Partagez | 
 

 La Terre Promise - Terrestres - Acte 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Terrestre
Terrestre
Messages : 13
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 27
Dim 26 Fév - 0:36

Cruelle chose qu'une mauvaise appréciation des distances, Cookie s'était pourtant cru arrivée à temps. Malheureusement, ce n'était pas le cas, et Darklight était dorénavant quasiment concassé contre la glace. Dieu, sa mâchoire ! Pas Darklight, mais Dragmire! Elle pendait comme un linge ! Déboitée ? Cookie frissonat, ne ressentait-il plus la douleur dans sa folie ?
Nerveusement, elle s'interposa, et fut subitement persuadé qu'une conscience subsistait chez le chevalier.  Qui sembla agacé par sa présence, comme inconscient de sa mâchoire qui pendait, laissant sa langue pendre.
La gorge de Cookie se contracta, l'expression ainsi déformé de Dragmire était particulièrement inhumaine. Mais surtout abominablement colérique. Son regard… Qu'était-ce donc que ça ? De la colère, du dépit ? Heureusement, rompant l'étrange statut quo, il se détourna et replaça sa mâchoire comme si de rien n'était sa machoire, répondant à l'intonation toujours lascive et absente du Chancelier, qui, évidemment, ne voyait pas la situation avec le même prisme effrayant qu'ils devaient subir. Ces sons lui vrillaient les oreilles… Critiquait-il le Chancelier ?

Se détendant, Cookie hoqueta quand dans un son étrange, le piolet du Chasseur s'enfonça dans le flanc de la… chose qu'était Dragmire. Lequel se crispa à peine, ne se détournant encore que pour lui siffler une menace au visage. Tristement, la Sellulite semblait s'être précipité sur les traces de la conseillère, mais c'était d'une improbable manière ouvert l'arcade seule. Avec un certain ridicule auquel Smart Cookie n'avait malheureusement pas le temps d'apprécier pour lui concéder un sourire, trop estomaqué par la vision de deux épais étalons écrasé l'un contre l'autre, l'arme de l'un dépassant du VENTRE de l'autre.
Elle laissât lui échapper un cris quand Wild Spirit, finalement décidé à agir et visiblement muet de rage, frappa avec une impressionnante force l'étalon. Le faisant tituber.

Mais Dragmire se redressait, muet et absent, énervé. Mais d'un calme aussi étrange qu'anormal, dieu, la plaie dans son armure… l'arme fouillait encore ses tripes, mais il ne saignait pas ! Il suffisait pourtant de voir à quelle profondeur l'arme du Chasseur avait tout bonnement DISPARU dans le flanc de sa victime pour s'être rendu compte qu'il s'agissait là d'une véritable blessure ! Mais, passablement calmé, ses méninges tournoyant, Cookie prêta inconsciemment tant d'attention au mots de Dragmire qu'elle les répétât à mi-mot, les yeux plongés dans la réflexion.

Ces déclarations… La voix de Cookie, fusa, plus interrogative que cinglante :

« - Mais vous n'êtes pas juge, Dragmire ! Vous avez prêtez serment d’obéissance au Chancelier ! Et celui-ci vous à déjà ordonner d’arrêter ! » Un zèle qui lui ressemblait bien, certes, mais qui contredisait tout de même son immuable serment : Son apparent calme ne semblait pas traduire correctement ses attaques hystériques ! Comment ne pouvait-il pas le voir ?

Relâchée, Cookie s’apprêtait à ajouter une autre réflexion quand  le rire intense du Mercenaire fit mourir les mots dans sa voix.
Que… Que lui arrivait-il ? Riant comme un déchaîné, celui-ci se relevait, et intonation en ricanant une bien funèbre menace.
Paralysé par la folie suicidaire qui sembla l'avoir saisi, elle s'entendit respirer à nouveau quand le Mercenaire s’étouffa dans son sang. Titubant en lâchant son instrument : Elle avait les yeux si ouvert qu'ils en menaçaient de tomber de leur orbite à chaque instant. Incapable de réagir alors que son cerveau pourtant performant assimiler difficilement la considérable menace à laquelle elle venait d'échapper. Trébuchant, Darklight relevait un regard cerné et morbide envers Dragmire, continuant lentement à se couvrir de givre… Il ne semblait voir que le Chevalier, son regard comme incapable de se fixer sur ses alliés, presque incapable… de les apercevoir...Ou de leurs répondre. Cookie, immobilisé, n'obtenant aucune réponde du mercenaire malgré son insistant regard.

Derrière eux, loin du Chevalier, le Chancelier émergeait timidement de insoupçonnable abri qu'il s'était construit entre quelques remarques sordides et autre jets de nourriture. Mais, bloqué par un choc insoupçonné, Cookie ne semblait plus remarquer ses remarques incessante, noyé par son débit et par la catastrophe à laquelle ils venaient d'échapper.
Elle respirait difficilement, les cris tournoyants et perçant couvrant les mots de Dragmire qu'elles auraient put entendre, ou ceux du Chancelier.
Elle frissonna. Son esprit pourtant raisonnable vacillant au bord d'un précipice dont elle n'avait jamais perçu l'existence :

Spoiler:
 


Dernière édition par Smart Cookie le Dim 26 Fév - 1:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicorne
Alicorne
Messages : 1466
Date d'inscription : 03/04/2016

Feuille de personnage
Talent:
Rang:
Faction:
Dim 26 Fév - 0:36

Le membre 'Smart Cookie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de réussite' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylittleequestria.rpg-boards.com
Terrestre 3PU + W
Terrestre 3PU + W
Messages : 482
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Dim 26 Fév - 5:20

Était-ce si surprenant ? Dagger se demanda s'il était était surpris, pas le moindre sang ne coulait, mais son esprit ne lui renvoya que l'image d'un cri. L'étalon insistât, remuant l'arme dans la plaie. La tirantvers le haut, mais la chose ne tiquait pas. Une simple, seule, unique question rongeait l'esprit de l'étalon :

Comment tuer une créature qui ne saigne pas ? Songeât-il en tremblant.
Visiblement, aucune douleur ne semblait retenir l'individu qu'il poignardait. Pas de douleur, pas de sang, c'était quoi, un golem ? Serrant son étau, l'étalon entreprenait de s'attaquer à son crane quand Wild Spirit le fit avant lui : Bien, l'énergie semblait reprendre vie dans le corps du jeune paysan. Et quel coup ! Mais Dagger n'avait pas de le temps de s'extasier, et poursuivait inlassablement son effort. Insatisfait de l'actuel « absence » de Dragmire. Menaçant d'en venir à des armes plus « conventionnelles ». Ou plutôt, plus ''naturelles''.

Le froid se répandait sur son cuir… ça venait de la peau de Dragmire ? Ignorant les cris, Dagger fronça les sourcils.
« - Pas… de… sang ! »Grondât-il, en tordant l'arme dans la plaie. Trop prêt du danger pour prêter une réelle attention de ce qui les entourait. Trop effrayé pour élargir son champ de vision, resserré à la petite fenêtre que ces paupières lui donnait sur l'échine de Dragmire.

L'explosion de Darklight ne capta qu'à moitié l'attention de Dagger, trop concentré sur son effort pour prêter attention au mercenaire ou à quiconque. Ses oreilles s’aplatirent contre son crane, alors que le Mercenaire échouait à sa tentative. Trébuchant et toussant, visiblement constellé et paralysé par la douleur. Dragmire parlait comme si rien ne le retenait, comme si l'arme qui remuait dans son flanc n'existait tout bonnement pas.
Il y avait quelque chose de profondément déraisonnable dans l'air, quelque chose de…
stupide, un sentiment que l'étalon ne s'expliquait pas… Mais qu'il lui fit relâcher la pression sur son arme : L'ordre résonnant dans ses oreilles ; Plus personne… n'attaque ? Après sa folle charge, calmé ? Il ne saignait même pas !Quelle idée y avait-il derrière cette pseudo discussion? Mais Cookie semblait avoir besoin d'aide...


Étrangement, ce fut alors ce moment là que choisissit donc le chevalier pour ruer :

Spoiler:
 


Dernière édition par For'Other le Dim 26 Fév - 12:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicorne
Alicorne
Messages : 1466
Date d'inscription : 03/04/2016

Feuille de personnage
Talent:
Rang:
Faction:
Dim 26 Fév - 5:20

Le membre 'For'Other' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de réussite' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylittleequestria.rpg-boards.com
Selludite 1PU
Selludite 1PU
Messages : 2079
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 30

Feuille de personnage
Talent: Architecte
Rang: S
Faction: Earth
Dim 26 Fév - 16:16

Les évènements s'enchaînent vite, trop même pour que j'arrive à tout suivre en réalise. Mais j'imagine que ce sont les affres d'un combat... Enfin pour moi celui-ci n'a pas eu le temps d'être long, car en plus de mon échec cuisant le chancelier à donné un ordre on ne peut plus explicite et qui a mis fin aux hostilités au moins de notre côté. Enfin, certainement des deux, je vois mal un chevalier qui a eu la courtoisie de me relever sans me faire de mal alors que je l'ai clairement attaquée, enfin plus ou moins, nous attaquer lâchement lors d'un cessé le feu. Tout ceci se remet en place dans ma tête, enfin autant que mon esprit fatigué me le permet et je me demande à quel moment tout ceci a basculé. Je n'ai pas les idées claires, mais une chose est sûre par contre, cela a un rapport direct avec le mercenaire au bouclier.

Cela pourrait s'arrêter ici n'est-ce pas, mais il y a un écho qui siffle à mes oreilles comme une mise en garde et un rappel très important : "considérez-vous désormais comme responsables de sa conduite." Et si le combat à été chaotique, cela ne fut pas suffisamment le cas pour voir jusqu’où la folie de ce mâle pouvait aller... Oui, il a clairement tenté, en vain certes, mais de nous engloutir sous un tapis de neige et ça juste quelques instants après que le chancelier lui a fait une grâce on ne peut plus généreuse et qu'il crache dessus à la première occasion. Il aurait bien pu tous nous emporter dans son chant du cygne sonnant comme un requiem pour nos vies, nos espoirs, notre détermination et aussi notre mission qui doit nous permettre de sauver les nôtres.

J'approche de cet imbécile, non, de ce fou furieux alors que Cookie montre en première des signes de ras-le-bol. Elle fait exactement ce que j'aurais immédiatement fait sinon, prise dans la colère du moment.

"Une avalanche ? Une avalanche sérieusement ?!"

On a était sourd aux sages avertissements de notre bon et grand chancelier, qui suis-je pauvre petite sotte de roturière pour comprendre l'esprit d'un grand étalon comme Puddinghead ? Lui qui réussi à nos garder en haut, a faire jeu égal avec les plumées ou les cornus et les tenir un minimum en respect là où ils nous écraseraient sans mal sans personne de son talent. Je suis furieuse, en colère autant contre ce cinglé de mercenaire que contre la plus idiote du lot qui n'a pas su rester à sa place et obéir silencieusement comme elle aurait dû le faire.

"Pauvre dément, vous avez bien failli tous nous conduire dans une tombe froide de glace et pourquoi ? Pourquoi ?!"

Je suis proche de lui, je sens une bile chaude et rageuse monter en moi alors que mes muscles se tendent et avant même de m'en rendre compte moi-même, j'essaye de lui asséner un coup, d'un point de vue extérieur difficile de dire si c'est froidement calculé ou au contraire sous l'emprise des émotions... Mais les faits sont là, un coup est un coup.

Spoiler:
 


Dernière édition par Crystal Spark le Dim 26 Fév - 16:18, édité 1 fois (Raison : Ajout du dégât dû à l'échec critique.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicorne
Alicorne
Messages : 1466
Date d'inscription : 03/04/2016

Feuille de personnage
Talent:
Rang:
Faction:
Dim 26 Fév - 16:16

Le membre 'Crystal Spark' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de réussite' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylittleequestria.rpg-boards.com
Terrestre 1PU
Terrestre 1PU
Messages : 281
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 29
Localisation : Dijon

Feuille de personnage
Talent: As du bouclier
Rang: B
Faction: Earth
Dim 26 Fév - 19:26



Je prends une grande inspiration pour souffler de toutes mes forces mais une violente douleur me prend et me fait lâcher ma cornemuse. Je m’écroule par terre plié en deux. Le choc qu’il m’a donné était violent et, comme pour mon bouclier, le lieu de l’impact commence à geler, j’ai du mal à respirer et ma vue se brouille, je commence à voir floue. Je souffre le martyre et en plus je crache du sang.

Ce mec n’est pas normal, comment peut-il faire ça? Il vient de résister à des coups qui aurait tué ou au moins paralysé n’importe qui. Et comment peut-il savoir que je voulais faire une avalanche?? Je ne l’ai aucunement dit, ce qui signifie qu’il arrive à lire dans ma tête. Ma tête, le bruit, ce hurlement, je ne m’en étais pas rendu compte avant, tellement j'étais concentré sur le chevalier. Mais maintenant cela me vrille les tympans.

Apparemment, ce n’est pas le seul à avoir compris car tous les membres de mon équipe sont horrifié de mon idée. Je distingue vaguement une silhouette qui m’arrive dessus. Je me relève difficilement mais à peine me suis-je remis sur mes pattes qu’un coups violent me touche en pleine face et me renvoie au sol. Un peu sonné je sens qu’on agrippe mon armure et qu’on me relève. C’était la conseillère:

« -Êtes vous donc devenu fou !? QU'EST-CE VOUS ESSAYIEZ DE FAIRE ? MOURIR ? »

Si elle savait, je lui répond du mieux que je peux:

“Mourir? Mais j’le suis d’jà depuis longtemps.”

Un sourire doux apparaît sur mon visage, contrastant complètement avec mon état d'esprit que l’on pourrait qualifier de fou. Je retire délicatement ses pattes de mon armure, range ma cornemuse percée dans mon sac et lui passe autour du cou puis je prend mon casque et lui pose sur la tête.

“C’est c’que j’ai plus précieux. En fait, c’est tout c’que j’ai.”

Je l’écarte doucement de ma route et commence à m’avancer vers le soi disant Dragmire. Je ressens un autre choc qui heurte mon bouclier cette fois ci. Il n’est pas très fort mais je tombe quand même car je n’ai plus beaucoup d’équilibre. Le gèle et la douleurs des blessures mon font terriblement souffrir, au point que c’est un calvaire d’avancer. De plus, quand j’ai atterris dans les rochers, une stalactite c’est plantée dans ma cuisse, je ne la sentait pas trop mais lorsque je suis retombé, je me suis affalé dessus, ajoutant une douleur en plus.

Il faut se rendre à l'évidence, je n’ai aucune chance contre lui, et les autres non plus. Les pauvres gars, bloqués dans cette galère à cause de ma bêtise. Arrêtez, de vous battre, ça n’en vaut pas la peine. Partez, laissez le en finir et partez vers votre quête. Il est clair que je suis sa cible, donc ne perdez pas votre temps. Il faut que je leur fasse comprendre, mais comment???

*Dis leur.*

Je me relève donc difficilement, mes pattes sont raides, ma respiration est plus que laborieuse. Mais il faut mettre un terme à tout ça.

“T’as gagné chevalier, j’abandonne. Ma voix est faible et rauque, emplie de tristesse et de résignation. J’sais pas c’que t’es ni d’où tu viens, peut être que la mort a un visage finalement, mais t’as raison j’suis ridicule, comme toujours. C’est pas pour rien qu’je passe pour l’plus mauvais merco d’tout Earth Village. Un nain agressif et antipathique, n’respectant rien ni personne. J’fais des trucs qu’moi même j’comprends pas des fois.”

Je regarde le chancelier sur son espèce de fortin en neige.:

“C’est pas une surprise, chancelier, si j’vous dis qu’vous déteste, mais faut pas l’prendre pour vous, j’déteste tout le monde. Même moi j’me déteste. J’suis naze avec les gens. J’sais bien qu’vous vous attendiez à accomplir c’te mission avec de loyaux sujets… Erf, pas d’pot, j’suis pas loyal, certains m’qualifient même de traître, et p‘tain, j’crois bien qu’ils ont raison.”

Puis je regarde les autres:

“Déso d’être aussi daubé les gens et d’vous avoir pris de haut. J’sais pas quoi vous dire d’autre en fait, vu qu’j’les accumule d’puis l’début. Pour l'avalanche, z’étiez pas visé, juste lui… et moi. J’avoue, j’vous avais carrément oublié”

Allez maintenant, on en finit. Je regarde ma patte gelée au bouclier et je me met à taper dessus du aussi fort que mes dernières ressources me le permettent encore afin de casser la glace. Une fois détruite, les sangles continuent de me coller à la peau mais ça ne m'empêche pas d’arracher le bouclier malgré que de gros morceaux de mon épiderme partent avec, du coups ma patte est rouge et dégoulinante de sang.
Je jette mon arme et dit à Dragmire en me rapprochant tant bien que mal.

“Allez, c’est bon, j’ai bien compris qu’tu m’en veux, j’suis fatigué d’ces conneries. Achève moi, qu’on en parle plus. Comme ça t’auras eu c’que tu voulais, et eux pourront r’partir chercher leur terre promise. Et au moins j’serais enfin en paix, et eux aussi vu qu'il m'auront plus dans les pattes. J’en ai marre d’courir, c’est pour ça qu’je suis v’nu ici, pour fuir mes problèmes, et mes ennemis, mais j’ai fait qu’m’en recréé d’autres...
Au moins quand tu s’ras d’retour chez toi t’pourras dire que c’est toi qu’a tué Darklight Shield, fils de… Bah j’sais pas en fait… disons l'bâtard d’un chevalier.”


Je me tiens debout, enfin plus où moins debout vu que mes membres me portent à peine. Je suis sale, la tête et la patte couverte de sang, je suis fatigué et je m’étouffe presque a cause du gèle et de l'hémoglobine que je crache, mon état est déplorable. Je suis à bout mais pour une fois je suis serein, je suis prêt. C’est enfin fini. Ma vie se termine enfin après 28 longues années pourries, presque 29.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre
Terrestre
Messages : 48
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 21
Localisation : Paris, France

Feuille de personnage
Talent: Ils ne passeront pas
Rang: B
Faction: Earth
Dim 26 Fév - 20:06

Wild Spirit fut lui même surpris par la puissance de son coup, le casque de Dragmire se fissura et tomba au sol révélant le visage du chevalier.

"Toi aussi reste en dehors de ça, à moins que tu ne veuilles te rendre complice de trahison."

Cette déclaration figea le paysan, trahison ? lui ? Il ne bougea plus et observait le combattant.

"Le sol terreux ou poudreux ne sied pas à une dame, restez en arrière, je m'en voudrais de vous blesser."

S'en était trop, le terrestre lâcha ses armes par terre en signe d'abandon. Ce n'était pas leur ennemi. Le véritable ennemi c'était le mercenaire qui se préparait à souffler dans le cor. Des larmes coulèrent sur les joues de Wild. Alors c'était terminé ? Tout nos espoirs allaient s'effacer sous une avalanche ? Nos vies vont se terminer ici ? Comme ça ?

Il ferma les yeux et attendait le désastre, qui ne vient jamais, seulement le bruit agonisant de Darklight qui avait raté son coup.

"HAHAHAHA! Ridicule et Pathétique... Je crois que je t'ai mal jugé, toi! En fait, tu ne sembles pas être une véritable menace. Quoi que... Menacer la vie du Chancelier, et maintenant cette avalanche suicide où tu tuerais ton groupe en espérant te venger de quelqu'un qui menace tes illusions de grandeur? Tu n'es pas très malin, n'est pas? Tu veux une médaille?"


"Tu ne mérite même pas que je me fatigue à t'achever, tu n'es une menace que pour toi même. Et si ton groupe a un minimum de jugeotte, ils ne s'encombreront pas d'un élément aussi instable que toi. Justice sera faite au pays, à moins que tu ne fuis comme un lâche.~ Nous verrons si tu es un poulain ou un étalon."

Smart Cookie et la ponette au chariot déversaient leurs colères sur le guerrier suicidaire, cette dernier se blessa en essayant. Wild Spirit se dirigea vers elle et l'aida du mieux qu'il put. Le fermier n'avait aucune connaissance en soin et la seule chose qu'il pouvait faire était de l'aider à se relever et de la consoler.

Il observait avec un regard remplie de colère Darklight qui se rendait enfin, prêt à recevoir son jugement. Wild Spirit désirait sa mort, et cette pensé le terrifia, comment pouvait-on désirer la mort d'un des siens ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 224
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 13
Dim 26 Fév - 21:42





Les cris s'estompèrent progressivement et la tempête baissa d'intensité. Dragmire leva un sourcil et observant le Chancelier par dessus son épaule.

"Arrêter de saigner? Je ne vois pas de quoi vous parler. La fatigue vous affecterait-elle Chancelier? En même temps, risquer votre vie avec cette fine équipe dans le blizzard... Mais ne vous en faites pas, à part ce criminel, je n'avais nulle intention belliqueuse envers d'innocents civils. Mais d'ailleurs... Que faites-vous ici? N'étiez-vous pas sensé vous rendre à Canterlot? Ne me dîtes pas que vous vous êtes perdus si loin de la route, cette fois? De quelle expédition s'agit-il?"

Ce ne serait pas la première fois que le fabuleux sens de l'orientation du chancelier se retrouvait dans des zones et situations absurdes à cause de ses capacités hors du commun et qu'ils devraient voler à son secour. Il se retourna ensuite vers une Smart Cookie très énervée... en même temps, cela faisait beaucoup d'émotions pour une femme.

"Juge? Je n'ai jamais prétendu que j'allais être celui qui jugerai cet individu. Je laisse cette tâche aux autorités compétentes. Mais je n'ai nul besoin d'être investi de tels pouvoir pour reconnaitre une tentative de meurtre, une agression ou un attentat lorsque j'en vois un. Mon métier est tout de même d'arrêter les hors la loi et de faire régner l'ordre et la justice en ce royaume. L'auriez-vous oublié, dame Smart Cookie?"

Il grimaça alors que le colosse retirait enfin son piolet de ses entrailles gelées. Mine de rien, cela gênait ses mouvements et le frustrait un peu.

"Haaaa... Merci, c'était une sacré gêne. Navré de vous avoir bousculé, mais un grand gaillard comme vous sait encaisser les coups."

Là encore, aucune goûte de sang, juste des cristaux de glace roses sur le bout de l'arme ayant pénétré en lui, laissant un trou de la même taille dans son flanc. Il chercha son casque dans la neige et en ramassa les morceaux en soupirant.

"Hah.... Mon pauvre casque est fichu... Je vais devoir le refaire forger à mon retour semble-t-il..."

Il rangea les morceaux brouillés dans un sac accroché à son dos. Plus loin ça commençait à chauffer entre le mercenaire et les femmes du groupe. Et vue le son que fit le bouclier et la teinte que prit le sabot de la grande demoiselle, elle s'était fait mal.

"Parce que comme vous le dîtes, c'est un dément, victime de ses émotions qui le submergent et qui ne cherche pas à les contrôler. Il pense sans aucun doute que la haine et la colère le rendent plus fort. Cette impression grisante d'invincibilité que l’adrénaline génèrent en nous... Sombre ivresse responsable de bien des maux."

Il s'avança et l'invita à s'écarter pour faire face à l'agitateur qui commençait à dérouler son passif sombre et tourmenté. Ce qui fit soupirer le chevalier d'agacement...

"Abandonner semble être une réponse à nombre de problèmes, je me trompe? Après tout... Vous semblez vous être abandonné il y a de cela quelques années si on suit votre logique. Vous êtes votre propre victime."

Il le toisait de ses yeux bleus glace, de toute sa hauteur. Il semblait se contenir pour ne pas lui insuffler un soufflet à son tour, mais ça n'aurait servi à rien. Ce garçon s'était muré dans le déni.

"Ce n'est pas en en voulant au monde entier que vous allez guérir et trouver l'aide dont vous avez besoin. Rejeter le monde de vous ne vous aidera pas. Vous ne ferez que creuser ce fossé dans lequel vous êtes tombé et qui vous écarte de la route. Aidez-vous, et le ciel vous aidera. Si vous savez que vous êtes souffrant et déloyal... Qu'êtes-vous venu faire dans cette expéditions, que cherchiez-vous à accomplir ou à prouver? Seul vous pouvez répondre à cette question. "

Seul lui pouvait trouver la force de s'aider, sans quoi rien ne pourrait le sortir de son trou. Et tout ce qu'il disait n'étaient en rien des excuses à son comportement.

"Vous en vouloir est encore peu... Vous ne semblez pas bien mesurer la porté de vos actes, pas plus que les anticiper... Je suis un chevalier, pas un assassin. Je ne m'abaisserai pas à t’exécuter. Tu seras jugé comme le rat que tu es. On est ce qu'on choisi de se laisser devenir. Parce que notre Chancelier est juste, il saura t'attribuer le châtiment le plus adéquat. Mais il ne pourra pas tordre les lois ni les règles pour toi, alors, aide le à te sauver la peau en t'illustrant positivement pour le reste du voyage.... Si tu choisis de n'être que le bâtard de ton père et la victime de toi... Tu ne seras jamais que ça. "

Il se détourna enfin du mercenaire, le laissant aux sabots du groupe. Il sera jugé dans leur mère patrie à leur retour, et il sera là pour voir ça.

"Sur ce, c'est pas que je m'ennuie, mais je vais reprendre ma route. Je dois amener mon convoi à bon port en toute sécurité et nous avons déjà perdu assez de temps... Portez-vous bien."

Il avança dans le blizzard, laissant le groupe derrière lui, alors que tout autour d'eux, des ombres de terrestres portant d'imposantes charrettes se dessinaient soudain autour d'eux dans la brume qui se levait. Ni le vent ni le froid ne semblaient les gêner et... ils étaient légion. Était-ce ce qui avait justifié la colère du chevalier? Aucune des silhouette ne croisa directement leur chemin, les ignorant et les évitant soigneusement.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre
Terrestre
Messages : 13
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 27
Mer 29 Mar - 22:32

Cookie avait du mal à respirer. Les yeux plisser, elle avalait difficilement l'air, laissant glisser entre ses pattes le sac et posant le casque du mercenaire désespéré sur celui-ci. Inspire, respire.
Difficile, elle avait vu la mort un instant. Sa respiration saccadé se figea alors qu'émergeait depuis le blizzard des silhouettes… Non… Une armée.
Suivre devint un peu difficile durant les instant qui suivirent.
Dragmire s'éloignait, et Cookie se trouva très surprise de ne pas voir le Chasseur se précipiter sur ses traces. Les cris dans les airs… s'estompait. Pétrissant ses tempes, Cookie observa le Chancelier, toujours immobile, comme figé dans son flegme ahurissant.

Quelque chose allait mal, très mal.Ses oreilles teintèrent… On… On l'appelait.
-...COOKIE ! » Fit la voix de For'Other à ses tympans. Sursautant, elle revint parfaitement à elle. Pestant entre ses lèvres gercées. Merde, merde !

La conseillère n'avait pas besoin de plus de directives, son esprit rapide, calmé, dénotait les inquiétante possibilité de ce qu'elle voyait : Tout d'abord, l'état passablement dangereux du Mercenaire. Il n'était pas pas en état de continuer immédiatement. Ce n'était pas mortel non plus, mais nul doute qu'avec ce froid… la gangrène allait arriver. Mais Dragmire n'était pas dans son état normal… Ça… Ça tenait du domaine de la magie, l'une des rares choses que son savoir ne couvrait pas d'instinct. Il ne saignait plus… Et ces gens… Tout ces gens… Vers le Earth Village. Ils ne pouvaient pas les laisser juste… fondre sur le village ainsi, tous agissaient ainsi, comme des… fantômes !

Mais faire demi-tour était échoué, l'état du mercenaire ne le permettait pas, la quantité de créatures ici non plus. Et Cookie doutait que raisonner avec Dragmire puisse fonctionner, ou arrêter ce groupe de...zombie. Et, mon dieu, Darklight… La conseillère détaillât les blessures de l'ecervelé, rencontrant le regard furieux du Terrestre.

« - Le Village. » Soufflât-il simplement.
« - Je sais. » Grondat-elle.
Ce n'était pour elle, elle le devinait. Se décalant pour rejoindre le Chancelier, elle soufflât, inhabituellement glaciale.

« - Non, vous ne poursuivez pas Dragmire. Pas maintenant. Est-ce clair ?»
« - Clair. » Répondit immédiatement l'étalon, absolument glacial lui-même, le visage visiblement contrit.
« - Et préparez moi le camp. »
« - Huhum. » Fit-il.

Arrivant aux cotés du Chancelier, la voix de la Conseillère se fit misérable.
« - Nous devrions prendre un moment, une nuit, pour nous reposer : Sir, Il me semble que Dramire se dirige droit vers le Earth Village... Il n'est pas dans son état normal, et ces… créatures non plus...» Fit-elle, refusant de nommer ces semblants de Terrestres comme ce qu'ils étaient.
« - Bivouaquons !» Héla-elle,un plan bien précis se précisant dans sa tête.

Le temps passait vite, dans cette toundra, heureusement, certains avaient encore de l’énergie à revendre. Ils s'éloignèrent du canyon, et la nuit vint vite affligé le petit groupe…
Les flammes naquirent, éclairant des visages fatigués. Mais le repos venait, enfin, on soignait les blessé, l'on mangeait. L'on songeait à ce qui venait, fixant les flammes, vacillantes sous les murmures du vent, Cookie réfléchissait. Intensément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre 3PU + W
Terrestre 3PU + W
Messages : 482
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Mer 29 Mar - 22:35

avant le camp:
 

Les sabot encore plein de neige, Dagger curaient ses pattes, les sourcils froncés : Les flocons se coinçais entres les fers, ça finirait par rouiller, il lui fallait en changer au retour…
Enfin, pas le temps de s'en soucier, ré-ajustant son manteau, l'étalon avalât son pain sans gêne, sautillant vers le Mercenaire tout impacté. Dont la patte avait été couverte de bandage, qu'il faudrait bientôt changer. Et le dépassant, montant hors du profond et large trou qu'ils avaient creusé pour ne pas être trop exposé au vent. Il huma l'air dans l'obscurité : Les… Terrestres qu'ils avaient croisés étaient loin, maintenant. Parti faire on ne sait quoi, vers leur village.

L'étalon serra les dents, songeant à Gum.
Elle saurait rester prudente, mais que pourrais faire des villageois plus simplet, si le chevalier visiblement changé y redevenait fou, aussitôt arrivé ? Qu'arriverait-il à Dragmire, s'il se rendait compte sciemment de son état ?

Les reflets vacillants des flammes caressait sa nuque.
Heureusement, le visage du terrestre était tourné vers l'obscurité de la toundra. Qui n'était d'ailleurs pas si sombre que ça… On voyait peu d'étoiles… Mais le peu de celle qui traversait les nuages étaient étonnamment visibles. Sûrement le fait d'être loin des lumières de la ville… L'étalon fit grincer ses dents, contractant sa patte à répétition… Avant de soupirer et de redescendre : on dînait.Assis entre le Mercenaire et le jeune Paysan, Dagger mangeait vivement. Repoussant la fatigue. Et tourna son regard vers Wild :

« - Je vais prendre le premier tour, ce soir, vaudrait mieux laisser dormir Darklight. Il n'est plus vraiment en état. D'ailleurs, je vais peut-être changer ces bandages... » Fit-il, en s'approchant du Mercenaire.


(hrp: Il n'y a pas d'ordre jusqu'à la reprise de l'event, c'est de l'interlude, on post dans l'ordre qu'on veut!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selludite 1PU
Selludite 1PU
Messages : 2079
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 30

Feuille de personnage
Talent: Architecte
Rang: S
Faction: Earth
Ven 31 Mar - 8:36

Le calme après la tempête ? Même maintenant que le plus gros des problèmes est passé je ne peux pas forcément facilement pardonner mon erreur qui a conduit à laisser l'autre fou pouvoir faire la sienne. Mais maintenant, je suis devenu assez raisonnable pour attendre les ordres de notre bon chancelier et pour le moment ce n'est pas de saucissonner ce vaurien pour le laisser glisser au sol comme un ballot de branches mortes, même si ce n'est pas l'envie qui m'en manque tout de suite. J'observe ma patte douloureuse un instant, malgré ce qui vient de se passer on nous ordonne de continuer. De toute manière dans mon état auto-infligé en quelques sortes, je ne serais pas utile pour le ou les poursuivre.

"Bien."

Cela n'a rien d'ouvert, au contraire s'est coloré, ça enfle bien, mais au moins l'avantage, c'est que j'ai toute la glace nécessaire pour faire réduire ça, non ? Ça amenuit la douleur, mais sans réellement la faire disparaitre et ça ne chance rien à tout le fiel que j'ai en moi et envers une personne. Mais ça ne serait pas constructif de recommencer ce que j'ai tenté de faire, de toute manière ce n'est qu'un insensé, mais si une fois encore notre dirigeant venait à donner un certain ordre, je ne serais pas la dernière à me diriger vers la corde cette fois-ci. Je préfère essayer de regagner mon calme, inspirer fort ce qui n'était pas non plus très malin, vu la température ambiante, mais au moins ma redonner un peu de sang-froid, pas que le sang...

Ainsi quand la marche reprend pour installer un campement, je clopine dans la direction indiquée, au moins je ne serais pas un boulet sur cette courte distance et même si je me fais distancer je peux les rattraper. Finalement, je n'aurais pas pu aider à monter l'abri de fortune avec ma patte folle, du coup je vais me rabattre sur une autre occupation. Je pense que tout ce qui est arrivé justifie de sortir une arme secrète, enfin en quelques sortes : beurre de cacahouète, confiture et pain absolument PAS maison. Oui d'habitude ça serait une qualité, mais la ce qui fait sa valeur est que justement, je n'y ai pas touchée. Bon par contre pour le fait que le froid, le vent et le temps l'ai rendu plus dur ça, je n'y peux rien. On peut littéralement parler d'arme dans un sens, pas à cause de la dureté, mais le fait que si j'ai le malheur d'y toucher, il va y avoir le premier mort de l'expédition... Moi au cas où ce n'est pas assez clair.

"Bon appétit..."

Avec le repos et le fais de me concentrer sur autre chose, j'ai moins mal, mais je les laisse quand même prendre leurs par au fur et à mesure pour ceux qui en veulent, sauf pour le chancelier qui aura le droit à une portion légèrement avantageuse et donnée en sabot propre. En même temps à moins de ne pas aimer ou d'être allergique comme moi pourquoi se priver ? Bon ça ne m'empêchera pas de prendre une tranche avec juste de la confiture, fais avec un ustensile différent pour ne pas jouer avec le feu. Voilà, tout le monde a eu le droit à sa tranche, même l'autre tache ! Sauf ceux qui ont refusé où si je reçois un ordre contraire de la tête de l'expédition. J'ai mangé plus ou moins sans appétit ma part et sans me casser la moindre dent, en même temps ce pain réussi l'exploit d'être moins dur que le précédent, malgré les conditions... Enfin, c'est plutôt le mien qui avait réussi l'exploit inverse à bien y réfléchir.

"Je peux rayer cuisinière de la liste."

J'ai dit ça à voix basse et plus à moi-même qu'autre chose. Je suis suffisamment las, fatiguée et ai l'esprit assez occupé pour mettre dit un instant, ou plutôt me rappeler que je ne sais toujours pas qu'elle est ma vraie place dans la société. À mon âge de toute manière, ça serait ridicule de courir derrière mon talent comme les jeunes pouliches derrière leurs cutie marks n'est-ce pas ? Maintenant forte d'une certaine expérience, j'ai en partie palier le talent par le temps et l'apprentissage, même si je sais pertinemment que la moindre jument qui un jour se pointera avec le bon dessin sur la croupe sera forcement et naturellement meilleurs que je ne le serais jamais. Avec de la volonté et des efforts, tu pourras devenir qui tu veux ? La bonne plaisanterie, ceux qui ont le malheur de penser cela même un instant finiront comme moi, mais bon ça pourrait être plus mal qu'en expédition avec le chef de notre nation, je pourrais être un de ceux qui va subir cette invasion de... Givrés ?

Alors que je pense à ça en marchant ou plutôt en boitant, je perds l'équilibre et finis sans réellement que ce soit violent contre le premier venu... Littéralement collé serré on va dire ce qui est un peu gênant bien qu'il n'y ait aucun contact indécent. Non, c'est juste ennuyeux et une invasion non-volontaire de son espace vital.

"Désolée, j'ai glissé..."

En même temps, c'était un peu évident, j'essaye de me décoincer seule, mais forcément c'est la mauvaise patte qui est du côté opposé. Si la personne reste ainsi, je ne ferai pas forcement plus d'effort que ça pour rompre le contact, je n'en ai pas forcement envie, ça créer un peu de chaleur et je suis lessivée. Sauf si c'est LUI, dans ce cas là, je trouverai la force quitte à finir les miennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre 3PU + W
Terrestre 3PU + W
Messages : 482
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Sam 1 Avr - 20:49

« Aucun problème. » Sursautât l'étalon en se redressant.
La fragrance de la crinière de Crystal Spark le frappât de plein fouet, malgré le froid et l'odeur de souffrance qu'elle dégageait, distillant pour l'odorat affiné de Dagger l'effluve discrète du sang séché. Elle devrait faire plus gaffe à ses bleues, elle n'était pas l'abri non plus de la terrible gangrène.

Elle était appuyé sur sa patte blessé. Remarquant qu'elle n'essayait pas de se dégager, et se sentant soudain dans une affreusement désagréable situation, le Terrestre l’agrippât et l’écartât, plaquant sa patte en travers de son torse. Palpant machinalement son précieux collier, l’alliance teintant contre son fer. Dagger fixa avec inquiétude l'objet durant quelques secondes, projeté dans le passé en un instant.
Détachant difficilement on esprit de l'image qui occupait son esprit, l'étalon redressa ses yeux sur celle qui lui était tombé entre les pattes, l'agrippant toujours d'une patte. Dagger négligeât Darklight, vers lequel il s'approchait auparavant : Le mercenaire supportait mieux ses blessures que la Sellulite, apparemment. Plus méticuleux qu'inquiet, Dagger plissa les yeux et demenda :

« - Crystal, c'est ça ? Tu vas bien ? » Fit-il en aggripant sa patte blessé, baissant les yeux sur celle-ci. Essayant de deviner si l'hématome cachait une légère fracture. Mais alors qu'il s'appretait à palper la peau, pour vérifier si la douleur était anormale, l'étalon hésitât : Il y avait décidement quelque chose d'étrange à sa… physionomie. Dagger était lui-même très grands, mais c'était différent. L'odeur était définitivement terrestre, pourtant. Mais la finesse de ses membres… Ce n'était pas digne d'un Terrestre. Certains étaient frèle, cependant,mais c'était plus étrange que ça. Quelque chose dans le visage, peut-être… Hésitant, il soufflât :

« - Vous avez des racines Sellulite ? » Ses yeux remontant le long de son cou, lui aussi plus élancé… qu'habituellement… Et elle semblait si fatiguée… Une nature étrangère expliquerait sa faiblesse ici. Les habitant du désert n'était pas friand du froid des dernières années...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selludite 1PU
Selludite 1PU
Messages : 2079
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 30

Feuille de personnage
Talent: Architecte
Rang: S
Faction: Earth
Dim 2 Avr - 22:39

Je ne saurais dire si je comprends la réaction de l'imposant étalon ou si je le trouve singulière. J'imagine que vu ce qu'il a fait il n'aime peut-être pas le contact d'autres personnes, en même temps peu de gens être ainsi assailli en fait. Il me repousse, pas que je cherchais volontairement à être à son contact de toute manière, lui ni personne d'autre. Je me contente de souffler un coup d'un air las, accusant rapidement le coup de son mouvement un peu brusque sans être méchant au fond. Il m'observe, a observé ma patte aussi, peut-être que c'est juste de l'inquiétude, au vu de son état et de la chute il a peut-être pensé que c'était pire allez savoir. En tout cas, je ne chercherai pas à trouver la réponse, je n’en ai ni l'envie, ni le besoin et encore moins la force. Mon impression est renforcée par sa question, peut-être que tout ça aura au moins eu le mérite de nous souder un peu.

"Oui, c'est bien ça et j'ai mal, mais... Je me suis déjà fait pire avec un marteau... Enfin je crois."

Oui, n'ayant pas le talent, j'ai dû compenser par la pratique et au début celle-ci s'est vue accompagnée de diverses blessures plus ou moins sévères. Car si je suis architecte, je mets aussi le sabot à la pâte quand il le faut. Surtout qu'en plus mon petit plus en quelques sortes et d'aider à faire visualiser ce que je compte faire avec des reproductions plus ou moins fidèles et grossières de l'ensemble. C'est plus facile de se représenter ceux a quoi ça va ressembler au final. Sans être une soigneuse, je n'ai pas l'impression que c'est cassé ou pire, je pense qu'un peu de repos me sera salutaire.

Cela doit être mon imagination ou... J'ai cru qu'il m'a humé un instant, quoiqu'en tant que chasseur c'est peut-être une habitude en fait ? Je ne sais pas et ce n'est pas mon problème, ce n'est pas comme s'il faisait quelque chose de vraiment déplacer comme me mettre le sabot à la croupe et en réalité même si c'était le cas je ne suis pas en état de le repousser. Il m'observe ? Bof, qu'il le fasse si ça l'amuse, ça ne sera ni le premier et pas le dernier. C'est vrai que malgré ma tenue épaisse, celles-ci étant trop courte il ya des détails, des parties qui dépasse un peu, mais rien de vilain et encore moins d'indécent. Pendant un long instant, j'aurais presque préféré que cela soit par esprit lubrique plutôt qu'il me pose cette question à la noix. Ah non ! Pas encore un. Décidément cela n'a jamais était drôle, mais dans ces circonstances c'est plus que redondant, c'est réellement pénible. Je suis au fin fond de nulle part pour essayer de sauver les miens, il manquerait plus qu'il commence à faire penser aux autres que je ne suis pas ce que je suis, une pure terrestre ! Déjà que j'ai désobéie à notre cher chancelier si en plus celui-ci pense que je suis un imposteur alors je ne vais pas finir en prison au retour, mais avec la corde au cou... Quoi que non, je fais confiance au jugement de notre souverain comme j'aurais dû le faire depuis le début.

Je souffle d'un air véritablement las, montrant que je n'aime pas trop ce qu'il vient de dire, sans réellement insister. Le plus sage je pense, ce serait de simplement l'ignorer la plupart du temps quand ils me posent ce genre de questions ou font des affirmations autour de ce sujet ça fonctionne. Ou mieux, je vais changer de sujet, tiens il a aussi eu le droit à sa part de... Non plus sage, il a combattu.

"Et vous, vous vous sentez bien ? Cette épreuve à été violente."

C'est vrai que combattre un être autrement plus compétent, équipé et puissant que nous suite à une marche forcée dans la neige n'est pas forcement le plus sain. J'ai de moins en moins de force, j'ai le regard un peu dans le vague maintenant une armée de chevalier pourrait bien passer que je ne suis pas sûre que je les remarquerai... Me recroqueville un peu sur moi-même par réaction au froid et grelotte dans des vêtements toujours humides à cause de le neige et toujours trop court forcement et sous une des couvertures qu'on a pu garder. Je me sens fatiguée, tellement fatiguée... J'ai envie de... Dormir... Si j'étais une de ses licornes bien éduquées, je saurais que je suis en pleine hypothermie et seul le grand mâle à dû voir puisqu'il m'ausculte de plus prêt que je suis plus sujette et suis bien atteinte par les gelures, surtout dans les zones découvertes à cause d'une tenue non adaptée à ma morphologie. Mais je ne suis pas la plus à plaindre, on est tous dans le même bateau et celui-ci prend doucement l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre 3PU + W
Terrestre 3PU + W
Messages : 482
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Lun 3 Avr - 13:04

Les yeux de Dagger se plissèrent quand elle soupira, l'étalon avait déjà rencontré beaucoup d'animosité dans ce groupe jusqu'ici, les ordres morbides du Chancelier, la voix agacée de la Conseillère, l'attitude infâme du Mercenaire. Et il ne pensait pas que sa question n'était pas de nature mesquine, mais curieuse.
Cependant, il comprenait que ça puisse gêner… même si cela importait peu, ici. Déglutissant, l'étalon réprima facilement le sursaut violent qui palpait dans ses veines : Rester placide n'était pas facile. Mais au moins, Cristal se contenter simplement de ne pas répondre. Il n'y avait pas de mal à ça. Ça l'agaçait, cependant, qu'elle ignore ainsi sa question.

« - Je vais parfaitement bien, ne vous inquiétez pas pour moi. » Fit-il en reprenant le vouvoiement, respectant sa politesse. Sans relâcher pour autant la prise qu'il avait sur le patte de la Selludite : Dagger restait incertain quand à sa nature, mais elle n'avait rien nié : L'étalon n'avait jamais rencontré d'hybride malgré ses rencontres variés, en existait-il seulement, d'ailleurs ? Lui et Smile avait essayé durant des années, mais les griffons et les équestres sont très différents… Cependant, on ne peut pas en dire autant d'un Terrestre et d'une Selludite. Le flanc de Spark était caché, un coup d’œil lui aurait suffit pour savoir, mais cela lui importait peu. Si cela la gênait, il n'y avait là aucune raison d'insister.

En effet, l'étalon se sentait bien, il avait accusé un coup, mais rien de bien grave. Dagger n'était pas trop ennuyé par la douleur, la blessure qu'il avait subi tenait plus du spirituel : L'étalon doutait de pouvoir faire face à Dragmire sans baver de rage et ressentir le besoin imminent de lui décoller la tête des épaules : Dagger n'était simplement pas de nature à faire à moitié les choses. Et justement, cela s'appliqua, alors que frissonnait brutalement la demoiselle, recroquevillé.L'étalon l'aida à se redresser. La frictionnant sans demander aucune autorisation : Il grommela, regardant derrière elle :

« - Rapprochez-vous du feu... » Grondat-il en la relachant, la dépassant pour se rapprocher des flammes.

L'étalon se rapprocha de sa place, ou son sac trônait et contre lequel son matériel était installé. Et en sortit une bien plus petite sacoche, plus claire et d'une matière plus naturelle, presque dure. Indiscrètement, il commença à pétrir sa patte contre la neige, se retournant et se penchant vers les flammes. En approchant sa patte avec lenteur. Il pesta en se brûlant à la première tentative et agrippa finalement plusieurs braises à plusieurs reprises, les transportant vivement dans la sacoche. Avant de relancer dans les flammes plus de charbon de bois, le feu étant encore vivace. De la sacoche montait une petite odeur de cendre. Mais il n’allait pas la fatiguer à lui expliquer tout cela.

La tenant par le bout de la lanière, l'étalon revint vers elle et lui tendit. « - Amadouvier, ça brûle lentement.» Soufflât-il simplement, avant de le lui appliquer contre les flancs. Passant par-dessus son épaule.
Mutique, l'étalon s'assit, et repris.

« - Je n'ai pas été blessé, mais cette… épreuve, me laisse insatisfait. Pas vous ?» Demanda t-il.
Évidemment, elle n'était pas une combattante, elle ne voyait pas sûrement pas la chose sous le même angle que lui. Mais n'en concevait-elle pas aussi une forme de dépit ?
Était-ce une tare propre à lui que de sentir désagréablement lésé par cette rencontre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selludite 1PU
Selludite 1PU
Messages : 2079
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 30

Feuille de personnage
Talent: Architecte
Rang: S
Faction: Earth
Sam 8 Avr - 11:28

Il garde ma patte, il ne semble pas forcément ravi de la situation, mais ce n'est pas le seul pour qui s'est le cas de toute manière. En se lançant dans cette aventure, on savait tous que ça serait dur, mais on ne pouvait pas encore se douter à quel point. Quand il finit par dire qu'il va bien, j'ai un petit sourire qui vient poindre un instant, au moins c'est une bonne chose.

"Tans mieux, on ne peut pas être tous désespérément inapte dans ce genre de situation. "

À bien y réfléchir, ça pourrait être mal interprété n'est-ce pas ? Je n'ai pas envie qu'il pense que je me plains de la situation présente. Je me suis lancée dans cette... Aventure ? En toute connaissance de cause et j'accepte les conséquences de mon choix, comme je devrai faire face aux conséquences d'un bien mauvais choix précédent face au chancelier quand le sabot froid qui nous entoure cessera de tenter de nous étrangler en permanence.

"Je ne me plains pas... J'ai d'autre... Et ça me rassure que vous êtes là."

Déjà, la fatigue et le froid me mordent et même si je refuse obstinément de l'admettre, la vraie raison du pourquoi je suis plus faible face aux éléments n'est pas ma tenue un peu courte ou mon manque d'endurance... C'est le sang qui coule dans mes veines. Évidemment je ne l'accepterai pas et j'espère que cela ne reviendra pas sur le tapis d'ailleurs. Dans un tout autre sujet, ce chasseur est bien plus attentif et attentionné qu'il ne le laisse paraitre, alors qu'il me frictionne, me tire au feu pendant que je prenais une position instinctivement qui m'aurait conduit à une fin on ne peut plus certaine. Il m'explique ce qu'il fait, comme pour me rassurer et cela a l'effet désiré même si tout cela me rend bien plus amorphe que sur le qui-vive en réalité. Il commence alors à parler d'un concept qui me parait étrange pour le coup. Insatisfait ? De quoi ? J'essaye de réfléchir, mais finalement je ne comprends pas. Je l'observe, sentant la chaleur revenir et affichant un air un peu béat et perdu, mais aussi empli d'une gratitude puisqu’inconsciemment je comprends qu'il vient certainement de me sauver encore la vie.

"Je ne peux pas comprendre pourquoi, pourquoi cela vous a fait cet effet j'avoue... Par un miracle sans nom, certainement ne pas aider par l'autre maroufle..."

Oui, je porte encore quelques stigmates de colère, enfin au moins contre un certain mercenaire et ça s'entend.

"Enfin soit, il n'y a pas eu de mort. Tant que vous êtes en vie, alors il pourra y avoir une "prochaine fois", même si j'espère que vous aurez d'autres raisons d'avancer."

Qu'est-ce que j'y connais de toute manière ? Mieux, qu'est-ce que je sais de lui-même ? Je suis idiote, j'en suis presque à lui faire la morale alors qu'il vient de m'aider c'est ridicule.

"Désolé, je n'ai aucun droit ni aucune raison de... Bref, non je ne me sens pas insatisfaite, mais je ne suis pas comme vous, je ne peux pas ressentir les mêmes choses."

Je ne me rends pas compte que mon discours manque de cohérence, de lien ou tout ce qui fait qu'on ne passe pas pour un être un peu stupide ou gauche au mieux. Un peu comme si j'avais le cerveau gelé et ça ne serait pas si faux que cela. Et encore je ne m’en sors pas si mal au vu des circonstances, d'ailleurs en pensant à cela, je lui fais un sourire et me rappelle qu'il serait temps quand même de faire quelque chose.

"Merci encore pour ce que vous avez fait, faites et ferez certainement à l'avenir. J'espère que ça ne va pas devenir une habitude que vous me sauviez la vie, je n'ai rien d'une demoiselle en détresse, enfin pas les atours, les qualités ou les charmes en tout cas."

Mon esprit perdu se laisse à l'imagination, divaguant quelques images informes ou incohérentes, comme un For dans une belle armure blanche... Scintillant d'une aura de bravoure en allant braver le danger pour sauver une jument lambda des prises d'un monstre digne des pires cauchemars d'un esprit tordu et avec trop de tentacules pour que ce soit agréable à imaginer en détail. Un peu le genre de pensées obscures qu'aura une pouliche après avoir lu d'un conte de trop avant d'aller dormir. J'ai encore la vu, le regard dans le vague et je ne saurais dire si je sors de cet état de semi-transe grâce ou à cause de lui, à moins que je ne le fasse toute seule comme une grande.

"Pardon... j'étais ailleurs."

Je me demande s'il est même encore là, j'essaye de le trouver du regard ou même d'observer si la situation a évolué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre 1PU
Terrestre 1PU
Messages : 281
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 29
Localisation : Dijon

Feuille de personnage
Talent: As du bouclier
Rang: B
Faction: Earth
Sam 8 Avr - 20:29

Je suis complètement perdu. Après le départ de Dragmire, j’ai complètement perdu le fil.
Lorsque je reprend mes esprits, je suis assis devant un feu de camps, mon sac, mon casque et mon bouclier son posé à côté de moi. Mon corps me fait terriblement souffrir mais se n’est rien comparer à l’impact psychologique que cette défaite a eu sur moi. Je ne me suis jamais senti aussi mal. J’ai été ridicule.
Je me lève discrètement et m’éloigne en direction d’un petit monticule de neige situé à une vingtaine de mètres du campement, laissant mes affaires sur place. Je n’ai même pas remarqué la tranche de pain tartinée posée sur mon sac. Actuellement je n’aspire qu'à une chose, être seul. Je n'ai jamais subi pareil humiliation. Ho, si j’ai déjà été humilié une fois ou deux mais j’ai toujours réussi en en tirer profit pour vaincre mon adversaire, mais pas cette fois, et se sagouin ne m’a même pas achever. Même pour me faire tuer je suis nul. Tu parle d’un mercenaire, un imbécile oui.

Alors que je me dirige vers ma position, je remarque que ma patte qui tenait mon bouclier est bandée. Je m’arrête surpris et observe le bandage. Pourquoi?? J’ai tenté de les tuer et ils me soignent??? Mais, dans quel but? Je me m’arrête et regarde dans leurs direction. C’est donc ça l’altruisme.

Une fois sur ma position je lève les yeux au ciel et observe les étoiles, perdu dans mes pensées. Je ne sais plus du tout ce que je dois faire, je repense à ce qu’a dit Dragmire et, même si je luttais pour ne pas m’écrouler et que je n’ai pas tout compris, il a raison sur un point, j’ai abandonné il y a déjà plusieurs années.

Pourquoi la vie est elle aussi pourrie? Et pourquoi suis-je encore là? Je n’ai donc pas le droit de partir en paix??
Pris de dépit je me laisse lourdement tomber dans la neige. Des gouttes d’eau coule le long de mes joues. Sûrement de la neige fondue. Et je m’endores… seul.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 224
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 13
Dim 9 Avr - 2:07

Résultats




Lieu: Event# 1 Winter is coming => Acte 1
Critères de victoire : Sortir du Blizzard
Conditions imposées : Utiliser le système de dé de réussite.
Gains en fin de mission : Vous partez avec un gain de 1000 Bits chacun. A chaque Echec cette mise baisse de 100 bits, pour chaque échec critique, elle baisse de 200 bits. Vous ne pouvez cependant pas avoir de score négatif.

A chaque poste, le joueur lance un dé de réussite. Le dé correspond à la façon dont le joueur et le groupe avance. Il faudra cumuler 10 réussites à vous tous pour sortir du blizzard et atteindre la terre promise.

A noter que vous êtes en compétition avec les autres races. Le groupe qui sort du Blizzard en premier remporte un gain de 500 bits pour chaque membre de son équipe!!

Plus le gain en bits en fonction du rp du joueur au cas par cas.

Note Rang C = 250 bits
Note Rang B = 500 bits
Note Rang A = 750 bits
Note Rang S = 1000 bits


Participants



- Wild Spirit 800 + note rang B 500 Bits = 1300 bits
- For'Other 600 + note Rang S 1000 Bits = 1600 bits
- Darklight Shield 500 + note rang A 750 Bits = 1250 bits
- Crystal Spark 700 + note rang A 750 Bits = 1450 bits


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
La Terre Promise - Terrestres - Acte 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» La rhétorique de la peur ( Libre )
» La Campagne Fragments de Réalités : "La Terre Promise" (Q2)
» ۞ VERS LA TERRE PROMISE: ESCALE A HURINDAÏ
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Equestria :: Event#1 Winter is Coming :: Acte 1 - Le blizzard sans fin-
Sauter vers: