Partagez | 
 

 Rapport de bataille {Fiction/jeu}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 244
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Talent: Necromancie
Rang: A
Faction: Cloudsdale
Lun 13 Fév 2017 - 3:19

Bonsoir tout le monde. ^^

Jouer de manière Rp a un jeu vidéo est quelque chose de très agréable, cela peut donner l'impression de se retrouver plonger dans un monde qu'on aime en tant que simple personnage ou même celui qui tire les ficelles. Mais en fonction des jeux cela ne dure pas forcément très longtemps, certain accorde moins de possibilité que d'autre et quand l'histoire et déja tout tracé avec un personnage imposé par le jeu, l'immersion deviens... très difficile voir impossible en ce qui me concerne.

De mon coté, j'ai plus de facilité a jouer de manière Rp avec les jeux de stratégie, diriger la vie de centaine voir des milliers d'hommes est quelque chose... de très prenant. Je me sent tout de suite très impliqué dans ce que je fais et je tente le tout pour le temps pour vaincre mon ennemie en sauvant le plus d'hommes ou femmes à rentrer en vie chez eux. Et récemment, sur un jeu de stratégie en particulier, je me suis mis à fair des batailles contre un ennemi aléatoire, toujours équilibré et surtout de grande difficultée tout en me lançant dans une histoire.

Si aux débuts les histoires n'ont fait que virevolté dans ma tete, j'ai récemment eu besoin de mettre une bataille par écrit et j'ai beaucoup aimé l'expérience. Je vous propose donc de découvrir ces fameuses batailles romantisées et illustrées par des screenshot pris dans le feu de l'action. ^^

Bonne lecture. :)

(Cette première bataille a été tiré de manière aléatoire sauf la carte et la composition de mon armée, j'ai tiré aux dé qui j'allais jouer et qui j'allais combattre, l'IA a fait son armée elle même et n'a eu aucun avantage ou inconvénient. l'IA est en difficile et c'est battue de son propre chef comme un chef.)

~~~~~~~~~~~~

Le village de Vargenhoff, à la frontière de l'Ostermark dans le territoire de la Sylvanie. Depuis la fin des guerres Vampiriques le village avait réussis à garder une certaine stabilité, éloigné des malheurs de sa province. Mais il semble que la situation ne pouvait pas durer. La Sylvanie garde sa réputation de Province maudite et même proche du bastion des Deaths Skulls, tueur de mort-vivant, le scénario finis toujours par se répéter. Deux nécromanciens, frère originaire de Bretonnie, trouvèrent refuge dans ce village après une humiliante défaite contre le Roy de Bretonnie. Vaincus, mais loin d'être mort, les deux nécromanciens ont trouvé refuge dans ce village paisible pour refaire leur force… et pouvoir demander l'aide des Comtes de Drakenhof pour leur vengeance. Ces deux Nécromanciens aurait pu passer inaperçus… mais c'était sans compter la présence de chevalier maudit dans leur rangs : Des chevaliers du Graal Noir.

Spoiler:
 

L'archidiacre Malgus Ericshtoffen fut dépêché par le grand Théogoniste pour mettre fin à cette menace dans les plus brefs, accompagné d'un détachement d'épéiste du Reikland et de prêtre guerriers de Sigmar.

Spoiler:
 

Conscient néanmoins que cela ne sera pas suffisant, l'Archidiacre invoqua l'aide des chevaliers du griffon qui, face à la menace qu'était les chevaliers du Graal Noir, répondit en envoyant son cercle intérieur de chevalier Demi-Griffon.

Spoiler:
 

Mais cela ne fut pas tout, durant son voyage et alors qu'isl traversaient l'Ostermark, un détachement de Death Head rejoignit l'armée de Malgus, décidés à renvoyer six pieds sous terre les morts vivants des nécromanciens.

L’armée était prête, il ne restait plus qu’à avancer.

Spoiler:
 

Arrivé proche du village, il fut décidé de ne pas prendre la route, nul doute que cette dernière serait gardée par les sbires des nécromanciens. L'archidiacre décida alors de passer par le bois entourant Vargenhoff.

Spoiler:
 

Pour ne pas avoir de surprise et surtout, de mauvaise surprise les chevaliers du Griffon se proposèrent de passer devant, explorant les bois et dégageant la voie. Un choix qui fut accepté par l'archidiacre.

Spoiler:
 

Alors que les chevaliers commençaient leur exploration, l'armée commença son avance en ordre de bataille. En tant que serviteur du dieu de la guerre, l'Archidiacre ne savait que trop bien qu'une embuscade était si vite arrivée dans les bois lugubres de Sylvanie, les déplacements de l'armée ne furent d'ailleurs pas très discrets.

Spoiler:
 

Les chevaliers firent galoper leurs montures a mis chemin de la foret, ne remarquant rien de dangereux. Le capitaine a la tête des Chevaliers voulaient voir d'un peu plus prêt le village, savoir à quoi s'attendre.

Spoiler:
 

Le capitaine avait eu raison, une fois au seuil du Bois, il put voir les murs du village, des silhouettes se dessinaient dans les cieux ainsi qu'entre les maisons. Mais où étaient les villageois ? Peut-être qu'ils étaient encore là mais… autrement.

Spoiler:
 

Les chevaliers n’allèrent pas plus loin, il serait imprudent de révéler sa position maintenant alors que l’armée n’était pas encore arrivée. L’Archidiacre refusa de faire courir ses troupes, ils auraient clairement besoin de leur souffle une fois le combat commencé.

Spoiler:
 

Les troupes arrivées à la hauteur des chevaliers, ses derniers firent leur rapport à Malgus, il ne fallait plus trainer maintenant. L'armée était en position et contre toute attentes, les forces des nécromanciens ne semblait pas avoir été mis en alerte… était-ce une ruse ? Malgus décida de tenter cette chance et lança ses troupes sans plus attendre.

Spoiler:
 

Les troupes furent envoyé des deux coté du village, à gauche, les épéistes, assisté par un régiment de Death Skulls furent soudainement attaqué par d'énorme chauve-souris, faisant presque la taille d'un homme. Les chevaliers du Griffon quand a eu, se lancèrent a l'attaque de loups morts-vivants qui aurait pu attaquer sur le flanc les soldats de l'archidiacre.

Spoiler:
 

Alors que les soldats se démenaient comme des diables pour faire fuir les chauves-souris, des zombies sortirent du village pour s'attaquer aux hommes déjà bien occuper.

Spoiler:
 

Sur l'autre côté, les troupes durent faire fassent a une surprise de taille… alors que les hostilités avaient été déclenché contre une bande de Goules sanguinaire, des monstruosités se joignirent à la fête, écrasant de leur immense masse les hommes. Les épéistes auraient surement pris leurs jambes à leurs coups devant de telles choses mais c'était sans compter le soutien des hommes de l'Ostermark, habitué à combattre ces horreurs.

Spoiler:
 

Le côté gauche était devenus une bataille rangée, les zombies ne cédant pas, mené par l'un des Nécromancien sur une charrette macabre… transportant des cadavres qui ne cessaient de gonfler les rangs des morts. Mais les chevaliers du Griffon, n'était pas d'accord…

Spoiler:
 

Ni une ni deux, une fois les loups funeste écrasé, les terrible demi Griffon se lancèrent dans une charge tonitruante sur les zombies. Écrasés et décimés par cette charge arrière, la charrette macabre ne put plus soutenir suffisamment les morts.

Spoiler:
 

A droite, bien que compliqué, la situation restait sous contrôle, les horreurs des cryptes avaient été mis en déroute et le deuxième nécromancien du se montrer, lui aussi sur une charrette macabre. Il récitait sans cesse des incantations pour ramener à la vie les loups, et les Goules qui tombaient sous les coups. Des soldats. Ce n'était plus qu'une question de temps pour que le flanc gauche vienne soutenir le flanc droit après le massacre des zombies par les chevaliers, la bataille serait alors pliée…

Spoiler:
 

...Les chevaliers du Graal Noir allaient en décider autrement. Sortant du village, ils se lancèrent à leur tour dans une charge d'une rare violence. Malgus vit avec dégoût et horreur qu'il ne s'agissait pas que de simples chevaliers déchus… mais des vampires. Courant avec une vivacité et une force tel que même les chevalier du griffon ne pourrait les éviter à temps.

Spoiler:
 

Tout en invoquant l'aide de Sigmar, l'Archidiacre bondit sur les chevaliers noirs, offrant un peu de temps à l'armée pour se réorganiser et attaquer à leur tour les vampires. Mais l'archidiacre avait terriblement sous-estimé les chevaliers. Lui qui devait supporter le poids de son armure ainsi que ses armes, il faisait face à des adversaires qui… non seulement n'avait pas cette contrainte, mais en plus, qui frappait avec une tel vitesse et une tel force, que l'armure de Magnus fut fendu sans plus de cérémonie… laissant apparaître de terribles blessures.

Spoiler:
 

Les soldats se portèrent à l’assaut des chevaliers noirs, une fois le nécromancien tué, allant aux secours de leur général. Mais les Vampire firent volte-face pour accueillir à grand moulinet d’épée a deux mains ses misérables humains qui osaient les défier.

Spoiler:
 

Au centre, la situation était toujours aussi critique pour Malgus, n'arrivant pas à prendre le dessus et c'étant fait encercler par des Vampire, soutenue par la magie du dernier nécromancien. Il décida de s'extirper pour ne pas finir tué sous les coups des morts-vivants… cela scellerait la défaite de l'expédition punitive.

Spoiler:
 

A gauche, les troupes continuaient de se défendre vaillamment… mais l'absence de renfort tant attendu se faisait lourdement ressentir… Les morts jonchaient le sol… mais ces mêmes morts se révélaient sans cesse pour se battre contre les vivants alors que les Goules continuaient leurs attaques d'une violence rares. Sur les visages… les premiers signe d'inquiétude étaient visibles… combien de temps avant qu'il ne décide de fuir ?

Spoiler:
 

Pour les chevaliers du Griffon en tout cas, pas question de fuir, ses derniers c'était lancé à la charge contre les monstruosités qui avaient battue en retraite, bien décidé de les mettre en pièce à l'aide de leurs hallebardes.

Spoiler:
 

Du côté de l'Archidiacre, la situation était devenue un tel calvaire que ce qui était tout d'abord une future victoire, devenait de manière alarmante une cuisante défaite. Les troupes avaient été réduites en lambeau par les chevaliers du Graal Noir, fidèle à leur terrible réputation. Malgus pria, espérant l'intervention d'un miracle qui se manifesta par une pluie de lumière sacré qui fit de gros dégâts  chez les vampires… mais pas assez.

Spoiler:
 

Voyant au loin la lumière sacrée de Sigmar, les chevaliers du Griffon abandonnèrent d'une traite leur combat contre les horreurs des cryptes pour rejoindre à double galop l'Archidiacre. Une charge tonitruante renversa les Vampires mais ses derniers étaient toujours prêts pour se battre. La situation ne s'arrangea donc pas complètement.

Spoiler:
 

Au contraire même, les Chevalier noir se relevèrent et, même en train de combattre sur deux fronts en même temps, les terribles Chevalier firent une démonstration de leur compétence pour leur homologue vivant réduisant leur nombre à la même vitesse que la neige fond aux soleils.

Spoiler:
 

L'archidiacre, lui, sauvé par l'intervention des chevaliers du Griffons, allait porter un soutien moral aux troupes du flanc droit. Bien trop blessé pour combattre, il pria Sigmar, offrant à ses troupes à bout de souffle, la force de continuer de tenir.

Spoiler:
 

Finalement, après un changement de stratégie une des charges successives, les Chevalier du Griffon purent enfin inverser le court du combat. Et même si les quelques Vampires encore debout ne déméritaient pas dans leur combat, la victoire n'était plus de leur côté.

Spoiler:
 

Le dernier Vampires au sol et achevé, les soldats de l'archidacre se dépêchèrent de rejoindre aux plus vite le flanc droit, la bataille n'avait que trop durer… et les pertes n'avaient été que trop grande.

Spoiler:
 

Les renforts étant enfin arrivés… Malgus se lança lui aussi au combat, hurlant des prières guerrières pour redonner suffisamment de courages à ses troupes. Les Goules furent très vite débordé et leur fin fut tout aussi visible que celle du Nécromancien.

Spoiler:
 

Ce dernier fut tout simplement chargé par les prêtres Guerriers de Sigmar, prêt à écraser cet infecte rejeton de Morr.

Spoiler:
 

Les derniers combats furent simplement contre les Horreurs des Cryptes… toujours présentes mais condamnées aux moments même ou le Nécromancien rendis l'âme. Un dernier combat féroce s'engagea…  qui résulta par la victoire des hommes sur les morts. L'expédition punitive avait réussis… mais à quel prix ? Pour Malgus en tout cas, la situation était très claire… si des Necromancien aussi puissant venait trouver refuge aux pays des morts… c'est que quelque chose devait se préparer dans les couloirs sombres du château de Drakenhof.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 244
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Talent: Necromancie
Rang: A
Faction: Cloudsdale
Jeu 16 Fév 2017 - 1:06

Le réveil des von Carsteins

L'empire avait subis la pire tragédie de toute son histoire ; la Tempête du chaos. Bien que sortant triomphant, les fils de Sigmar avaient fini ravagé par ce terrible conflit, le nord des terres ravagé, la trésorerie des Princes Electeur se vident à une vitesse alarmante pour réparer les dégâts, et alors que les troupes sont allés dans le nord pour écraser les derniers survivant de la horde d'Archaon, les attaque et pillage de l'intérieur se succède. Necromancien profitant de la fragilité de l'Empire pour refaire leur troupe comme les deux frères, Peaux vertes désireuses de combat facile ou même Hommes Bêtes continuant de servir les désirs des dieux du Chaos. Néanmoins, les jours avancent et l'Empire retrouvent petit à petit le contrôle grâce à une Alliance encore plus forte avec la Bretonnie, intacte après là l'invasion du chaos, et les restes de Kislev, leurs terres sont détruite mais la Reine des glaces mènent toujours son peuple depuis Altdorf en attendant que ça grande cité soit reconstruite.

Mais dans cette légère amélioration, les hards des forets sombres de l'Empire continu de piller tout ce qu'ils peuvent, désirant s'accrocher à cet espoir diffus de détruire l'Empire de l'intérieur pendant ce moment de faiblesse. Mais cette réaction fut bien tard car la confédération des hommes était déjà prête à se battre ensemble. Une Hard d'homme bête, dirigé par un puissant chaman ne cessa de fuir l'armée du compte Electeur du Stirland. La Hard fut alors mené dans un lieu qu'il aurait mieux valus éviter : la province maudite de Sylvanie.

Le compte refusa de passer la frontière de cette région batarde de son territoire, préférant dépêcher des chevaliers du corbeau pour savoir où était passé les rejetons du chaos. Ce que le Comte ne savait pas, c'est que les chevaliers du corbeau ne trouveront rien, toute trace de l'armée homme bête aura complètement disparu après c'être approché du château de Koniginhof.

Spoiler:
 

Existait-il un endroit dans tout le vieux monde qu'un humain refuserait d'aller de son plein gré malgré tout l'or du monde ? Cette région chargée d'histoire a faillis mettre l'Empire à feu et à sang il y a des centaines d'années durant les guerres Vampiriques, mené par les Comtes Vampire de la ligné Von Carstein. Pourtant, malgré toutes ses années d'absences, les rumeurs racontent que la ligné de Sylvanie serait de retour et dirigerait de nouveau la région.

Pour les habitants de la région, le retour des Von Carstein était une aubaine, enfin protéger des prétentions de l'Empire… l'indépendance serait alors enfin possible ? Pour l'instant un autre problème s'imposa aux habitants de Koniginhoff, la hard perdu décida de reprendre ses pillages en profitant de l'absence de protection dans cette région maudite.

Spoiler:
 

Accompagné d'un terrible Cygor, une créature capable de faire délirer même les esprits les plus forts, la hard se mit en marche sur le village surplombé d'un château lugubre d'ont les lumières sont restés éteinte pendant des siècles. Mais les habitants n'avaient pas peur, pire, ils n'évacuèrent même pas le village, se contentant de s'enfermer chez eux et attendre. N'avaient'ils jamais entendu parler des hommes bêtes malgré leur isolationnisme poussé ?


Ou était ce qu'enfin, après plus de quatre cents ans d'obscurité, les lumières du château étaient enfin allumé.

Et dans l'obscurité, les morts marchent de nouveau.

Spoiler:
 

Les hommes bêtes pensaient peut être a un pillage facile, un petit plaisir qui ne demanderait pas trop d'effort, permettant alors de faire des sacrifices a leurs dieux. Mais quel ne fut pas leur désillusion en voyant aux loin des silhouettes marchand comme des pantins désarticulé pour le mettre en ordre de bataille de manière parfaitement disciplinée. Le Cygor lui, sentait la magie et de son œil unique, il vit que là où se trouvait l'armée, une accumulation de magie noire maintenait ses morts debout… et même renforcé par une Machine Mortis, contrôlé par un maître nécromancien aux ordres de la nouvelle maîtresse du château.

Spoiler:
 

Nouvelle promise dans la lignée des Von Carstein, cette ancienne Noble Bretonnienne a très vite fait ces preuves a ses nouveaux maitres grâce à son talent d'espionnage et des intrigues de la cour, une diplomate et une espionne comme l'aristocratie de la nuit avaient besoin, ne pouvant totalement compter sur la fiabilité des Lamiah. La nouvellement Miria Von Carstein mena pour la première fois une armée pour défendre ses nouvelles terres, faisant alors ses premières preuves pour l'actuel maitre de la ligné : Mannfred.

Spoiler:
 

Néanmoins, Mannfred décida d'envoyer en soutiens des bataillions de la Garde noir venu directement du château de Drakenhof. Les Von Carstein ne voulaient pas voir un échec et laisser des rejetons du chaos s'attaquer à leur « sujets ». Cela trahissait un sérieux manque de confiance que Miria se rendait très bien compte et dont elle tenterait de prendre sa revanche tôt ou tard. Les morts vivants composant la Garde noir n'avait rien à faire des complots être Vampires, les ordres étaient simple : tuer les ennemies de la Sylvanie.

Spoiler:
 

Mais le soutien le plus impressionnant fut celui des Templiers de Drakenhoff, dernier survivant de l'aristocratie des Von Drak hérité du premier comte Vampire, ses derniers attendent patiemment le retour de leur maitre en écrasant tout intrus et menace venant dans la région maudite. Prêt aux combats et arborant les anciennes couleurs du territoire, Lynch Von Vorsoul, grand maitre de l'ordre de chevalerie Vampire, a choisis de mener ses Templiers dans un combat prometteur tout en observant la nouvelle élue du baisé de sang.

Spoiler:
 

Miria ne laissa néanmoins pas ce manque de confiance en ses capacités entaché son moral, elle ne perda pas un instant pour lancer à la charge sa terrible armée tout juste sortie du sol dans un pays où les cadavres regorge dans la terre. Avec la magie du necromancien balayant le champ de bataille, la nouvelle comtesse ne craignait pas une défaite, ses troupes tiendraient et elle en ferait venir autant de fois qu'il le faudrait.

Spoiler:
 

Voyant les morts avancés en courant comme des pantins désarticulé, les hommes bêtes se mirent en avant sous le rugissement du Cygor, pressé de dévorer l'âme des deux jeteurs de sort de l'armée d'en face. Les Gors grouillaient comme une fourmilière entre ses pattes, n'attendant qu'une chose : écraser l'armée de morts pour ensuite détruire ce symbole décadent de civilisation qu'était le château.

Spoiler:
 

Bien que plus lent, ce fut la gigantesque créature cornue a un œil qui engagea les hostilités le premier en envoyant avec toute sa force l'immense rocher sur son épaule. Ce dernier tomba en plein dans les morts, les écrasant dans une lumière bleuté avant de disparaître et réapparaître sous les sabots de la créature. Pour Miria il allait falloir se débarrasser au plus vite du monstre qui écraserait sans interruption son armée franchement constitué.

Spoiler:
 

Mais trop concentré sur le Cygor est l’armée du chaman, elle ne vis pas passer sur le côté un groupe de Centigors, prêt à prendre les mort vivants de flanc. Dans un galop qui ferrait surement pâlir les meilleurs chevaliers de l’Empire, ils s’enfoncèrent dans un petit bois qui cacherait leur déplacement et achever leur plan à l’ abri des regards jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour leur ennemies.

Spoiler:
 

C'était sans compter sur les Templier de Drakenhof, ayant eu exactement la même idée. Ces derniers avaient pour cible le Cygor puis ensuite, écraser l'armée d'homme bête par derrière. Il ne savait pas qu'ils allaient avoir une surprise dans les bois et même si la rapidité de l'attaque des Centigors eux pour effet de surprendre les chevaliers, les Templiers étaient des vampires.

Spoiler:
 

La garde noire elle, courrait aux plus vite pour soutenir leurs maitres, si tant est qu'ils aient vraiment besoin d'aide. Au loin des renforts hommes bêtes venaient soutenir leur camarade a quatre sabots. Mais ses renforts n'avaient pas la trempe des gardes noires de Drakenhof. Les morts-vivants allait bientôt nimber leurs hallebardes brulante dans du sang.

Spoiler:
 

Les Centigors qui étaient au début enthousiaste a l’idée de tuer ses pales parodie de la civilisation tant détesté, déchantèrent bien vite en voyant la puissance et l’adresse au combat des Templiers qui mirent en déroute les hommes bêtes avec une tel rapidité que les Ungors venus soutenir leur grand frère se retrouvèrent soudainement bien seul face a des Vampire  enragé.

Spoiler:
 

Le front quant à lui c'était créé, Ungors et squelette c'étaient écrasés violement l'un contre l'autre dans une violente charge. Une terrible mêlée s'engagea, d'un côté les os se brisèrent dans un craquement sourd, et de l'autre le sang coulé à flot. Il s'agissait là d'un étrange parallèle entre la vie et la mort, un affrontement millénaire, mais celui-là était un affrontement entre leurs formes corrompues ainsi qu'un énième combat entre les serviteurs des dieux noirs et ceux des maitres de la nuit.

Spoiler:
 

Le Chaman Hommes-bêtes, avançant sur un char tiré par un énorme Sanglier mutant, chargea à son tour les rangs des morts, tout en déchainant sa magie contre ses ennemies. Le domaine magique de la sauvagerie était connu pour être utilisé à outrance par les hommes bêtes. Un domaine purement agressif, aussi bien pour les alliés que les ennemies.

Spoiler:
 

Dans les bois, même mort, un nécromancien habile serait capable de ressentir de l'amusement dans le massacre des Ungors par la garde noir. Etant anciennement les guerriers les plus efficaces dans le monde, les revenants n'avaient rien perdu de leur terrible capacité, les hallebardes virevoltant au-dessus de leur tête pour se planter dans la chaire des rejetons du chaos. Les Ungors n'avaient pas été préparé pour affronter un tel ennemi, leur moral s'écrasa bien vite…. Tout aussi vite que leur piètre bouclier utilisé pour se défendre.

Spoiler:
 

Et là ou les lances aurait dû leur être d'un certain secours, offrant un avantage non négligeable contre les chevaliers montés, le résultat fut tout autre. Les Vampires écrasèrent de leur lance et des sabots de leur destrier les crane des Hommes bêtes, tentant de renverser la situation à leur avantage, mais ne voyant que l'annonce de leur fuite prochaine. Certain Vampire, tellement à l'aise dans ce combat leur demandant peu d'effort, n'hésitait pas à ramener un cadavre du bout de leur lance pour le vider de son sang.

Spoiler:
 

Au centre, le Chaman et le nécromancien se firent face, prêt à un duel de magie pour défaire l'autre, mais là où le Chaman réconfortait par sa simple présence le moral de ses troupes. La Machine Mortis remplissait les morts d'une énergie nouvelle et terriblement puissante, augmentant leur rapidité, leur solidité et surtout leur réflexe.

Spoiler:
 

Au loin, voyant un groupe d'archers homme bête bien trop tranquille dans cette terrible mêlé, Miria décida de leur envoyer une petite surprise. Incantant les formules inventés par le grand Nagash, des morts surgirent de sous les sabots des archers. Une surprise qu'ils auraient bien voulus éviter.

Spoiler:
 

Dans la foret, le massacre des Ungors avait tourné en fuite précipitée pour ses derniers, tentant d'échapper à une mort atroce, ils furent écrasés sans peine par les chevalier, heureux de cette petite chasse improvisée. Le choix n'était au final pas aisé pour les hommes bêtes, d'un côté la garde noir, de l'autre les Vampire, comment mourir ? Pour les Templiers, il était fier de laisser un choix pareil à leur ennemie, il voyait ça comme une récompense pour l'audace… et peut-être même la stupidité de leurs ennemies.

Spoiler:
 

La bataille de front tournait aussi court pour les hommes bêtes, certain lancier se dépêchèrent de fuir voyant que le mur de mort ne cédait pas malgré leur attaque furieuse. Même pire, à cause de la machine Mortis, l’âme de leur frère tombé aux combats venait s’attaquer a eu une fois mort. Malgré la sauvagerie des Hommes bêtes, eux aussi connaissaient la peur.

Spoiler:
 

Le Chaman refusa de fuir, utilisant même sa magie pour affaiblir les morts, tentant de les rendre en même temps incontrôlable. Mais il fallait compter sur la Machine Mortis, toujours présente, et toujours là pour rendre l'armée de Miria aussi difficile à tuer que la mort elle-même. Au final, cette tentative d'affaiblir les squelettes se releva complètement efficace aux grands dam du chaman qui allait bientôt en faire les frais.

Spoiler:
 

Le Chaman tenta de fuir, utilisant alors un nouveau sort pour se défendre de l'attaque soudaine de quelques squelettes. Mais la rapidité fulgurante d'une Vampire vint planter son épée dans le dos du monstre à corne. Miria prit plaisir à lui redessiner la colonne vertébrale, mettant alors un terme à l'existence de la Hard par ce simple geste. La victoire était là, maintenant il fallait passer aux nettoyages.

Spoiler:
 

Il fallut un moment pour les hommes bêtes de voir que leur chef avait été tué non loin, mais ils avaient déjà commencé à reculer alors que les morts continuait leur avance… avec dans leur rang ce qui était anciennement des hommes bêtes. Mais il ne s’agissait plus d’une bataille à partir de maintenant, juste d’une mise à mort des intrus.

Spoiler:
 

En quelque seconde, la débâcle du gros de l’armée des hommes bêtes prirent leurs jambes à leur coups, bien que rapide, ils étaient poursuivis par des choses n’éprouvant même plus la fatigue. Ce n’était plus qu’une question de temps avant que les rejetons du chaos se fatiguent… et au pire, les Goules caché dans les bois de Sylvanie allaient se charger du reste.

Spoiler:
 

La Garde noir stoppa bien vite sa poursuite des fuyards, ses derniers avaient envie d’un plus gros défie… dans tous les sens du terme. Les hallebardes levées et au pas de course, ils se lancèrent dans une longue charge contre le Cygor qui n’était pas prêt à fuir son butin comme ça.

Spoiler:
 

Néanmoins si le gros des hommes bêtes avaient fui, ce n'était pas le cas de toute l'armée, des chiens  de la Peste venu du plus profond des forets de l'Empire mené la vie dur à un groupe de mort-vivant, tandis que deux groupes d'Ungors continuaient une lutte acharnée contre des squelettes qui commençait à tomber en morceaux.

Spoiler:
 

Mais les Ungors durent très vite se rendre à l’évidence…. Malheureusement trop tard lorsque les morts du front principale vinrent les charger par derrière. Tout était perdu pour eux, si ils avaient fuis a temps, ils auraient pu rester en vie… mais maintenant, il n’y avait que la tombe comme dernier refuge.

Spoiler:
 

Le Cygor lui ne pouvait être mis en déroute si facilement, bien que la Garde Noir de Drakenhoff profitait d'une réputation à faire trembler les plus grands guerriers, un monstre de cinq mètres de haut tout en muscle et en sauvagerie restait néanmoins un adversaire de taille.

Spoiler:
 

Mais le reste des revenants allait finir le travail, hallebarde en avant et au pas de charge, cette progression aurait pu être héroïque si les concerné n'étaient pas des tas d'os mort depuis des siècles. Mais l'effet, lui, était toujours bien présent et grâce à leur intervention, le dernier obstacle de Miria s'écrasa de tout son long.

Spoiler:
 

L'armée d'hommes bêtes vaincus et écrasé dans leur fuite, La comtesse fit son rapport à Manfred Von Carstein. Dans les jours qui suivirent, malgré cette victoire éclatante, les honneurs envers sa personnes furent peu nombreux. Tous les Comtes Vampires ne voulait pas avoir une nouvelle rival potentiel dans cette guerre politique que se livrait constamment l'aristocratie de la nuit pour attirer les faveurs du Comte de toute la Sylvanie.

Spoiler:
 

Les honneurs allèrent aux Templier de Drakenhoff, un ordre de chevalerie qui n'avait que faire d'être complimenté et remercié, ne voulant que tuer les ennemies de leur seigneur. Le grand maitre de l'ordre, Lynch von Vorsoul  se contenta de rentrer dans le château de l'ordre  après avoir demandé les derniers fuyards, attendant un nouveau besoin des siens pour défendre le comté.

Spoiler:
 

Miria elle, l'avait eu un peu mauvaise de s'être fait snobé de la sorte par la politique de Sylvanie. De retour aux châteaux, elle ne cacha pas sa frustration dans ses murs, elle avait été patriote envers son pays, le défendant alors que tous étaient trop occupés à rester dans le confort de leur sinistre château. L'époque du début des Von Carstein la rendait nostalgique, à cette époque, l'aristocratie de la nuit restait forte dans l'unité et ça a été la clé de son succès. Miria trouverait un maitre capable de ramener cette époque à la réalité… même si cela signifiait faire revenir le premier comte vampire d'entre les morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 244
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Talent: Necromancie
Rang: A
Faction: Cloudsdale
Ven 17 Mar 2017 - 1:55

La prise de l'anneau




Alors que l'Empire pansait ses plaies après les suites de l'invasion du nord, la Bretonnie elle, continuait de prospérer. Marien, petit village à la limite de la foret d'Arden vivait au rythme des jours, sans se soucier des dangers tapis dans les montagnes grises ou des créatures abrités dans la plus grande foret du pays. Pour les gens, l'annonce de la victoire sur le chaos a balayé toute inquiétude, la garnison a dû être réduite pour renforcer l'armée du Roi, ne laissant que quelques vieux hommes pour défendre le village, des vieux hommes passant plus de temps à raconter leurs batailles aux enfants et à préparer le festin pour accueillir les hommes qui se sont battus hors de chez eux avec courage. Les gens attendent pour célébrer, les femmes attendent leurs hommes qu'elles n'ont pas vus depuis de longues semaines, les sujets attendent les nobles chevaliers, défenseur de la Bretonnie et les prêtres de Morr attendent ceux qui ont péri en combattant l'innommable pour le permettre de faire leur dernier voyage.

Néanmoins, certains enfants ont peur, il y a eu un grand vol d'oiseau depuis l'est, depuis les montagnes grises. Serais se des gobelins qui descende de leur cachette pour piller des paysans sans défense ? Les miliciens les rassurèrent… aucuns gobelins ne pourrais venir jusqu'ici sans avoir été repéré par les chevaliers du royaume expérimenté du Duché d'Artois. C'était la plus grande différence entre l'Empire et la Bretonnie… pour ce dernier, les terres étaient bien moins sauvages, les patrouilles pouvaient se faire plus fréquemment et avec moins de risques la où les fils de Sigmar devaient envoyer de véritable contingent pour espérer ne pas être trop attaqué par l'enfer qui vit dans la grande foret. Et surtout… la Dame du Lac protégeait tous les Bretonnien. Il n'y avait donc rien à craindre.

Mais les Bretonniens oubliaient souvent… que c'est dans ses moments de tranquillité où il faut être le plus prudent.



Spoiler:
 

En deux jours, Miria qui c'était infiltré secrètement en Bretonnie par des tunnels dans la montagne, leva une armée de mort avec l'aide de son fidèle nécromancien et rasa un village non loin de Marien. Le lendemain matin, les éclaireurs Bretonniens ne virent la que des ruines calciné ou très peu de cadavre jonchait le sol… tout simplement car les autres ont grossis les rangs de l'armée des morts. La jeune Vampire mettait la simplement son plan a exécution. A ses yeux, Manfred von Carstein n'avait plus l'étoffe de diriger le comté de Sylvanie… il fallait le remplacer. Mais ne voyant personne d'assez digne pour prendre la place du Comte, elle décida alors de faire revenir le plus grand d'entre les morts : Vlad von Carstein. Premier de la ligné des Von Carstein, se Vampire avait mis l'Empire à feu et à sang comme aucun autre avant lui, il ne fut que vaincus par une supercherie Imperial lors du siège d'Altdorf. Mais comment faire revenir un Vampire mort ? Certaine de ses créatures de la nuit, possédant une puissance nécromancie assez élevé peuvent tromper la mort et revenir plus tard. Vlad lui, utilisait un anneau, l'anneau des Von Carstein qui le rendait immortel. A chaque fois que le comte fut tué, il revenait, qu'importe la façon de mourir et qu'importe le nombre de fois qu'il fut tué.

Malheureusement… l'anneau fut volé par un misérable halflings… un grand voleur de l'époque appelé le monte en l'air. Mais ce que n'avait pas prévu le voleur, était que l'anneau l'empêcherait de mourir sans pour autant l'empêcher de vieillir, le laissant donc en vie après presque cinq cent ans d'existence… pour recevoir son juste châtiment. Miria mena l'enquête et réussis à trouver sa cachette… dans un village du Duché Bretonnien D'Artois... Marien.

Spoiler:
 

Ne laissant dans son sillage que ravage et mort, la jeune Vampire mena sa petite armée d'une traite vers le village, elle ne voulait pas qu'il soit évacué par les autorités Bretonnienes avant son arrivée. Mais celui ayant pris les rênes en l'absence du Duc avait d'autre plan. Redoutant que Miria ne rattrape les gens s'il venait à être évacué, il se dépêcha de préparer une troupe pour porter assistance au village en détresse. Malheureusement peu répondirent a l'appelle car la plus part était toujours dans l'Empire à combattre les restes des pilleurs du nord. Un seigneur local assisté par une troupe de chevalier se joignirent à la défense du village… mais au final, la plus part n'était que des paysans… donnant leur vie pour défendre leurs terres.

Spoiler:
 

Le soleil se leva accompagné d'une légère pluie aurait pu être une journée comme les autres, malheureusement, les Vampire avaient d'autre plan pour les Bretonniens. Miria ne perdit pas de temps, elle n'aimait pas être en terre étrangère, loin de chez elle et surtout face à une culture aussi différent. Mais c'était pour le bien de la Sylvanie qu'elle était ici. Mettant ses troupes en ordre de bataille, elle se préparait à un combat violent. Les paysans bretonniens étaient certes loin d'égaler des soldats Impériaux… mais elle devait rester prudente.

Spoiler:
 

Elle décida de séparer, ses troupes en plusieurs morceaux pour couvrir plus de terrain. Le premier groupe était le fer de lance de son armée : Des gardes des cryptes, franchement ressuscités depuis son château, elle avait hâte de les voir à l'œuvre. Cette élite de mort vivant accompagnait toujours les Vampires au combat, sans en tant que garde du corps soit en tant que force de frappe d'élite. Pour Miria, c'était une fierté d'avoir pu en concevoir et bientôt, elle allait pouvoir être encore plus fière en les voyant à l'action.

Spoiler:
 

Le deuxième groupe était le gros de l'armée… une horde de zombie accompagné de squelette. Fragile mais innombrable, ces morts affamées étaient menés par le nécromancien personnel de Miria. Juché sur sa Machine Mortis, les Nécromancien Alexis Spetroff, originaire de Kislev, riait aux éclats alors que ses morts se mettaient en ordre de bataille. Les directives de sa maîtresse étaient simples : Chargez et occupez les Bretonniens.

Spoiler:
 

Alexis n'avait pas besoin de faire répéter, il était fier mais surtout très obéissant. Contrairement à de nombreux nécromancien, le pouvoir ne l'intéressait pas, il ne cherchait pas de gloire à ressusciter les plus puissants mort ou à devenir le meilleur nécromancien du vieux monde. Il ne voulait que servir et se battre pour un maître ou une maîtresse qui lui offre des affrontements à foison, il voulait montrer que les Boyars de Kislev ont eu tort de ne pas voir eu lui un génie militaire. Pour Miria c'était la une sacrée aubaine car généralement, les nécromanciens demandent toujours du savoir nécromantique en échange de leur service, savoir que la jeune dame n'était pas prête à échanger.

Spoiler:
 

Le troisième groupe… était constitué de troupe surprise. Lors de son voyage, Miria tomba sur des chevaliers du Soleil Flamboyant Impérial. Après les avoir tués, elle put les ramener en tant qu'esclave docile grâce à l'aide de la Machine Mortis. Le résultat fut extrêmement satisfaisant, car les morts-vivants étaient d'une efficacité remarquable associer avec une obéissance hors du commun. Une nouvelle fierté pour Miria qui commençait déjà à se voir à la tête d'une armée de mort d'élite. Mais il ne s'agissait là que d'un début, il fallait qu'elle garde la tête sur les épaules.

Spoiler:
 

Dernier groupe, composé cette fois de très jeunes vampires, appelé les disciples du dragon, ses derniers étaient des élèves pour devenir Templier de Drakenhoff et, entendant la quête de Miria, décidèrent de la rejoindre pour faire revenir le maître de la Sylvanie. Pour la jeune Vampire, elle ne savait pas sûr qu'elle pied danser avec eux. Ils étaient loyal… mais nombreux et dans le tas, un traître pouvait se dissimuler.



Spoiler:
 

Mais l'heure n'était plus à la réflexion… au loin, les Bretonniens, en armes et arborant les couleurs d'Artois, étaient prêt a en découdre jusqu'au bout. Certes possédant un entrainement sommaire, ils étaient braves et discipliné et bien que combattre la mort elle-même était quelque chose de difficile, il le faisait avec une détermination que même Mira salua. Armée de lance, de vouge et d'arc, le corps des armées Bretonnien était en grande partie la pour tenir la ligne, telle une enclume devant l'ennemie, pendant que les autres, faisaient le marteau.

Spoiler:
 

Et les autres, c'était les chevaliers de Bretonnie. Noble combattant entraîné et animé d'une foi inébranlable envers la Dame du Lac. Ses défenseurs du royaume du lion, étaient l'épine dorsale de toute armée Bretonnienne. Venu des quatre coins du royaume, il s'agissait là des chevaliers ayant répondu à l'appelle d'Artois pour le soutenir dans ce combat, rassemblé et dirigé par un seigneur de Carcassonne : Guillaume le ferme.

Spoiler:
 

Maintenant, pour la Von Carstein, l'heure était au combat, d'un simple ordre mental, elle mit en branle son armée qui se lança vers l'ennemie. Au centre, Alexis commença a entonné des chants nécromantiques alors que les spectres de la Machine Mortis, dansait autour de lui. Cela fut comme un coup de fouet pour les morts qui avancèrent avec une énergie qui leur faisait défaut depuis leur mort.

Spoiler:
 

Voyant cela, les Bretonniens se mirent en ordre de bataille alors que les chevaliers menaient. Voir leur noble protecteur mené la charge fut suffisant pour que les quelque bretonniens encore en proie aux doutes, finisse par se ressaisir a leur tour. Ce combat serait dur pour tout le monde, il fallait donc faire face ensemble.

Spoiler:
 

Mais alors que la mêlé n'avait même pas commencé, une mauvaise surprise tomba comme un roc sur la figure des mort vivants. Bien que peu de chevalier avaient répondu à l'appelle à l'aide, des trébuchets avaient été préparés dans la nuit. Ces engins de siège étaient une sérieuse menace  qu'il fallait vite détruire ou l'armée de Miria serait vite écrasée sous une pluie de roche.



Spoiler:
 

Les chevaliers Bretonniens, tentèrent de s'écarter du combat à venir pour mieux retomber à l'arrière des lignes de Miria. Mais les chevaliers eurent une mauvaise surprise pendant leur manœuvre. Durant un virage, ils purent voir certain hommes d'armes Bretonniens fuirent a toute jambe la charge d'une cavalerie en armure noir. Les hommes de la Dame, ne purent éviter la charge des chevaliers noirs qui les percuta de plein fouet.

Spoiler:
 

Au centre, les combats avaient commencé. Vivant et mort se heurtèrent dans une violente charge, percutant leur bouclier avant d'envoyer leur lame ou lance  vers l'avant pour blesser son adversaire. Mais les Bretonnien avaient un désavantage non négligeable car leurs ennemis ne ressentait juste plus la douleur depuis de nombreuses années. Mais ils tinrent bon, résistant à un ennemi qui aurait fait fuir n'importe qui d'autre… mais pour combien de temps ?

Spoiler:
 

A l'écart des combats, les disciple du dragon, se faufilèrent discrètement vers une entrée à l'arrière pour entrer dans le village. Bien que devant faire leurs preuves au combat, ces nouveaux nées vampires voulaient surtout pouvoir trouver l'anneau des Von Carstein et être couvert de gloire en le remettant a la maîtresse de l'armée en premier… au lieu de chargée l'arrière des lignes des Bretonniens. Une erreur que Miria n'oubliera pas.

Spoiler:
 

Les chevaliers Bretonniens, autrefois fier combattant au sang noble… avait été tout simplement décimé par la cavalerie mort vivante et les quelque survivant tentait le tout pour le tout pour rester en vie, protégeant le reste de leur dignité et réputation. Mais il fallait se rendre à l'évidence… la magie qui animait les anciens serviteurs de la déesse de la guerre en avaient fait de plus redoutable combattant qu'ils avaient été de leur vivant. Les chevaliers de la Dame pouvaient toujours fuir… mais la tâche sur leur honneur serait trop grande.

Spoiler:
 

Mais comme si l'humiliation n'était déjà pas assez grande, les chevaliers noirs firent en même temps face sur deux fronts, tenant leur ligne et même, gagnant un terrain considérable. Les Lancier bretonnien, sidéré par les aptitudes au combat de ses morts vivants, commençait à hésiter mais restèrent néanmoins pour porter secours à leur grand chevalier.

Spoiler:
 

Pour ses derniers par contre, la situation était devenue ingérable, ils allèrent alors rejoindre le gros de l'armée en plein dans une mêlé sanglante face à un ennemi ne voulant pas rester mort. Qu'importe le nombre de flèche ou de coups porté a des endroits mortelle, la magie noire d'Alexis, continuant de faire se relever les morts et… hors de question d'attaquer une machine Mortis de front, cela relevait du suicide pur et simple. Cette résistance était courageuse de la part des Bretonnien…. Mais peut-être aurait il fallut évacuer le village vers le château d'Artois finalement, Miria n'aurait peut-être jamais réussis à intercepter le convoi dans la foret d'Arden.

Spoiler:
 

Les vivant décidèrent un repli stratégique, se rapprocher des portes de la ville pour mieux se réorganiser. Pour Miria, il ne s'agissait là que de la preuve qu'elle avait gagnée. En faisant se replie, les trébuchets avaient été laissé à sa merci la plus complète et avec déjà les chevaliers mis en pièce, ses deux plus grandes menace ne seront plus. Il ne restera qu'alors exterminer le reste des troupes… et mettre le village a sac pour trouver le monte en l'air.

Spoiler:
 

Les combats reprirent directement et cette fois les Gardes des cryptes avaient été envoyé en première ligne. Il fallait briser les hommes de la Dame une bonne fois pour toute et Pendant que Miria s'occupait elle-même du seigneur Guillaume, le reste de son armée entrerait dans le village le plus vite possible. Les morts poussaient les Bretonniens dans leurs limites et même les sergents montés ne purent aider en quoi que ce soit.

Spoiler:
 

La ligne se tendait alors que les Bretonniens étaient de moins en moins nombreux pour se battre, Alexis poussait les morts à forcer les humains à se battre sur une pente et du mauvais côté. Certain glissé et tombait en arrière en voulant combattre. Mais les Gardes en armure noir, restèrent bien sur leurs appuis en envoyant des coups d’épée mortelle à la gorge des vivants. La bataille était maintenant perdue pour la Bretonnie.

Spoiler:
 

Ne pouvant supporter se terrible calvaire plus longtemps, les hommes de la Dame exécutèrent une dernière prièrent avant de prendre leurs jambes à leurs coups. Espérant courir assez vite pour échapper à cette terrible horde de non mort. Les habitants, voyant leurs défenseurs fuir comme si le diable était derrière eux, s'enfermèrent à double tour en voyant la plus part des fuyards mis à mort par les disciples du dragon qui venait d'entrer dans le village.

Spoiler:
 

Ce fut finalement au tour des morts vivants d'entré par la grande porte, après avoir finis ceux qui ne courraient pas assez vite. Miria donna l'ordre de fouiller chaque maison et de lui amener l'Halfling, ignorant complément les autres habitants, caché dans les plus sombres et petits recoin de leur demeure. Finalement, le Monte en l'air fut trouvé, cachée dans un tonneau de la taverne, l'anneau des Von Carstein au doigt. Les Halflings avaient toujours été détesté par la Sylvanie et Miria les détestait encore plus. Elle arracha le doigt portant l'anneau avant de jeter le nabot en pâture à ses zombies.

Spoiler:
 

Miria quitta le village aussi sec, sans toucher aux autres villageois et laissant a Alexis le luxe de « nettoyer » l'endroit. Elle, elle n'avait plus le temps a la cruauté car elle devait se pencher à trouver les cendres de Vlad pour sa résurrection. Bientôt… bientôt la Sylvanie retrouvera sa gloire d'antan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 1PU
Licorne 1PU
Messages : 244
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Talent: Necromancie
Rang: A
Faction: Cloudsdale
Dim 4 Juin 2017 - 20:35

Le soulèvement de Moussillon

Les choses cependant ne furent… pas aussi simples que prévues. Après la mise à sac du village Bretonnien de Marien, le Duché d'Artois prit alors la menace d'une armée de mort sur son territoire très au sérieux. Ordonnant une mobilisation général sur tout le territoire, les armées de la foret d'Arden firent marchent rapidement sur la petite armée de Miria. Pour cette dernière, c'était une très mauvaise nouvelle, dans son zèle pour retrouver l'anneau de son seigneur, elle avait cruellement manquée de discrétion et les Duchés de Bretonnie étaient en alerte maximal, bien décidé à ne pas tolérer une présence mort-vivante sur le pays. Monfort, le seul passage rapide pour revenir sur les territoires de l'Empire avait coupé tout accès et maintenant de nombreuses armées sont déterminées à écraser la petite armée de mort vivant qui a joué dans la cour des grands.

La jeune Von Carstein du ravaler sa fierté au risque de finir écrasée dans ce qui serait surement la bataille la plus courte de son histoire… ainsi que la dernière. Un jeu du chat et de la souris s'engagea alors, les Bretonniens traquant une armée qui avait au moins l'avantage de se déplacer vite grâce à sa petite taille. La jeune Vampire ne savait ceci dit, pas trop ou aller… elle ne connaissait que l'Empire… et la Sylvanie. Pour la Bretonnie, elle c'était servie de carte et de conseil de son fidèle nécromancien Kislevitse. Mais, à force de se déplacer pour fuir ses poursuivants… un échappatoire se dessina alors pour elle… et une solution pour « survivre ». Il s'agissait… d'un Duché sans Duc qui n'avait pas répondu à l'appelle pour la traque… et surtout, une ville : Moussillon, la Cité des damnés.



Spoiler:
 

De tous les endroits du pays de la chevalerie… le Duché de Moussillon, autrefois glorieux et puissant, est désormais le Duché le plus maudit de tout le pays. De nombreux évènements ne sont pas allés en sa faveur et ont précipité son terrible destin. Le meurtre d'un Roi suivi d'une croisade qui a dépouillé le Duché de ses terres les plus fertiles. L'affaire du Faux Graal qui priva cette fois le Duché de son Duc… et de son honneur. Aujourd'hui, c'est un lieu ou rodent mutants, morts vivants, criminels, sorciers et autres rebus de la société.

Spoiler:
 

La ville de Moussillon elle, reste imposante malgré son état délabré. Une fois les charniers à l'entrée de la ville passés, les visiteurs se retrouvent dans une grande ville autrefois fière et riche. Maintenant… Ce lieu est presque abandonné. Les habitants de la ville encore vivant… vivent comme déconnectés de la réalité, vêtu à la mode d'il y a plusieurs siècles. La grande majorité des demeures sont vides, ou alors tourne de propriétaire entre nécromancien, brigand, contrebandier, allant et venant chaque jour dans cette ville maudite. Pourtant, les habitants s'efforcent de vivre comme à la grande époque… celle ou le Duc était la personne la plus puissante du pays et où les richesses abondaient dans le grand port de la cité.

Spoiler:
 

Le Palais Ducal, toujours fier et puissant est déserté depuis que le Roy de Bretonnie était venu punir à l'aide de sa croisade, le Duc de la ville. Ce jour-là, alors que la peste balayait Moussillon et que l'armée du Roy assiégeait les murs, le Duc c'était enfermé avec son épouse et ses courtisans dans de grandes festivités… ignorant le peuple mourant. Et soudainement, tout s’est arrêté… le Roy ayant réussi enfin à rentrer dans la ville, découvrit que la totalité des personnes étant dans le palais avaient été massacrés… tous, même le Duc et la Duchesse de Moussillon par une étrange force. La Fée Enchanteresse de Bretonnie ordonna que le palais Ducal soit fermé et que plus personne n'y rentre pour toujours. Depuis, aucun habitant… aucun voyageur… ainsi détraqué ne soit il n'à tenter de rentrer dans cet endroit. La nuit, on raconte que des bruits de fêtes viennent du Palais et que des lumières apparaissent aux fenêtres… comme si, dans la mort, cette soirée maudite ne c'était jamais finis.

Spoiler:
 

Plus loin dans la ville… un quartier inondé depuis des lustres. Moussillon fut bâti sur une zone marécageuse qui, malgré la reprise de ses droits sur la ville, ne semble pas vouloir aller au bout du travail. La Cité maudite est donc…. toujours debout malgré tout. Est-ce que le marais lui-même ne voudrait pas de la cité maudite dans ses entrailles ? Pour Miria, c'était une bonne chose, réfugié dans une demeure avec quelques gardes des cryptes pour se protéger. Son fidèle Nécromancien ayant pris le reste de l'armée pour faire diversion, la jeune Vampire pensa alors simplement se cacher pour ensuite ressortir une fois la tempête passée. Malheureusement pour elle, un Chevalier n'est pas dupe.

Spoiler:
 

Le Seigneur Philipe de Bordeleau, Chevalier au service du Duc et gardien de la frontière du Duché maudit menait une armée pour traquer la suceuse de sang quand il fut averti qu'elle se dirigeait dans le Moussillon. Il fut le seul avec une armée de Lyonesse, au nord du Duché sans Duc, à rentrer dans les terres marécageuses autour de la ville maudite. Cette force conjointe aurait très bien pu écraser sans mal Miria et les troupes restée avec elle, mais une mauvaise surprise vint les attendre là où les murs de la ville c'était effondré. Juché sur son pégase, le Seigneur Bretonnien pu voir un comité d'accueil bien sinistre.



Spoiler:
 

Les morts n'ont jamais trouvés le repos dans le Moussillon mais cela est encore plus vrai autour de la ville, des cadavres de la peste et du terrible siège ayant ravagé la ville était toujours là après les années, enterrés dans la terre marécageuse, tentant quelque fois de sortir. Il n'aura fallu que l'intervention de deux nécromanciens, réfugié dans la ville depuis des années pour réveiller les sombres troupes, abandonnées dans cette terre maudite et réclamant vengeance. De nombreuses couleurs et livrées étaient visible sur cette armée bien étrange, symbole que dans la mort, tous peuvent être unis.

Spoiler:
 

Mais les zombies n'étaient pas les seuls à s'être plié à la nécromancie qui avait envahi les lieux, des cadavres plus ancien se relevèrent, certain amenés même des autres Duchés et champs de batailles du pays. Cachés dans le quartier inondé, des squelettes jaillirent des maisons délabrées, arme en main, ce plaçant lentement en ordre de bataille et prêt à en découdre. Certain de ses morts arborant l'ancienne Livrée de Moussillon, prêt à venger le terrible destin de leur vie dans la mort.

Spoiler:
 

Toute cette nécromancie était maintenue par deux nécromanciens, rivaux et se battant pour la suprématie de la ville… ou plutôt se battant pour avoir les faveurs de leur maitre. Aujourd'hui était l'occasion de montrer qui était le meilleur. Suivant les Necromancien, les anciens chevaliers du duché, certain toujours bien vivant sous leurs sinistres armures se mirent en position de bataille, prêt à intervenir sous l'ordre de leur unique maitre. Tous, brulaient de tuer ceux qui avant, était leur frère, mais les ayant trahi et détruit à tout jamais leur si belle ville.

Spoiler:
 

Mais contre toute attente, quelque chose d'étrange se produisit à la vue de l'armée Bretonniene devant les murs de la ville. Les citoyens, encore bien vivant de Moussillon, prirent subitement les armes eux aussi et se mélangèrent à cette armée de mort. Tous, n'avaient qu'un cri de guerre « Plus, jamais, ça !! ». Certain connaissait toujours la triste histoire sur la chute de la ville… tous savaient les horreurs vécus… il était hors de question pour eux que cela recommence alors que le peuple n'a déjà plus rien. Armes et armures rouillées… qu'importe, ils défendront ce qui est à eux, qu'importe le prix.

Spoiler:
 

Loin, plus loin, aux portes de la ville se trouvait une puissante force montée de chevaliers du Duché, tous avait étés tués et laissés mort dans les rues de la ville avec leurs montures. Aujourd'hui, avec l'appelle de leur seigneur, ils se relèvent et montent leur destrier squelettique. Autrefois, Moussillon était réputé pour avoir la meilleure cavalerie du pays, aujourd'hui, cette réputation sera perpétuée dans la mort. Mais une charge de cavalerie ne serait complète sans un seigneur la mener, heureusement, la ville abrite un type de seigneur bien particulier.

Spoiler:
 

Depuis plusieurs semaines, des chevaliers du pays de Bretonnie, parlent d'un rêve très étrange, où la dame du Lac leurs apparait, mais vêtue de noir à la peau blafarde, tendant au chevalier un calice ressemblant trait pour trait au Graal… mais remplie de sang. La dame demanda alors au chevalier de boire en prédisant que cela lui serait utile pour le jour ou le chevalier fera couler le sang en son nom. Bien sûr, les chevaliers refusaient… voyant là un cauchemar hérétique mais qu'arrive-t-il alors à ceux buvant le calice et disparaissant pour ne plus en parler ? La réponse était ici, ces chevaliers transformés, vénérant une sinistre Dame noir étaient désormais prêt à faire couler du sang grâce à leur nouvelle force de Vampire. L'ordre des chevaliers du Graal de Sang… et aujourd'hui, ils disperseront la mort dans les rangs de leurs ennemis.

Spoiler:
 

Toute cette armée avait été rassemblée par un être d'une puissance rare, un ancien Duc Bretonnien de la ville d'Aquitaine, appelé maintenant le Duc Rouge. Guerrier d'une réputation terrible, nombreux sont ceux ayant voulu le tuer pour devenir chevalier du Graal… aucun ne réussit. Ce que faisait le Duc Rouge ici relevait du mystère… mais vu que les citoyens du Duché maudit l'appelaient comme leur nouveau Duc, il était facile de comprendre pour les Bretonnien que le Duc Rouge était le maitre de cette armée et que la ville maudite était son nouveau refuge… un lieu qu'il ne serait pas simple de le déloger. Le Duc a l'armure écarlate levant son épée en l'air et une puissante magie nécromantique se rassembla autour de lui pour se disperser sur ses troupes, revigorant les morts d'une puissance nouvelle.

-Aujourd’hui est le jour où Moussillon prendra sa vengeance sur ce pays véreux !!



Spoiler:
 

Le cri de guerre du Duc Rouge atteignit les troupes bretonnienes… l'heure n'était plus à traquer une Vampire acculée, mais bien à écraser une insurrection dans cette ville posant déjà beaucoup de problèmes au pays. La confédération de Lyonesse et Bordeleau se mirent en brans le bas de combat, les chevaliers se lancèrent dans un galop rapide et les troupes au sol se ruèrent vers la brèche de la ville, tous motivés par la destruction de ce « frère détesté ». Cette armée était puissante et avait rassemblée de nombreux grands soldats. Le Duc Rouge, aussi puissant soit-il, n'était pas certain d'une victoire.

Spoiler:
 

Mais il pouvait compter sur le sang chaud et l'impétuosité des hommes de Lyonesse, rivaux éternels de Moussillon depuis la fondation du royaume de Bretonnie. A peine les armées de morts vivants visibles, les Bretonnien du nord se ruèrent en avant, dépassant leurs allier de Bordeleau pour être les premiers à atteindre les lignes ennemis et combattre un adversaire qu'ils estiment à eux seul. Dirigé par le seigneur Jean dit le « Brave », et son fidèle paladin Henry de Carcassonne, l'armée de Lyonesse ne fit rien pour mieux s'organiser et força donc les soldats de Bordeleau à faire de même pour ne pas laisser un allier seul.

Spoiler:
 

Les troupes de la cité des mers furent au final les premiers à atteindre les lignes de zombies qui avaient été lâchées sur les vivants. Les hostilités avaient commencés et les vouges bretonnienes s'abattirent dans un fracas sanglant sur les morts vivants. Malheureusement, cette armée de mort ne ressentait plus la douleur depuis longtemps et même avec des blessures d'une telle gravité qu'une épaule déchirée, ils continuèrent le combat.

Spoiler:
 

Alors que le gros de l'armée ennemi engagée, le Duc choisit alors qu'il était le bon moment pour s'élancer lui aussi dans la mêlé. Juché sur son dragon, il s'abattit sur les mortelles avec une force rares, espérant peut être voir ses adversaires partir en courant terrifié. Malheureusement, cela ne fut pas le cas, les serviteurs de la dame étaient bien plus tenaces et surtout, soutenue par des chevaliers de Montfort, reconnaissable par leur tabard en damier. Equipés des meilleurs armes du pays, un dragon, même mort, ne leur faisait pas peur.

Spoiler:
 

Alors que le combat contre les morts dans la brèche faisait rage, sur les côtés des murs, les habitants de Moussillon sortirent par une autre brèche pour contourner leurs ennemis honnis. Le combat entre Moussillon et Lyonesse fut bien plus violent que l'affrontement de la brèche, la haine des deux rivaux prit le pas sur le sang froid qui demandait un affrontement et les deux groupes se lancèrent l'un contre l'autre lame en avant, subissant les pires blessures pour espérer tuer son ennemi de la façon la plus douloureuse qu'il soit, c'était à se demander même, si la victoire importait toujours et pas justement la simple envie de faire mal.

Spoiler:
 

Violence était le maitre mot de ce combat et les choses n'allaient pas pour autant s'arranger car, sortant des portes, les chevaliers du graal de sang suivirent des chevaliers défunts de la cité se ruèrent au triple galop vers le combat principal, prêt à faucher les mortels ayant eu le culot de venir déranger le nouveau Duc de la cité maudite. Les larges épées rouges allaient bientôt être sanguinolente alors que des cris de guerre résonnait : « Pour le Roy Rouge !! ». L'intention était claire, si cette révolte n'était pas stoppée, elle prendrait des dimensions disproportionnées.

Spoiler:
 

Mais une fois que les chevaliers rouges atteignirent les lignes de leur « frères », horreur s'implanta comme un deuxième maitre mot. Combattre des morts dans cette région était monnaie courante pour les soldats du royaume… mais… la vue des chevaliers du Graal de Sang suffit pour emplir les chevaliers du royaume d'effroi. Il s'agissait de regarder… toutes les traditions du pays parodiées en quelque chose de plus sombre, de plus terrible. L'image de la Dame du Lac avait été bafouée et les chevaliers refusaient de croire que la dame aurait pu créer de telles engeances… mais qui l'avait fait ?

Spoiler:
 

Il n'y avait malheureusement pas le temps de réfléchir sur la question, dans la brèche l'affrontement avait prit un cour mauvais alors que les morts surgissaient des marais sous les pieds des Bretonnien. Le Duc Rouge c'était élevé dans les airs et invoquait les vents de magie pour déchaîner ses pouvoirs nécromantiques. Bien vite, devant tant de morts, les armées de Lyonesse furent encerclées et incapables de s'organiser correctement. Mais pour autant, l'affrontement n'était pas encore perdu, les Morts étaient fragiles là où les vivants étaient tenaces et déterminés.

Spoiler:
 

A l'arrière, les combats furent malheureusement dévastateurs pour les Bretonniens, la force armée montée fit des ravages, commençant déjà par écraser méticuleusement les archers. Les chevaliers rouges, eux, s'exécutèrent pour une besogne bien plus sinistre, s'attaquant au chevalier, défenseur du royaume, mais aussi aux Damoiselles, sorcière du pays et icone de la dame. Il ne s'agissait pas là d'une stratégie pour détruire les plus grandes force armée de l'ennemi… mais simplement détruire les symboles de la bretonnie.

Spoiler:
 

Pour tenter de renverser la balance, un des seigneurs de Bretonnie se jeta en avant, défiant en combat singulier le Duc Rouge. Le duel fut accepté mais peut-être qu'il s'agissait là d'un choix irréfléchie car, il était très vite clair que le Duc dominait le combat du début à la fin, mais salua, un peu, la décision stupide et courageuse de son ennemi qui reposerait dans les marais… comme beaucoup d'autre avant et apres lui.

Spoiler:
 

Le duel gagné, le Duc se releva dans les cieux avec son dragon pour renforcer une dernière fois ses troupes grâce à sa magie. Sans leurs seigneurs, sans leurs chevaliers et sans leur foi, la victoire avait définitivement passé dans le camp du seigneur sanglant. Tout le reste maintenant, n'était plus qu'écraser les survivants et ainsi commencerait la révolution de Moussillon dirigé par le Duc écarlate.

Spoiler:
 

La débâcle fut alors totale, les bretonniens tentèrent de se battre encore un peu, toujours attachés à leurs idéaux. Mais finalement, la peur s'empara de leur cœur assez vite et ils détalèrent sans vraiment prendre conscience qu'ils allaient être traqué dans les sombres forets du Duché maudit. Une guerre Sanglante venait de commencer et cette guerre mettrait à feu et à sang le Royaume de la Dame du Lac. La première bataille avait été gagnée par Moussillon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rapport de bataille {Fiction/jeu}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rapport de bataille apocalypse
» [Rapport de bataille] Rapport du 23 aout
» Un rapport de bataille qui merite d'etre posté...
» Rapport de bataille, Ou plutot Petite Histoire
» Rapport de bataille: Méchant bagarre entre les Nids et Nurgle 1500 pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Let's play-
Sauter vers: