toutes les sources de Canterlot allaient être explorés. Mais allaient il y arriver ? La réponse tomber plus tard, bien plus tard… Car des éléments manquaient. Il avait fallut visiter les différentes factions dans son intégralité pour parvenir à quelque chose… Quelque chose de grand et de concluant. Après une décennie ils furent enfin de retour. La bonne nouvelle étaient qu'ils avaient percer tout ces secrets ! La mauvaise… C'est que le travail qui les attendait était encore plus considérable.  Deux, mêmes. Deux poulains de 10 ans. C'est ainsi que la famille décida de découper l'énorme charge qui consistait presque en la nuit elle même allait être découpé en plusieurs tâches, pour plus de facilité, bien entendu. Tous se mirent à étudier, à apprendre à maîtriser… A gérer la nuit.

Night était le deuxième, et il l'est encore aujourd'hui. Noir comme la nuit sombre, il était arrivé après son frère, son jumeau. Encore aujourd'hui, il le suit comme son ombre. Il faut croire que cette rivalité entre les deux est présente depuis la naissance, et que, pourtant, 'Maren aime son frère plus que tout au monde. Malgré qu'il soit si actif, et même officiellement jugé hyperactif vers ses 4 ans, les deux frères n'ont jamais cessé de veiller l'un sur l'autre, et de s'aimer. Malheureusement, la frustration, elle, est toujours là aujourd'hui. Avoir un frère qui est sont parfait opposé le fait se sentir rejeté, quelque peu ignoré, le poussant à bien souvent foncer sans réfléchir… contrairement à son frère, très probablement.

Tout cela le poussa à faire des cauchemars. Tout le temps. Chaque nuit. Il ne voulait plus dormir. Plus jamais. Il ne voulait plus voir toutes ces horreurs chaque nuit, en boucle, à l'infini… Tellement qu'un jour, il s'en effondra. Son pauvre frère eu probablement la peur de sa vie en la voyant ainsi… Mais ce n'était rien face au cauchemar que fit Night ce jour là. Jamais il n'avait jamais eu aussi peur. Jamais ses craintes n'avaient été aussi lucides. Jamais il n'aurait cru pleurer à cause d'un… rêve ? Rêve devenu aujourd'hui cauchemar et malédiction. Il était seul, dans un vide sans fin où le silence régnait en seul maître et cherchait à prendre possession du pauvre Nightmaren. A son réveil, il chercha une solution. Il étudia plus dur que jamais pour chasser cet horrible destin presque funeste. Son frère, lui, rêvait de douceur chaque nuit. Cela le rendait jaloux, mais il le cachait. C'était son frère. Mais lui… lui… il avait toujours eu de la chance. Il avait été le premier, et héritait de la capacité la plus chaleureuse et douce. Malgré une tentative d'aide de la part de Crescent grâce à une formule censée adoucir ses nuits, rien d'y fit. C'était une malédiction. Il n'avait vu que ses peurs, ses hantises, encore… et encore.

Ne suivant cependant ce son coeur, il suivit tout de même son frère à Canterlot. Ce dernier ouvrit une forge appelée « A l’artisan Onirique ». Night n'aimait pas vraiment ce métier, et chercha quelques temps comment s'occuper mais… Son frère allait recevoir une commande qui allait tout changer.



Précisions de l'auteur



Pseudo de l'auteur : Dodo (mon predef de base) et Eyes (pas pu retrouver la fiche d'origine désolée)
Relations du prédéfini : Crescent Night (frère)
Autre :  La fiche est complète (enfin j’espère) mais sentez-vous libre de changer tout ce que vous voulez !
Image du prédéfini : Dessinée par mes soins, utilisable uniquement sur MLE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylittleequestria.rpg-boards.com
Alicorne
Alicorne
Messages : 957
Date d'inscription : 03/04/2016

Feuille de personnage
Talent:
Rang:
Faction:
Dim 16 Avr - 17:17


Nergami Parseltongue - Libre

“ L'eau ça mouille~  ”


Surnom : Nerga'
Âge : 29 ans
Race et sexe : Licorne mâle
Origines : Crystal Empire
Métier : Jeune Gérant des sources chaudes
Niveau de vie : bourgeois
Famille / Clan : Famille cousine des Silver
Habite à : Crystal empire

Cutie mark :Un serpent en bouteille
Talent :Leviathan : Elémentaliste d'eau, pour l'instant, il ne sait que faire léviter des petits serpents d'eau, 3 au total, d'un mètre de long chacun.
Obtention de la Cutie Mark : La première fois qu'il a réussi à soulever un serpent d'eau.


Caractère



Il est extrêmement flamboyant et trop confiant, parlant souvent de lui-même dans une lumière beaucoup plus brillante que d'autres, alors qu'en vérité il veut juste que lui et sa famille soient plus proches. L'une des rares choses que les frères que lui et son cousin ont en commun, c'est qu'ils apprécient tous les deux Heart Gold et qu'ils ont une passion commune pour la mode.

Nerga essaie constamment de se rapprocher de Soul lors de ses visites, en raison de leur séparation en tant que non ailé. Il a déjà dit à Heart Gold qu'il souffrait de racisme pure et dur de la part de Cloudsdale.

Nerga et Heart Gold prétendent être un couple gay lorsqu'ils sont tous les trois ensemble et prétendent souvent faire de petites scènes de bromance, pour tenter d'attirer l'attention du troisième luron, sans grand succès.

C'est un grand farceur qui aime bien jouer des tours aux gens, notamment envers son jeune frère, Tachigami. Ce dernier méprise son grand frère et Nerga aimerait bien qu'ils soient plus proches. Mais il paie les conséquences de sa négligence, l'ayant repoussé lorsqu'ils étaient plus jeune et que Tachigami avait besoin de lui.  

C'est un jeune hôte, en tant qu'héritier des sources chaudes. Il apprend auprès de leur grand mère qui l'aide à prendre ses marques, mais c'est loin d'être chose facile. Il est particulièrement difficile pour lui de rester sérieux et concentré.

Physique


Ayame est une licorne grande et mince. Il a de longs cheveux gris argentés et des yeux jaunes tirant vers le vert. Il est souvent vêtu de tenues assez flamboyantes, qu'il a, la plupart du temps, conçu lui même, puis qu'il vend à ses clients. C'est un hobby qu'il partage avec son cousin, Soul Silver.

Possessions


il a hérité des sources chaudes au crystal empire.



Histoire



Nergami est né au crystal Empire. Hélas pour lui, si il profite d'un certain luxe en tant qu'héritier du prestigieux établissement des bains, il n'est pas né dans la famille la plus sereine du monde.... En effet, il fait partie de la famille cousine des Silver, noblesse de Cloudsdale... Mais en tant que sans aile, il est issu de la branche pourrie de l'arbre généalogique... cele qui jadis est tombée à cause d'une union entre pégase et une autre race. Sa grand mère, Nihonga Blizzard, s'est amourachée d'une licorne de Canterlot.

L'union interdite de ces deux amants les a conduit à fuir Cloudsdale et à trouver refuge au Crystal Empire avant de subir le châtiment réservé à ceux qui enfreignent les lois de la faction pégase. Là bas, leur famille les a aidé à prendre un nouveau départ en échange de quoi, ils devraient prétendre avoir regné leurs origines pour ne pas tâcher le nom des Silvers avec un sang impur. Les sources chaudes furent ainsi créées. Nihonga Blizzard eut plusieurs enfants, qui eux même aidèrent à gérer l'établissement, et eurent des enfants.

Les parents de Nergami ont disparu dans le récent blizzard... Les laissant lui et son petit frère seuls avec leurs cousins et leur grand mère.

Dans sa jeunesse, Il à complètement ignoré Tachigami, son jeune frère, car il était terrestre et ce dernier en à souffert à tel point que Nergami veut racheter ses fautes et se faire pardonner par son frère. Mais c’est une chose vraiment difficile pour lui car il a un caractère complètement opposé à celui de son frère ce qui n’arrange pas leur réconciliation. En effet, Nergami a tendance à traiter ses employés comme des esclaves, ce que n’apprécie absolument pas Tachigami, qui se prend le chou avec son frère régulièrement.

Son frère le considère comme quelqu’un de complètement irresponsable ; pourtant Nergami possède une boutique ’’qui vend du fantasme aux poneys ’’ (d’après lui) mais plus précisément c’est une boutique de costume de cérémonie, de mariages, de fêtes pour poneys aux lubies extravagantes.

Nergami est un personnage haut en couleur, même chez les membres de la famille Silver, il passe pour un excentrique car il y à très peu de membres qui vivent à l’extérieur et Nergami fait partie de ceux là. Tous les autres membres, sauf ceux habitant aux bains, sont pégases. On sent que Nergami fait tout pour se réconcilier avec son frère mais sa maladresse et son caractère rendent les choses difficiles !

En tant qu'ainé de sa génération, il est celui à qui revient la responsabilité de gérer les bains, en l'absence de ses parents (ou de ses oncles et tantes). Mais c'est une grosse feignasse qui n'a jamais pris le travail au sérieux et qui préfèrerais gérer sa boutique farfelue.



Précisions de l'auteur



Pseudo de l'auteur : Dodo
Relations du prédéfini : Tachigami (frère), Nekomata (cousin), Soul Silver (cousin), une grand mère, Heart Gold en ami.
Autre :  La fiche est complète (enfin j’espère) mais sentez-vous libre de changer tout ce que vous voulez !
Image du prédéfini : Dessinée par mes soins, utilisable uniquement sur MLE





Dernière édition par Oracle le Mer 21 Juin - 20:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylittleequestria.rpg-boards.com
Alicorne
Alicorne
Messages : 957
Date d'inscription : 03/04/2016

Feuille de personnage
Talent:
Rang:
Faction:
Dim 16 Avr - 23:53


Dahlia Aurora - Libre

“ citation ”


Surnom : Dahlia, c'est plus simple et on perd moins de temps. Etre trop formel, très peu pour elle.
Âge : 36 ans.
Race et sexe : Jument terrestre.
Origines : Originaire du village de la tere.
Métier : Couturière, créatrice de vêtement.
Niveau de vie : Plutôt bien.
Famille / Clan : Une petite fille Fairy Doll et Comet son mari, elle n'a plus de contact avec eux.
Habite à : L'empire de Crystal

Cutie mark : Un fil et trois bijoux.
Talent : Merveilleuse créatrice de vêtement.
Obtention de la Cutie Mark : C'était à l'age de ses neuf ans. Elle transforma de vieux torchons et vêtement troués en une belle robe. Dahlia y passa toute sa journée et la moitié de sa nuit à coudre et découper dans sa cabane qu'elle a construit avec l'aide des parents de Comet.


Caractère



Dahlia Aurora, une jument au caractère libéré et bien trempé. Elle sait ce qu'elle veut. Plus d'hésitation, elle avait déjà perdu pas mal d'années à hésiter et à se prendre la tête. Indépendante, elle n'aime pas que l'on lui dicte sa conduite et elle sait ce qu'elle fait, cela vous pouvez en être certains. Elle y va parfois eu culot. Elle préfère se débrouiller seule que d'être déçue et de s'énerver pour un rien. Dahlia bouge tout le temps, à la limite de l'hyperactivité. Elle aime quand les choses fil droit. C'est une jument plutôt solitaire malgré le fait qu'elle soit souvent entourée. Dahlia se donne à fond dans son travail qui est aussi sa passion. Elle y laisse parfois sa santé. Mais c'est ce qu'il faut d'après elle pour avoir un magnifique résultat. C'est une jument qui a une grande fierté et qui se cache derrière l'image de la femme forte et ardente qui est en réalité très sensible et sentimentale. Elle aime faire quelques caprices et aime être traité comme une petite reine par ses employés. Enthousiaste et joviale. Dahlia est souvent de bonne humeur et essaye toujours de réconforter les autres poneys quand ils sont maussades. Elle ne veut que des sourires dans sa petite boutique. Dahlia est aussi une petite enquiquineuse, elle aime bien embêter ses amis.

Superficielle et très féminine, elle connaît aussi quelques soins pour les crinières et le corps à base de fruits ou de plantes. Elle aime embellir et prendre soin du physique de ses clients, employés ou amis en leurs donnant des conseils. Dahlia est aussi une jument assez tactile qui aime le contacte avec les autres comme caressé les crinières en donnant quelques conseil ou enrouler sa patte autour de celle de son interlocuteur pour l'emmener et lui montrer ses créations. C'est une femme passionnée qui aime parler de ses vêtements, mais pas que. Elle s'intéresse aussi aux gens. Elle parle assez fort avec une certaine chaleur.

Mais Dahlia est très tourmentée en son for intérieur. Tourmentée d'avoir abandonné sa famille. Elle s'en veut, mais elle le devait. Elle a toujours ce sentiment de s'être arraché elle-même une partie de son cœur. Dahlia sait qu'elle aurait été une mauvaise mère de toute façon. Elle n'a jamais eu se truc spécial que les autres mères avaient.

Vous pouvez rajouter quelques traits de caractère que vous pensez qu'il lui manque.

Possessions



Une boutique.
Des tissus
Des fils et des aiguilles
Des robes, des bijoux, des chapeaux, des capes.
Une peinture de Fairy Doll et Comet.



Histoire



-Dahlia Aurora est née au village de la terre. Elle n'a jamais connu ses parents, elle vivait donc avec sa grand-mère. Elle a eu une enfance plutôt banale en allant à l'école de la terre. Elle était assez populaire et souvent entourée de pouliche qui l'admirait. Elle a toujours ce caractère bien trempé et peu discret. Elle passait ses après-midi dans une petite cabane construite par ses voisins et sa grand-mère. Elle jouait d'ailleurs souvent avec le fils de ses voisins qui s'appelait Comet. Qui allait devenir son meilleur ami, mais aussi son amant, puis mari. Elle en était tombée amoureuse, tellement amoureuse. Bien qu'ils n'eussent presque rien en commun. Dahlia était bruyante et bougeait tout le temps tandis que Comet lui, était calme et prenait son temps presque pour tout. Elle fonçait toujours dans le tas tandis que lui réfléchissait à la situation. Elle se demandait parfois comment ils avaient fait pour tomber amoureux l'un de l'autre. Dahlia l'emportait souvent dans ses bêtises et ses idées farfelues. À l'obtention de sa cutie mark ( expliqué plus haut) elle montra sa première création à Comet. À ce moment-là, il était son plus grand soutient.

-Les années passèrent et sa passion pour la couture grandissait de plus en plus, elle faisait des robes et des chaperons pour les autres, elle rendait sa grand-mère fière. Elle allait de moins en moins rendre visite à Comet qui lui était occupé à travailler à la forge avec son père, il était en pleins apprentissage. Mais à ce moment-là, Dahlia se sentait déjà en cage. Elle voulait voyager et voir plus de monde malgré le racisme et les mauvaises histoires que lui racontaient les adultes pour qu'elle tombe dans le piège du racisme. C'était lourd.

-A l'age adulte, elle voulait s'étendre un peu plus et montrer qui elle est au monde entier. Ce désir de partir était encore plus ardent. Alors elle en fit par à Comet. (elle vivait avec lui depuis peu.) Mais rien, aucune réponse n'était sortie de la bouche de celui-ci, l'ignorant totalement. Il ne voulait pas. Un fossé commençait à se creuser entre les deux êtres.

- Il y eu la mort de sa grand-mère.

- A 20 ans elle tomba enceinte d'un enfant qu'elle ne désirait pas avoir. C'était le début de la descente. Elle se maria à Comet.

- A l'arriver de la petite pouliche, elle la nomma Fairy Doll car elle lui faisait penser à une petite poupée. Se fut la plus belle chose qu'elle pu voir dans sa vie. Mais elle ne se sentait pas à la hauteur et n'avait pas du tout l'instinct maternel.

- Plus les années passaient et plus sont état mental devenait alarmant. Elle se sentait comme un oiseau en cage, ne voulant pas être une vulgaire jument au foyer. Elle voulait s'enfuir et tenta une dernière approche envers Comet. Bien sûr, il n'entendit rien et il restait buté. Elle n'en pouvait plus et la semaine d'après, une nuit, elle avait fait ses bagages et s'était enfuit du village. Emportant avec elle ses tourments. Elle ne voulait pas emmener sa fille, pensant qu'elle serait mieux avec Comet et qu'elle était une mauvaise mère.

- Dahlia savait où elle se rendrait. Son objectif était d'atteindre l'empire de crystal. Elle en avait entendue parler, éveillent une certaine fascination et le voyait un peu comme son el dorado. Elle avait fait la connaissance d'un étalon terrestre plus vieux d'un an, Summer Berry (elle a 26 ans à son départ). À vrai dire, elle le connaissait déjà, mais de vu, ils avaient été tous les deux à l'école de la terre, mais il était parti du village, il y avait à peine deux ans pour vivre à l'empire de crystal. Il revenait pour voir se mère en toute discrétion, il n'était plus le bienvenu au village. Il était un peu comme son contact spécial, un billet pour l'empire de crystal. Toute seule, elle savait qu'elle n'allait jamais réussir à atteindre l'empire de crystal vivante avec cet horrible hiver. Ils ont donc préparé une roulotte pour la route.

- Dahlia eu une aventure avec Summer Berry qui s'arrêta peu après avoir réussi à atteindre l'empire de crystal. Il faut dire aussi qu'elle se sentait terriblement seule et triste durant la périlleuse route.

- Elle découvrit un nouveau monde. Totalement différent de son ancien village. On lui fit passer toute sorte de test avant de pouvoir y déposer ses bagages.

- Elle s'y installa. Elle envoya une dernière lettre à sa fille et son mari avec un mot d'excuse qui était plus un mot d'adieux. Elle n'osa plus jamais leurs renvoyer une lettre, les aillant trahi. Dahlia vit pour sa passion, mais garde un grand poid.

- Après trois années, elle ouvrit une boutique de vêtements. Plus les années passaient et plus sa boutique prenait de la réputation. Elle y fit plusieurs travaux pour l'agrandir et employa d'autres passionnés de coutures et de création.


N'hésitez pas à rajoutez quelques trucs.




Précisions de l'auteur



Prénom / Pseudo de l'auteur :Roxy ^^
Relations du prédéfini : Fairy Doll sa fille et Comet son mari. Elle n'a plus aucun contact avec eux. Sinon vous pouvez rajoutez ce que vous voulez :)
Autre : Vous pouvez rajouter des choses dans l'histoire, quelques détails. Comme vous le souhaitez. Sinon amusez-vous :)
Autre : N'hésitez pas à rajouter quelques trucs.
Images du prédéfini :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylittleequestria.rpg-boards.com
 
Prédéfinis des membres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prédéfinis des membres
» Les Prédéfinis des membres : Formulaire
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ
» Les membres du CEP convoqués mercredi au Parquet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Hall des héros :: Fiches de personnage :: Prédéfinis-
Sauter vers: