Partagez | 
 

 Servitude chez les Selludites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alicorne
Alicorne
Messages : 1394
Date d'inscription : 03/04/2016

Feuille de personnage
Talent:
Rang:
Faction:
Sam 8 Avr - 19:09

La Servitude Selludite




Qu'est-ce que c'est ?



La Servitude chez les Selludites, c'est le fait de servir une personne en tout temps et tout jour, hors du cadre d'un emploi ou d'une activité professionnelle. Ce n'est pas une activité lucrative, aucun salaire ni aucun congés ne sont accordés. Les Selludites sous servitude sont classés comme ayant une existence inférieure au commun des citoyens du Sultanat, mais ce n'est pas pour autant qu'ils ne sont pas importants. Le terme pour définir ces gens-là est "esclave".

De l'esclavage ? Cool !



Et ben non ! Ce n'est pas cool ! Et ce n'est pas non plus de l'esclavage. Seulement, le terme "esclave" représente le mieux pour exprimer la différence de vie sociétale entre eux et les serviteurs, qui eux sont payés pour leur travail (et passablement pour éviter de les confondre tous les deux). Il y a toujours plus plusieurs "niveaux" d'esclaves. Ici, c'est le niveau "honorable", dira-t-on.

C'est quoi la différence alors entre "bon" et "mauvais" esclave ?



Ici, la Servitude est avant-tout pour fournir une main-d’œuvre sans salaire, mais bien traitée. Rangez donc les fouets, punitions corporelles abusives, exécution pour le jeu ou notion de race inférieure : un esclave Selludite reste un Selludite, et il n'est pas donné ! Toute vie a de la valeur en Arabie Selludite... et celle des esclaves est chiffrée en bits. Cher. Le moindre esclave représente un investissement sur le long terme, qu'il faut donc prendre soin, que ce soit le gite et le couvert, la santé, etc.

Comment et pourquoi peut-on être esclave ?



Le plus souvent, les esclaves le sont parce que leurs parents l'étaient avant d'avoir pu s'affranchir, héritant de leur statut qu'ils doivent honorer. Un citoyen "libre" peut devenir esclave au moyen de dettes : le futur "acheteur" rachète donc la dette du concerné et ce dernier passe de citoyen à esclave, une fois l'affaire examinée et réglée par la Chambre de la Servitude Selludite. Et oui, il faut être riche pour pouvoir acquérir ne serait-ce qu'un esclave ! Avoir beaucoup d'esclaves avec de belles compétences est un moyen d'exhiber sa richesse, tant qu'ils sont bien traités.

Esclaves bien traités ?!



Oh que oui. Quand on achète un esclave, certes on peut lui donner toutes les tâches voulues et il doit y pourvoir, mais il faut veiller à ce qu'il soit nourri, logé et en bonne santé, avec un minimum de bien-être. Libre ensuite de donner davantage de bien-être à leurs esclaves s'ils en ont les moyens. C'est tout simplement ça, le deal : L'esclave est à son dévoué service, mais en échange le propriétaire prend soin de ses besoins primordiaux avec un minimum de bien-être, sans maltraitance. Un mauvais propriétaire pourra être aisément arrêté, ou s'il est trop influent et puissant pour cela, devra écoper d'une très lourde caution dépendante de la valeur de l'esclave ainsi que la perte de ce dernier qui trouvera acquéreur d'un nouveau propriétaire.

Et pour ne plus être esclave ?



C'est simple : il faut arriver à rembourser en valeur de travail la totalité de la dette, + quelques intérêts loin d'être excessifs au propriétaire. Il peut également arriver, assez peu souvent, qu'un propriétaire finisse par affranchir un esclave ou les enfants de ce dernier. Bien que le geste soit très louable, il renonce en ce cas à tout le manque à gagner restant et peut s'asseoir dessus. L'affranchissement délibéré est altruiste mais doit tout de même être validé par la Chambre de la Servitude Selludite, afin de déterminer si cela ne cache pas une magouille financière ou matérielle.

Oh alors c'est cool, les esclaves peuvent faire ce qu'ils veulent s'ils sont avec des maitres sympas !



Grave erreur. C'est pas parce que chez les Selludites ce n'est pas l'affreux commerce triangulaire sans les horreurs qui en découlaient que c'est la fête. Un esclave n'a que peu de droits, et s'il devait mal parler d'un "libre" délibérément, alors lui ou le Maitre en pâtiraient. En termes de rang social, les esclaves sont au plus bas, tout juste sont-ils au-dessus des criminels et des prisonniers. Donc si un esclave fait le zouave et le bazar au mépris de son statut, alors le Maitre finira aussi par se prendre des casseroles sur le coin de la figure, pour manque de tenue de son esclave et un trop grand laxisme. Et oui, ils sont responsables d'eux, mine de rien !

La Chambre de Servitude Selludite ?



C'est l'organe gouvernemental qui gère et chapeaute toutes les affaires en lien avec la Servitude, que ce soit pour déclarer de nouveaux statuts d'esclaves, le suivi des dettes, le marché de ces derniers, les transactions d'individus esclaves, ainsi que l'affranchissement et la remise en état Citoyen. Bien que sous autorité Sultane, ils sont assez indépendants des décisions de la tête du Sultanat, dû à la complexité de leur travail neutre et impartial, noyé sous les proratas et les valeurs d'un marché évoluant sans cesse. Ils sont bien évidemment dissociés de la Chambre du Commerce à proprement parler, et possèdent les dossiers de chaque esclave en circulation et en activité au sein de l'Arabie Selludite, ainsi que la progression de leurs dettes. Le système est bien huilé et chacun y trouve son compte. Rien de crucial pour la vie d'un esclave ne peut se faire sans eux. Par ailleurs, les responsables de la Chambre sont réputés scrupuleux et incorruptibles, sans quoi le marché esclave se casserait la figure, vu sa taille.

Incorruptibles, vraiment ?



Oui. Enfin, dans le sens où déjà, ce n'est pas n'importe quel branque qui exerce à la Chambre de la Servitude. Il faut ADORER les chiffres jusqu'à plus soif. Car parmi les montants frôlant les meilleures richesses licornes et griffon, les Comptables de la Chambre n'en touchent en guise de salaire qu'une partie infinitésimale, juste de quoi avoir un train de vie relativement aisé, donc loin de l'opulence des plus grands. Et il vaut mieux ne pas être tenté de se servir dans la caisse... car à presque une quinzaine de matheux selludites d'élite, un de vos copains va forcément griller le manque à gagner que vous avez gratté pour votre croupe. Oh c'est déjà arrivé, en de rares fois, mais chaque fois, la punition fut exemplaire : la destitution pure et simple du statut de citoyen libre et le passage à esclave, et ce afin de rembourser les grains de sable fourrés dans l'engrenage, car oui, se servir dans la caisse peut nuire à énormément d'esclaves et de maitres sur le long terme, avec l'effet 'boule de neige". Mais le plus souvent, c'est une faute si importante malgré sa discrétion que le statut d'esclave dure sur plusieurs générations, ou jusqu'à l'extinction de la lignée. De quoi dissuader de vouloir postuler pour se faire des bits en douce !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylittleequestria.rpg-boards.com
 
Servitude chez les Selludites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Règlement :: Règlement :: Contexte-
Sauter vers: