Partagez | 
 

 Le retour de la fille qui revient pour se venger 2, la suite (PV Xante Leon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Lun 8 Mai - 14:20

- Enfin ! La grande, la merveilleuse, la magnifique, l'éternelle Canterlot ! Je n'y suis plus retourné depuis trop longtemps...

Après avoir passé l'entrée, Starmaid humait l'air avec délice après avoir admiré les rues enneigées.

- Maintenant, j'ai un compte à régler... rendez vous avec le roi !

Alors que la petite licorne saumon trottinait comme si elle avait des sabots en plomb, un garde essaya de l'avertir :

- Mademoiselle, il y a du verglas...

La demoiselle en question tourna la tête et l’interrompit avec agacement :

- Je. Le. Sais. Maintenant laissez moi me...

Starmaid glissa sur une plaque de glace cachée sous la neige, fit un vol planée avant d'atterrir sur la tête dans un "Bong !" retentissant. Alors que le brave garde allait porter secours à la malheureuse, celle-ci s'était déjà relevée et mise en moins d'une seconde sur ses quatre fers, fulminante et rouge comme un as de cœur :

- POURQUOI FAUT-IL QUE CETTE FICHUE RUE N'AIT PAS ÉTÉ DÉNEIGÉE ?!1! IL FAUT DONC TOUT FAIRE SOIT MÊME ?!!

Avant même que le garde n'ai put réagir, une puissante vague solaire jaillissant de la corne de Starmaid frappa la rue face à elle, faisant fondre la neige et la glace avant de les évaporer.

Fière de son œuvre, la petite Licorne se tourna vers le soldat éberlué :

- Voilà ! Ce n'est pourtant pas si compliqué !

- Vous avez...

- Dé-verglacé la zone...

- ... et les poneys qui s'y trouvaient...

Retournant la tête, Starmaid constata qu'il y avait en effet des poneys qui s'étaient retrouvés sur la trajectoire de sa vague solaire. Bien qu'ils n'était pas gravement blessé, leurs poils roussis, leur vêtements grillés et la fumée qui se dégageait d'eux témoignaient qu'ils n'avaient pas apprécié d'être dé-verglacé ; peut-être parce qu'ils n'en avaient nul besoin.

Il en fallait plus pour démonter Starmaid qui répliqua avec mauvaise humeur :

- On vous a pas appris qu'il est dangereux de se tenir devant Starmaid Blazing lorsqu'elle dé-verglace une zone ?!

- Si vous voulez bien me suivre...

***

- ... et vous n'avez pas pensez à chauffer les couloirs un peu mieux ? Les dalles sont glissantes et en plus l'air est humide ! C'est mauvais pour la santé ! Et vous ne devriez pas travailler dans de telles condition et...

Les malheureux gardes qui encadraient Starmaid étaient au bord de la rupture d'anévrisme. Le petit monstre avait catégoriquement refusé de les suivre au poste de garde et avait exigé de voir un responsable. Aucun poney n'avait vraiment voulu porter plainte contre elle, et aucun dégât n'avait été à déplorer mise à part les vêtements abimés que Starmaid s'était empressée de vouloir rembourser. Fatigués de ses remarques et devant son insistance pour aller voir le roi de toute urgence, ils avaient décidé d'un commun accord de laisser à un haut placé le soin de s'occuper d'elle. Starmaid avait disparu depuis un bon moment avant de réaparaître soudainement, et il fallait que quelqu'un s'occupe de ce cas et puisse veiller à avoir toutes les informations vraiment importantes parmi celles qui traversaient les lèvres de l'affreuse...

- Vous verrez ça avec le Conseiller royal, il saura prendre note de vos remarques et juger de votre cas...

Seul le Conseiller Xante Leon était disponible à cette heure là, et aucun garde n'avait la patience et l'envi de rester encore une minute de plus avec cette peste. De plus, Blazing n'était pas un nom inconnu : la mère de Starmaid était réputée pour être une respectable et honorable magicienne. Sa fille devait donc être traité avec un certain égard. La petite licorne était toute de joie de voir qu'on avait accéder à sa requête :

- Très bien, merci braves poneys. Starmaid Blazing va pouvoir prendre le relai...

Avant même que les gardes ne puissent intervenir, la catastrophe ambulante tambourina sur la porte avec son sabot :

- CONSEILLER XANTE LEON ! UNE AFFAIRE URGENTE REQUIÈRE TOUTE VOTRE ATTENTION !!

Frappant comme une bourrine, Starmaid brisa malgré elle le verrou et ouvrit en grand la porte.

- Vous ne pourriez pas fabriquer des portes plus solides ?! N'importe qui pourrait entrer sans frapper !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Mar 9 Mai - 18:25

Aujourd'hui était une belle journée. l'Histoire avançait, le café qui venait d'être fait était encore plus délicieux que d'habitude. Xante avait fini tout ce qu'il devait faire, et il était en pause. Il regardait par la fenêtre, affalé dans son siège, faisant léviter paresseusement sa tasse favorite contenant son breuvage favori.

Rien de pouv-

- CONSEILLER XANTE LEON ! UNE AFFAIRE URGENTE REQUIÈRE TOUTE VOTRE ATTENTION !!

Xante sursauta, manquant de perdre sa concentration et de faire tomber son café. Fort heureusement, ce ne fut pas le cas. Quelques instants après, la porte s'ouvrit toute seule. Ou plutôt, elle se fit limite défoncer.

Un Licorne d'apparence jeune, visiblement plus petite que la moyenne, venait d'entrer avec fracas. Et ses salutations furent très claires :

- Vous ne pourriez pas fabriquer des portes plus solides ?! N'importe qui pourrait entrer sans frapper !

L'alchimiste resta bloqué un instant, le temps de comprendre ce qu'il se passait. D'un ton extrêmement naturel, il répondit :

- Mmh, non. C'est plus drôle d'avoir ce genre de situation imprévue. Et puis, je ne suis pas charpentier, je suis alchimiste...

D'une certaine grâce et avec un calme olympien, Xante se leva et approcha de son "invitée". Il la considéra, essayant de se rappeler de qui il s'agissait. Il n'avait aucun intérêt pour les autres familles nobles et pour les nobles eux-mêmes - en tout cas, pour les classiques couards friqués et imbus d'eux-même. Même si, dans un sens, c'était un tord au vu de sa situation matrimoniale et dynastique.

Mais bon, vu sa prestance et son accoutrement et malgré son comportement, Xante en déduit qu'elle était probablement une fille de bonne famille. Dans ce cas, il fallait porter le masque adéquat. Il se courba devant elle, prit son sabot et le baisa. D'un ton noble mais accueillant, il dit :

- Heureux de vous rencontrer, my lady. Je n'ai malheureusement pas le souvenir de vous avoir déjà vu, ni de vous connaître : vous m'en voyez navré. Mais entrez donc, venez vous installer ! J'ai avec moi l'un des meilleurs café du pays, si vous aimez cette boisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Mer 10 Mai - 18:09

Le contraste était frappant entre le Conseiller et la nouvelle arrivante : le premier était grand, calme et ordonné, la seconde était petite, vive et brutale. D'une voix clair et hautaine, mais non dépourvue de respect, la jument miniature salua gravement et annonça sans ambages :

- C'est un honneur pour moi, Conseiller Xante Felix Leon. Pardonnez mon entrée précipité : j'ai beaucoup à faire et le temps risque de me faire défaut.

Tout en s'avançant à la place qui lui avait désigné son hôte, elle continua la tête haute :

- Permettez-moi de me présenter : je suis Starmai...

Comme de raison, et toujours fidèle à ses habitudes, la petite jument n'avait pas regardé où elle mettait les sabots et trébucha dans le tapis, s'écrasant aussitôt dessus. Sa couronne et son place-tronc raisonnèrent malgré l'épaisseur de la laine tissée recouvrant le sol, témoignant de la violence du choc.

Mais comme si de rien n'était, la maladroite se releva en un clin d’œil et continua imperturbablement sa marche impérieuse :

- Je suis Starmaid Blazing, fille de l'Enchanteresse Fairy Blazing, aspirante suppléante Mage Astral et Chevalière en devenir.

Elle s'assit sur le siège qui lui était attribué, et se teint bien droite comme une aristocrate digne de ce nom. Le ton était sophistiqué et la voix articulée avec soin.

- Soyez remercié pour votre accueil aussi charmant que votre personne. Un café sera parfait, avec du miel, de la crème et de la cannelle.

Ses grands yeux cyans observaient mi-clos le Conseiller Royal, l'expression neutre, le nez rougit par le choc précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Mer 10 Mai - 22:37

Quel intéressant individu. Cette jument - qui parlait comme une noble - avait été capable de garder un calme olympien malgré cette magnifique chute. D'un premier regard et observant la réaction de la demoiselle, cette dernière devait posséder un mental d'acier.

Et puis, elle se présenta. Starmaid Blazing, fille de Fairy. L'alchimiste avait entendu parler de sa mère, qui était une incroyable magicienne : il avait donc affaire à une jument de bonne famille. Il essaiera plus tard de faire en sorte à ce que le ton entre eux soit un peu plus familier, mais étrangement... ici, il se méfiait.

Elle accepta le café. Avec des trucs bizarres à y ajouter. Xante n'avait encore jamais entendu parler de ce genre de mélange auparavant. Fort heureusement, l'alchimiste possédait du miel comme "remède" contre la toux. De la cannelle également, qui est un ingrédient parfois utilisé dans certaines potions, tantôt pour un effet particulier, tantôt juste pour le goût. Et finalement, de la crème... oui, certains poneys aimaient en rajouter dans leur café, ainsi soit-il. Toutefois, c'était la première fois que quelqu'un demandais les trois ingrédients - tous différents les uns des autres - dans un même breuvage.

Mais avant de se mettre à la tâche, il maintint son regard. Il l'observait, droit dans les yeux, comme si... comme s'il essayait de savoir ce à quoi elle pensait. Après tout, elle venait d'arriver en trombe en annonçant qu'il y avait une affaire urgente à régler.

Finalement, il lui tourna le dos et parti confectionner la boisson de son invitée. Tout en se faisant, il dit d'un ton un peu moins "noble", mais sans perdre cette touche :

- Eh bien, merci du compliment, miss Blazing. Et merci d'avoir pris du peu de temps que vous avez pour venir me rendre visite. Alors, de quoi avez-vous besoin ?

Il revint vers la table avec le café de madame, posa la tasse devant elle et s'installa sur sa chaise et termina :

- D'un alchimiste, ou d'un conseiller royal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Ven 12 Mai - 21:19

Contre toute attente, le charmant Conseiller avait répondu la requête farfelue de Starmaid, mais cette dernière pensait qu'elle n'avait rien demandé d'extraordinaire. Le dernier café qu'elle avait prise remontait à il y a plus d'un an, alors autant se faire un peu plaisir après tous les efforts non-récompensés qu'elle avait fourni.

De sa magie bleu ciel, Starmaid saisit le premier objet long qu'elle trouva et s'en servit pour touiller sa boisson sans regarder, renversant des goûtes de café à force de tourner le contenue de sa tasse comme si elle préparait de la pâte à crêpe :

- Plus d'un Conseiller que d'un Alchimiste. Mais si vous possédez une potion de philtre d'amour ou un élixir pour augmenter ma puissance magique, ce ne serait pas de refus.

Tout en parlant, la petite licorne regardait les alentours : ses yeux immenses comme à la recherche de quelque-chose.

- Je comptais rencontrer notre bon roi Bullion, mais les gardes de la ville m'ont conseillé de venir voir un Conseiller pour me porter assistance et conseils.

Elle recentra son attention sur Xante, buvant sans sourciller une gorgée de son café encore bien trop chaud : elle avait le palais et la langue plus coriace que des maniques de cuisine :

- Et je ne pouvais pas mieux tomber : votre réputation côtoie la gloire et le prestige, surtout depuis votre coup d'éclat lorsque la ville fut attaquée. Vous êtes un poney intelligent, Conseiller Leon : aussi je vais être franche...

En réalité, le Paladin du Bien Suprême était toujours franche, mais cela ce découvrait bien vite après l'avoir côtoyé plus de cinq minutes :

- Ce que vous avez affronté n'était qu'un début de rigolade. D'autres menaces sont en route et profiteront du moindre moment de faiblesse pour frapper de nouveau. Il nous faut des poneys forts et puissants pour aider nos semblables, et par extension toutes les races vivantes...

Son regard dur aurait pu être terrifiant sans ses moustaches de café-crême-miel-canelle au dessus de sa lèvre supérieure :

- ... du moins, celle qui méritent de vivre. Et je suis ce type de poney : j'ai traversé des milliers d'épreuves, je veux maintenant que l'on me donne ce qui me revient de droit. Je veux que la royauté écoute ce que j'ai à leur dire, et prenne les mesures adéquates.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Sam 13 Mai - 20:13

Xante haussa les sourcils. Un philtre d'amour ? Pour qui donc et pourquoi donc ? Jamais il ne comprendra les poneys qui souhaitent faire d'un autre leur objet sans leur demander leur avis... et puis, une potion pour augmenter sa puissance ? Intéressant... très intéressant.

Puis, elle émit le fait qu'elle souhaitait, en réalité, rencontrer le roi mais qu'on lui avait forcé le sabot pour rencontrer un conseiller en premier lieu.

- En effet, il n'est pas rare que la royauté soit sujet à des menaces ou des attaques. De ce fait, on vient d'abord voir un conseiller pour que ce dernier puisse prendre en charge votre demande. Généralement, il n'est même pas nécessaire d'aller jusqu'à voir le Roi lui-même et, d'ailleurs, je m'engage à répondre à toutes vos questions, miss Blazing.

Même si ce n'était qu'un détail et même s'il s'agissait potentiellement d'une blague, le fait d'avoir émit un quelconque intérêt envers une potion permettant d'augmenter la puissance était louche... pour ne pas dire éventuellement dangereux.

Elle en vint ensuite aux éloges. Même si cela faisait toujours plaisir, Xante n'était pas vraiment quelqu'un que l'on pouvait acheter en le caressant dans le bon sens du poil. Non, c'était plutôt sa stratégie à lui, pour être honnête.

Il l'écouta ensuite attentivement, avec une incroyable concentration. Chaque mot de Starmaid était pris en compte car, jusqu'à maintenant, l'alchimiste ne lui faisait pas vraiment confiance. Après tout, cela faisait que quelques minutes qu'ils s'étaient rencontrés. Mais quelque chose le fit tiquer. Et son regard fort ne fit qu'ajouter plus de méfiance chez Xante.

- Ne vous en faites pas, miss Blazing. Je n'ai jamais baissé ma garde pendant un seul instant ; d'ailleurs, certains pourraient même me qualifier de paranoïaque. Donc, je ne serai pas étonné si le pire restait à venir. Malgré tout... les monstres de glace sont une menace, en effet, mais je n'écarte pas non plus les Licornes elles-mêmes. Certaines seraient un peu trop "avide de pouvoir" et mettrai la nation en danger. Enfin, plus qu'elle ne l'est déjà.

Il y avait quelque chose qui dérangeait le conseiller. Autant il pensait la même chose à l'époque, par rapport aux autres races, mais à l'heure actuelle, c'était légèrement différent. Mais dire les choses explicitement, ce n'était pas la marque de fabrique de Xante. Il voulait jouer avec les mots et c'est ce qu'il fit :

- Vous savez, ce qui est drôle avec toutes les races ? Celles qui, selon vous, méritent ou ne méritent pas de vivre ? C'est que si on leur arrache le cœur, elle meurt. De la même manière. L'une n'est pas supérieure ou inférieure à l'autre sur ce point. A la fin, on retourne tous au même endroit... De plus, il a quelque chose qui m'intrigue hautement, miss Blazing.

Il posa ses deux coudes sur la tables et plaça ça tête derrière sur ses deux sabots. D'un air extrêmement sérieux, il expliqua :

- Tout ce qui doit être dit à la royauté passe d'abord par moi. Je suis, comme qui dirait, une sorte de "filtre". Alors, miss Blazing, je suis tout ouïe : qu'est-ce qui vous revient donc de droit ?

Xante était sur ses gardes. Encore plus que lorsqu'il fit sa première partie d'échec contre Poker. Il fixait son invitée d'un regard puissant, les yeux mi-clos, analysant chaque mouvement de l'étrange jument. Le conseiller semblait calme. Bien trop calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Sam 13 Mai - 21:00

Malgré le tact du Conseiller, son attitude concentré et ses propos sous entendant que Starmaid n'était pas assez digne de confiance ou importante pour solliciter un entretien fit hérisser son poile et sa crinière. Alors que ces yeux s'étrécir, la petite jument articula avec soin :

- Je suis la Licorne la plus digne de confiance de tout ce plan de l'existence, et même au-delà. Je comprends que le roi ait besoin de se protéger s'il n'a pas put arrêter lui même une invasion de créatures hostiles, mais ne possède-t-il pas une garde ou quelque chose de susceptible d'assurer sa sécurité ?

Si elle semblait se calmer assez vite, Starmaid avait encore des choses à dire au sujet des fameuses autres menaces qu'elle voulait et travaillait à combattre efficacement. Elle s'essuya machinalement le museau tout en continuant :

- Le pire est a venir, ce n'est pas de la paranoïa : c'est un fait ! Hier, des monstres sorti de nulle-part, aujourd'hui, des intrigants et demain ? Je suis fatigué de devoir attendre que la menace se dévoile pour la combattre qu'une fois qu'elle ait porté le premier coup.

Le sabot de la jument frappa alors le bureau au même temps qu'elle avait prononcer le mot "coup". Je choc fut si violent que tous les objets tressautèrent, ainsi que les coudes du Conseiller. La petite licorne ne fulminait pas encore, mais elle était visiblement énervée contre le monde entier :

- Des Licornes trop obnubilées par le pouvoir au point qu'elles creusent la tombe de toute notre race, et elles sont trop stupide pour s'en rendre compte ! Les pulvériser maintenant serait leur faciliter la tâche... et la nôtre.

La pression descendit aussitôt, et c'est avec une voix plus douce, quoi que toujours sophistiquée, que la jument reprit :

- S'il faut passer par des poneys de confiance comme vous, je m'y plis volontiers. Après tout, n'êtes vous pas un poney de noble famille qui n'a que la couronne qui le rattache à une raison de vivre ? C'est suffisant pour que je vous accorde ma confiance.

Aussi délicate qu'un bison lancé à pleine vitesse, Starmaid ne mettait pas de gants. Sans faire attention à la maladresse qu'elle étalait sans s'en rendre compte, la jument enchaîna :

- J'ai arpenté les routes durant des mois, aider poneys dans le besoin, combattu des brigands et sauvé veuves et orphelins... Maintenant, je sollicite un entretien et une audience pour qu'on me remette le titre de Chevalier pour les innombrables services que j'ai rendu. Je veux l'autorisation de repasser l'examen et les concours pour devenir suppléante Mage Astral - J'ai raté celui de l'année dernière - et que vous transmettiez à notre roi, et pourquoi pas à la princesse Platinum si cela vous chante, la liste de tous ce que j'ai pu observer depuis mes pérégrinations...

De ses sabots, Starmaid dégagea brutalement le plan de travail pour y étaler une liste in-ter-mi-nable quelle avait rédigé avec soin. Le parchemin long de plusieurs mètres était couvert d'une liste de remarques, d'idées et d'observations inscrites d'une écriture impeccable et soignée. On pouvait y lire tout et son contraire : l'état des routes, l'absence de toilette publique, le nombre de bandits "pulvérisés", les lieux mal-famés "purifiés", les poneys qui ont été dans le besoin, les épisodes de famines, les attaques d'animaux sauvages, le nombre de choses à anéantir comme les Batponies et les araignées...

- J'en ai une deuxième en duplicata avec moi. Vous pouvez la prendre : j'ai tout mémorisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Dim 14 Mai - 14:02

Xante n'arrivait pas à saisir complètement la manière de penser de Starmaid. Elle était vive et avait des réactions immédiates, mais restait tout de même très cordiale et polie - dans un sens - envers le duc.

Donc, il la laissa parler sans l'interrompre une seule fois. Plutôt que de répondre du tac au tac, Xante préférait écouter attentivement et analyser son invitée. Il prit, à l'aide de sa télékinésie, le long parchemin et le lu très, très brièvement. Ensuite, il l'enroula et le posa sur la table.

- Miss Blazing... en toute honnêteté, quand bien même vos actions furent chevaleresques et dignes d'être des haut-faits, je doute très sincèrement que ni le Roi ni la Princesse s'y intéresse plus de deux secondes. Alors, pour répondre à vos questions : en effet, le Roi a bel et bien une garde. Mais malgré cela, il faut d'abord passer par un conseiller pour savoir si cela vaut la peine de les déranger. Non, je dirai plutôt "si cela pourrait les intéresser", en fait. Toutefois, vous me voyez heureux d'apprendre que vous partagez ma vision des choses par rapport aux menaces.

Le regard de Xante se fit soudainement plus intense et intéressé, et il continua :

- Je dois vous contredire sur une chose, ceci dit. Non, la couronne n'est pas mon unique raison de vivre, je suis un être vivant et pas une machine. De plus... plutôt que la couronne, je dirai "le peuple". C'est pour cela, d'ailleurs, que je suis conseiller : j'essaie tant bien que mal d'orienter les décisions politiques de manière à ce que ça avantage le peuple mais, malheureusement... ma voix n'est pas absolue et toute puissante.

Il fit une pause, et acheva :

- Par ailleurs, je n'ai pas beaucoup d'information par rapport à votre famille. Je connais juste votre mère, de loin, de par ses talents, mais je n'ai malheureusement jamais eu la chance de pouvoir discuter avec elle et de pouvoir faire en sorte à ce que les Blazing soient... comment dire... "proche de la couronne" ? Donc, je ne sais pas s'ils pourraient vous faire une fleur pour l'examen de Mage Astral. Je pourrai essayer de prendre votre défense, mais je préfèrerai m'entretenir avec votre famille afin de pouvoir... mmh, "étudier" si cela serait réellement bénéfique pour la nation. Ou si vous ne seriez pas plus utile ailleurs.

L'alchimiste s'enfonça légèrement dans son siège, pensif, mais sans pour autant lâcher Starmaid du regard. Cette étrange jument... oui, elle pouvait être une alliée idéale, en fin de compte. Mais il devait d'abord la tester sur plusieurs points.

- Maintenant, j'ai une question à vous poser... êtes-vous sûre et certaine que ce soit vraiment le Roi ou la Princesse qui ait besoin de vous entendre ? Aussi, j'ai une autre question très importante : vos actions... vos objectifs... ont-ils pour but d'aider le peuple Licorne à avancer, ou bien à assouvir votre égo, votre famille ou bien une classe politique déjà largement favorisée ?

Puis, lentement et nonchalamment, il se leva. Il sortit de sa poche une petite fiole contenant un liquide transparent avec une légère teinte bleutée. D'une façon parfaitement calme, il lui dit :

- Aussi, il faudrait que vous soyez méfiante... avec tout le monde. Surtout en ces temps et avec les Licornes de la noblesse. Imaginez un instant que je vous dise que ce que je fais léviter devant moi est l'antidote d'un poison extrêmement puissant. Un poison qui aurait un goût fortement similaire à la cannelle et qu'ensuite, j'enchaîne sur le fait que je n'ai, justement, plus de cannelle. Là, normalement, vous vous demanderez alors "Par quelle magie ce café que je suis en train de boire à bel et bien le goût de la cannelle ?" et à cela, je répondrai : "parce que j'y ai versé ce fameux poison qui agira dans cinq minutes, très exactement".

Il se retourna et lui adressa son fameux sourire, à la fois séducteur, mystérieux et taquin. Et toujours de la même manière calme, il lui demanda :

- Alors, miss Blazing... réfléchissez bien... quel est votre but exact ? Aider le peuple et faire avancer la nation Licorne ? Ou bien alors assouvir votre soif de grandeur et de laisser les choses comme elles sont ? Et plus important encore...

Il s'avança à nouveau près d'elle et la regarda droit dans les yeux, plus sérieusement désormais, et termina :

- ... est-ce que vous êtes prête à me faire confiance, si le bien du peuple Licorne est votre objectif ?

Question importante. En effet, avoir une alliée pouvait être intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Dim 14 Mai - 21:48

Au fur et à mesure des que les paroles du Conseiller s’égrenaient, les émotions de Starmaid défilaient sur son minois avec autant de clarté que si elle les exprimait de vive voix. La fureur laissait place à la déception, la frustration et la colère.

Lorsque la dernière phrase de Xante arriva à sa fin, la tasse que la petite jument tenait de sa télékinésie explosa en mille morceaux dans un craquement retentissant, comme pour donner une ponctuation sonore au dernier mot de l'étalon. Les tessons de céramique et giclures de café volèrent dans tous les sens.

Tremblante de rage, Starmaid articula chaque mot, tout en donnant l'impression qu'elle pourrait exploser littéralement d'un instant à l'autre comme une préparation dangereuse que le Conseiller avait oublié trop longtemps sur le feu :

- Ainsi... le roi et la princesse n'en n'ont strictement rien à faire de leur royaume ? Ils ne s'intéressent donc pas aux poneys qui luttent encore et encore pour le bien de l'équinité ?

Les goutes de café coulaient le long du visage grimaçant de la Licorne ulcérée, comme des gouttes de transpiration :

- Et pire que tout : vous êtes donc incapable d'assurer votre rôle et d'empêcher que la royauté ne prenne une décision qu'elle regrettera par la suite ?!

D'un cri rageur, Starmaid frappa le bureau de ses deux sabots. Si le choc précédent avait été violent pour un seul, la colère et le second pied donna un effet décuplé qui menaça d'endommager le malheureux meuble :

- COMBIEN D'INNOCENTS DEVRONT DONC PAYER POUR VOS ERREURS !!?

Un petit peu calmée, la jument expira longuement par le nez, ses yeux remplis de passion scrutant son interlocuteur d'une manière très inquiétante. Il n'aurait pas été étonnant de la voir avec de l'écume aux lèvres, mais il n'en était rien. Elle continua, fâchée :

- Je ne demande pas de faveur, je n'en ai pas besoin. Je veux qu'on accélère le processus pour me permettre de devenir suppléante et aider le Conseil des Astres. Ensuite, je veux devenir Chevalier pour que mes actions puissent apporter officiellement la lumière et la justice sur ce monde ! Que faut-il faire donc de plus ? Je dois terrasser un dragon ? Raser hectare par hectare l'Everfree ? Participer à une joute et vaincre tous les participants ? Exterminer tous les bandits ?

Elle toisa alors Xante avec un mépris incroyablement pesant pour une si petite licorne :

- J'ai rêvé d'un monde meilleur. Un monde expurgé de tout mal. Ce que je veux, c'est que ce rêve devienne une réalité. Si vous pensez me comparer à ces parasites qui n'ont que leur égo comme unique motivation pour anéantir leur propre espace vital... vous me dé-ce-vez.

Du revers de son sabot, elle s'essuya enfin le visage. Sans même laisser le temps au Conseiller de réagir, elle attrapa de sa puissante télékinésie la fiole, comme si elle la lui arrachait des sabots.

- J'ai traversé le pays de long en large, éliminé chaque menace que j'ai rencontré, aidé toutes les gentilles créatures que j'ai vu... tout ça pour mon égo ?! Mais non : de toute façon cela ne me vaut que de l'indifférence ! Pourquoi ? Pourquoi donc le roi et sa fille ne s'intéressent donc pas au bien de leur peuple ? Avez-vous une réponse à me donner, Conseiller Xante Felix Leon ?

Sans aucune délicatesse, elle plaqua la fiole devant elle sans lâcher des yeux le Conseiller :

- Ce désintéresser du bien des autres est aussi stupide que de chercher à m'empoisonner, Conseiller Leon. Pourquoi donc vous me feriez ingurgiter comme ça du poison ? Plus stupide encore : me présenter l'antidote. Si vous m'aviez empoisonné, je vous aurais alors coupé en deux avec mon fidèle glaive, pulvérisé dans un rayon concentré, récupéré du contre-poison dans vos affaire - les empoisonneurs ont TOUJOURS du contre-poison sur eux - bu le contre-poison et livré votre personne aux gardes pour qu'ils vous enferment pour félonie. Je prendrais ainsi votre place grâce au service que j'aurai alors rendu à la couronne en assainissant son entourage par votre emprisonnement...

Elle fit une légère pause avant de lancer d'une dernière pique :

- ...  et je serai celle qui séparera votre tête du corps le jour de l'exécution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Dim 14 Mai - 22:41

Pourquoi toutes les juments sont-elles si effrayantes : voilà ce que Xante avait en tête, actuellement. Il était calme - enfin, c'était une tentative plutôt qu'un fait, à vrai dire. Starmaid l'impressionnait vraiment, pour ne pas dire "le tétanisait".

Mais il avait un problème majeur : elle était bien trop bruyante. Et crier ce genre de chose à même le château de Canterlot n'était probablement pas la meilleure des choses à faire. Bon, Xante y était grandement fautif, c'est vrai. Il fallait vite trouver une solution.

Les accusations à son encontre étaient douloureuses à entendre, même si elles n'étaient pas entièrement exactes. Et il tentait difficilement de garder une expression neutre.

- Miss Blazing... s'il-vous-plaît, calmez-vous. C'était un test, et vous l'avez parfaitement réussi.

Commençant tout doucement à cerner le personnage, il s'empressa de répondre avant qu'elle s'indigne et détruire littéralement son laboratoire :

- Je voulais savoir si vous étiez bel et bien digne de confiance, miss Blazing. Croyez-moi, dans l'univers politique, il est presque impossible de savoir si l'on ne va pas se faire trahir, la majorité des Licornes ici sont des maîtres parolier, moi y compris...

Il s'inclina jusqu'à ce que son front touche la table et s'excusa :

- Je suis vraiment désolé si je vous ai offensé et mon intention n'était absolument pas de vous manquer de respect. Il est vrai que mes manières étaient... rudes.

L'alchimiste releva la tête et, à peine plus calme, il s'expliqua :

- Pour tout vous dire, c'est plus compliqué que ça... le Roi et la Princesse sont bien évidemment intéressés par le Peuple mais, d'un autre côté, ils n'ont pas la même vision des choses et ce n'est pas que je ne me fais pas écouter, disons plutôt que ces choses doivent se faire dans la délicatesse et avec minutie.

Il respira un peu afin d'oxygéner son cerveau puis reprit, de manière plus lente et explicative :

- Miss Blazing... vous et moi pouvons faire en sorte à ce que votre rêve se réalise. Mais ce n'est pas aussi simple que vous ne le pensez... toutefois, si nous travaillons de concert, les chances pour que ça se produisent augmenteront.

Il s'approcha d'elle, considéra son visage puis la regarda droit dans les yeux et ajouta :

- Avec ce que vous venez de dire, je vous fais entièrement confiance. Je sens que vous êtes parfaitement honnête et que vous ne mentez pas. Et croyez-moi, rien ne me fait plus plaisir que de voir une Licorne avec votre façon de penser.

Il recula à nouveau et acheva, avec un sourire très amical :

- Mais continuer à parler ici peut être potentiellement dangereux. Je me porte garant de vous et de faire en sorte à ce que vous puissiez devenir Chevalier et suppléante Mage Astral. Bon, n'étant pas de la même famille, mon appui ne sera pas aussi décisif, mais je jouerai avec les mots... toutefois, vous aurez besoin d'un stratège pour mener à bien ce que vous voulez... Non, ce que nous voulons. Nettoyer la nation et en faire la plus belle et la plus puissante du monde équestre. Que le peuple soit uni, qu'il n'y ait plus de différences ridicules entre la haute noblesses et les villageois.

Il fit une pause, puis posa ses deux sabots sur la table et rajouta :

- Soit vous venez avec moi à mon manoir pour continuer notre discussion et faire en sorte à ce que vos rêves aient des chances de se réaliser, soit vous faites ce que vous voulez, seule, et vous courrez à votre perte. Vous avez la puissance et moi, la tactique. Je vous en conjure, miss Blazing... venez avec moi au manoir, et construisons ensemble ce monde parfait dénué de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Lun 15 Mai - 23:25

Les explications calmes et le sans-froid de Xante semblèrent faire effet. Loin d'alimenter la central nucléaire à fureur de Starmaid, il réussi à poser les points sur les "i" et à de pas lui donner de prétexte pour s'énerver d'avantage. Et sans même s'en rendre compte, le Conseiller avait quelque-peu donné raison à sa volcanique interlocutrice. Celle-ci l'avait écouté avec patience et elle ne menaçait plus d'exploser quelque-peu comme à l'instant ; car à ce moment là elle n'était que passablement irritée. Après un raclement de gorge qui réussi à être sophistiqué, la petite Licorne répondit :

- Vous comprenez maintenant pourquoi le temps joue contre le Bien Suprême ? Pendant que nous discutons, les intrigants intriguent, les comploteurs complotent, les monstres font des trucs de monstre... Vous croyez que la délicatesse et la minutie ont été si efficaces depuis les 30 millions d'années où elles ont été appliqués ? Permettez-moi d'en douter.

Elle était "calme", mais n'importe-qui pouvait sentir son impatience et sa frustration de résoudre les problèmes qu'elle avait érigé en priorité absolue pour la bonne marche du monde.

- J'ai fait mes preuves à l'extérieur des murs, maintenant il est temps pour moi de les refaire dans Canterlot.

Elle approcha la tête, se cogna le buste contre le bureau, et annonça calmement :

- Je ne parle pas de nettoyer notre nation, mais de purifier le monde. C'est cela qui prendra du temps. Nous autre Licorne avons la magie, et elle sera la première pierre pour rebâtir ce monde en un idéal où plus aucun poney n'aura à souffrir.

Elle se rassit enfin, du moins rata son siège et tomba cul-par-dessus-tête. Sans rougir, elle se releva et se réinstalla aussitôt :

- Votre ruse ne servira à rien sans un plan. Hors, j'ai un plan et les moyens de le mettre en place. Il est honteusement simple et tout aussi efficace : ne plus jouer le jeu truqué des Nobles corrompus et les prendre de court. Cela prendra du temps aussi, mais cela vaudra la chandelle. J'ai survécu pendant des mois en combattant tous les dangers extérieurs, là où vos ennemis ont tremblé bien à l’abri dans leur manoirs et château.

Elle finit alors, le regard sûr et l'expression plus déterminé que jamais :

- Je ne cours pas après ma perte, mais après celle de mes ennemis. Vous allez m'y aider, ou alors vous resterez sur le banc de touche. C'est à vous de choisir, mais sachez que rester en dehors du combat ne l'avancera pas, et encore moins en votre faveur.


Dernière édition par Starmaid Blazing le Mer 17 Mai - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Mar 16 Mai - 20:55

Quelle puissance d'esprit et quelle présence ! Starmaid semblait dégager un grand charisme, du point de vue de Xante, en tout cas. Il ne la voyait pas comme les autres juments - belles et usant de leur charmes telles des démones - mais plutôt... comme une héroïne.

- Purifier le monde, oui, mais chaque chose en son temps. Quoiqu'il en soit, je pense que si vous aviez dit ce que vous venez de me dire au Roi... je ne pense pas que les choses se seraient bien passées. Peut-être vous aurait-il vu comme une menace, qui sait ? De toute évidence, je pense que notre rencontre était destinée, mmh.

Il se servit alors un café : il en avait bien besoin. Puis, il la corrigea sur un détail :

- Délicatesse et minutie... contrairement à ce que vous pensez, c'est important. Si on va trop vite, on pourrait gâcher des années de travail. La force est bien... quand on est tout puissant. Et ni vous ni moi le sommes. Surtout auprès des Licornes, parfois manipulatrices et malignes. Pour que ça marche correctement, il faut faire en sorte qu'elles croient qu'elles décident par elles-même, pas qu'elles sont forcées. En ce qui concerne les Pégases et les Terrestres... ça devrait être plus simple, mais pas pour autant moins dangereux.

Toutefois, il fût un instant où Xante se sentit insulté et, immédiatement, rétorqua :

- Miss Blazing... j'ai toujours un plan. Même plusieurs, en fait. Une stratégie pour chaque éventuelle possibilité. Une hypothèse pour chaque scénario probable. Ne me faites pas l'affront de penser que je suis idiot... Moi, je vous crois intelligente. Très intelligente, même, plus que ce qu'on ne pourrait le croire.

Il termina son café d'un traite et fit son fameux sourire "à la Xante" à son invitée puis dit, d'une manière presque charmeuse :

- Je m'inquiète pour vous, miss Blazing. Votre tempérament m'indique que quoique vous fassiez, vous risquez rapidement de vous faire prendre. Je ne vais pas vous aider et vous n'allez pas m'aider... nous allons travailler de concert. Ah ah, vous êtes incroyable... jamais je n'aurai cru qu'une belle et féroce jument viendrait se présenter ainsi à ma porte, et me montrer à quel point nous nous complétons tel le Ying et le Yang. Par ailleurs, miss Blazing... je ne l'ai pas encore rencontré, mais je pense que nous pourrions potentiellement avoir un puissant et rusé allié, quelqu'un qui, si on m'a dit la vérité, partagerait nos points de vue. D'ailleurs, il doit probablement piller les nobles en toute légalité, à l'heure qu'il est... mais ça, c'est une autre histoire.

Il fit une pause puis regarda la jument d'une manière plus sérieuse :

- Je suis dans la noblesse depuis un bon moment et je peux vous dire que, seule, votre combat est perdu d'avance. Car, ce n'est pas un combat... mais bien une guerre totale. Enfin, peut-être que j'exagère un peu.

L'alchimiste fit ensuite un clin d’œil et termina :

- Après tout, je suis 30 millions de fois plus méfiant que toutes les autres Licornes. Et je pense probablement 30 millions de fois plus aux autres qu'à moi-même, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Mer 17 Mai - 9:01

Starmaid rendit son sourire à Xante. Mais loin d'un sourire charmeur, calculateur et mystérieux, celui de la petite jument était féroce, arrogant et dépourvu de malice. Elle était flattée malgré elle par une partie des propos du Conseiller, et ce dernier venait de mettre le sabot sur point essentiel pour la mage de bataille ratée :

- Non, vous ne vous y trompez pas : ce n'est pas un combat que nous livrons, mais bien une guerre. Une guerre du bien contre la mal, de la vérité contre le mensonge, de ce qui mérite de vivre contre ce qui doit disparaître.

Son expression concentrée s'accentua d'avantage lorsqu'elle fronça les sourcils, mais les goûtes de café encore présentes dans sa crinière ainsi que les tâches sombres sur sa robe la rendaient surtout ridicule :

- Vous ne le voyez pas, alors je vais éclairer votre plan, Conseiller Xante Leon : pourquoi en sommes-nous arrivé à un point où le roi lui même se méfierait de celle qui combat pour le bien de son royaume ? Pourquoi en êtes-vous réduit à user de mensonge et de dissimulation pour parvenir à vos fins, si nobles soient-elles ?

Starmaid posa ses deux sabots antérieurs sur la table sans délicatesse, mais sans trop de force non-plus pour s'y appuyer et s'avancer encore ; elle était "calme".

- Si votre plan nous permettra d'assainir le monde en commençant par Canterlot, je veux l'entendre. Mais n'oubliez pas que plus un plan est long et complexe, plus il a de chance d'échouer.

Un bref instant, le regard de la magicienne devint effroyablement sinistre :

- Je ne compte plus le nombre de jolies petites combines qui ont échoué parce que j'ai retourné la table : des attaques bien minutées de bandits, des prédateurs en embuscades, les araignées qui ont essayé de me tuer en traître... tous ont péris.

Elle appuya d'avantage ses propos, le regard brillant et l'expression plus sérieuse que jamais :

- Il faut être le premier à frapper, et y aller le plus fort possible. Si la menace n'a pas été abattue dans l'immédiat, il faut alors frapper une seconde fois, puis une troisième, une quatrième... jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien. Et contre ça, même le plan le plus sournois ne peut rien y faire : je l'aurais pulvérisé en même temps que son créateur, avant même qu'il ne l'ait bien avancé.

Le fauteuil de Starmaid grinça lorsque son encombrante occupante s'y réinstalla comme un sac à patate posé sans soin dessus. Même si elle était aussi impulsive qu'un Yak, la jument n'était pas non plus stupide comme l'avait comprit le perspicace Xante.

- C'est pourquoi je suis prête à collaborer avec vous, Conseiller Xante Leon. Je peux attendre un peu avant d'en savoir plus sur vos idées et sur les alliés que vous pouvez trouver. Mais sachez que chaque seconde accordée donnera une seconde de plus aux projets des ennemis du Bien Suprême. Et une dernière chose, si vous me le permettez...

Cette fois, Starmaid était plus menaçante qu'un nuage d'orage résultant d'une saute d'humeur du Vicomte Pégase Soul Silver :

- Si par malheur vous essayez de me doubler et de trahir vos engagement par perfidie, je n'aurai de cesse de vous détruire corps et âme, où que vous vous cachiez. Et je veux que se sentiment soit réciproque : le Bien de Tous ne devra reculer et ne reculera devant AUCUN sacrifice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Jeu 25 Mai - 11:45

Elle avait de l'ambition. C'était à la fois une bonne et une mauvaise chose. Elle ne semblait pas du tout idiote, c'était clair, mais est-ce qu'elle considérait réellement les dangers potentiels ? Ou bien prenait-elle tous ces risques en toute connaissance de causes ? Il n'en savait rien.

- Pour bien des choses, miss Blazing, la noblesse d'une action est objective. Ce qui peut être noble pour vous ou pour moi ne l'est pas forcément pour quelqu'un d'autre. Et vice versa.

Il observa ensuite longuement la jument. Détailler son plan ? Ceci allait être difficile. Premièrement, pour se faire, il devait avoir une confiance aveugle en elle et deuxièmement, ce n'était pas un plan comme les autres... non, ce n'était pas un plan fixe. Il n'aimait pas les plans fixes, ils n'arrivaient jamais à terme et ne survivaient pas plus de cinq jours, au mieux. Non, son plan - ses plans - étaient des labyrinthes aux murs changeants. Des plans qui pouvaient être adaptés en fonction de n'importe quelle situation. Et décrire ça avec des mots était relativement compliqués.

Quel étrange personnage, tout de même : effrayante et ridicule en même temps. Un contraste assez particulier, pour ainsi dire, mais Xante ne se moquait pas. Il sentait qu'au moindre rire ou sourire esquissé, il risquait de prendre cher. Dans le doute, donc, il resta neutre.

- Je comprends votre façon de penser. Toutefois - et je présume que vous le savez - frapper fort est bien, mais frapper bien est mieux. L'acharnement est louable mais il ne faut pas non plus sous-estimer l'adversaire. Un être physiquement faible peut très bien être fort dans un autre domaine... et réussir à vaincre les êtres physiquement forts comme vous avec une facilité déconcertante.

Encore une fois, elle mentionna qu'il fallait agir vite. Puis, après, elle changea drastiquement de comportement... plus lugubre et encore plus menaçant. Et lorsqu'elle termina sa menace, Xante adapta une expression toute aussi sombre et, d'une voix extrêmement sérieuse, la prévint :

- N'osez même pas penser me sous-estimer, miss Blazing... et n'osez encore moins sous-entendre d'éventuellement menacer mes amis, même si vous ne l'avez pas dit explicitement. Me détruire corps et âme ? Eh, je n'ai plus rien à perdre, je suis le dernier de ma Dynastie et je doute me marier un jour... donc, tuez-moi si cela vous fait plaisir. Mais n'oubliez pas qui je suis, miss Blazing. Je peux être quelqu'un de très sympathique, mais je reste Conseiller Royal. Et il me serait très facile de mettre votre tête à prix ou de planifier votre exécution publique... j'ai assez d'information pour ce faire. Et ça, c'est si je ne m'occupe pas de vous moi-même avant.

Puis, il reprit un sourire chaleureux et un visage beaucoup plus décontracté, et acheva :

- Donc, ne vous en faites pas, ma chère, le sentiment est réciproque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Jeu 25 Mai - 19:34

Même en réponse au sourire très amical du Conseiller, la petite jument ne se laissa pas attendrir, surtout pas après les paroles qu'il avait proféré. Même si Xante était "respectable" aux yeux de l'autoproclamée "Paladin du Bien Suprême", celle-ci était comme un éléphant : encombrante et n'oubliant jamais. Aussi, elle lui répondit d'un sourire parfaitement confiant, presque arrogant :

- Oh ! Mais je ne sous-estime personne. A votre avis, pourquoi donc mets-je une telle énergie à combattre le mal ? Je ne veux lui laisser aucune chance et vous allez m'y aider ; c'est tout ce qui compte. Et je n'ai pas besoin de menacer quiconque pour me faire comprendre : je fais seulement la promesse d'éliminer tout ceux qui me barreront la route qui nous mènera tous à un monde idéal où plus aucun poney n'aura à s'en prendre à un autre poney.

Elle releva la tête, comme si elle essayait de toiser de haut le Conseiller malgré elle :

- Et vous mentez très mal : vous n'avez AUCUNE information sur moi. C'est tout juste si vous connaissez ma mère, Fairy Blazing. Hors, je n'ai aucun grief contre vous, alors ne vous sentez pas obligé de m'impressionner avec vos ruses : elles ne marchent pas avec moi.

La jument se rembrunie aussitôt, une véritable girouette émotionnelle :

- Vous croyez que ça me fait plaisir d'éliminer des poneys ? Non ! Devoir mettre fin définitivement à la menace qu'ils représentent n'est pas un mal nécessaire, mais un prix à payer. Je paye encore ce prix pour rebâtir un monde plus juste. Je n'aurai donc aucun plaisir à vous tuer si vous veniez à vous opposer à la marche d'un idéal que nul n'arrêtera. Ce serait pire qu'un gaspillage : ce serait un drame de plus que nous aurions pu éviter.

Elle s'approcha, cognant à nouveau son buste sur le bureau :

- Vous n'êtes pas si différents des autres, Conseiller Xante Leon : à vos yeux je suis une folle, un monstre. Mais je continuerai à me battre pour que plus aucun poney n'ait à souffrir. Emprisonnez-moi au moyen de fausses preuves, calomniez-moi autant que vous le jugerez nécessaire, condamnez-moi à mort si vous n'avez plus aucun recours... Et alors, vous aurez plus fait pour la destruction de tout ce qui nous est cher que toutes les catastrophes qui ont frappé notre monde.

Elle se rassit de nouveau brutalement dans le fauteuil, qui cette fois-ci n'apprécia pas du tout le traitement et s'effondra. Comme si rien ne s'était passe, la petite Licorne se releva, s'épousseta et se mit debout face à Xante :

- Faites votre choix. J'ai choisi de vous faire confiance, et il ne tient qu'à vous de ne pas me donner tord. Je suis heureuse de voire que je ne suis pas la seule à travailler à sauver notre monde, et vos talents n'en seront que plus précieux par votre position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Lun 29 Mai - 19:44

Xante ferma les yeux et garda le sourire. En effet, avec ce genre de caractère, la patience était une vertu plus qu'indispensable. Il écouta en silence tout ce qu'elle avait à dire, puis répondit d'un ton neutre mais en rivalisant volontairement avec la prétention de son invitée :

- Je pense que vous m'avez mal compris, miss Blazing. En effet, je ne connais votre mère de loin car elle m'intéressait, dû à ses talents de mage. Mais quand je disais avoir assez d'information contre vous, je parlais tout simplement de vos paroles prononcées depuis que vous êtes entrées dans cette salle. Laissez-moi m'expliquer...

Il se leva et se dirigea vers la paillasse et commença, tout en parlant, à préparer sa production :

- Vous venez à l'instant d'avouer que vous avez clairement l'intention d'éliminer des Licornes, voire même des poneys d'autres races. En gros, meurtres avec préméditation. Ensuite, vous pouvez être aussi puissante que Starswirl - même si je doute que vous arriviez à son niveau - vous ne détenez aucun droit de la vie ou de la mort d'êtres équins. Quoique je présume que vous avez probablement prévu, dans votre plan, de vous expliquer aux potentiels orphelins, veufs ou veuves que vous aller créer et dans ce cas, au temps pour moi.

Toujours d'un air neutre, gardant son fameux sourire et sans montrer le moindre signe de colère ou de tristesse, il se redirigea à nouveau vers la table et continua :

- Aussi, je comprends parfaitement que vous en voulez aux nobles et autres Licornes qui se prennent plus haut que ce qu'ils ne sont réellement. Et croyez-moi que je trouve cela fort injuste et que je peine à concocter différentes solutions pour que tous trouvent leur bonheur. Mais, miss Blazing, avez-vous essayé de vous mettre à la place des autres ? Est-ce que votre vision d'un monde parfait est-il le même pour tous ? Pensez-vous que votre mère serait fière de vous si vous finissez en criminelle ? Je comprends que vous soyez en colère... mais ne la laissez pas vous aveugler.

Il soupira et tenta de lui rendre le sourire le plus amical possible, et compatissant :

- Je ne vous considère pas comme un monstre ou une folle. Vous êtes simplement en colère et vous voulez agir. Vous vous êtes entrainées spécialement pour cela. Mais votre plan... je crains que vous allez vous faire tuer très vite si vous vous y tenez. J'ai connu des monstres... croyez-moi, vous n'en êtes pas un. Vous dites vouloir vous battre pour que plus aucun poney n'ait à souffrir... mais est-ce qu'un monde dirigé par un assassin et un tyran ? Vous pensez que les proches de vos victimes vont vous adorer et vous pardonner ? Songez à cela, Starmaid... si vous, vous êtes en colère au point de vouloir tuer, ne pensez vous pas qu'un autre pourrait également posséder le même sentiment ? Faire un monde meilleur n'est pas aussi simple que vous le pensez - et oui, ce que vous pensez, c'est extrêmement simple. S'il suffisait de tuer des poneys pour être dirigeant, cela ferait bien des années que mon frère serait sur le trône. Non, je veux vous aider et je souhaite faire de vous un potentiel héros. Mais cela implique de grande responsabilité, ma chère... et la première est d'être capable d'être empathique, ainsi que de savoir écouter et de se remettre en question.

Xante resta calme. Il savait qu'il allait probablement en prendre plein la tronche que et ce qu'il venait de dire allait rentrer dans une oreille pour en sortir par une autre, mais valait mieux essayer. S'il parvenait à contrôler les pulsions de Starmaid, peut-être qu'elle et lui allait être de très bon coéquipier. Puis, il observa la chaise cassée et dit, d'une manière parfaitement détendue. :

- Aussi, je me suis tus jusqu'à présent, mais essayez d'être plus délicate avec le matériel ici. Vous avez un mental d'acier pour ne pas esquisser la moindre gêne à chaque fois, mais... votre croupe ne devait probablement pas être taillée pour ce pauvre siège... Oh ! Loin de moi l'idée de vous offenser, vous êtes parfaites comme vous êtes. Essayez juste d'être plus respectueuse avec les affaires des autres... c'est un bon début pour la voie d'une héroïne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Lun 29 Mai - 23:24

Malgré son sourire affable et ses mots choisis avec soin, Xante n'avait encore comprit que Starmaid attachait bien plus d'importance au fond des propos qu'à la forme. Et de plus, la petite jument mégalomane savait ce qu'elle faisait, et elle avait déjà réfléchi depuis des années à ce que son grand projet impliquerait. Mais le pire était que sa vision manichéenne du monde se basait à la fois sur une logique aussi tronquée que solide.

- Vous vous fourvoyez gravement, Conseiller Xante Leon. Soit vous confondez légitime défense et attaque direct, ce qui m'inquiète, soit vous êtes le partisan de se laisser tuer ou dépouiller sans rien faire pour permettre au mal de se répandre plus vite.

Elle releva encore une fois la tête, ses yeux cyans grands ouverts jaugeant son interlocuteur :

- Vous croyez que les bandits, les bêtes sauvages assoiffées de sang d'innocent, les meurtriers et les assassins sont du genre à s’assoir tranquillement pour que je leur explique le plus naturellement du monde des choses horriblement évidentes comme quoi le meurtre et le vol sont le mal ? Faut-il des années d'études et un doctorat pour comprendre que la paix et l'harmonie sont le Bien Suprême ?

Elle frappa alors du sabot le sol avec une rare violence, ça voix était plus cassante que celle de Platinum dans ses mauvais jours :

- Pourquoi n'avez vous-donc pas épargnez toutes les créatures et le traître qui ont attaqué Canterlot dans ce cas ? Vous êtes un meurtrier autant que moi dans cette histoire. Si vous étiez fidèle aux principes que sous sous-entendiez, vous vous seriez déjà mis en prison vous même pour vos "crimes".

Elle reprit, tremblante sous la colère :

- Une poignée de bandits et de parjures n'ont pas de famille dans 30 millions de pourcent des cas. Et c'est moi qui rend service à leur famille en les débarrassant de membres qui attireront le malheur sur eux. Il vaut mieux être la veuve ou l'orphelin d'un ex-déchet que l'épouse ou le fils d'un déchet qui n'apportera que malheur et désolation.

De sa télékinésie, Starmaid prit son lourd glaive et le posa sans ménagement devant elle. L'acier était parcouru d'innombrables traces d'usures, de cicatrices et d'éraflures. Certaines récentes, d'autres très anciennes :

- Cet instrument de justice a appartenu au Chevalier Perce-Val Lance-l'Eau Dulac, un héro aussi connu sous le nom de "Pend-Dragons". Il me le confia il y a des années, me faisant jurer de ne m'en servir que pour protéger veuve et orphelin. Mais je suis allée plus loin encore : j'empêche l'apparition de nouvelle veuves et de nouveaux orphelins.

Un peu calmée, étrangement, Starmaid tapota affectueusement la lourde épée :

- Pendant que vous étiez à l'abri des murs à combattre des complots, je suis allez sur le terrain. Vous aviez affaire à des manipulateurs et des intriguant qui se perdent eux-même dans leurs complots, et moi je pourchassais ceux qui pourchassaient les innocents. Et je vous garantis que eux n'attendent pas pour agir, et qu'ils ne se privent pas d'attaquer, de blesser et de tuer.

Elle rengaina son arme d'un grand geste de télékinésie, mais heureusement Xante avait maintenu une distance de sécurité réglementaire suffisante pour éviter une blessure maladroite.

- C'est comme pour vos meubles : il faut prévenir plutôt que guérir. Le mobilier de ma mère a parfaitement tenu, lui. Vous devriez investir dans des commodités plus solides.

En réalité, et Starmaid l'ignorait, Fairy remplaçait et faisait réparer les chaises et fauteuils au fur et à mesure qu'ils menaçaient de céder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Mer 28 Juin - 9:59

Xante écouta avec grande attention ce que Starmaid lui disait. Et c'est là qu'il comprit qu'un quiproquo avait eu lieu. De ce fait, un "déclic" se fit dans sa tête et ce fût visible à son visage. Puis, lorsque la jument parla de ses meubles, l'alchimiste ricana et répondit :

- Mes meubles n'ont jamais cédés auparavant, même avec des poneys plus lourd que vous. Je pense que vous manquez juste de délicatesse, ma chère Starmaid... je plains votre mari qui doit en voir de toutes les couleurs, ah ah ah!

Il soupira, puis continua sur un air un peu plus soulagé :

- Bien, je pense que je me sois trompé sur un détail. Lorsque vous parliez d'élimination, je parlais principalement d'assassinat de nobles qui seraient légalement innocent. Toutefois, concernant tous ces malfrats, eh bien ma chère... nous sommes d'accord sur ce point. Ceux étant coupables d'actes criminels méritent d'être puni, peu importe le poney en question, qu'il soit noble ou paysan, Licorne ou Pégase.

Xante se leva et s'en alla chercher un peu plus de café, se servit une tasse puis vint se rassoir. Il en but une petite gorgée puis répondit calmement, avec un air mi-taquin mi-sérieux :

- Mais je maintiens toujours que vous voulez trop vous précipiter sur certains points. Vous avez le feu en vous, vous êtes sauvages et avez des talents de combattantes... mais vous êtes également maladroite et, je pense, parfois imprudente. Et surtout, un peu... agressive ? Non pas que je n'apprécie pas ce point mais parfois, il vaut mieux garder la tête froide afin d'obtenir une meilleure analyse d'une situation. Le tout en agissant vite, bien entendu.

Il ajouta, avant de recommencer à boire son breuvage, sur une pointe de légèreté et dans le plus grand calme :

- Et puis, une lady devrait plus se comporter avec grâce et être plus... mmh, comment dire... mignonne ? Adorable ? Désolé, je ne suis pas spécialement un maître dans ce genre de mots. Vous êtes une jument dans la fleur de l'âge et dont la beauté n'est pas à prouver, ce serait dommage de gâcher tout cela avec un agissement barbare, même si ça peut plaire à certains étalons. N'avez-vous jamais pensé à avoir des poulains ? Vous pourriez également les éduquer avec la même optique que la vôtre ?

Non, il savait les utiliser, bien entendu. Mais... juste pour voir. Starmaid n'était pas une jument comme les autres et Xante était presque certain qu'elle était bien plus forte que lui, sur le plan physique. Il ne savait donc pas à quoi s'attendre en utilisant ce genre de stratégie avec elle. Et encore, est-ce qu'on pouvait vraiment appeler ça une "stratégie" ? Non, pas vraiment, c'était plutôt un jeu, à vrai dire. Très dangereux, vu la personne en face, d'ailleurs. Ou bien peut-être serait-il étonné ? Peut-être était-ce une bonne tactique pour avoir un minimum d'emprise sur Starmaid afin qu'elle ne fasse pas de bêtise ? Il n'en savait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Jeu 29 Juin - 9:30

Xante avait de l'intelligence, du tact et de la répartie. Il pratiquait avec brio le double langage propre aux Licornes et qui faisait désespérément défaut à celle qui lui faisait face. L'intéressée était d'ailleurs souvent comparée à un Terrestre à cause de cela, et son mauvais caractère doublé de sa tête de mule faisait aussi glisser la comparaison vers les Ânes.

Même si les commodités avaient visiblement souffert de l'indélicatesse de la petite brute, cette dernière préférait croire qu'elle n'était nullement responsable de leur avaries :

- Si une petite demoiselle comme moi a pu casser ces chaises en s'asseyant dessus, c'est qu'elles sont simplement mal fichues.

Pour ce qui était de la mention d'assassiner des Nobles, la crinière de Starmaid se hérissa comme le poile d'un chat énervé. Elle était le Paladin du Bien Suprême, une authentique Chevalier en devenir, celle qui traquait les meurtriers. Jamais elle ne s'abaisserait à de telles méthodes comme la mise à mort lâche et froide, tactique de ceux qu'elle pourchassait pour ensuite les anéantir.

Quand aux remarques pertinentes du Conseiller sur la précipitation de la justicière thermodynamique, celle-ci pouvait peut-être à la rigueur en convenir à la limite : si elle allait trop vite, Starmaid pourrait rater quelques cibles... Et ce serait là que l'aide de Xante lui serait utile. Mais encore fallait-il qu'il cesse de la mésestimer ; surtout qu'il la traitait de maladroite et d'agressive.

- Mes manières sont tout à fait raffinées, et je suis une gentille Licorne. Je vous mets d'ailleurs au défi de trouver plus adorable que moi à Canterlot : je fais tout pour faire le bien, je suis bien élevée et mignonne comme tout. Je ne projette ni assassina, ni autres actions illégale : comment demander aux autres de respecter des lois qu'on ne suit pas soi-même ?

Il était évident que Starmaid vivait dans le déni le plus totale vis-à-vis d'elle même. Xante n'avait pas été le premier à lui faire remarquer que sa "gentillesse" et sa "douceur" n'étaient pas perçues de la même manière par les autres ; et il ne sera sans doute pas le dernier. Sans être méchante, la petite jument était surtout une force de la nature. Heureusement, elle avait suffisamment d'éducation pour ne pas commettre un pas de trop sans provocation directe, sans compter le fait qu'elle respectait la hiérarchie et donc la position du Conseiller.

- Je n'ai pas encore d'époux, ni d'enfants : l'un viendra pour m'aider à préserver ce monde, les autres lorsque cette terre sera un havre de paix et d'amour. Vous pouvez considérer mes agissements comme brutaux, je sais qu'ils sont nécessaires pour l'accomplissement du bien de tous.

La beauté était une notion très suggestive, mais avec sa crinière hirsute coupée à la va-vite, son maquillage criard se faisant passer pour des peintures de guerres et ses gestes brusques, Starmaid passait bien pour une sorte de princesse Licorne de l'âge des cavernes aux yeux de certains. Mais avec son caractère, on ne pouvait qu'avoir une pensé ému pour celui qui devra l'épouser ; les mariages de raison étant monnaie courante.

De plus, Xante venait de tendre une perche que son interlocutrice attrapa pour la retourner d'une certaine manière contre lui :

- Vous même n'avez ni épouse, ni descendants. Je comprends que vous n'avez pas l'intention de remédier à cela pour l'instant, et je pense qu'il s'agit là d'une excellente stratégie. Pensez-donc : vos ennemis auront moins d'emprise sur vous puisque vous n'avez pas de poulain qui pourraient être menacés. Un partenariat serait un plus, en revanche. J'ai été trop occupée ces derniers temps pour trouver un allié en plus d'un époux, mais vous de votre côté ?

La question était franche et dépourvue de calcul, même si les enjeux étaient importants. Starmaid ne s'embarrassait pas de magouille ou de complot, seulement de coups à jouer. Xante était un joueur d'échec, Starmaid une joueuse de Dame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Jeu 29 Juin - 13:06

Xante était quelqu'un d'essentiellement sérieux. Dans tout type de dialogue, il portait une expression de manière à ce qu'elle corresponde à la situation. Mais ici, il eût beaucoup de mal à ne pas éclater de rire face à certains propos tenus par Starmaid. Et il ne pût s'empêcher de pouffer légèrement lorsque cette dernière le mit au défi de trouver plus adorable qu'elle.

- Ah, oui, j'ai... plusieurs noms en tête, ahah. Enfin soit, on dira que votre caractère fait partie de votre charme, mmh. Et une petite demoiselle, certes, mais qui a une force colossale et, pour ainsi dire, incontrôlée ; je suis même sûr que vous parviendriez à me mettre à terre sans peine, mmh mmh.

Ensuite vint le sujet de sa situation matrimoniale. Starmaid était célibataire et sans enfant. Il se mit à plaindre l'étalon pour lequel elle serait épris : le pauvre allait en voir de toutes les couleurs. Mais au moins, il ne s'ennuierait pas.

Et, en toute logique, elle lui retourna la question. Et à ce moment-là, le regard de Xante s'assombrit, comme prit de peine, et bût une gorgée de café avant de répondre doucement mais sincèrement :

- J'ai eu une fille, mais elle nous a quitté il y a peu... dans ce genre de situation, je suis un lâche. Je ne pense pas me marier un jour pour la simple et bonne raison que je... euh... je ne suis pas trop à l'aise avec les juments, surtout si ça devient sérieux. Et je n'ai pas trop l'idée de mariage arrangé... ce doit être fait par consenti mutuel, selon moi. Et encore mieux si les deux partis s'apprécient réellement.

Il posa sa tasse, soupira lourdement et continua :

- De ce fait, je compte agir héroïquement et mourir pour la cause équestre afin que la Dynastie Leon ne soit pas oubliée, faute de descendant. Je suis trop couard que pour courtiser une demoiselle ou concevoir un enfant. Même si une certaine pouliche m'a fait une folle promesse, ah ah ah !

Oui. Il n'avait pas oublié la promesse de Milky. Et l'alchimiste ne savait pas si elle était sérieuse ou non. Même si elle était très tactile... il ne comprenait pas grand chose aux juments et encore moins les éventuels signaux qu'elles pouvaient émettre. Mais si elle était sérieuse... si elle venait vraiment lui demander... il ne sait pas comment il réagirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Ven 30 Juin - 18:52

Encore une fois on ne la prenait pas eu sérieux, même pour des raisons aussi évidentes que les questions de douceur et de gentillesse. Starmaid savait qu'elle avait du caractère, mais elle n'avait absolument aucun recul sur le fait qu'elle pouvait être une véritable furie. En règle général, les valeurs à peu près partagées par tous pouvaient être présentes chez la mini-Licorne, mais elles n'étaient visibles que lorsque tout était calme autour d'elle.

Heureusement, Xante ne réagissait pas violemment ni de manière méprisante ou condescendante. Et loin des moqueries ou regards effrayés qui étaient le quotidien de l'autoproclamée Paladin, le Conseiller était franc et honnête dans ses propos tournés avec soin. Sa force était le fait qu'il n'usait pas de langue de bois tout en évitant d'être trop direct. Cela permettait à Xante de garder le contrôle sur la situation sans faire exploser son interlocutrice hyper-allergique aux discours creux.

Starmaid avait beau avoir été blessée dans son orgueil, elle avait des choses plus importantes en tête que de prouver l'évidence toute personnelle de sa supériorité en terme de douceur et gentillesse. Si bien qu'elle préféra se concentrer sur le reste des propos de son interlocuteur :

- Alors vous me présenterez ces fameuses juments et verrez laquelle sera la plus gentille et agréable. Mais je comprends que votre fille restera celle qui occupera une place si importante dans votre cœur, et je n'ai pas la prétention ni l'immoralité à l'en chasser ; soyez-en certain.

La jument connaissait vaguement les filiations entre les poneys les mieux placés de Canterlot. Elle n'ignorait pas que Xante était célibataire et sans poulain illégitime. Si sa fille adoptive avait été la triste réalité du Conseiller le jour de sa mort, chose que Starmaid venait maintenant d'apprendre, cela n'entama en rien le feu qui la brulait de l'intérieur :

- Toutes mes condoléances pour votre fille, Conseiller Xante Leon. Si j'avais pu empêcher cette disparition, croyez-moi que j'aurais fait tout ce qu'il y a en mon pouvoir pour empêcher ce dénouement d'arriver... et le changer en une suite heureuse.

Aux yeux de la petite Licorne fanatique, Xante était perdu dans les ténèbres et elle devait l'en sortir. Elle avait déjà en tête un plan où son rôle serait important et les mots virent aussitôt, aussi coupant et précis que la lame d'un maître escrimeur :

- Pourquoi donc vous sacrifier pour un monde qui n'en aura nul besoin ? Ne comptez-vous pas prendre votre destin de votre corne, de le plier pour qu'il vous offre ce que tous jugent impossible ?

Le regard cyan de la jument était très appuyé, pénétrant :

- Nous sommes capable de bouger les astres, d'infléchir les lois naturelles, de bâtir de véritable merveilles... Mais nous sommes impuissants à protéger et sauver ceux qui nous sont cher ? Non !

Le Sabot de Starmaid frappa le sol violemment tel un coup porté à un adversaire imaginaire. La mini-Licorne fulminait contre quelque-chose qu'elle seule semblait percevoir :

- Imaginez un monde où PERSONNE n'aura à mourir ou à se sacrifier pour quoi que ce soit. Imaginez un monde où les parents n'auront plus jamais à craindre pour la vie de leurs enfants. Peu-importe si je suis seule ou si vous comptez échapper à votre souffrance par une mort édifiante, je ne tirerais ma révérence que lorsque j'aurai la confirmation que ce monde ne soit plus une utopie.

Les prunelles de la petite Licorne brulaient d'un feu intense :

- Mais je vais avoir besoin de votre aide pour y parvenir. Votre mort ne sera nullement nécessaire, mais votre pérennité sera plus précieuse que jamais. Pensez à celle qui vous a fait la promesse : fuirez-vous comme vous le craignez, ou alors vous vous battrez pour la protéger comme vous vous êtes battu pour sauver cette ville la dernière fois ?

Starmaid releva la tête, sérieuse et impérieuse - même si elle avait encore des traces de café dans les oreilles :  

- Faites votre choix, Conseiller Xante Felix Leon. Vivez ou mourrez en héros, moi j'ai choisi le chemin qui nous mènera vers la paix et le bonheur sans faire couler le sang des justes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Sam 8 Juil - 12:32

Xante resta de marbre - quoiqu'un peu maussade lorsqu'elle parlait de sa fille. Encore une fois, il respecta son interlocutrice et la laissa parler jusqu'à la toute fin. Et puis, il répondit au cas par cas :

- Pour répondre à votre première question, miss Blazing... ah ah, excusez-moi, mais je ne peux considérer adorable quelqu'un qui me donne l'impression qu'elle pourrait me tuer si jamais je prononce un mauvais mot par mégarde. Après, si vous pouvez me donner une preuve concrète que vous pouvez agir en tant que jument mignonne, gentille et adorable, eh bien, peut-être reconsidérerai-je mon jugement... au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, vous avez failli m'entailler de votre épée, tout à l'heure.

Il ricana légèrement, puis rebut une gorgée de café. Remarquant que sa tasse était vide, il la remplit à nouveau. Son visage se fit un peu plus sombre et sérieux, désormais, et continua sa série de réponse :

- Merci, miss Blazing... mais malheureusement, je doute que vous auriez pu faire quelque chose. J'ai moi-même fait tout ce qui était en mon pouvoir pour la sauver de cette... "chose" qui la rongea soudainement. Mais en vain... peut-être est-ce une malédiction que je porte ? Peut-être que tous ceux m'étant proche ou devenant à part entière membre de la Dynastie Leon est destiné à subir ce genre de triste sort ? Je n'en sais rien... mais c'est probablement l'une des plusieurs raisons qui me poussent à vouloir rester seul et à m'interdire des sentiments basiques.

Puis l'intonation de la jument changea. Xante releva alors les yeux pour l'observer, intrigué. Des yeux cyans perçaient presque jusqu'à son âme - c'était ainsi qu'il le ressentait, en tout cas.

Ce que disait Starmaid avait plus ou moins du sens. Elle était vindicative et plus déterminée que jamais pour accomplir ce qu'elle devait considérer comme sa "mission". Mais Xante trouvait que cela relevait de l'impossible; le monde ne fonctionnait pas de cette manière. Le monde était cruel, il avait pu l'observer bien des fois. Toutefois, suite à ses paroles, l'alchimiste commençait à se questionner : n'était-ce pas lui, en fin de compte, qui avait une vision du monde trop négative ?

Il soupira et esquissa un petit sourire :

- Vous être franchement une jument admirable, miss Blazing. Même si je considère votre vision comme étant beaucoup trop utopiste - le monde ne peut pas devenir aussi joli que vous l'imaginez, il y aura toujours des injustices et des morts causées par des forces toutes autres : la nature et le destin. Détrompez-vous, ceci dit : je suis entièrement d'accord avec vous quant au fait d'éliminer les poneys les plus cruels afin de bâtir un monde meilleure pour les générations futures et je peux vous assurer que seule, vous n'y arriverez jamais.

Le conseiller bût encore de son breuvage noirâtre. Son sourire s'effaça. Il mit ses deux sabots avant sur la table y posa sa tête pour la maintenir :

- Je me demande... je me demande si je n'essaie pas de fuir, en fin de compte. Je me demande si mon souhait de mort est réellement dans l'optique héroïque. En vrai, j'ai l'impression d'être perdu, de me contredire intérieurement. Mon corps et mon esprit sont un mélange entre la peur et la colère, entre l'amour et la tristesse... je ne veux pas être seul, je veux pouvoir me reposer sur quelqu'un mais je sais pertinemment bien qu'il y a un risque que ça tourne mal et je ne veux en aucun cas le prendre. Je suis en colère face aux injustices de ce monde, face au destin qui a enlevé l'intégralité de ma famille... et je suis triste d'être seul à jamais malgré le fait que je me force à l'être, par crainte de perdre et de souffrir encore et encore... je veux aimer, me laisser aller, mais je ne peux pas.

Il resta silencieux pendant quelques instants puis inspira une grosse bouffée d'air. Il releva la tête et reprit avec un regard extrêmement sérieux :

- Je suis peut-être duc, je suis peut-être conseiller et je suis peut-être un maître des mots, mais je ne suis pas fort. Je suis un couard et un idiot doublé d'un pleurnichard. Très loin d'être un étalon parfait comme j'aimerai l'afficher à tous. Je veux bien vous aider dans votre quête, miss Blazing... à une seule condition.

Il se tût, rougît un peu et détourna le regard, puis termina, timide :

- ... ... ... Que vous deveniez mon amie. Que je puisse compter sur vous comme vous pouvez compter sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Mar 11 Juil - 0:46

Encore et toujours, Starmaid était incapable de cacher sa déception. De plus, elle n'avait pas la tête à vouloir cacher cette même déception, ni celle à montrer qu'elle avait envie de cacher quoi que ce soit. Sa moue las et ses yeux mi-clos étaient très expressifs, une véritable caricature. Mais cela n'avait rien de drôle pour un Xante aussi sérieux que son interlocutrice, mais beaucoup trop défaitiste et incompétent à ses yeux. La mage de bataille ratée comprenait bien que le Conseiller traversait des périodes difficiles et compliquées. Mais comment pouvait-il espérer tenir un rôle aussi important et central s'il n'avait pas les épaules et l'esprit assez solide pour ?

- Il faudra vous décider un jour ou l'autre, Conseiller Xante Leon. C'est bien de préparer le terrain et de peser le pour et le contre. C'est admirable de ne pas se précipiter et de douter de soi. Mais depuis combien de temps hésitez-vous encore et toujours ? Comment pouvez-vous conseiller qui que ce soit ou préparer tel plan si vous n'êtes même pas sûr de ce que vous souhaitez réellement ?

Les mots pouvaient être durs, Starmaid étant brute de décoffrage jusqu'au bout de la langue, mais elle pensait chaque mot. Cette honnêteté vis-à-vis de ce qu'elle pensait l'excluait d'office de la cour des Nobles, si on oubliait sa maladresse physique effroyable, mais elle avait de l'énergie à revendre et une ambition qui écrasait celles de tous les aristocrates réunis. Les mots aussi appuyés que son regard continuèrent, impitoyables :

- Vous n'êtes pas peut-être duc, vous l'êtes par le sang ! Vous n'êtes pas peut-être Conseiller, vous êtes Conseiller par choix ! Un maître des mots qui ne sait même pas quoi en faire n'ira pas loin, je peux vous le garantir. Et le jour où des mots arrêterons une lance ou un coup d'épée, je serai alors la Reine d'un monde parfait auquel vous ne croyez même pas.

Elle donnait l'impression de prendre son interlocuteur par le col pour le secouer ensuite. Mais par un étrange miracle, ses quatre sabots touchaient le sol et sa télékinésie n'était pas active :

- Non, vous n'êtes pas fort. Oui, vous êtes un couard qui s’apitoie sur son sort. Votre aide ne me sera nullement nécessaire : vous doutez de vous même comme de l'idéal que je sers. Comme suis-je sensé amener le Bien Suprême avec l'aide d'un Conseiller qui n'a pas l'air à sa place et qui se qualifie lui même d'idiot et de lâche ? Piètre allié que j'aurais là. Je préfère en trouver d'autre plus convaincu et plus motivé que cela.

La jument releva la tête comme pour toiser Xante de haut :

- Je ne pourrai jamais compter sur un individu comme celui que vous m'avez décris. Jamais. Feriez-vous confiance en un poney tel que vous ? Si oui je pense qu'en effet vous seriez mieux mort. Ce n'est pas contre vous ; seulement pour le bien de tous, et donc le votre.

Starmaid se leva et s'approcha d'avantage. Si le sérieux qu'avait manifester Xante était indiscutable, celui de la jument miniature était effrayant :

- Hors, comme je me bats chaque jour depuis des années contre un monde injuste et un système défaillant contre lesquels vous avez déjà rendu les armes, je suis la plus apte pour ce genre de mission. Votre rôle et voter titre sont des éléments clés pour le bien de ce monde, mais vous ne savez pas quoi en faire, ni même avez le courage de les utiliser à leur plein potentiel.

Par réflexe, la mini-Licorne pointa son sabot vers Xante, mais elle évita tout de même de lui donner une torgnole sans le faire exprès - elle avait fait des progrès depuis quelques années :

- Confiez-moi ses armes, et vous verrez que ce que je défends n'est ni une utopie, ni une folie. Vous n'y risqueriez rien, vous gagneriez tout !

Elle fit une pause et posa le sabot au sol :

- Ou bien vous gardez tout et laissez d'autres mourir ou souffrir. C'est aussi simple que ça, que vous le vouliez ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2016
Age : 23
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Talent: Alchimiste
Rang: A
Faction: Canterlot
Mar 18 Juil - 19:51

Xante savait que Starmaid n'était pas quelqu'un qui s’apitoierait sur son sort, mais il fallait avouer qu'il était surpris de sa réaction. Pendant un instant, d'ailleurs, il ne sût comment réagir : il en était même bouche bée.

Toutefois, il sentit monter en lui une certaine amertume et, directement, il répondit à la première pique :

- Mpfh... il n'est pas difficile de conseiller des poneys lorsqu'on n'est pas eux. Conseiller des poneys et leur dire comment agir revient au même qu'à bouger une pièce aux échecs. Mais réfléchir à ses propres actions est... plus compliqué.

Tout ce qu'elle venait de dire le vexait au plus haut point ; comme quoi, lui aussi pouvait être blessé dans son égo. Lorsqu'elle le toisa de haut, il serra des dents.

Parce que, le pire dans tout ça, c'est qu'elle avait parfaitement raison. Il était faible, couard, et revêtait un titre que bien d'autres Licornes convoitaient alors que lui-même n'avait pas conscience de l'importance que cela avait.

L'alchimiste restait silencieux. Il avait bien des réponses à lui donner, bien des pics à lui foutre au museau, mais il parvint - miraculeusement - à se contrôler pour ne pas que ça tourne au vinaigre. Mais chaque phrase, chaque mot que Starmaid prononça resta encré dans l'âme même de Xante.

Il ferma alors les yeux. Puis les rouvrit, se leva et pria son "invitée" de l'excuser un instant. Il se dirigea lentement vers la paillasse. Et pendant ce court chemin, il pensa à beaucoup de choses. Cette petite énergumène lui avait fait se remettre en question. C'est alors qu'il se mit à réfléchir...

Depuis quand était-il devenu comme ça ? Depuis la mort de sa fille adoptive... non, en fait, c'était depuis sa première rencontre avec Poker. Lui, focalisé sur la science, reniant absolument toute forme de sentiment, avait trouvé en la joueuse une amie, ce qui lui avait fait s'ouvrir un peu plus aux autres. Elle était devenue sa faiblesse. Mais quelle erreur fatale pour quelqu'un qui n'hésiterai pas à attaquer les proches les plus faibles de ses ennemis afin d'avoir l'avantage sur eux. Et maintenant, il avait de plus en plus de connaissances...

Oui, c'était clair et limpide : si Xante se retrouvait face à lui-même, il s'attaquerait directement à Poker ou à Milkyway. Alors pourquoi avoir établi un contact amical ? Oui, il recherchait une amie pour Lyla - la dernière Licorne à qui il tenait vraiment - mais ça n'explique pas son attachement soudain à la Licorne blanche. Ou encore même à la jeune Milkyway.

Et là il comprit. Lorsqu'ils avaient joué aux échecs, qu'ils avaient bu ensemble, Xante avait baissé sa garde. Il avait laisser parlé son cœur qui devait impérativement, selon lui, être interrompu par son esprit.

Starmaid avait raison. Il était duc, il était conseiller et avait un poids important dans la société Licorne. Il ne le réalisa que maintenant mais, en fin de compte, il avait effectivement un certain pouvoir sur la nation par son simple nom. Et étant le dernier de sa Dynastie...

Il ne lui restait que quelques pas avant d'atteindre sa paillasse. Tout se passait comme au ralenti pour lui mais au plus il avançait, au plus tout devenait logique. Au plus il comprenait ses multiples et récentes erreurs. Il avait été un idiot de se comporter comme un poney normal. Il avait un idiot pour ne pas voir en eux d'autres choses que des pièces d'échecs.

La solution était toute simple : le monde était un plateau d'échec et il en était le roi. Alors, tout comme les autres pions et cavaliers... il devait se considérer comme une pièce. Au diable les sentiments, au diable l'équinité. Une pièce ne ressent pas : elle bouge avec une stratégie. Et si lui était le roi... peut-être bien que Starmaid était la reine.

Toutefois - et il s'y attendait - son cœur ne se laissa pas faire. En effet, il pensa alors à Poker, à Indicia, à Milkyway... mais ce n'était pas la solution. Au plus il avançait vers la paillasse, presque atteinte, au plus il grinçait des dents. C'était douloureux mais nécessaire : il allait devoir se ressaisir et agir comme celui qu'il était vraiment : Xante Feliks Leon, conseiller royal et stratège. Et pendant un instant... pendant un très court instant... il envisagea d'agir comme son frère.

*BAM*

Xante était arrivé devant la paillasse et à peine il s'y trouvait à bonne distance qu'il la frappa d'un grand coup de tête - comme pour se remettre les idées en place. Lentement, il se redressa. Lentement, il inspira, et expira. Puis il se tourna et se dirigea vers Starmaid, le regard bien trop sérieux que pour ne pas être intimidant. Malgré la petite coulée de sang que provoquait son arcade sourcilière légèrement ouverte, du au choc.

D'une voix terne, sans pour autant être sombre, il dit :

- Vous vous trompez. Je me ferai parfaitement confiance en l'état actuel. Même si je dois vous remercier de votre froideur et de votre insensibilité pour m'avoir fait prendre conscience de choses très importantes.

Il s'approcha d'un pas lent, mais assuré, et continua :

- Le monde est un jeu d'échec. Il y a bien des stratégies pour gagner et régner, mais il faut prendre en compte les aptitudes adverses. Toutefois... je dois vous avouer que vous avez un énorme culot pour me demander mon rôle et mon titre - de toute façon, ça ne se passe pas à tout va, comme si ce n'était rien.

Xante arriva enfin à hauteur de Starmaid. Et là, il voulait se faire vraiment intimidant : il lui fit un regard froid sans réelles expressions et alla jusqu'à presque toucher la corne de son interlocutrice avec la sienne, et termina :

- Vous venez de me proposer à moi, Xante Feliks Leon, de mourir. Dans mon incroyable bonté, je vais laisser passer cela mais n'oubliez pas, Starmaid Blazing, que vous venez de me faire prendre conscience du pouvoir que j'avais réellement. Si vous souhaitez jouer avec moi à cette partie et être ma Reine, tâcher de ne pas oublier que vous n'êtes ni noble, ni chevalière, petite demoiselle.

Cela ne lui ressemblait pas d'être aussi sévère et d'agir autant comme un "noble". Enfin, ça ne lui était plus arrivé depuis bien longtemps. Mais il devait avouer qu'il avait mal digéré les paroles de la "Paladin", même si cela lui avait permis de se rendre un peu plus compte de qui il pouvait être réellement.

Enfin, intérieurement, il pria qu'il n'avait pas fait une erreur. Sa remise en question n'avait pas fait disparaître sa "phobie de la jument" comme par magie. Surtout avec une folle furieuse en face. Ceci dit, il avait besoin de se défouler et ce qu'il venait de faire lui avait fait un bien fou. Le fait d'agir en tant que Duc Leon, et le fait de prendre conscience qu'il pouvait être plus que ce qu'il ne pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCEEdMegJzmgZMBKrY2JfO9g
Licorne
Licorne
Messages : 70
Date d'inscription : 04/05/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: 30 Millions de Kelvin
Rang: S
Faction: Canterlot
Mar 18 Juil - 23:59

Quelque chose avait brusquement changé chez le Conseiller lorsque les indélicates paroles de la petite jument avaient traversé son esprit. Il sembla se renfrogner, puis remuer ses pensés comme autant d'archive et de compte trop longtemps laissés à l'abandon. Pour un poney qui voyait son rôle tel un joueur d'échec, il était bien sentimental. Ce n'était pas un mal, loin de là. Mais il fallait parfois garder la tête froide lorsque des vies étaient en jeu, sous peine d'en perdre à cause d'un doute ou d'une interrogation de dernière minute.

Starmaid le savait : elle était comme une reine folle sur un plateau d'une partie truquée. Chaque tour elle renversait les pions, mangeait impitoyablement blancs comme noirs qui se mettaient en travers de son chemin et ne s'arrêterait que lorsque que table rase sera faite. Une fois la partie terminé, les pions ne le seront plus et redeviendraient des êtres libres et heureux, plus jamais dépendant de la volonté d'un joueur qui n'avait aucune considération moral pour eux.

Une fois, un joueur avait triché face à Starmaid. Il avait menti honteusement, traité la jeune joueuse de folle et de mauvaise joueuse. Lorsque sa tête traversa la table, les pièces plein la bouche et des dents qui se mélangeaient au sang et aux pions encore présents, Starmaid fut convaincue qu'une remise au point plus direct était plus efficace et rapide qu'une interminable discussion avec un minable de noyant dans ses propres mensonges et belles paroles embrouillant les Poneys. Nul n'eut à y redire et le paltoquet ne tricha plus jamais. Simple, efficace, juste. Si la politique était un jeu pour certains, alors une bonne correction leur apprendrait la signification du mot "sportif".

Xante était visiblement un "joueur" qui n'avait en fait aucun contrôle sur sa propre partie et il s'était laissé emporté par les coups déloyaux des autres. Et son affirmation prouva qu'il n'avait pas encore une vrai solution à des problèmes que Starmaid détruisait elle-même. Alors qu'il s'éloignait lentement comme un somnambule, la Licorne rousse se demandait comment éclairer ce Noble encore trop jeune et perdu pour pouvoir assurer son rôle. Évidemment qu'il était facile de le critiquer quant on avait pas sa place ni ses responsabilités, mais ce n'était pas une raison pour se raccrocher ainsi à sa perdition comme à une bouée de sauvetage en pierre...

Lorsqu'il revint de sa petite réflexion après avoir vraisemblablement trébuché à son tour sur le tapis, un autre Poney faisait face à Starmaid. Et cette dernière put enfin voir quelque-chose qu'elle recherchait depuis longtemps : de la détermination. Les paroles de Xante auraient put être terrifiantes ou menaçantes, mais elles en firent qu'éveiller à leur tour l'instinct combattif et indomptable de la jument.

Ainsi Xante Felix Leon se réveillait, mais il était encore trop tôt pour en faire quelque-chose. Il avait encore beaucoup à apprendre. Toute sa vie, Starmaid avait été la risée de bien trop de Poneys, une fille illégitime qui avait pourtant un des pères les plus illustres et exemplaires dont elle avait courageusement toujours tue le nom pour protéger sa mère. Personne n'avait cru en elle à par sa mère qui l'avait toujours poussé vers l'avant. Pas d'ami à qui se confier, pas de professeur la félicitant, pas de place nulle-part en ce monde imparfait jusqu'à la moelle...

Starmaid avait passé sa vie à se battre. Elle luttait contre le mal, contre la bêtise, contre l'orgueil, contre un système défaillant qui n'avait pour unique but que de générer de la souffrance inutile et excessive. Ce ne sera pas un Duc qui l'arrêtera, ni personne, ni rien. Xante Felix Leon avait enfin conscience de son pouvoir, Starmaid Blazing allait alors lui prouver qu'il existait autre chose que seul le sang ne pouvait transmettre :

- Bien, maintenant que vous avez repris vos esprit, nous pouvons enfin parler sérieusement.

La jument n'avait fait qu'un peu secouer le Noble. Elle avait encore bien des choses à dire et elle égraina avec soin la suite :

- En quoi vous aurais-je menacé ? Quel propos ai-je tenu pour sous entendre de vous proposer la mort que vous chérissiez il n'y a pas une poignée de minute ?

Cela était pure vérité : Starmaid avait simplement donné raison au mélancolique que s'il venait à mourir, le trône n'aurait pas perdu grand chose.

- Vous ne voyez ce monde que comme un vulgaire plateau de jeu avec des pions obéissants. Vous me proposez d'en être un, ce qui sous entend que je dois vous obéir. Mettez-vous à ma place, Conseiller : remettriez-vous votre sort entre les sabots d'un Poney qui vient juste de prendre conscience de son réel pouvoir ?

Le regard de la jument brillait. Elle était plus sérieuse et concentrée que jamais : ce n'était pas sa vie et son avenir qu'elle jouait, mais à ses yeux celui du monde entier.

- Non, le monde est infiniment plus qu'un jeu d'échec. Les pièces n'en font qu'à leur tête, les joueurs trichent pour un oui comme un non en ricanant bêtement, les rois se croient invincibles pendant que les Poneys sont considérés comme des pions sacrifiables. Pendant que les fous croient jouer avec le monde, ce dernier continu son petit poney de chemin et balaye tout au gré des cataclysme et catastrophes que tous s'évertuent à ne pas combattre réellement. Vous croyez que le mal engendré cet hiver était un "joueur" ? Non ! C'était le mal avec un de ses innombrables visages !

Le jument releva encore la tête impérieuse :

- Continuez à vous imaginer comme un joueur devant une partie d'échec. Moi j'ai des choses infiniment plus sérieuses à faire ; comme par exemple protéger et sauver des vies.

Elle fit une pause calculée avant de finir, une flamme dans les yeux :

- Ou alors vous agissez comme un héros : celui que vous avez été lors de l'attaque de Canterlot, celui que vous pouvez encore être et celui qu'on attend tous de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le retour de la fille qui revient pour se venger 2, la suite (PV Xante Leon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kura, un être né pour tuer... [Validé]
» A ma fille disparue...
» En route pour la gloire (sujet fini)
» A toi pour toujours [ Mariage - PV Trystan ]
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Equestria :: Canterlot :: Château de Canterlot :: Quartiers privés-
Sauter vers: